2016

En ce temps-là… - Philippiens 3.12-14

Samedi le 31 décembre 2016

LIRE : Philippiens 3 : 12-14 (La Bible en français courant)

Courir vers le but

12Je ne prétends pas avoir déjà atteint le but ou être déjà devenu parfait. Mais je poursuis ma course pour m'efforcer d'en saisir le prix, car j'ai été moi-même saisi par Jésus-Christ. 13Non, frères, je ne pense pas avoir déjà obtenu le prix ; mais je fais une chose : j'oublie ce qui est derrière moi et m'efforce d'atteindre ce qui est devant moi. 14Ainsi, je cours vers le but afin de gagner le prix que Dieu, par Jésus-Christ, nous appelle à recevoir là-haut.

« Je connais tes œuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer. »
- Apocalypse 3 : 8

Une de mes émissions préférées des années soixante-dix à la télévision commence toujours avec deux personnages principaux assis devant un piano à chanter ceci : « En ce temps-là ». Pendant que je pensais à cette chanson, je me suis rendu compte qu’il était facile pour nous de regarder en arrière et d’idolâtrer le « bon vieux temps ». Mais l’Écriture nous invite à chanter : « Aujourd’hui, c’est le jour ! »

Pour l’église de Philadelphie, Jean a été invité à écrire : « Je connais tes œuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer » (Apocalypse 3:8). Ici et maintenant, nous sommes appelés à célébrer la présence de Dieu. Ici et maintenant, nous sommes appelés à accueillir à bras ouverts ce que Dieu fait dans nos vies. Dieu nous a ouvert de nouvelles possibilités.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais célébrer et accueilir à bras ouverts ce que Dieu fait dans ma vie.

Nous ne voulons pas les manquer en regardant en arrière ou en ayant peur de ce qui se trouve de l’autre côté du seuil. Au lieu de cela, nous pouvons suivre l’exemple de l’apôtre Paul : « Je fais une chose : j’oublie ce qui est en arrière et je me porte vers ce qui est en avant » (Phil. 3:13). Comme Paul, nous pouvons célébrer et accepter ce que Dieu fait et va faire dans nos vies.

(M.) Christopher Yopp (Virginie)

Prière : ô Dieu qui nous aime, fortifie-nous pour aller de l’avant dans la foi, sachant que tu nous montres d e nouvelles opportunités. Conduis-nous, éclaire-nous et dirige-nous par ton Esprit. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un en proie avec ses erreurs passées.

Comme un petit enfant - Luc 18.15-17

Vendredi 30 Décembre 2016

LIRE : Luc 18 : 15-17 (Segond 1910)

15On lui amena aussi les petits enfants, afin qu'il les touchât. Mais les disciples, voyant cela, reprenaient ceux qui les amenaient. 16Et Jésus les appela, et dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. 17Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point.

Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ.
- Galates 3 : 26


La table de la famille était servie, et nous étions tous excités à l’idée de commencer le repas. Au lieu de bénir la nourriture avec notre prière habituelle, nous avions décidé de partager chacun un sujet de reconnaissance.

Certaines personnes ont dit : les amis ; certains ont dit : la nourriture ; d’autres ont dit : la famille, la maison ou la communauté. Quand ce fut le tour de Lila, âgée de cinq ans, elle dit : « Je suis reconnaissante pour Dieu et Jésus ». Après avoir parlé, nous avions tous réalisé qu’elle nous avait rappelé notre plus grande bénédiction.

Pensée du jour

Comment puis-je recevoir le Royaume de Dieu comme un enfant?

Pour nous, il n’y avait rien de plus à dire, sinon «Amen ».
La Bible nous encourage à devenir comme des enfants parce que c’est la meilleure manière de recevoir les promesses de Dieu. Les enfants sont souvent désireux d’apprendre des adultes, mais nous les adultes, nous pouvons tous apprendre des enfants à savoir accepter les choses par la foi – comme le texte d’aujourd’hui le dit, « en Jésus-Christ, vous êtes tous fils de Dieu par la foi ».

(M.) James R. Hayes (Tennessee)

Prière : Seigneur, merci pour les enfants qui nous montrent nos plus grandes bénédictions et nous montrent comment mieux t’aimer. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les jeunes enfants.

Le meilleur lieu de résidence - Jean 14.1-7

Jeudi 29 décembre 2016

LIRE : Jean 14 : 1-7 (Traduction Œcuménique de la Bible (2010)

Jésus, chemin vers le Père

1« Que votre cœur ne se trouble pas : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. 2Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures : sinon vous aurais-je dit que j’allais vous préparer le lieu où vous serez ? 3Lorsque je serai allé vous le préparer, je reviendrai et je vous prendrai avec moi, si bien que là où je suis, vous serez vous aussi. 4Quant au lieu où je vais, vous en savez le chemin. » 5Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas, comment en connaîtrions-nous le chemin ? » 6Jésus lui dit : « Je suis le chemin et la vérité et la vie. Personne ne va au Père si ce n’est par moi. 


Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.
- Jean 14 : 2

J‘ai vécu en de nombreux endroits différents depuis que mes parents, mes frères, et moi, nous avions quitté la Lettonie pour échapper au communisme. Sur notre chemin vers la liberté, nous avions vécu une courte période en Pologne et en Allemagne. Plus tard, nous avions eu la chance d’immigrer aux États-Unis.

Pensée du jour

Notre maison céleste est meilleure que toute maison terrestre.

Tout ce dont je me souviens de ma maison en Lettonie, c’est le grand piano du grand salon où ma tante remplit l’espace de musique. Un jour que je cherchais en ligne l’adresse de ma maison d’enfance, je découvris que la résidence familiale était en vente. Je pouvais voir les nombreuses chambres meublées avec leurs planchers de bois plein.

Alors que je réfléchissais à la possibilité de vivre une fois de plus dans ma résidence d’enfance, je me rappelais le verset cité ci-dessus. Je me suis ensuite aperçue que ce n’était pas un rêve réaliste, et j’ai commencé à détourner mon attention de l’endroit où j’aurais voulu vivre sur terre pour l’endroit où je vivrai à ma mort. Dieu a pris soin de moi sur terre, et je sais que, quoiqu’il m’arrive, Dieu veille sur moi.

La demeure que Jésus-Christ m’a préparée est encore meilleure que ma bien-aimée maison ici ou en Lettonie. Chaque jour, je puis remercier le Seigneur pour cette promesse.

(Mme) Christa Eckert Blum (Ohio)

Prière : Dieu du salut, je te remercie de prendre soin de nous et de nous offrir le don de la vie éternelle avec toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les immigrants et réfugiés.


Le roseau froissé - Esaïe 42.1-9

Mercredi 28 Décembre 2016 

LIRE : Ésaïe 42 : 1-9 (La Colombe)

Le serviteur de l'Éternel

1Voici mon serviteur auquel je tiens fermement, Mon élu, en qui mon âme se complaît. J'ai mis mon Esprit sur lui ; Il révélera le droit aux nations. 2Il ne criera pas, Il n'élèvera pas la voix Et ne la fera pas entendre dans les rues. 3Il ne brisera pas le roseau broyé Et il n'éteindra pas la mèche qui faiblit ; Il révélera le droit selon la vérité. 4Il ne faiblira pas Ni ne s'esquivera,  Jusqu'à ce qu'il ait établi le droit sur la terre, Et que les îles s'attendent à sa loi. 5Ainsi parle Dieu, l'Éternel, Qui a créé les cieux et qui les déploie, Qui étend la terre et ses productions, Qui donne la respiration à ceux qui la peuplent Et le souffle à ceux qui la parcourent. 6Moi, l'Éternel, je t'ai appelé pour la justice Et je te prends par la main, Je te protège et je t’établis Pour (faire) alliance avec le peuple, Pour être la lumière des nations, 7Pour ouvrir les yeux des aveugles, Pour faire sortir de prison le captif Et de leur cachot les habitants des ténèbres. 8Je suis l'Éternel, c'est là mon nom ; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre Ni mon honneur aux statues. 9Voici que les premiers événements se sont accomplis Et je vous en annonce de nouveaux ; Avant qu'ils ne soient en germe, Je vous les laisse entendre.

Il ne brisera point le roseau cassé, et il n’éteindra point la mèche qui brûle encore ; il annoncera la justice selon la vérité.
- Esaïe 42 : 3

Les premières civilisations ont développé des méthodes pour transformer les roseaux en papier, en papyrus, et aussi pour tisser des paniers, des nattes, et des cordes. Les roseaux étaient beaux et fonctionnels. En revanche, le roseau froissé n’était pas beau et semblait inutile.

Pensée du jour

Jésus est le serviteur souffrant qui a connu notre douleur.

Une ecchymose sur notre peau est de même un signe visible de blessure. Nous pouvons voir le bleu, mais le mal est plus profond. Je suis meurtrie parce que je porte la marque d’un abus sexuel. Les paroles d’Ésaïe citées ci-dessus m’ont apporté la paix et la compréhension ; Jésus est un Sauveur doux et compatissant. Tout comme le serviteur de Dieu a remarqué un roseau froissé parmi les millions qui bordaient le Nil, Jésus m’a remarquée et reconnu que j’étais fragile.

Jésus comprend la solitude et la douleur physique. Il a subi les coups de l’injustice. Avec empathie et compréhension, Jésus s’est penché sur nous, et s’est offert comme le roseau froissé. Il n’étouffera pas notre foi, même quand elle vacille. Il promet également qu’au temps fixé, il instituera fidèlement la justice.

À cause de Jésus, nous pouvons être meurtris, mais nous ne serons pas brisés.

(Mme) Jennifer Pudding (Nouvelle Galles du Sud, Australie)

Prière : Seigneur Jésus, merci de comprendre notre douleur, de nous guérir et de nous transformer. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les victimes de violences sexuelles.

Cherche et appelle - Psaume 139.1-18

Mardi 27 Décembre 2016

LIRE : Psaume 139 : 1-18 (La Colombe)

1Au chef de chœur. Psaume de David.

Éternel ! tu me sondes et tu (me) connais, 2Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève, Tu comprends de loin ma pensée ; 3Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies. 4Car la parole n'est pas sur ma langue, Que déjà, Éternel ! tu la connais entièrement. 5Tu m'entoures par derrière et par devant, Et tu mets ta main sur moi. 6Une telle science est trop merveilleuse pour moi, Trop élevée pour que je puisse la saisir. 7Où irais-je loin de ton Esprit Et où fuirais-je loin de ta face ?  8Si je monte aux cieux, tu y es ; Si je me couche au séjour des morts, t'y voilà. 9Si je prends les ailes de l'aurore, Et que j'aille demeurer au-delà de la mer, 10Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira. 11Si je dis : Au moins les ténèbres me submergeront, La nuit devient lumière autour de moi ; 12Même les ténèbres ne sont pas ténébreuses pour toi, La nuit s'illumine comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière. 13C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tenu caché dans le sein de ma mère. 14Je te célèbre ; car je suis une créature merveilleuse. Tes œuvres sont des merveilles, Et mon âme le reconnaît bien. 15Mon corps n'était pas caché devant toi, Lorsque j'ai été fait en secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. 16Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient ;  Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui étaient fixés, Avant qu'aucun d'eux (existe). 17Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que la somme en est grande ! 18Si je les compte, Elles sont plus nombreuses que (les grains de) sable. Je m'éveille, et je suis encore avec toi.

Le Seigneur dit : « Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. »
- Jérémie 29 : 13

Je me souviens d’une période où je cherchais le Seigneur pour recevoir ses directives au sujet d’une offre d’emploi. Chaque aspect du poste semblait correct sauf un : l’obligation de partir, ma femme et moi, pour l’Asie du Sud-Est – loin de notre famille, des amis, de l’église, et du pays. Je priais, jeûnais, étudiais la Bible, et demandais conseil à des amis de confiance. Pendant des mois, je cherchais avec diligence la direction du Seigneur. Je voulais vraiment connaître la volonté de Dieu, mais au cours de ma recherche, je me suis aussi demandé : « Voudrais-je vraiment connaître la volonté de Dieu ? »

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais chercher Dieu pour plus que de simples réponses.

Je compris que Dieu voulait être recherché non seulement pour obtenir des réponses, mais aussi pour une relation plus profonde. Pour moi, ce type de recherche va au-delà de mes prières quotidiennes normales. Elle exige une immersion dans la Parole de Dieu à un niveau qui permet l’inspiration et me submerge dans la vérité et la crainte. Dieu est toujours présent. Même ainsi, l’Écriture nous encourage toujours à chercher Dieu. Lire le Psaume 139 et Esaïe 55 peut nous aider à réfléchir à la majesté, la gloire, et la bonté de Dieu et à comprendre que le Dieu qui nous a formés est grand et toujours présent.

De telles méditations et réflexions peuvent nous aider à aller au-delà de la recherche des réponses à nos questions ou des solutions à nos problèmes pour établir une véritable relation avec Dieu.

(M.) Gary A. Miller (Californie)

Prière : Seigneur, aide-nous à te chercher vraiment de tout notre cœur pour que nous puissions t’honorer tous les jours de notre vie. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui cherche du discernement pour un emploi.

Une chose de plus - Matthieu 19.16-30

Lundi 26 Décembre 2016 

 LIRE : Matthieu 19 : 16-30 (La Colombe)

Le jeune homme riche

16Alors, un homme s'approcha et dit à Jésus : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? 17Il lui répondit : Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels ? lui dit-il. 18Et Jésus répondit : Tu ne commettras pas de meurtre ; tu ne commettras pas d'adultère ; tu ne diras pas de faux témoignage ; tu ne commettras pas de vol ; 19honore ton père et ta mère et : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.20Le jeune homme lui dit : J'ai gardé tout cela, que me manque-t-il encore ? 21Jésus lui dit : Si tu veux être parfait va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, et suis-moi. 22Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s'en alla tout triste ; car il avait de grands biens. 23Jésus dit à ses disciples : En vérité, je vous le dis, il est difficile à un riche d'entrer dans le royaume des cieux. 24Je vous dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. 25Les disciples entendant cela, étaient très étonnés. Ils dirent : Qui peut donc être sauvé ? 26Jésus les regarda et leur dit : Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible. 27Alors Pierre prit la parole et lui dit : Voici que nous avons tout quitté et que nous t'avons suivi, qu'en sera-t-il pour nous ?28Jésus leur répondit : En vérité je vous le dis, quand le Fils de l'homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur son trône de gloire, vous de même qui m'avez suivi, vous serez assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël. 29Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, maisons, frères, sœurs, père, mère, femme, enfants ou terre recevra beaucoup plus et héritera la vie éternelle. 30Plusieurs des premiers seront les derniers et plusieurs des derniers seront les premiers. 

Jésus a dit: « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne- le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. » - Matthieu 19 : 21 

Notre église a eu une relation de longue date avec l’école primaire située au pied de la colline. Les membres de l’église pourvoient aux besoins matériels des élèves – des fournitures scolaires aux sous-vêtements. Récemment des dirigeants de l’église et de l’école ont conçu un programme de mentorat hebdomadaire où les membres de l’église iraient à l’école aux heures de repas, visiter les enfants qui ont besoin d’encouragement. Alors que certains dans l’église étaient enthousiasmés par cette nouvelle opportunité, d’autres ont soulevé des questions comme, « Nous donnons déjà des fournitures à l’école ? – Pourquoi devrions-nous faire plus ? » Faisant écho au jeune homme riche dans la lecture d’aujourd’hui, je suis d’accord de penser : « Nous faisons déjà beaucoup pour l’école. Nous faisons notre part. Que nous manque-il encore? » 

Pensée du jour

De quelle manière je ressemble au jeune homme riche ?

Comme le jeune homme riche, nous pouvons penser que nous avons tout compris. Nous disons donc à Jésus : « J’ai fait tout ce que tu as demandé. Que me manque-t-il encore ? » Dans mon cas, Jésus me dit : « Si tu veux être parfait, va, donne de ton temps aux enfants de l’école de ton champ de mission ; puis viens, suis-moi ».
Jésus nous appelle toujours à la perfection de Dieu – à grandir dans notre connaissance de la grâce de Dieu et notre compréhension de son appel sur nos vies. Et Jésus nous appelle à faire une chose de plus : « Si tu veux être parfait, va ».

(M.) Walt Garrett (Arkansas) 

Prière : Alors que tu nous regardes avec amour, Prince de Paix, amène-nous à vivre plus pleinement avec toi par ta parole de vérité. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Les élèves du primaire.


Le jour de Noël - Luc 2.8-16

Dimanche 25 Décembre 2016 

LIRE : Luc 2 : 8-16 (La Bible en français courant)

Un ange apparaît à des bergers

8Dans cette même région, il y avait des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leur troupeau. 9Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les entoura de lumière. Ils eurent alors très peur. 10Mais l'ange leur dit : « N'ayez pas peur, car je vous apporte une bonne nouvelle qui réjouira beaucoup tout le peuple : 11cette nuit, dans la ville de David, est né, pour vous, un Sauveur ; c'est le Christ, le Seigneur. 12Et voici le signe qui vous le fera reconnaître : vous trouverez un petit enfant enveloppé de langes et couché dans une crèche. » 13Tout à coup, il y eut avec l'ange une troupe nombreuse d'anges du ciel, qui louaient Dieu en disant : 14« Gloire à Dieu dans les cieux très hauts, et paix sur la terre pour ceux qu'il aime ! » 

Les bergers vont à Bethléem

15Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : « Allons donc jusqu'à Bethléem : il faut que nous voyions ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. » 16Ils se dépêchèrent d'y aller et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche.

Jésus a dit : « Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom,
je suis au milieu d’eux. »
- Matthieu 18 : 20

En tant qu’américains vivant au Bangladesh, mon mari et moi, nous étions impatients d’être avec d’autres chrétiens pour la célébration de Noël. Comme nous étions trop loin pour rentrer chez nous, nous avions choisi de visiter Londres. Un matin de Noël ensoleillé, nous sommes arrivés sur le site de l’église de notre dénomination à Londres – à seulement un pâté de maisons de l’Abbaye de Westminster. L’église centenaire avait de hauts plafonds, de belles fenêtres, des planchers en bois grinçant – et environ 30 personnes présentes. Le pasteur dirigeait le service avec seulement un organiste pour l’aider, mais il était si cordial et enthousiaste que nous étions honorés et reconnaissants d’être là. Il y avait si longtemps que nous n'avions pas été dans un lieu de culte chrétien. Pendant que nous chantions des chants et écoutions l’histoire de Noël, des larmes ont remplir nos yeux. 

Pensée du jour

Où que nous soyons, nous pouvons célébrer la présence de Dieu et le don de Jésus-Christ.

Nos familles nous manquaient, mais nous pouvions sentir la présence de Dieu, là dans cette congrégation de Londres- prenant soin de deux âmes nostalgiques, si loin de tout ce qui leur était familier. Par la suite, alors que nous traversions St. James Park, nous étions tellement émus que nous ne pouvions pas ouvrir la bouche. Même si nous étions à Londres et que nous désirions être aux États-Unis, nos pensées étaient à Bethléem. Mon mari et moi, nous avions réalisé que, quand nous prions, le lieu où nous sommes n’avait pas d’importance. Nous étions encore aux bons soins de Dieu. 

(Mme) Joanne Emmons (Oklahoma) 

Prière : Seigneur, bénis ceux qui montrent l’esprit de Noël à ceux qui ont le mal du pays et qui se lient d’amitié avec les nécessiteux. Aide-nous à refléter ton amour pour tous. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont loin de leur famille à Noël. 

Réveillon de Noël - Matthieu 10.1-8

Samedi le 24 Décembre 2016 

LIRE : Matthieu 10 : 1-8 (La Nouvelle Bible Segond)

Les douze apôtres

1Puis il appela ses douze disciples et leur donna l'autorité pour chasser les esprits impurs et guérir toute maladie et toute infirmité. 2Voici les noms des douze apôtres : le premier, Simon, celui qu'on appelle Pierre, et André, son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère ; 3Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu, le collecteur des taxes ; Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ; 4Simon le Cananite et Judas l'Iscariote, celui qui le livra. 

Jésus envoie les Douze en mission

5Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les injonctions suivantes : Ne partez pas sur le chemin des non-Juifs, et n'entrez pas dans une ville de Samaritains ; 6allez plutôt vers les moutons perdus de la maison d'Israël. 7En chemin, proclamez que le règne des cieux s'est approché. 8Guérissez les malades, réveillez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. 

O Dieu ! crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé.
- Psaume 51 : 10 

J‘ai dirigé le service du matin de Noël dans une église de campagne en Nouvelle-Galles du Sud. Après le service, je saluais les gens à la porte. Un jeune homme bien habillé avec de longs cheveux blonds m’a salué en m’appelant « M. Mac ». Je ne le reconnaissais pas et il dit : « M’avez-vous oublié ? J’étais le pire élève dans votre classe d’Enseignement Biblique au lycée ». Je me suis souvenu de lui, puis je l’ai appelé par son nom. Nous avions parlé pendant un certain temps, et il me dit qu’il était reconnaissant pour ma patience envers lui. Il avait pris la décision de suivre le Christ et était devenu le secrétaire du mouvement chrétien des étudiants de son université. 

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais remercier quelqu’un qui a façonné ma foi.

Je l’ai félicité pour sa décision et lui ai souhaité bon vent dans ses futures études et en tant que chrétien. J’ai appris une précieuse leçon ce jour-là : on ne peut jamais savoir ce qui attend ceux qui écoutent la parole de Dieu. 

Lorsque nous partageons les messages de la Bible, nous pouvons compter sur Dieu pour utiliser notre constante proclamation de la foi en vue de la conversion et de l’appel. 

(M.) Jim MacLean (Queensland, Australie) 

Prière : Dieu de compassion, aide-nous à voir le potentiel que tu vois dans les autres et à être un exemple pour ceux qui nous entourent. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Les jeunes qui écoutent la Parole de Dieu. 

Dieu entend nos prières - Romains 8.18-27

Jeudi 23 Décembre 2016 

 LIRE : Romains 8 : 18-27 (La Bible en français courant)

La gloire à venir

18J'estime que nos souffrances du temps présent ne sont pas comparables à la gloire que Dieu nous révélera. 19La création entière attend avec impatience le moment où Dieu révélera ses enfants. 20Car la création est tombée sous le pouvoir de forces qui ne mènent à rien, non parce qu'elle l'a voulu elle-même, mais parce que Dieu l'y a mise. Il y a toutefois une espérance : 21c'est que la création elle-même sera libérée un jour du pouvoir destructeur qui la tient en esclavage et qu'elle aura part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. 22Nous savons, en effet, que maintenant encore la création entière gémit et souffre comme une femme qui accouche. 23Mais pas seulement la création : nous qui avons déjà l'Esprit Saint comme première part des dons de Dieu, nous gémissons aussi intérieurement en attendant que Dieu fasse de nous ses enfants et nous accorde une délivrance totale. 24Car nous avons été sauvés, mais en espérance seulement. Si l'on voit ce que l'on espère, ce n'est plus de l'espérance : qui donc espérerait encore ce qu'il voit ? 25Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec patience. 26De même, l'Esprit Saint aussi nous vient en aide, parce que nous sommes faibles. En effet, nous ne savons pas prier comme il faut ; mais l'Esprit lui-même prie Dieu en notre faveur avec des supplications qu'aucune parole ne peut exprimer. 27Et Dieu qui voit dans les cœurs comprend ce que l'Esprit Saint veut demander, car l'Esprit prie en faveur des croyants, comme Dieu le désire.

De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui- même intercède par des soupirs inexprimables;
- Romains 8 : 26 

Notre responsable d’étude biblique a établi pour nous une liste de sujets de prière afin que nous puissions prier pour les besoins spécifiques des uns et des autres. J’ai récemment demandé au groupe de prier Dieu pour que je devienne une amie pour mon ex- mari. Puis j’ai commencé à craindre de prier pour des choses qui ne sont pas bonnes et d’encourager plusieurs autres personnes à prier également de travers. 

Pensée du jour

Dieu nous écoute, même quand nous ne savons pas pour quel sujet prier.

Troublée par cette situation, je dis mes craintes à Dieu. Les paroles de Romains 8:26 me sont venues à l’esprit et m’ont rassuré que je pouvais faire confiance à Dieu pour faire le tri dans mes prières. Dieu continue d’apporter des changements dans notre relation. Je prie pour que la volonté de Dieu soit faite et que mon cœur soit prêt à suivre Dieu là où Il me conduit. 

Quand je ne sais pas pour quel sujet prier, je peux avoir confiance que le Saint-Esprit intercède. 

(Mme) Connie L. Miller (Indiana) 

Prière : Merci, Seigneur, d’entendre toujours nos prières, même quand nous avons des problèmes pour prier. Nous te remercions pour Jésus-Christ, au nom duquel nous prions. Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton règne vienne. Que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses; comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation; mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. » (Luc 11 : 2-4, LSG). Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui est en instance de divorce. 

Un temps pour tout - Ecclésiaste 3.1-8

Jeudi 22 Décembre 2016 

LIRE : Ecclésiaste 3 : 1-8 (La Colombe)

Tout est éphémère

1Il y a un moment pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel : 

2Un temps pour enfanter et un temps pour mourir ; 

Un temps pour planter et un temps pour arracher le plant ; 

3Un temps pour tuer et un temps pour guérir ; 

Un temps pour démolir et un temps pour bâtir ; 

4Un temps pour pleurer et un temps pour rire ; 

Un temps pour se lamenter et un temps pour danser ; 

5Un temps pour jeter des pierres et un temps pour ramasser des pierres ; 

Un temps pour étreindre et un temps pour s'éloigner de l'étreinte ; 

6Un temps pour chercher et un temps pour perdre ; 

Un temps pour garder et un temps pour jeter ; 

7Un temps pour déchirer et un temps pour recoudre ; 

Un temps pour se taire et un temps pour parler ; 

8Un temps pour aimer et un temps pour haïr ; 

Un temps de guerre et un temps de paix.

Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux :
un temps pour pleurer, et un temps pour rire; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser.
- Ecclésiaste 3 : 1, 4 

Lorsque mon neveu m’a appelée pour m’annoncer la mort subite et inattendue de ma nièce de 27 ans, Jen, tout mon corps a commencé à trembler. Elle avait été comme une fille pour moi. Au cours des jours de souffrances consécutives à sa mort, je me demandais si je serais encore capable de sourire. J’aurais voulu être transportée de nombreuses années plus tard, à un moment où, je l’espérais, la douleur serait moindre. Mon cœur était brisé, et je n’étais pas sûre qu’il puisse être réparé. 

Pensée du jour

Parce que Dieu est avec moi, même dans la douleur, je puis avoir de l’espoir (voir 1Th 4.13).

La lecture d’aujourd’hui, tirée de l’Ecclésiaste, nous rappelle que certaines saisons de nos vies apportent la douleur, tandis que d’autres apportent la joie. Parfois, quand nous avons du chagrin, nous pensons que nos vies seront remplies d’une douleur implacable. Nous avons du mal à nous imaginer un moment moins douloureux dans l’avenir. Nous nous sentons pris au piège de la douleur sans espoir. 

J’ai trouvé que, même si la mort de ma nièce continue encore à me peser, je suis maintenant capable de sourire à nouveau et de profiter de ces bénédictions que Dieu m’a si gracieusement données. La Parole de Dieu nous donne l’espoir de vivre une autre saison après la douleur, une saison de joie et de fête – nous rappelant que Dieu marche avec nous dans les deux saisons et nous apporte la guérison pour aller plus loin. Nous ne resterons pas toujours dans cette saison de douleur ; nous serons en mesure de nous réjouir à nouveau. 

(Mme) Lin Daniels (Massachusetts) 

Prière : Seigneur, merci de ce que, même dans les saisons de profonde tristesse, tu es tout près de nous et que ton amour nous accompagne. Donne-nous de l’espoir pour l’avenir, afin que nous puissions persévérer. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui se sentent désespérés. 

Vivre en harmonie - Jean 13.33-35

Mercredi 21 Décembre 2016 

LIRE : Jean 13 : 33-35 (Louis Segond 1910)

33Mes petits enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez; et, comme j'ai dit aux Juifs: Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant. 34Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. 35A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.

Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. - Jean 13 : 34 

Ma fille et ma petite-fille ont rencontré une femme nommée Sophia qui souhaitait habiter près de son lieu de travail. Après avoir discuté du coût, des règles et des responsabilités, elles sont parvenues à un accord pour que Sophia vive avec elles. 

Pensée du jour

Avec l’aide de Dieu, je puis vivre dans l’unité et la paix avec les autres.

Sophia est une Juive orthodoxe, alors que notre fille et notre petite-fille sont chrétiennes. Pourtant, une amitié empreintes d’amour et de confiance est née du partage de leurs croyances et origines religieuses. Certaines zones de la cuisine ont été réservées à Sophia pour lui permettre de préparer et de stocker sa nourriture casher. Quand elles célèbrent leurs fêtes religieuses, elles échangent leur connaissance de ces fêtes les unes aux autres. Ces échanges ont mené à de bonnes conversations et à une meilleure compréhension. 

Ma fille et ma petite-fille ont eu l’occasion de profiter d’une amitié enrichissante en suivant l’exemple de Jésus et de son commandement d’aimer notre prochain comme nous-mêmes (Voir Matt. 22:39). En partageant et en respectant les convictions des autres, nous pouvons établir des relations pleines d’harmonie, d’amour et de confiance. 

(Mme) Shirley Cottle (Caroline du Nord) 

Prière : Seigneur, aide-nous à comprendre et à montrer de l’amour à tout le monde afin que nous puissions partager ta paix avec ceux qui nous entourent. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les amis de religions différentes. 

L’arome du Christ - 2 Corinthiens 2.14-16

Mardi 20 Décembre 2016 

LIRE : 2 Corinthiens 2 : 14-16 (La Colombe)

Le ministère de la Nouvelle Alliance

14Grâces (soient rendues) à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui par nous, répand en tout lieu l'odeur de sa connaissance ! 15Nous sommes, en effet, pour Dieu le parfum de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent : 16aux uns, une odeur de mort, qui mène à la mort ; aux autres, une odeur de vie, qui mène à la vie. Et qui est suffisant pour ces choses ? 

Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance!

- 2 Corinthiens 2 : 14 

Un jour, pendant que je travaillais dans mon jardin, je remarquais une rose d’hiver qui commençait à fleurir. Comme je savais que le froid la tuerait de toute façon, je l’ai taillée et l’ai emportée à l’intérieur. Quelques jours après, la rose s’ouvrit et son beau parfum emplit notre salon. 

Pensée du jour

Qu’est-ce que je fais pour rappeler aux autres l’amour de Dieu ?

L’arôme de la fleur m’a ramené à des visites d’enfance dans la maison de grand-mère au nord de la Californie. Sa maison était remplie de parfum de roses. Je me souviens de grand-père somnolant dans son fauteuil et du fougueux petit terrier Yorkshire courir autour de la maison. Parmi tous ces souvenirs, l’arôme des roses était le plus fort. 

Nous avons été créés pour répandre le parfum de la connaissance de Dieu partout (2 Cor. 2 : 14). Nous diffusons le parfum qui vient de la connaissance de Christ quand nous imitons son exemple d’amour et de service sacrificiel (Eph. 5 : 1). 

Comme le parfum d’une rose évoque un souvenir agréable, notre vie de service est destinée à rappeler aux gens l’amour et les attentions de Dieu pour eux. Qu’est-ce qui pourrait être plus agréable à notre Créateur ? 

(M.) Timothy Austin (Turquie) 

Prière : Seigneur, aide-nous à être de joyeux imitateurs de Jésus-Christ. Que nos vies dégagent le parfum du Christ pour ceux qui peuvent avoir besoin de se rappeler combien tu prends soin d’eux. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les grand-parents. 

Le parent parfait - Deutéronome 32.7-11

Lundi 19 Décembre 2016 

LIRE : Deutéronome 32 : 7-11 (La Colombe)

7Souviens-toi des jours d'autrefois Considère les années, de génération en génération, Interroge ton père, et il te l'annoncera, Tes anciens, et ils te le diront. 8Quand le Très-Haut donna un héritage aux nations, Quand il sépara les uns des autres les fils d'Adam, Il fixa les limites des peuples D'après le nombre des fils d'Israël ; 9Car le partage de l'Éternel, c'est son peuple, Jacob est sa part d’héritage. 10Il l'a trouvé dans un pays désert, Dans un chaos hurlant et aride ; Il l'entourait, il en prenait soin, Il le gardait comme la prunelle de son œil, 11Pareil à l'aigle qui éveille sa nichée, Voltige sur ses petits, Déploie ses ailes, les prend, Les porte sur ses plumes.

Le Seigneur a dit : « Je vous ai portés sur des ailes d’aigle et amenés vers moi. » - Exode 19 : 4 

Quand j’étais enceinte de mon premier enfant, quelqu’un m’a dit qu’en devenant parent pour la première fois j'approfondirai ma compréhension de l’amour de Dieu pour moi. Il avait raison. J’ai toujours soigneusement veillé sur mon fils comme une mère poule, le nourrissant et le gardant en sécurité, parce que je l’aime tendrement: depuis le premier jour où je tenais soigneusement mon bébé en soutenant sa tête, jusqu’à la première fois où je tenais sa main pendant qu’il glissait sur le toboggan, jusqu’à la première fois où je lui disais de sauter sur moi dans l’eau où je l’attendais pour le rattraper. 

Pensée du jour

Dieu est notre parent parfait qui nous montre comment aimer.

Le Deutéronome décrit Dieu « comme un aigle protégeant son nid, planant au-dessus de ses petits » (32:11). Depuis ce temps, j’ai appris que les bonnes qualités de mon rôle de parent – mon amour inconditionnel, mon instinct de protection, mon désir de faire des sacrifices pour le compte mes enfants – sont des talents donnés par Dieu. L’amour de Dieu est plus profond, plus fort et plus parfait qu’aucun amour d’un parent humain ne saurait jamais l’être. 

Comme des enfants bien-aimés de Dieu, nous pouvons nous appuyer sur cet amour et recevoir de l’aide pour être le peuple que Dieu nous appelle à être. 

(Mme) Jayna Richardson (Arkansas) 

Prière : Dieu de grâce, merci pour ton amour profond et inconditionnel. Aide-nous à aimer les autres comme tu nous aimes. Nous prions au nom de Jésus. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les nouveaux parents. 

4e Dimanche de l’Avent - Le Dieu qui comprend - Hébreux 2.10-18

Dimanche 18 Décembre 2016 

LIRE : Hébreux 2 : 10-18 (Louis Segond 1910)

10Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. 11Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères, 12lorsqu'il dit: J'annoncerai ton nom à mes frères, Je te célébrerai au milieu de l’assemblée. 13Et encore: Je me confierai en toi. Et encore: Me voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés. 14Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable, 15et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. 16Car assurément ce n'est pas à des anges qu'il vient en aide, mais c'est à la postérité d’Abraham. 17En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple; 18car, ayant été tenté lui-même dans ce qu'il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés.

Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.
- Matthieu 1 : 23 

Bien que Noël soit un moment de joie pour la plupart, il peut aussi être un moment de tristesse. Certaines personnes font l’expérience de l’isolement et de la solitude face à des relations brisées ou à l’absence douloureuse de proches qui sont décédés. D’autres luttent avec les exigences financières qu’impose cette période. 

Pensée du jour

Le Christ comprend tout ce que j’éprouve.

On trouve pourtant une grande joie à Noël quand on considère sa véritable signification : « Dieu avec nous ». Tout au long de la Bible, Dieu démontre son amour pour tous les peuples. La naissance, la vie et la mort de Jésus-Christ montrent à l’humanité la vraie nature de Jésus- Christ et la profondeur de l’amour de Dieu. 

Dieu a montré un amour profond en envoyant Jésus pour être « Dieu avec nous ». Dieu comprend nos espoirs, nos joies, nos peurs, nos douleurs et nos problèmes parce que Dieu est né parmi nous. Bien que des circonstances particulières puissent apparaître cause de désespoir, Noël nous rappelle que Dieu nous aime et est avec nous. 

(M.) Jonathan Emerson-Pierce (Ontario, Canada) 

Prière : Toi L’unique qui es saint et Incarné, merci de vivre parmi nous. Rappelle-nous que tu comprends tout ce que nous aurons à vivre et que dans ton amour tu es avec nous dans ces circonstances. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui se sentent tristes à Noël. 


Le calme au milieu du chaos - Luc 21.25-31

Samedi 17 Décembre 2016 

 LIRE : Luc 21 : 25-28 (Français Courant)

25« Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l'angoisse, rendues inquiètes par le bruit violent de la mer et des vagues. 26Des hommes mourront de frayeur en pensant à ce qui devra survenir sur toute la terre, car les puissances des cieux seront ébranlées. 27Alors on verra le Fils de l'homme arriver sur un nuage, avec beaucoup de puissance et de gloire. 28Quand ces événements commenceront à se produire, redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance sera proche. » 

L'enseignement donné par le figuier

29Puis Jésus leur dit cette parabole : « Regardez le figuier et tous les autres arbres : 30quand vous voyez leurs feuilles commencer à pousser, vous savez que la bonne saison est proche. 31De même, quand vous verrez ces événements arriver, sachez que le Royaume de Dieu est proche. 

Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.
- Luc 21 : 28 

Des nouvelles de chaos dans les communautés à travers le monde m’incitent à vivre dans la peur. Les menaces d’attaques violentes, les catastrophes naturelles, la guerre, la maladie, la famine et les crises financières m’alarment. Quand j’ai fait face à une peur, une autre prend sa place. Je me demande : comment puis-je me protéger ? Comment puis-je surmonter mes craintes ? 

Pensée du jour

Je veillerai à garder Jésus à la première place en tout temps.

Lorsque ces préoccupations commencent à me submerger, je pense aux paroles de Jésus dans la lecture d’aujourd’hui. Je suis réconforté lorsque je me détourne du chaos et que je regarde à Jésus - ma rédemption - qui apaise mes craintes. 

Nous pouvons nous débattre avec des préoccupations concernant nos familles, notre santé ou nos finances. Nous pouvons vivre dans une zone de violences quotidiennes en raison de la guerre ou du crime. Les maladies et les catastrophes naturelles constituent une menace constante. 

Lorsque nous vivons l’une de ces choses, nous pouvons nous rappeler la promesse de la rédemption. Nous pouvons regarder avant tout à Jésus comme une source de réconfort, d’espoir et de joie au milieu du chaos. 

(M.) Gerald Bauer (Ohio) 

Prière : Seigneur Jésus, merci pour ta présence constante. Donne-nous la force de regarder d’abord vers toi quand nous éprouvons des menaces contre notre bien-être. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE: ceux qui vivent dans une peur constante. 

Ce n’est pas ce que j’avais prévu - Esaïe 55.8-13

vendredi 16 Décembre 2016 

 LIRE : Ésaïe 55 : 8-13 (La Nouvelle Bible Segond)

8Car mes pensées ne sont pas vos pensées, vos voies ne sont pas mes voies— déclaration du SEIGNEUR9Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voieset mes pensées au-dessus de vos pensées. 10Comme la pluie et la neige descendent du ciel et n'y reviennent passans avoir abreuvé la terre, sans l'avoir fécondée et fait germer, sans avoir donné de la semence au semeuret du pain à celui qui a faim, 11ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche : elle ne revient pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que je désire, sans avoir réaliséce pour quoi je l'ai envoyée. 12Oui, vous sortirez dans la joie et vous serez conduits dans la paix ; les montagnes et les collineséclateront en cris de joie devant vous, et tous les arbres des champs battront des mains. 13Au lieu des buissons poussera le cyprès, au lieu de l'ortie poussera le myrte ; ce sera pour le SEIGNEUR un nom, un signe perpétuel, qui ne sera pas retranché.

Mes pensées ne sont pas vos pensées,  et vos voies ne sont pas mes voies, dit le Seigneur.  - Esaïe 55 : 8 


Pendant des années, je rêvais de servir dans le cadre d’une mission dans un autre pays. Quand j’ai entendu parler d’un voyage missionnaire d’une semaine en Haïti, j’ai été excitée ! Mais on m’a parlé alors de la nécessité de se faire vacciner. Depuis que j’ai une maladie auto-immune, les vaccins me posent des risques sanitaires. J’étais déçue, mais je savais que Dieu me donnerait une nouvelle occasion de servir. J’ai entendu parler plus tard d’un voyage à Salt Lake City, dans un dépôt d’approvisionnement en cas de catastrophe, pour emballer des kits de gants de toilette, de savons, de brosses à dents, de dentifrices et de bandages.

Pensée du jour

Dieu nous offrira toujours des occasions de servir les autres.

J’ai tout de suite pris des dispositions pour y aller. Dans les quatre jours, mon équipe y était, c’était formidable de voir cinq palettes de camions empilées de plus de quatre mille kits que nous avions emballés. Je suis heureuse de savoir que mon travail ferait la différence pour quatre mille personnes dévastées par les inondations, les moussons, les coulées de boue, ou les tremblements de terre. 

Les relations d’amitiés que j’avais établies avec mon équipe ont été une bénédiction inattendue. Ensemble, nous avons parlé, chanté et ri pendant que nous emballions les kits, faisions des inscriptions sur chaque palette, pendant que nous partagions les repas, faisions des méditations chacun à son tour, visitions la ville, priions et célébrions la communion le dernier jour de mission. Aujourd’hui, je vois souvent les membres de l’équipe qui vivent près de chez moi. 

Grâce à cette expérience, j’ai réalisé inopinément mon désir de servir Dieu dans le domaine de la mission. 

(Miss) Jennifer Fenn (Californie) 

Prière : Seigneur, merci de planifier des choses merveilleuses pour nous! Garde nos cœurs ouverts pour les voir et y répondre. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les personnes avec des maladies auto-immunes. 

Tendre la main - Philippiens 4.10-20

Jeudi 15 Décembre 2016 

LIRE : Philippiens 4 : 10-20 (La Bible Parole de Vie)

Paul remercie les Philippiens pour leurs cadeaux

10J'ai eu beaucoup de joie dans le Seigneur. En effet, finalement, vous avez pu montrer de nouveau votre intérêt pour moi. Cet intérêt, vous l'aviez, mais vous n'aviez pas eu l'occasion de le montrer. 11Je ne dis pas cela parce que j'ai besoin de quelque chose ! Non, j'ai appris à me contenter de ce que j'ai. 12Je sais vivre dans la pauvreté, je sais vivre dans la richesse. Toujours et partout, j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à vivre avec beaucoup et avec peu. 13Je suis capable de tout cela grâce au Christ qui me rend fort. 14Pourtant, vous avez bien fait de prendre part à mes souffrances. 15Vous le savez, vous, mes amis de Philippes : quand on commençait à annoncer la Bonne Nouvelle, j'ai quitté la Macédoine. Et à ce moment-là, aucune autre Église ne s'est occupée de mon salaire et de mes dépenses, vous avez été les seuls à m'aider. 16Déjà, quand j'étais à Thessalonique, vous m'avez envoyé plusieurs fois ce qui me manquait. 17Cela ne veut pas dire que je cherche des cadeaux ! Ce que je cherche, c'est que vous en retiriez un bénéfice. 18J'ai tout ce qu'il faut, et même plus ! J'ai reçu ce qu'Épafrodite m'a apporté de votre part, et maintenant, j'ai vraiment tout. Vos cadeaux sont comme une offrande agréable, un sacrifice que Dieu accepte et qui lui plaît. 19Et mon Dieu vous donnera tout ce qui vous manque par le Christ Jésus, tellement sa gloire est grande. 20Rendons gloire à Dieu notre Père pour toujours ! Amen ! 

Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ. - Philippiens 4 : 19 


Après mon opération au genou, j’ai eu une convalescence difficile. Je vis seule et j’ai rapidement constaté que je ne pouvais tout simplement rien faire de moi-même. Je n’aime pas demander de l’aide et j’étais inquiète de m’imposer aux autres. Quand finalement j’ai demandé de l’aide, j’ai été submergée par l’élan de solidarité de mon église, de mes voisins et de mes collègues de travail. Tous mes soucis ont été apaisés. Je ressentais seulement de l’amour. 

Pensée du jour

Comment puis-je accepter l’aide de Dieu ?

Je n’ai jamais hésité à demander l’aide de Dieu, et je sais que souvent Dieu envoie des gens pour nous aider. L’Ecriture nous assure que Dieu répondra toujours à nos besoins, et j’en ai vérifié le bien-fondé. Pourquoi était-il alors si difficile pour moi de m’adresser directement à mes amis quand j’avais besoin d’eux ? 

L’Écriture nous encourage à être les mains et les pieds de Dieu sur terre pour prendre soin les uns des autres. Mais cette expérience m’a appris qu’une relation d’aide était une rue à double sens. Tout comme nous sommes souvent prêts à apporter de l’aide, nous pouvons aussi être prêts à recevoir de l’aide. 

Je suis complètement rétablie. Mais j’ai appris que, lorsque nous luttons pour tout faire de nous-même, Dieu conduit les gens avec qui nous vivons à nous aider. Tout ce que nous avons à faire est de demander. 

(Mme) Ruby Truax (Ontario, Canada) 

Prière : Père céleste, Merci de pourvoir toujours à nos besoins. Aide-nous à réaliser que nous pouvons nous tourner vers les personnes que tu as envoyées. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont du mal à demander de l’aide. 


Un Noël non-sentimental - Matthieu 2.1-18

Mercredi 14 Décembre 2016 

LIRE : Matthieu 2 : 1-18 (La Colombe)

Les mages à Bethléhem. Hérode

1Jésus était né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode. Des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem 2et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus l'adorer. 3A cette nouvelle le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. 4Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ. 5Ils lui dirent : A Bethléhem en Judée, car voici ce qui a été écrit par le prophète : 6Et toi, Bethléhem, terre de Juda Tu n'es certes pas la moindre Parmi les principales villes de Juda ; Car de toi sortira un prince, Qui fera paître Israël, mon peuple. 7Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et se fit préciser par eux l'époque de l'apparition de l'étoile. 8Puis il les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations précises sur le petit enfant ; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille moi aussi l'adorer. 9Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici : l'étoile qu'ils avaient vue en Orient les précédait ; arrivée au-dessus (du lieu) où était le petit enfant, elle s'arrêta. 10A la vue de l'étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. 11Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe. 12Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement... ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.

- Hébreux 12 : 1-2 


Si je pouvais omettre une partie du Nouveau Testament, ce serait l’histoire de Matthieu 2 : 16-18. Je me demande pourquoi Matthieu l’y a incluse, alors que Marc, Luc et Jean étaient en mesure de faire le récit de la Bonne Nouvelle sans inclure ce compte- rendu horrible. Peut-être que Matthieu ne voulait pas que nous confondions débordement sentimental et espérance. Peut-être que Dieu a inspiré Matthieu pour inclure cette histoire, sachant que les lecteurs, plus tard, allaient vivre dans un monde où l’Holocauste, les champs de la mort du Cambodge, le génocide rwandais et la guerre sans relâche en Syrie sont des réalités. Une naissance qui ne donne pas de l’espérance même face à de tels événements horribles ne serait pas assez puissante pour racheter ce monde. 

Pensée du jour

Plutôt que d’ignorer les plaies du monde, je puis regarder au Christ pour espérer.

Matthieu nous donne la version non sentimentale de Noël. Ce n’est pas un Noël qui prétend que le mal n’existe pas ou qui promet une petite vacance du mal dans ce monde. La naissance du Christ nous montre que bien que le mal soit enraciné dans ce monde, il ne le contrôle pas. Finalement, de quelque manière qu’elle perturbe mon point de vue sentimental de Noël, je suis vraiment heureux que cette histoire soit dans la Bible. Elle me montre que même au moment le plus sombre, Dieu a donné naissance à l’espérance en Jésus-Christ. 

(M.) Michael A. Macdonald (Caroline du Nord) 

Prière : Viens, Seigneur Jésus, dans nos cœurs et dans le monde avec l’espoir que toi seul peux offrir. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Le peuple de Syrie. 

Choisir la lumière - 1 Jean 2.7-17

Mardi 13 Décembre 2016 

LIRE : 1 Jean 2 : 7-17  (La Nouvelle Bible Segond)

7Bien-aimés, ce n'est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien, que vous aviez dès le commencement ; ce commandement ancien, c'est la parole que vous avez entendue.  8D'autre part, c'est un commandement nouveau que je vous écris ; ce qui est vrai en lui et en vous, car les ténèbres passent, et la vraie lumière brille déjà. 9Celui qui dit être dans la lumière, tout en détestant son frère, est encore dans les ténèbres.  10Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et en lui il n'y a pas de cause de chute. 11Mais celui qui déteste son frère est dans les ténèbres ; il marche dans les ténèbres et ne sait pas où il va, parce que les ténèbres ont rendu ses yeux aveugles. 

Face au monde et aux antichrists

12Je vous écris, mes enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom.  13Je vous écris, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le Mauvais. 14Je vous ai écrit, mes enfants, parce que vous connaissez le Père. Je vous ai écrit, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, que la parole de Dieu demeure en vous et que vous avez vaincu le Mauvais. 15N'aimez pas le monde, ni ce qui est dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui ; 16car tout ce qui est dans le monde, le désir de la chair, le désir des yeux et la confiance présomptueuse en ses ressources, tout cela n'est pas du Père, mais du monde. 17Or le monde passe, et son désir aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure pour toujours.

Quand Jésus parlait encore au peuple, il dit :  « Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. ».

- Jean 8 : 12 

Parfois, quand notre famille se déplace, nous transportons avec nous le matériel de camping. Nous essayons de trouver un endroit approprié pour installer le camp pendant qu’il fait encore jour. C’est beaucoup plus facile pour nous de trouver un endroit agréable pour manger un repas et pour passer la nuit. 

Pensée du jour

Jésus est avec moi pour me soutenir et me guider.

Il est possible de choisir un site sûr et de monter une tente dans l’obscurité, mais c’est beaucoup plus difficile sans l’aide de la lumière du jour. Sur un site que nous avions choisi dans l’obscurité, nous nous réveillions le lendemain matin, alarmés de trouver des traces de chiens sauvages d’Australie dans le lit sec de ruisseau près de notre campement – ce n’était guère un endroit que nous aurions choisi à la lumière du jour! 

Nos vies reflètent parfois une lutte semblable pour trouver un bon terrain de camping dans l’obscurité. Parfois, j’essaie de vivre dans ma propre lumière limitée. C’est possible, mais difficile, et je finis par comprendre pourquoi ma vie est devenue une telle lutte. Je choisis donc de cesser d’ignorer la présence, l’amour et la force de Jésus et choisis de vivre une fois de plus dans la lumière du Christ. 

La vie est tellement plus facile et plus riche quand nous vivons dans la lumière du Christ. Nous pouvons voir où nous allons et savoir que quelqu’un est à nos côtés qui nous guide et nous soutient. 

(Mme) Meg Mangan (Nouvelle-Galles du Sud, Australie) 

Prière : Jésus qui aime, je te remercie pour ta lumière qui nous montre le chemin. Aide-nous toujours à nous efforcer de vivre dans ta lumière. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui vivent dans les tentes. 

Diligence - Romains 12.6-8

Lundi 12 Décembre 2016 

LIRE : Romains 12 : 6-8 (La Bible en français courant)

6Nous avons des dons différents à utiliser selon ce que Dieu a accordé gratuitement à chacun. Si l'un de nous a le don de transmettre des messages reçus de Dieu, il doit le faire selon la foi. 7Si un autre a le don de servir, qu'il serve. Celui qui a le don d'enseigner doit enseigner. 8Celui qui a le don d'encourager les autres doit les encourager. Que celui qui donne ses biens le fasse avec une entière générosité. Que celui qui dirige le fasse avec soin. Que celui qui aide les malheureux le fasse avec joie.

Paul écrit à Timothée : « Ne néglige pas le don qui est en toi ... Occupe-toi de ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous ».

- 1 Timothée 4 : 14-15 

Beverly Varnado avec une de ses toiles.

La carte avec le motif de l’ange ainsi que d'autres cartes que Bev a peintes dans le passé.

Une fois de plus, j’enlevais une feuille de papier du bloc d’aquarelle sur lequel je peignais afin de pouvoir recommencer. L’ange que j’essayais de peindre ressemblait plus à un personnage de dessin animé qu’à un être céleste. Pendant de nombreuses années, j’avais peint, puis reproduit une scène d’aquarelle pour en faire une carte de Noël envoyée à mes parents et amis. Pourquoi était-ce si difficile ce Noël-ci ? Me suis-je demandé. Pourquoi devais-je recommencer tant de fois ? 

Pensée du jour

Le devoir de fidélité me porte à exercer les talents que Dieu m’a donnés.

Pendant que je regardais la page blanche en face de moi, la réponse m’est venue à l’esprit. C’était lié au fait que je n’avais pas fait de peinture régulièrement tout au long de l’année. Sans pratique constante, je devrais réapprendre ma technique. Dans un sens, j’avais négligé mon talent. 

En écrivant à Timothée, Paul l’avait encouragé à ne pas négliger son don. Paul savait que lorsque nous n’utilisons pas les dons que Dieu a placés en nous, notre foi ne se développe plus et ne se renforce plus et le ministère que Dieu a en vue pour chacun d’entre nous en souffre. Un de mes objectifs cette année est de peindre plus régulièrement. Mais plus important encore, je cherche à être fidèle en utilisant tous les talents que Dieu m’a donnés. 

(Mme) Beverly Varnado (Géorgie) 

Prière : Seigneur, aide-nous à valoriser les talents que tu nous as donnés en les utilisant. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les artistes. 

3e Dimanche de l’Avent - Luc 2.25-32

Dimanche 11 Décembre 2016 

LIRE : Luc 2 : 25-32 (Parole de Vie)

Siméon remercie Dieu pour Jésus

25À Jérusalem, il y a un homme appelé Siméon. Cet homme est juste et fidèle à Dieu et il attend celui qui doit être la force du peuple d'Israël. L'Esprit Saint est avec Siméon 26et il lui a dit à l'avance : « Tu ne mourras pas avant de voir le Messie du Seigneur Dieu. » 27Alors, Siméon, poussé par l'Esprit Saint, va dans le temple. À ce moment-là, les parents de Jésus amènent leur enfant pour faire ce que la loi du Seigneur demande pour lui. 28Siméon prend l'enfant dans ses bras, il remercie Dieu en disant : 29« Maintenant, Seigneur, tu peux laisser ton serviteur mourir dans la paix, comme tu l'as dit. 30Oui, mes yeux ont vu le salut que tu nous donnes. 31Tu l'as préparé devant tous les peuples. 32C'est la lumière qui te fera connaître au monde entier, c'est la gloire de ton peuple Israël. »

Le Seigneur dit : « Et toi, Bethléem Ephrata... de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont l’origine remonte aux temps anciens, aux jours de l’éternité. »
- Michée 5 : 2 

J‘attends souvent avec impatience les anniversaires, les sorties spéciales et les jours fériés. L’excitation grandit, puis le jour arrive. Parfois, j’apprécie l’événement autant que je m’y attendais, mais parfois l’événement ne comble pas mes attentes. De toute façon, cet occasion très spéciale passe; et nous nous retrouvons avec des souvenirs et peut-être quelques photos. Ce jour-là ne peut pas être vécu à nouveau. 

Pensée du jour

Dieu dépasse toutes nos attentes.

L’attente de la venue du Christ est différente ! A travers de nombreuses générations, sa naissance a été prédite par les prophètes, et pourtant, quand Jésus est né, il n’y avait pas eu de grandes célébrations. En fait, l’auberge n’avait pas de place pour lui. Mais certains bergers et les sages, Siméon et la prophétesse Anne (Luc 2 : 25-38) l’ont tranquillement célébré la première fois. Plus tard, d’autres ont reconnu Jésus-Christ comme le Messie longtemps attendu et sont sortis pour prêcher la Bonne Nouvelle. 

Aujourd’hui, nous sommes également impatients de célébrer à Noël la naissance de Jésus. Mais quand le jour de Noël sera passé, la réalité de l’incarnation et la promesse de la vie éternelle ne cesse de se poursuivre. Chaque année, la saison de Noël va et vient, mais ce que nous célébrons vraiment perdure pour toute l’éternité! 

(Mme) Elaine Chipps (Western Cape, Afrique du Sud) 

Prière : Dieu notre Père, merci d’avoir envoyé ton Fils sur terre pour nous donner l’espoir de la vie éternelle avec toi. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : expérimenter la joie de Noël tout à nouveau. 

Une ferme motivation - Hébreux 10.19-25

Samedi 10 Décembre 2016 

 LIRE : Hébreux 10 : 19-25 (Louis Segond 1910)

19Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair, 21et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, 22approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure. 23Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. 24Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres. 25N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour.

«Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. »  - Hébreux 10 : 23-24 (NIV) 


Mark avec son beau-père Andrew John Wiedefeld

Quiconque connaît mon beau-père, John, sait qu’il aime Dieu. Il a également toujours quelque chose à dire. Parfois, il fait des observations astucieuses. Parfois, il rappelle simplement aux gens une vérité divine importante. D’autres fois, il fait des remarques humoristiques, mais il amène toujours les gens à réfléchir. John est une source de motivation! Lors de son 80ème anniversaire, je le décrivais comme un stimulateur inébranlable. Entendre John parler stimule d’autres à aimer et à faire de bonnes actions, comme l’auteur d’Hébreux encourage les chrétiens à le faire. 

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais célébrer les promesses de Dieu en encourageant les autres.

Jésus aussi a donné matière à réflexion. Il avait poussé la femme du puits à une action vigoureuse. (Voir Jean 4 : 29.) Il avait encouragé Nicodème à réfléchir sur la nécessité pour l’homme de naître de nouveau. (Voir Jean 3 : 4). Et il avait motivé un centurion à demander la guérison de son serviteur (Voir Matthieu 8:8). 

Jésus est fidèle, et il nous encourage à le suivre – d’une étape à l’autre -  avec une ferme confiance. Chaque fois que nous parlons aux gens que nous rencontrons, nous pouvons encourager des actes d’amour. Avec Jésus pour modèle, nous pouvons toujours chercher – à travers nos paroles et nos actes – à vaincre le mal par le bien (Voir Romains 12 : 21.). 

(M.) Mark Quick (Californie) 

Prière : Seigneur, remplis nos cœurs de ta fidélité et de ton amour, et aide-nous à motiver et à encourager les autres. Nous prions au nom de Jésus. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Ceux qui ont besoin d’encouragement. 

Le vent et les vagues - Marc 4.35-41

Vendredi 9 Décembre 2016 

 LIRE : Marc 4 : 35-41 (Traduction Œcuménique de la Bible (2010)

La tempête apaisée

35Ce jour-là, le soir venu, Jésus leur dit : « Passons sur l’autre rive. » 36Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque où il se trouvait, et il y avait d’autres barques avec lui. 37Survient un grand tourbillon de vent. Les vagues se jetaient sur la barque, au point que déjà la barque se remplissait. 38Et lui, à l’arrière, sur le coussin, dormait. Ils le réveillent et lui disent : « Maître, cela ne te fait rien que nous périssions ? » 39Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence ! Tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. 40Jésus leur dit : « Pourquoi avez-vous si peur ? Vous n’avez pas encore de foi ? » 41Ils furent saisis d’une grande crainte, et ils se disaient entre eux : « Qui donc est-il, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

Jésus leur demanda : « Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? »- Marc 4 : 40 

Sur cette photo - illustrant la méditation du  jour - l’auteur Maya Schroeder se trouve dans le canot avec ses frères, Noah et Lincoln (de gauche à droite) et sa mère, Andrea.

Mes deux jeunes frères, ma mère et moi, nous faisions du canoë. Quand un hors-bord passait, les vagues secouaient le canoë d’un côté à l’autre. Je devenais nerveuse, craignant que le canoë ne nous renverse dans cette eau profonde, noire, froide et que nous ne devions nager sur une longue distance pour atteindre le rivage. 

Pensée du jour

Quelles sont les craintes dont je peux me décharger sur Dieu aujourd’hui ?

Dans Marc 4 : 35-41, les disciples étaient sur un bateau dans des eaux agitées. Ils criaient à Jésus : « Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? » (Marc 4 : 38). Jésus répondit calmement : « Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi? » (Marc 4 : 40). 

Alors que je me rappelais l’histoire de Marc 4, je savais que les disciples avaient vécu quelque chose de semblable. Ils avaient fait confiance à Jésus, et la tempête s’apaisa. Quand la vie nous conduit dans des eaux agitées et que nous devenons nerveux et effrayés, souvenons-nous de mettre notre foi en Jésus. Lorsque nous avons pleinement confiance en lui, nous n’avons plus peur. 

(Mme) Maya Schroeder (Montana) 

Prière : Seigneur, donne-nous la foi en toi afin que nous n’ayons pas peur des mers houleuses, pendant que nous prions : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton règne vienne. Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal: Car à toi qu’appartienne le règne, la puissance et la gloire, au siècle des siècles. Amen. » (Matthieu 6:9-13, LSG). 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont inquiets ou qui ont peur. 


La direction de Dieu - Matthieu 7.7-12

Jeudi 8 Décembre 2016 

LIRE : Matthieu 7 : 7-12 (La Colombe)

7Demandez et l'on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira. 8Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvrira à celui qui frappe. 9Quel homme parmi vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ? 10Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? 11Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux en donnera-t-il de bonnes à ceux qui les lui demandent. 12Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes.

C’est l’Éternel qui dirige les pas de l’homme,
Mais l’homme peut-il comprendre sa voie ?
- Proverbes 20 : 24 


Alors que nous nous rapprochons du jour de remise de diplômes de mon université, une multitude de pensées traversent mon esprit : Où vais-je travailler ? Où vais-je vivre ? Comment vais-je payer mes factures ? Mes cinq ans et demi de séjour à l’université m’ont appris que l’avenir est incertain et que c’est Dieu qui pourvoit. 

Pensée du jour

Comment Dieu m’a-t-il conduit là où je suis aujourd’hui ?

Après ma première année d’université, je devais prendre une année sabbatique pour me faire de l’argent afin de pouvoir revenir. Je n’avais aucune expérience professionnelle, mais Dieu a pourvu. J’ai eu un travail fantastique dans un hôpital communal qui payait bien et qui m’a permis de travailler près de 70 heures par semaine. Il ne fallut pas longtemps pour que je me fasse assez d’argent pour retourner à l’université, et mon patron m’a permis de travailler pendant mes pauses à l’école. Ce travail était le moyen pour Dieu de me permettre de finir de payer l’université. 

Le verset d’aujourd’hui me rappelle que je n’ai pas besoin d’avoir toutes les réponses maintenant. Je peux croire que Dieu m’offrira des opportunités. Dieu a toujours été fidèle vis-à-vis de nous, de moi et de ma famille, et nous croyons en la promesse des Ecritures reprise dans la lecture d’aujourd’hui qui dit que Dieu se soucie profondément de chacun de nous et de nos besoins. Dieu nous aime et nous ouvre un chemin. 

Prière : Mon Dieu, aide-nous à te faire confiance et à aller là où tu nous diriges. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les étudiants qui se débattent pour payer leurs études. 

(M.) Michael Eaton (Texas) 


Comme des arbres qui marchent - Marc 8.22-26

Mercredi 7 Décembre 2016 

LIRE : Marc 8 : 22-26 (La Nouvelle Bible Segond)

Jésus guérit un aveugle

22Ils arrivent à Bethsaïda ; on lui amène un aveugle, et on le supplie de le toucher de la main. 23Il prit l'aveugle par la main et le conduisit hors du village ; puis il lui cracha sur les yeux et lui imposa les mains, en lui demandant : Vois-tu quelque chose ? 24Il ouvrait les yeux et disait : Je vois des gens ; je les vois comme des arbres, mais ils marchent. 25Il lui remit les mains sur les yeux ; quand l'aveugle rouvrit grand les yeux, il était rétabli et voyait tout distinctement. 26Alors il le renvoya chez lui, en disant : Ne rentre même pas au village.

Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux ; et, quand l’aveugle regarda fixement, il fut guéri, et vit tout distinctement.
- Marc 8 : 25 

Être le responsable du groupe de jeunes de mon église n’est pas facile pour moi. Je n’ai pas, moi-même, élevé des adolescents et je n’ai aucune formation pour travailler avec des adolescents. Mais ce rôle m’a donné des expériences qui ont transformé ma marche chrétienne. Un jour l’automne dernier, au lieu d’avoir l’école du dimanche à l’église, nous avons embarqué les adolescents dans nos voitures et visité une maison de soins infirmiers à proximité.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais chercher le potentiel que Dieu voit dans les autres.

Quand nous sommes arrivés, les infirmières servaient le déjeuner. Dans la salle à manger, certains de nos adolescents parlaient, riaient, chantaient, et même dansaient avec les résidents. D’autres sont allés rendre visite à ceux qui étaient alités. J’ai vu un adolescent se pencher et saluer un monsieur avec des mots tendres. Dans une autre salle, un adolescent s’assit près du lit d’une vieille dame et plaça une petite croix dans sa main. Elle sourit, et ils parlèrent de sa foi en Christ. Dans le hall principal, un adolescent jouait de sa guitare pour les résidents tandis que d’autres décoraient la salle. 

Je réalisai que je n’avais pas vu le potentiel de ces jeunes; mais ce jour-là je commençais à voir plus clairement, comme l’homme aveugle dans la lecture d’aujourd’hui. Jésus n’a pas laissé tomber cet homme, et il ne m’a pas laissé tomber. Dans les actions de ces adolescents ce dimanche, je vis un exemple frappant de la puissance de l’amour du Christ pour transformer chacun de nous. 

(Mme) Brenda L. Saldana (Puerto Rico) 

Prière : Seigneur Jésus, aide-nous à partager ton amour avec les autres. Je te remercie pour toutes les occasions que tu nous donnes de voir ton amour dans le monde. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui travaillent et vivent dans les centres de soins infirmiers. 


La paix qui dépasse l’intelligence - Psaume 18.31-36

Mardi 6 Décembre 2016 

LIRE : Psaume 18 : 31-36 (BFC)

31Dieu est un guide parfait, les avis qu'il donne sont sûrs ; il est comme un bouclier pour tous ceux qui se réfugient auprès de lui. 32Un seul est Dieu, c'est le Seigneur ; un seul est un rocher pour nous, c'est notre Dieu ! 33C'est lui qui me donne la force d'agir, qui fait réussir ce que j'entreprends, 34qui me donne l'agilité de la gazelle, et me maintient debout sur les hauteurs. 35C'est lui qui m'entraîne au combat et m'aide à tendre l'arc le plus puissant. 36Seigneur, ta main droite me soutient ; comme un bouclier, tu me protèges et me sauves, tu réponds à mes appels et tu me rends fort.

La paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.

- Philippiens 4 : 7 

Mon amie Helen exprimait son inquiétude pour son fils, qui vivait dans une maison pour personnes handicapées. À 86 ans, elle et son mari savaient qu’ils ne seraient plus avec David pour de nombreuses années. Je lui ai offert ce qui semblait être une réponse utile. « Vous avez fait tout votre possible pour David. Remettez vos soucis au Seigneur. Permettez à Dieu de prendre vos fardeaux ». Helen semblait encouragée et j’étais heureuse d’être un réconfort pour elle. 

Pensée du jour

Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix (Jn 14,27) LSG.

Le lendemain, je reçus un appel me disant que ma mammographie montrait une anomalie. Un nouvel examen le confirma, et une biopsie a été prescrite pour une semaine plus tard. Mes paroles dites à Helen me revinrent. « Remets tes soucis au Seigneur », m’étais-je dit; mais la peur inonda mon esprit, et je ne pouvais pas le faire. En pleine panique, j’envoyais des demandes de prière par e-mail à ma famille et à des amis. En quelques heures, j’étais inondée de l’assurance de la prière de personnes compatissantes. 

Dans la soirée, une paix incroyable me submergea. « Je ne peux pas contrôler le résultat, pensais-je. Ce qui se passe est dans les mains de Dieu maintenant. Si l’anomalie est bénigne, j’aurai perdu un temps précieux à m’inquiéter. Si elle est maligne, avec l’aide du Seigneur, je passerai au travers ». La Bible promet la paix de Dieu. Notre travail consiste à faire confiance au Seigneur. 

(Mme) Betty Rosian (Pennsylvanie) 

Prière : Seigneur, nous trouvons du réconfort en sachant que lorsque la vie est difficile, tu enlèves nos soucis et tu nous donne la paix. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE: les parents d’enfants handicapés. 


Main droite, main gauche - Colossiens 3.23-24

Lundi 5 Décembre 2016 

LIRE : Colossiens 3 : 23-24 (La Nouvelle Bible Segond)

23Quoi que vous fassiez, travaillez-y de toute votre âme, comme pour le Seigneur, et non pour des humains, 24sachant que vous recevrez du Seigneur l'héritage en récompense. Servez comme des esclaves du vrai Seigneur, le Christ. 


Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite,
- Matthieu 6 : 3 

Ma femme a eu une intervention chirurgicale sur sa main droite et ne pouvait pas l’utiliser pendant plusieurs semaines. Elle avait besoin d’aide pour faire presque tout; alors je suis devenu sa main droite. Je n’étais pas habitué à un certain nombre de travaux et de corvées, et je les ai mal exécutés. Cette expérience m ’a aidé à comprendre l’idée de la main gauche qui ne sait pas ce que fait la main droite.

Pensée du jour

Tout ce que je fais pour Dieu a de la valeur.

Ma femme m’encourageait néanmoins pendant que je me chargeais des tâches difficiles, et, au fil des semaines, je m’améliorais. Maintenant que ma femme est guérie et n’a plus besoin d’une aide constante, nous sommes plus proches pour avoir travaillé ensemble pendant cette période.

Faire le travail de Dieu est semblable. Dieu choisit de nous impliquer dans l’œuvre divine. Même après des années d’effort pour faire la volonté de Dieu, je suis parfois tenté de m’en détourner plutôt que de risquer de faire un mauvais travail. Lorsque cela se produit, Dieu m’encourage doucement à reprendre la tâche à laquelle je suis appelé. Au fil des années, j’ai constaté que plus je fais des efforts, mieux je fais le travail de Dieu. Aucun de mes efforts n’a été parfait; en fait, certains d’entre eux ont été bien faibles. Mais Dieu semble toujours prendre du plaisir dans les résultats de loyaux services. 

Aujourd’hui, quand Dieu m’appelle à faire quelque chose, je m’engage dans la tâche en prière et par la foi. Après des années de travail dans l’œuvre de Dieu, je sens, avec mon Créateur, une proximité que je n’aurais pas expérimentée autrement. Ce rapprochement me donne chaque jour de l’assurance et du réconfort.

(M.) Gale Richards (Iowa) 

Prière : Seigneur, je te remercie de nous appeler à ton service et d’accepter nos efforts. Apprends-nous à te donner le meilleur de nous-même et à te faire confiance pour les résultats. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui hésitent à répondre à l’appel de Dieu. 

2e dimanche de l’Avent - Matthieu 26.26-28

Dimanche 4 Décembre 2016

LIRE : Matthieu 26 : 26-28 (TOB)

Le dernier repas. Institution de la Sainte Cène

26Pendant le repas, Jésus prit du pain et, après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit ; puis, le donnant aux disciples, il dit : « Prenez, mangez, ceci est mon corps. » 

27Puis il prit une coupe et, après avoir rendu grâce, il la leur donna en disant : « Buvez-en tous, 

28car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés. 

29Je vous le déclare : je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, avec vous dans le Royaume de mon Père. »

Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu ; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus Christ ! - 1 Pierre 4 : 11 

Je fais du bénévolat au culte du dimanche soir, pour parler aux résidents d’un centre de santé situé à proximité. Préparer un sermon de quinze minutes peut être difficile. Le message doit être concis et facile à comprendre par les auditeurs. Un soir, après mon sermon, la Sainte Cène a été célébrée. Un vieil homme dans un fauteuil roulant a refusé de prendre le pain et le vin. « Je n’ai pas apporté de l’argent pour payer cela », dit-il d’une voix rauque. 

Pensée du jour

Comment puis-je donner gratuitement ce que j’ai reçu gratuitement de Dieu ?

« Oh non. C’est gratuit », dit le serveur.
Quelle merveilleuse, glorieuse nouvelle ! Ai-je pensé. Nous ne pouvons pas acheter le salut représenté par ces éléments. Tout ce que nous devons faire est de croire en Jésus et d’accepter son don gratuit. C’est le cœur de l’Évangile, pur et simple. Et de tous les sermons, c’est le meilleur. 

Les occasions de partager cette bonne nouvelle de la Parole de Dieu sont tout autour de nous. Nous devons tout simplement les reconnaître et y répondre. 

(Mme) Virginia Horst Loewen (Pennsylvanie) 

Prière : Père, je te remercie pour le don du salut. Aide-nous à entendre et à recevoir ta bonne nouvelle. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les résidents d’un centre de santé. 


Digne est l’agneau - Jean 1.19-31

Samedi 3 Décembre 2016 

LIRE : Jean 1 : 19-31 (Sg)

19Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander: Toi, qui es-tu? 20Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu'il n'était pas le Christ. 21Et ils lui demandèrent: Quoi donc? es-tu Élie? Et il dit: Je ne le suis point. Es-tu le prophète? Et il répondit: Non. 22Ils lui dirent alors: Qui es-tu? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même? 23Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète. 24Ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens. 25Ils lui firent encore cette question: Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es pas le Christ, ni Élie, ni le prophète? 26Jean leur répondit: Moi, je baptise d'eau, mais au milieu de vous il y a quelqu'un que vous ne connaissez pas, qui vient après moi; 27je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. 28Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. 29Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. 30C'est celui dont j'ai dit: Après moi vient un homme qui m'a précédé, car il était avant moi. 31Je ne le connaissais pas, mais c'est afin qu'il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser d’eau.


Jésus dit : «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. »
- Marc 12 : 30 

Nous savons tous combien il est difficile d’accepter la critique, surtout quand nous sommes pleinement convaincus que nous avons raison. Quand nous recevons de notre professeur le texte le mieux écrit par nos soins, nous grinçons des dents face à tous les commentaires critiques de notre professeur, écrits à l’encre rouge, dans la marge !

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais me détourner de ce qui est le moindre pour ce qui est le plus grand : Jésus-Christ.

Mais, plus tard, nous avons appris à apprécier la critique faite avec amour : de notre conjoint ou d’amis fidèles qui sont prêts à relever nos fautes et à nous appeler au changement. Un tel ami, c’est Jean le Baptiste. Quand nous nous apprêtons à recevoir le Christ qui vient à nous à tout moment de notre vie, nous nous souvenons de Jean qui nous appelle à faire demi-tour et à prendre un nouveau départ dans nos vies chaque jour. Le baptême de Jean est un baptême «de repentance pour la rémission des péchés » (Marc 1 : 4, Luc 3 : 3, TOB, NIV), un repentir qui nous appelle à nous détourner de notre attachement aux choses qui passent, pour nous concentrer sur ce qui importe vraiment.

Jean souligne soigneusement à ses disciples qu’il n’est pas celui qu’ils devaient chercher. Il est tout simplement un prédicateur qui montre la source ultime de la vie dans toute sa plénitude – Jésus – comme il le proclame : « Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ! » (Jean 1 : 29, TOB). 

En cette saison de l’Avent, nous faisons le point sur les choses secondaires et les personnes qui exigent notre attention et notre fidélité et nous retournons à notre engagement envers le Christ, source ultime de joie et de paix.

Thomas Thangaraj (Inde)

Prière : O Dieu, donne-nous la sagesse de reconnaître les choses les moins importantes et de nous tourner vers toi pour t’adorer comme notre source ultime de la vie. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE: ceux qui rejettent toute critique.

Faire ce qui est juste - Proverbes 21.1-21

Vendredi 2 Décembre 2016 

LIRE : Proverbes 21 : 1-21 (PdV)

Chapitre 21

1Le cœur du roi est comme un fleuve dans la main du SEIGNEUR. Celui-ci le dirige là où il veut. 2Chacun pense qu'il se conduit toujours bien, mais c'est le SEIGNEUR qui connaît le fond du cœur. 3Une conduite juste et honnête, cela plaît davantage au SEIGNEUR que les sacrifices.  4Un regard méprisant, un cœur orgueilleux, voilà ce qui montre le péché des gens mauvais. 5Celui qui fait des plans devient riche. Celui qui va trop vite connaît la pauvreté. 6Ceux qui deviennent riches à force de mentir sont des gens qui courent à la mort. Ils obtiennent des choses sans valeur qui ne durent pas. 7Les gens mauvais sont perdus à cause de leur violence. En effet, ils refusent de respecter les lois. 8La conduite d'un bandit est tordue, celle d'un homme honnête est droite. 9Il vaut mieux habiter dehors que loger avec une femme qui aime les disputes. 10Quelqu'un de mauvais désire faire le mal, il n'a même pas pitié de son ami. 11Quand on punit un moqueur, l'ignorant reçoit une leçon de sagesse. Quand on enseigne un sage, celui-ci en profite bien. 12Celui qui agit bien surveille la maison des gens mauvais et il les pousse dans le malheur. 13La personne qui ferme ses oreilles au cri d'un malheureux ne recevra pas de réponse quand elle appellera au secours. 14Celui qui fait un cadeau en secret calme une personne en colère. S'il le glisse dans sa poche, il éteint le feu de sa violence.15Le respect des lois est une joie pour ceux qui agissent bien. Mais il effraie ceux qui font le mal. 16Celui qui ne suit pas le chemin du bon sens ira vite reposer avec les morts. 17La personne qui aime les plaisirs sera toujours pauvre. Celle qui aime bien boire et bien manger ne deviendra jamais riche.18Les gens faux connaîtront le malheur à la place de ceux qui mènent une vie bonne et droite. 19Il vaut mieux habiter dans un désert qu'avec une femme de mauvais caractère et aimant les disputes. 20Chez le sage, on trouve un trésor précieux avec la richesse, mais le sot perd tous ses biens. 21Quelqu'un qui cherche à être juste et bon vivra longtemps. On le traitera avec justice et respect.


Celui qui poursuit la justice et la bonté trouve la vie, la justice et la gloire. - Proverbes 21 : 21 

Récemment, j’étais en prise avec des sentiments d’incertitude et un manque de direction. En règle générale, je ne savais pas trop ce que je ressentais. Mes incertitudes étaient sources de frustration et affectaient presque tout ce que je faisais. Je me détachais de ma vie familiale. Mon travail en était affecté parce que j’ai senti que je m’en éloignais. Me concentrer sur mon travail était difficile. Sans cesse je me demandais, pourquoi ? Pourquoi je fais cela ? Qui se soucie si j’atteins mes objectifs ou non? J’ai finalement soumis mon problème au Seigneur. Au lieu de me poser des questions, j’en posais à Dieu. Pendant que je priais et écoutais Dieu, Proverbes 21 : 21 me vint à l’esprit. Quel baume pour mon esprit! Dieu connaît mon orientation et mes objectifs et se soucie de moi, à tous égards. Mon travail, selon l’Écriture, est de poursuivre la justice. 

Pensée du jour

Dieu prend soin de moi en toutes circonstances.

Vivre avec amour et miséricorde et faire ce qui est juste, doit être mon devoir. La vie ne sera pas toujours facile ; mais si nous travaillons à « poursuivre la justice et la bonté », nous « trouverons la vie et l’honneur ».

(Mme) Margie J. Harding (Maryland) 

Prière : Seigneur, parfois nous sommes confus et nous ne sommes pas sûrs de ce qu’il faut faire. Guide nos pas vers le chemin de la justice afin que nous puissions vivre en abondance. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui cherchent un conseil. 


Désirs en conflit - Romains 7.14-25

Jeudi 1er Décembre 2016 

LIRE : Romains 7 : 14-25 (PdV)

L'être humain est dominé par le péché

14Oui, nous le savons, la loi vient de Dieu, mais moi, je suis un homme faible, vendu comme esclave au péché. 15Vraiment, ce que je fais, je ne le comprends pas. Ce que je veux, je ne le fais pas, et ce que je déteste, je le fais. 16Si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais que la loi est bonne. 17Alors, ce n'est pas moi qui agis, c'est le péché qui habite en moi. 18Oui, je le sais, le bien n'habite pas en moi, je veux dire en moi qui suis faible. Pour moi, vouloir le bien, c'est possible, mais faire le bien, c'est impossible. 19En effet, le bien que je veux, je ne le fais pas, et le mal que je ne veux pas, je le fais. 20Si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est pas moi qui agis, mais c'est le péché qui habite en moi. 21Ainsi, je découvre cette loi : quand je veux faire le bien, c'est le mal qui se présente à moi. 22Au fond de moi-même, la loi de Dieu me plaît. 23Mais je trouve dans mon corps une autre loi, elle lutte contre la loi avec laquelle mon intelligence est d'accord. Cette loi me fait prisonnier de la loi du péché qui est en moi. 24Me voilà bien malheureux ! Qui va me libérer de ce corps qui me conduit vers la mort ? 25Remercions Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur ! Ainsi, avec mon intelligence, j'accepte la loi de Dieu, mais avec ma faiblesse, j'obéis à la loi du péché.

Je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. 

- Romains 7 : 19 

J‘étais seul dans un pays étranger pour une nuit d’escale, après trois semaines chargées de prédications et d’enseignements, et j’avais encore une fois regardé de la pornographie à la télévision. Personne ne le saura, je me suis trouvé des excuses ; mais quand je suis rentré chez moi, j’ai éprouvé de la honte et en ai parlé à ma femme. J’avais dégradé la sainteté de notre intimité sexuelle, transformé les femmes en objets, et sapé la confiance au sein de mon mariage. Ma vie extérieure reflétait mon désir de servir Jésus. Mais ma vie intérieure était centrée sur moi et sur ce que je voulais; et je me livrais à ma nature pécheresse. Je vivais dans un conflit intérieur. « Le mal que je ne veux pas faire, c’est ce que je continue de faire », a écrit l’apôtre Paul (Rom. 7 : 19, LG). Paul comprenait mon combat. 

Pensée du jour

Le Christ peut travailler à travers nos frères chrétiens pour nous sauver.

Je sais que beaucoup de gens se débattent avec la tentation de la pornographie. Faire face à la tentation est un effort constant pour contrôler nos désirs naturels, afin de maintenir la proximité avec le Seigneur, et d’être digne de confiance dans nos relations. Dans mon cas, j’avais tellement honte que je rejoignis un groupe chrétien d’hommes qui avaient des problèmes similaires. Grâce à la prière et à l’obligation de rendre compte, mes actions extérieures se sont progressivement conformées à mes espérances intérieures et à mes intentions. Lentement, le Seigneur me permit de surmonter mes désirs coupables. 

Comme Paul, nous participons tous à une bataille entre nos désirs charnels et nos intentions d’être spirituels. Dieu par Jésus Christ a sauvé Paul. Christ m’a sauvé et fera la même chose pour nous tous.

(M.) Richard Sims (USA

Prière : Seigneur, conduis-nous à des amis chrétiens avec lesquels nous pourrons parler de nos problèmes les plus difficiles. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE: Pour la sainteté personnelle au quotidien.