Ce n’est pas juste ! - Matthieu 20.1-16

Mercredi 28 Septembre 2016 

LIRE : Matthieu 20 : 1-16 (PdV)

L'histoire des ouvriers dans la vigne

1« Le Royaume des cieux ressemble à ceci : Un propriétaire sort, le matin, de bonne heure. Il veut embaucher des ouvriers pour sa vigne. 2Il décide avec les ouvriers de leur donner une pièce d'argent pour la journée, et il les envoie à la vigne. 3À neuf heures du matin, il sort de nouveau. Il voit d'autres ouvriers qui sont là sur la place et qui ne font rien. 4Il leur dit : “Vous aussi, allez travailler dans ma vigne, et je vous donnerai un salaire juste.” 5Les ouvriers vont à la vigne. Le propriétaire sort encore à midi et à trois heures de l'après-midi, et il fait la même chose. 6Enfin, vers cinq heures de l'après-midi, il sort. Il trouve d'autres ouvriers qui sont là sur la place et il leur demande : “Pourquoi est-ce que vous restez là, toute la journée, sans rien faire ? ” 7Ils lui répondent : “Parce que personne ne nous a embauchés.” Le propriétaire leur dit : “Vous aussi, allez travailler dans ma vigne.” 

8« Quand le soir arrive, le propriétaire de la vigne dit à son serviteur : “Appelle les ouvriers et donne à chacun son salaire. Commence par ceux que j'ai embauchés en dernier et finis par ceux que j'ai embauchés en premier.” 9Ceux qui ont travaillé à partir de cinq heures de l'après-midi arrivent, et ils reçoivent chacun une pièce d'argent. 10Ceux qui ont travaillé les premiers arrivent à leur tour et ils pensent : “Nous allons recevoir davantage.” Mais eux aussi reçoivent chacun une pièce d'argent. 11En la recevant, ils critiquent le propriétaire 12et ils disent : “Ces ouvriers sont arrivés en dernier. Ils ont travaillé pendant une heure seulement, et tu les as payés comme nous ! Pourtant nous avons supporté la fatigue toute la journée, et nous avons travaillé sous le soleil ! ” 13Le propriétaire répond à l'un d'eux : “Mon ami, je ne suis pas injuste avec toi. Tu étais bien d'accord avec moi pour recevoir une pièce d'argent pour la journée. 14Prends ton salaire et va-t'en. Je veux donner à cet ouvrier arrivé en dernier autant qu'à toi. 15J'ai le droit de faire ce que je veux avec mon argent, n'est-ce pas ? Est-ce que tes pensées sont mauvaises parce que je suis bon ? ”  » 16Et Jésus ajoute : « Ainsi, les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. »

En lui [Christ] nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d’intelligence.

- Ephésiens 1 : 7-8 (LSG) 

"Ce n’est pas juste !" En tant que père de cinq enfants, je l’ai entendu dire à plusieurs reprises. Je ne pense pas que nous ne nous débarrassions jamais de ce sentiment. Jésus a donné une parabole sur l’équité. A la fin de la journée de travail, le propriétaire a payé le même salaire à tous les travailleurs - qu’ils aient travaillé une heure ou qu’ils aient travaillé toute la journée. Cela ne semble pas juste. Ceux qui ont travaillé 12 heures n’étaient pas contents. Pourquoi ceux qui ont travaillé une heure devaient-ils être payés autant qu’eux ? Ils étaient même en colère contre le propriétaire ! Cela n’est pas juste - à moins que je ne sois l’un de ceux qui ont commencé à travailler à 17 H. Si je suis l’un de ces travailleurs de 17 H, je ne suis probablement pas trop préoccupé par ce qui est juste ; je vais apprécier ce don de la grâce. Peut-être que j’étais debout toute la journée, en attendant d’être choisi pour le travail, mais je n’ai pas été retenu – une fois de plus. Peut-être que je me sentais indigne, non désiré – rejeté encore et encore. Voir les autres personnes être choisies peut m’avoir donné l'envie d’abandonner et de rentrer à la maison. 

Pensée du jour

Dieu offre généreusement sa grâce à tout le monde.

Mais nous sommes tous des travailleurs de la onzième heure. Nous avons été choisis et appelés à travailler par nul autre que Dieu ! 

Le Créateur du ciel et de la terre nous a appelés à travailler pour le Royaume de Dieu et à partager les richesses de la grâce de Dieu - non pas parce que nous le méritons, mais parce que nous ne le méritons pas. Ce n’est pas juste; c’est la grâce. 

(M.) Michael Vaughn (Tennessee) 

Prière : Dieu de grâce, je te remercie de la grâce que tu nous offres à nous et à chacun de tes enfants. Pardonne-nous lorsque nous cédons à l’amertume quand tu fais partager aux autres ton amour gracieux. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les travailleurs migrants.