2016

Prière de guérison - Jacques 5.13-16

Mercredi 30 Novembre 2016 

LIRE : Jacques 5 : 13-16 (PdV)

La prière pour les malades

13Parmi vous, est-ce que quelqu'un souffre ? Il doit prier. Est-ce que quelqu'un est heureux ? Il doit chanter pour le Seigneur. 14Est-ce que quelqu'un est malade ? Il doit appeler les responsables de l'Église. Ils verseront de l'huile sur lui et ils prieront pour lui, au nom du Seigneur. 15S'ils prient avec confiance, cette prière sauvera le malade. Le Seigneur le mettra debout, et, s'il a péché, Dieu lui pardonnera. 16Alors reconnaissez vos péchés les uns devant les autres. Priez les uns pour les autres afin d'être guéris. La prière d'un homme juste est très puissante. 

Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace.
- Jacques 5 : 16
 

Trois heures et demie se sont écoulées depuis que les amis de ma sœur et leurs familles attendaient dans le hall de l’hôpital bondé. Nous avons été soulagés de voir le médecin venir vers nous. Avec un peu d’anxiété dans ses yeux, elle nous a expliqué que l’opération s’était bien déroulée, mais qu’elle avait aussi de mauvaises nouvelles. Alors qu'elle recousait les incisions, l’aiguille s’était cassée et avait disparu dans le ventre de ma sœur. Nos cœurs ont chaviré.

Pensée du jour

Les prières des autres sont des dons de Dieu.

Le médecin nous a rassuré que ses collègues et elle la trouveraient rapidement avec l’aide de rayons X et, éventuellement en élargissant l’incision. Une fois que le médecin est parti, ma cousine a suggéré que nous priions. Nous avons commencé à prier tranquillement et à lire les Saintes Ecritures. Quelques minutes après, d’autres personnes dans la zone d’attente commencèrent à parler et à prier les uns pour les autres. Ce moment nous a rapprochés quand nous avons réalisé que prier les uns pour les autres pouvait apporter la guérison à nos âmes. Environ une heure et demie plus tard, le médecin est revenu. « Je ne peux pas l’expliquer, mais l’aiguille a refait surface toute seule, et nous avons pu la retirer sans effort ! ». Tout le monde dans la salle d’attente a applaudi. Une dame assise à côté de moi a dit : « Nos prières ont été exaucées ! » 

Dieu répond aux prières tous les jours. Dieu veut que nous venions ensemble dans l’amour et que nous nous soucions les uns des autres. Lorsque nous nous donnons la main les uns les autres en unité d’esprit, nous partageons l’amour guérisseur de Dieu et son pouvoir de nous apporter la paix. 

(Mme) Terrye Blevins (Michigan) 

Prière : Tendre Père céleste, je te remercie d’être avec nous et de répondre à nos prières. Aide-nous à savoir que ton amour et ta grâce sont plus que suffisants. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les groupes de prière. 


Montrer de l’amour - Matthieu 25.31-46

Mardi 29 Novembre 2016 

LIRE : Matthieu 25 : 31-46 (PdV)

Le Fils de l'homme viendra juger le monde

31« Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous ses anges, il s'assoira sur son siège de roi tout-puissant. 32On rassemblera tous les peuples devant lui. Et il séparera les gens les uns des autres, comme le berger sépare les moutons des chèvres. 33Il placera les moutons à sa droite et les chèvres à sa gauche. 34Alors le roi dira à ceux qui sont à sa droite : “Venez, vous que mon Père bénit. Recevez le Royaume que Dieu vous a préparé depuis la création du monde. 35En effet, j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger. J'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire. J'étais un étranger, et vous m'avez accueilli. 36J'étais nu, et vous m'avez donné des vêtements. J'étais malade, et vous m'avez visité. J'étais en prison, et vous êtes venus me voir.” 37Alors ceux qui ont obéi à Dieu diront au roi : “Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu ? Tu avais donc faim, et nous t'avons donné à manger ? Tu avais donc soif, et nous t'avons donné à boire ? 38Tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? Tu étais donc nu, et nous t'avons donné des vêtements ? 39Tu étais malade ou en prison, et nous sommes venus te voir ? Quand donc ? ” 40Et le roi leur répondra : “Je vous le dis, c'est la vérité : chaque fois que vous avez fait cela à l'un de mes frères, à l'un des plus petits, c'est à moi que vous l'avez fait.” 41« Ensuite, le roi dira à ceux qui sont à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, Dieu vous maudit ! Allez dans le feu qui ne s'éteint pas, et qu'on a préparé pour l'esprit du mal et pour ses anges! 42En effet, j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger. J'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire. 43J'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli. J'étais nu, et vous ne m'avez pas donné de vêtements. J'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité.” 44Alors eux aussi diront au roi : “Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu ? Tu avais donc faim et soif, tu étais un étranger, tu étais donc nu, malade ou en prison ? Et nous ne t'avons pas aidé ? Quand donc ? ” 45Et le roi leur répondra : “Je vous le dis, c'est la vérité : chaque fois que vous n'avez rien fait pour l'un de ces plus petits, vous n'avez rien fait pour moi non plus.” 46Et ils partiront pour recevoir une punition qui dure toujours. Mais ceux qui ont obéi à Dieu partiront pour recevoir la vie avec Dieu pour toujours. »

Le roi leur répondra: «vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.»
- Matthieu 25 : 40 

Comme je rentrais chez moi, j’ai vu trois fillettes qui avaient l’air embarrassées. Elles me demandèrent : «Sœur, voulez-vous traverser la route ? » Je leur ai répondu : « Oh, non, j’attends le bus ». Elles avaient l’air triste et déçues. Ensuite, je leur ai demandé : « Les filles, où voulez-vous aller ? » Elles m’ont répondu : « Nous voulons acheter quelque chose dans le supermarché de l’autre côté de la route, et cette route est tellement fréquentée que nous avons peur ». 

Pensée du jour

Nos actes de compassion reflètent l’amour de Dieu dans le monde.

Je suis parfois effrayée lorsque je dois moi-même traverser cette route. Mais ce jour-là, je leur ai immédiatement tendu la main pour les aider à traverser. J’étais inquiète, mais je savais que Dieu allait nous aider. Les fillettes me remercièrent, et j’ai ressenti un grand sentiment de joie. Avec l’aide de Dieu, j’ai pu manifester l’amour de Dieu à ces trois fillettes. 

Parfois, nous pensons que nous ne pouvons rien faire pour aider les autres. Mais je crois qu’avec la force de Dieu, nous pouvons faire beaucoup plus que nous ne pouvons imaginer. Dieu est heureux quand nous offrons l’amour et la compassion, quelque insignifiantes que puissent paraitre nos actions. Dieu appelle chacun d’entre nous à montrer de l’amour dans le monde. 

(Mme) Linawati Santoso (Java, Indonésie) 

Prière : Dieu de miséricorde, aide-nous toujours à agir avec amour envers les autres dans le besoin. Au nom de Jésus. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les enfants dans mon quartier. 


S’il te plaît, Seigneur, comble-moi - Esaïe 35.3-10

Lundi 28 Novembre 2016 

LIRE : Ésaïe 35 : 3-10 (PdV)

3Redonnez de la force aux bras fatigués, rendez plus solides les genoux tremblants.

4Dites à ceux qui perdent courage : « Soyez forts ! N'ayez pas peur ! Voici votre Dieu. Il vient vous venger et rendre à vos ennemis le mal qu'ils vous ont fait, il vient lui-même vous sauver. »

5Alors les yeux des aveugles verront clair, les oreilles des sourds entendront.

6Les boiteux bondiront comme des gazelles, et la bouche des muets s'ouvrira pour exprimer leur joie. De l'eau jaillira dans le désert, des fleuves couleront dans la terre sèche.

7Le sable brûlant se changera en lac, la terre de la soif deviendra une région de sources. À l'endroit où les chacals habitaient, le roseau et le papyrus pousseront.

8Il y aura là une route qu'on appellera « le chemin de Dieu ». Aucune personne impure n'y passera, 

Il sera réservé au peuple du SEIGNEUR. Les gens stupides ne viendront pas s'y perdre.

9On n'y rencontrera pas de lion, pas de bête sauvage, aucune ne viendra là. Seuls ceux que le SEIGNEUR aura libérés prendront cette route.

10Ceux que le SEIGNEUR aura délivrés reviendront. Ils arriveront à Sion en criant de joie. Un bonheur sans fin éclairera leur visage, une joie débordante les accompagnera, souffrance et plaintes disparaîtront.

Jésus a dit à [la foule] : « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »
- Jean 6 : 35 

En tant qu’ancien encadreur technique pour les métiers de l’eau, voyageant souvent à travers l’ouest du Texas, j’ai vu plusieurs fois la sécheresse de très près. Pour moi, la sècheresse est plus effrayante que n’importe quelle autre catastrophe naturelle. Lorsque les incendies ou les inondations frappent, nous pouvons évaluer les dégâts et ensuite commencer à nettoyer. Mais la sécheresse est comme un cancer, lentement et régulièrement elle appauvrit la terre. Jour après jour, le soleil cuit la terre ; les cultures et les champs se fanent et meurent, et au bout du compte, même la terre très sèche se désagrège. Je me souviens d’une petite ville avec un petit lac comme seule source d’eau. Comme le niveau d’eau descendait de plus en plus bas, quelqu’un avait planté un panneau à côté de la jauge de profondeur avec une inscription qui en disait long : Il y était simplement écrit : « S’il te plaît, Seigneur, comble-moi ».

Pensée du jour

En période de sécheresse spirituelle, Dieu peut me combler d’espérance.

Il faut une très grande foi pour pouvoir se maintenir en de tels moments. Mais cela en vaut la chandelle lorsque les pluies finissent par arriver. Littéralement du jour au lendemain, le ciel s’éclaircit et la poussière se tasse. Ensuite, la terre qui, quelques jours auparavant; était un désert, commence à fleurir à nouveau. Cela est toujours vrai. Nous pouvons creuser des trous dans le sol de la foi, mais Dieu seul peut les remplir avec l’eau de la vie. 

(M.) Mark A. Carter (Texas) 

Prière : Seigneur, aide-nous à toujours nous rappeler que, quel que soit le niveau de stérilité de nos vies, tu peux les faire reverdir à nouveau. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Les communautés touchées par la sécheresse. 


1er dimanche de l’Avent - Luc 5.12-15

Dimanche 27 novembre 2016

LIRE : Luc 5 : 12-15 (PdV)

Jésus guérit un lépreux

12Un jour, Jésus se trouve dans une ville. Un homme couvert de lèpre arrive. En voyant Jésus, l'homme se jette devant lui, le front contre le sol, et il lui fait cette prière : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me guérir ! » 

13Jésus tend la main, il touche le lépreux en disant : « Je le veux. Sois guéri ! » Et aussitôt la lèpre le quitte. 

14Jésus donne cet ordre à l'homme : « Ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre. Tu offriras le sacrifice que Moïse a commandé, ainsi, tous auront la preuve que tu es guéri. » 

15Les gens parlent de plus en plus de Jésus. Des foules nombreuses se rassemblent pour l'écouter et pour se faire guérir de leurs maladies. 

Jésus était dans une des villes ; et voici, un homme couvert de lèpre, l’ayant vu, tomba sur sa face, et lui fit cette prière : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. »
- Luc 5 : 12 

Dans la lecture d’aujourd’hui, nous trouvons un homme confronté à de mauvaises nouvelles : il a été frappé par une maladie incurable et douloureuse. La lèpre (aujourd’hui appelée aussi la maladie de Hansen) est une maladie dont les effets sont visibles sur la peau : taches, plaies et contusions qui dans les cas graves défigurent le corps. Pouvons-nous trouver de bonnes nouvelles dans une telle situation douloureuse ? Oui ! La puissance de Jésus brille au milieu de la plus grande obscurité. 

Pensée du jour

 Je peux trouver 

en Jésus

l’espoir de la guérison.

La présence de Jésus était la première bonne nouvelle pour l’homme atteint de la lèpre. Tout simplement parce que le Seigneur était là, l’homme a repris espoir - quelque chose qu’il avait perdue depuis longtemps. «Seigneur, si tu veux, tu peux me rendre pur» était son cri. Allongé et prostré sur le sol, en signe de douleur et de tristesse profonde. Et cet homme avait des raisons d’être dans la détresse. Mais en même temps, il croyait que Jésus pouvait le guérir. 

Cela reste de bonnes nouvelles pour nous aujourd’hui. En présence du Seigneur, nous pouvons toujours espérer. Quels que soient l’étendue de notre douleur, nos problèmes ou les difficultés et les ténèbres de notre passé, Jésus a le pouvoir de restaurer en nous une vie nouvelle.

(M.) Antonio Wilson (Inhambane, Mozambique) 

Prière : Tendre Père, je te remercie pour ton pouvoir de guérison dans nos vies. Donne-nous la force de venir à toi à l’aune des bonnes ou mauvaises nouvelles. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont des maladies chroniques. 


La confiance en Dieu - Proverbes 3.1-8

Samedi 26 Novembre 2016 

LIRE : Proverbes 3 : 1-8 (PdV)

Comment posséder la sagesse ?

1Mon enfant, n'oublie pas mon enseignement, garde mes commandements dans ton cœur. 

2Si tu les gardes, tu vivras plus longtemps et tu seras heureux. 

3Sois toujours bon et fidèle. Attache ces qualités à ton cou, écris-les sur ton cœur. 

4Alors Dieu et les hommes t'aimeront, et tu réussiras. 

5Ne t'appuie pas sur ton intelligence, mais de tout ton cœur, mets ta confiance dans le SEIGNEUR. 

6Reconnais-le dans tout ce que tu fais, et lui, il guidera tes pas. 

7Ne pense pas que tu es un sage, mais respecte le SEIGNEUR et éloigne-toi du mal. 

8Cela guérira ton corps et te donnera des forces

Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. - Proverbes 3 : 5-6 

Mon père était pasteur dans un autre Etat des USA et donnait véritablement tout son temps à l’église. Il souffrait de diabète et était insulino-dépendant. Un jour, après lui avoir rendu visite, je priais que Dieu ne permette pas que mon père meure esseulé. Trois semaines plus tard, un dimanche matin, je reçois un appel m’informant qu’il avait été trouvé mort dans le bureau de l’église. Je me suis sentie blessée et en colère de savoir qu’il était mort esseulé, et que personne n’avait pris soin de lui. J’étais aussi en colère contre Dieu parce que je sentais que Dieu n’avait pas entendu ma prière. Je pleurais. 

Pensée du jour

Quand tout est sombre autour de moi, la compréhension de Dieu surpasse la mienne.

Je me souvenais alors du verset cité ci-dessus. Bien que je fusse toujours en colère, je cherchais le réconfort dans la prière et la lecture de la Bible. Je criais à Dieu pendant que je lisais ma Bible, m’endormant avec elle dans mes bras de nombreuses fois. Peu après l’enterrement de mon père, je commençais à ressentir à nouveau la paix de Dieu. 

Placer sa confiance en Dieu, c’est avoir la foi que, quoi qu’il se passe, la Parole de Dieu est vraie - et obéir à cette parole. Dieu nous accueille quand nous sommes blessés, solitaires, craintifs, ou tout simplement quand nous ne savons pas quoi faire. Quoi que que nous éprouvions – la perte d’un être cher, des problèmes d’emplois, des problèmes familiaux ou dans nos relations – nous pouvons avoir confiance en Dieu. 

(Miss) Yolando S. Cooksey (Californie) 

Prière : Tendre Père, aide-nous à croire en toi et à obéir à ta parole, indépendamment de la façon dont les choses se présentent, que nous puissions nous confier en ton amour et en ta fidélité. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Les pasteurs. 


Liberté de choisir - Romains 11.25-36

Vendredi 25 Novembre 2016 

Lire Romains 11 : 25-36 (PdV)

Tout le peuple d'Israël sera sauvé

25Frères et sœurs chrétiens, voici le mystère que je veux vous faire connaître. Ainsi, vous ne croirez pas que vous êtes des sages. Une partie du peuple d'Israël refuse de comprendre, et cela durera jusqu'à ce que les autres peuples reviennent vers Dieu. 

26À ce moment-là, tout le peuple d'Israël sera sauvé, comme les Livres Saints le disent : 

« Le libérateur viendra de Jérusalem. Il enlèvera les fautes de la tribu de Jacob.

27Voici l'alliance que j'établirai avec eux quand j'enlèverai leurs péchés. »

28Ils ont refusé la Bonne Nouvelle, ils sont donc devenus ennemis de Dieu, et cela à votre avantage. Pourtant, Dieu les avait choisis pour être son peuple. Il les aime à cause de leurs ancêtres. 

29En effet, Dieu ne reprend jamais ce qu'il a donné, il ne rejette jamais ceux qu'il a appelés. 

30Autrefois, vous n'avez pas obéi à Dieu, mais maintenant, Dieu a eu pitié de vous, parce que les Juifs n'ont pas obéi. 

31Pour eux, c'est la même chose. Maintenant, ils n'ont pas obéi à Dieu, pour que Dieu ait pitié de vous. Alors maintenant, eux aussi pourront recevoir la pitié de Dieu. 

32Dieu a permis que tous les êtres humains refusent d'obéir, pour montrer à tous sa pitié. 

Dieu est grand !

33Dieu est vraiment grand ! Sa sagesse et ses pensées sont vraiment très profondes, personne ne peut connaître ses décisions, personne ne peut comprendre ses projets. Les Livres Saints disent : 

34« Qui connaît la pensée du Seigneur ? Qui peut lui donner des conseils ? »

35« Qui lui a donné quelque chose le premier, pour que Dieu lui donne à son tour ? »

36Oui, tout vient de lui, tout existe par lui et pour lui. À Dieu la gloire pour toujours ! Amen ! 

Mais en ce qui concerne l’élection, ils sont aimés à cause de leurs pères. 

- Romains 11 : 28 

Chaque jour, nous sommes tenus de faire des choix : à quel moment nous lever, quoi manger, comment aborder la journée. Beaucoup de nos choix portent sur le chemin que nous allons emprunter dans la vie. Notre environnement, l’éducation, les objectifs, les amis, et les héros influencent tous nos choix. 

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais rechercher la sagesse de Dieu dans tous les choix que je fais.

En tant que parent, je prenais de nombreuses décisions à la place de mon fils dans ses premières années ; progressivement, à mesure qu’il grandissait, je laissais mon fils commencer à faire ses propres choix. Peu importe ce que je pensais, il devait commencer à décider quelle route il suivrait. 

Les disciples ont fait un choix. Jésus a appelé Simon et André et leur a dit «Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes» (Marc 1:17). Jésus leur a offert un choix qui orienterait le reste de leur vie. 

Dieu nous donne le libre arbitre de choisir notre direction dans la vie. Nous pouvons choisir de prier chaque jour, de lire la Bible, d’aller à l’église, ou d’étendre la bonté à un étranger. 

Quand nous apprenons à mettre notre foi en Dieu et à permettre à Dieu de guider nos vies, nous pouvons avoir confiance dans les choix que nous faisons. 

(M.) Clay Vincent (Montana) 

Prière : Merci, Dieu, pour la sagesse que tu nous donnes chaque jour. Puissions- nous l’utiliser pour faire de bons choix et te donner la gloire. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui m’aide à faire les bons choix. 


Rendre grâce chaque jour - Philippiens 4.4-7

Jeudi 24 Novembre 2016 

LIRE : Philippiens 4 : 4-7 (PdV)

4Soyez toujours dans la joie en étant unis au Seigneur ! Je le répète, soyez dans la joie ! 

5Soyez bons avec tout le monde. Le Seigneur vient bientôt ! 

6Ne soyez inquiets de rien, mais demandez toujours à Dieu ce qu'il vous faut. Et quand vous priez, faites vos demandes avec un cœur reconnaissant. 

7Ainsi la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que nous pouvons comprendre, gardera vos cœurs et vos pensées unis au Christ Jésus.

Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous.- Philippiens 4 : 4 

Dans mon pays, nous célébrons une journée d’action de grâces chaque année. Je me demande combien de personnes s’arrêtent pour se demander pourquoi on observe cette célébration. Marquer une journée d’action de grâces nous amène-t-il réellement à faire une pause et à évaluer ce dont nous devons réellement être reconnaissants ? 

Pensée du jour

De quoi puis- je remercier Dieu aujourd’hui ? 

En tant que chrétiens, devrions-nous - pourrions-nous - avoir des actions de grâces tous les jours ? Dans 1 Thessaloniciens 5:18, Paul écrit : « Rendez grâces en toutes choses ». L’apôtre ne dit pas que nous devons rendre grâce pour toutes choses, mais en toutes choses, - en dépit des circonstances. Nous savons que ce n’est pas facile de remercier Dieu au milieu de la détresse, mais nous ne sommes pas seuls. Dieu est là avec nous, au milieu de nos problèmes, nous aidant à nous en sortir. 

Une attitude de louange et d’action de grâce est un choix, un acte de notre volonté. Parfois, nous n’aurons pas envie de rendre grâce. Mais considérez les bienfaits qu’on en tire : un changement se produit en nous et autour de nous ; les choses commencent à se remettre en ordre. Nous pouvons cultiver une attitude de reconnaissance et rendre grâces tous les jours. 

(Mme) April James (Californie) 

Prière : O Dieu, nous prions pour que ton amour grandisse en nous chaque jour. Aide-nous à apprendre à rendre grâce en toutes circonstances. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un pour qui je suis reconnaissant. 

Affamé et assoiffé - Jean 7.37-39

Mercredi 23 Novembre 2016 

LIRE : Jean 7 : 37-39 (PdV)

Jésus annonce l'Esprit Saint

37Le dernier jour de la fête est le plus important. Ce jour-là Jésus, debout, dit d'une voix forte : « Si quelqu'un a soif, il peut venir à moi et boire. 

38Celui qui croit en moi, “des fleuves d'eau couleront de son cœur, et cette eau donne la vie” . On lit cela dans les Livres Saints. » 

39Par ces mots, Jésus parle de l'Esprit de Dieu. Ceux qui croient en Jésus vont recevoir cet Esprit, mais, à ce moment-là, l'Esprit Saint n'est pas encore venu. En effet, Dieu n'a pas encore montré la gloire de Jésus.


[Dieu] a rassasié de biens les affamés, Et il a renvoyé les riches à vide. - Luc 1 : 53 

«Venez les enfants ; le repas est prêt ! » Ma fille a appelé ses deux jeunes fils à passer à table. Jacques est arrivé en courant et s’est assis pour voir quel plat délicieux sa mère avait préparé. Johnny est venu lentement, emmenant à table quelques unes de ses voitures. « Range-les maintenant, et viens manger », a dit maman. Johnny se tortillait sur son siège, mais ignorait ce que sa mère lui avait dit. « Jonny a mangé des friandises chez son ami. Il ne veut pas prendre le dîner », a révélé Jacques innocemment. "Il a mangé toute une boite de friandises". Johnny était arrivé à la fête déjà rassasié avec son casse-croûte. 

Pensée du jour

Qu’est ce qui distrait mon attention loin de Dieu ? 

Parfois, comme Johnny, il me faut plus de discipline dans ma vie. Il est si facile de remplir ma vie avec des livres, la télévision, et d’autres types de divertissements en sorte qu’il ne me reste plus beaucoup d’appétit pour Dieu. La plupart de ces passe-temps ne sont pas mauvais en eux-mêmes, mais ils me satisfont juste pour une courte période. Je veux venir affamé et assoiffé au festin d’amour que Dieu ne cesse de nous offrir. 

(Mme) Marion Turnbull (Liverpool, Angleterre) 

Prière : Seigneur, nous venons à ta table, affamés et assoiffés de toi. Nous te remercions de nous donner rien de moins que ta propre personne. Comme Jésus nous l’a enseigné, nous prions : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. » (Cf. Luc 11 : 2-4). Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les parents de jeunes enfants. 


Lâcher prise - Esaïe 43.16-21

Mardi 22 Novembre 2016 

LIRE : Ésaïe 43 : 16-21 (PdV)

Le Seigneur ouvre un nouveau chemin dans le désert

16Autrefois, le SEIGNEUR a ouvert un chemin dans la mer, une route à travers l'eau puissante.

17Il a fait sortir des chars et des chevaux, l'armée avec sa puissance militaire. Ils sont tombés pour ne plus se relever. Ils se sont éteints, ils ont brûlé comme la mèche d'une lampe.

18Maintenant, le SEIGNEUR dit : « Ne pensez plus à ce qui est déjà arrivé, oubliez le passé.

19En effet, je vais faire quelque chose de nouveau, qui grandit déjà. Est-ce que vous ne le voyez pas ? 

Oui, je vais ouvrir un chemin dans le désert, je vais faire couler des fleuves dans ce lieu sec.

20Les animaux sauvages, les chacals et les autruches me rendront honneur car j'ai fait couler de l'eau dans le désert, des fleuves dans ce lieu sec. Oui, je veux donner à boire au peuple que j'ai choisi.

21Ce peuple que j'ai formé pour moi chantera ma louange. »

Paul a écrit: «je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ »

- Philippiens 3 : 13-14 

Comme je déterrais mes bigorneaux, beaux auparavant, maintenant sans vie après un gel récent, il m’est apparu que je ne faisais pas que me débarrasser de mes vieilles plantes, je faisais place à de nouvelles plantes. Il en est de même pour nos expériences de la vie. Nous devons oublier le passé pour faire place à l’avenir. Mais, renoncer à des moments précieux ou à des expériences douloureuses n’est pas aussi facile que de jeter des bigorneaux fanés sans vie. 

Pensée du jour

Lâcher prise par rapport au passé me permet d’entrer dans les projets de Dieu.

L’apôtre Pierre voulut rester sur ce temps fort, tout en haut du sommet de la montagne de la Transfiguration. (Voir Matthieu 17 : 1-4.). Pierre était comme beaucoup d’entre nous ; il ne voulait pas se défaire d’une expérience aussi marquante. De tels moments - de grandes bénédictions dans une vie - ne sont pas supposés être des demeures permanentes mais plutôt des pauses le long du chemin de la vie. 

Les moments douloureux sont encore plus susceptibles de nous empêcher de connaître les joies futures. Mais comment pouvons-nous aller de l’avant ? Nous le faisons en nous concentrant sur Dieu, dont la grâce et les bénédictions sont renouvelées chaque jour. Et nous pouvons les trouver et en jouir pleinement quand nous lâchons prise par rapport au passé et mettons notre confiance en Dieu en ce qui concerne notre présent et notre avenir. 

(M.) Eddie D. Fleming (Kentucky) 

Prière : Tendre Père, donne-nous la grâce de lâcher prise par rapport au passé et d’avoir la foi dont nous avons besoin pour regarder vers l’avenir avec toi. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui cherchent un nouveau départ. 


Une main secourable - Psaume 139.1-10

Lundi 21 Novembre 2016 

LIRE : Psaume 139 : 1-10 (PdV)

Seigneur, tu me connais parfaitement

1Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale.

SEIGNEUR, tu regardes jusqu'au fond de mon cœur et tu me connais.

2Tu sais quand je m'assois et quand je me lève, longtemps à l'avance, tu sais ce que je pense.

3Tu sais quand je marche et quand je me couche, et tu connais toutes mes actions.

4Je n'ai pas encore ouvert la bouche, tu sais déjà tout ce que je vais dire ! 

5Tu es derrière moi, tu es aussi devant moi, tu poses ta main sur moi.

6Tu me connais parfaitement. Pour moi, c'est trop beau, cela dépasse tout ce que je peux comprendre.

7Où aller loin de toi ? Où fuir loin de ton regard ? 

8Si je monte au ciel, tu es là, si je me couche au milieu des morts, te voici.

9Si je m'envole sur les ailes du matin pour aller au-delà des mers, 

10même là, tu me conduis par la main et tu me tiens solidement.

Si je prends les ailes de l’aurore, Et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer, Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira. 

- Psaume 139 : 9-10 

Mon arrière petite nièce, María Camila, a commencé à marcher à l’âge de dix mois. Pour parfaire cette nouvelle faculté et pour se sentir plus en sécurité, elle s’accroche à la main de quelqu’un. Parce qu’elle était persévérante, le processus d’apprentissage de la marche s’est opéré plus vite que d’ordinaire. 

Pensée du jour

Dieu peut utiliser ma main secourable pour guider d’autres personnes aujourd’hui.

Apprendre à marcher sur le chemin chrétien est beaucoup plus lent que d’apprendre à marcher physiquement. La bonne nouvelle est que nous n’avons pas à cheminer seul. Quand nous prenons la main de Dieu, nous pouvons nous sentir en sécurité. Les défis auxquels nous sommes confrontés deviennent plus supportables lorsque nous nous appuyons sur nos frères et sœurs dans la foi. 

Dans la lecture d’aujourd’hui, le psalmiste a exprimé sa confiance que Dieu nous connaît complètement – il connaît nos pensées les plus intimes et même les paroles que nous allons lui adresser. Mais le plus important pour moi est de savoir que Dieu est avec nous et que la main de Dieu repose sur nous. Cela est quelque chose de si sublime que nous ne pouvons pas le comprendre pleinement. Mais nous pouvons rester assurés que partout où nous allons, la main puissante de Dieu nous guidera. 

(Mme) Luciria Aguirre Naranjo (Valle del Cauca, Colombie) 

Prière : Merci mon Dieu, pour ta promesse de nous aider et de nous guider. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Quelqu’un qui réapprend à marcher. 


Les repères de Dieu - 2 Thessaloniciens 3.1-5

Dimanche 20 Novembre 2016 

LIRE : 2 Thessaloniciens 3 : 1-5 (PdV)

Les chrétiens sont les serviteurs d'une alliance nouvelle

1Est-ce que nous devons recommencer à nous mettre en avant ? Certains ont besoin de vous montrer des lettres de recommandation ou de vous en demander. Est-ce que nous en avons besoin aussi ? 

2Notre lettre, c'est vous. Elle est écrite dans nos cœurs, tout le monde la connaît et la lit. 

3Oui, c'est clair, le Christ lui-même a écrit cette lettre, et c'est nous qui l'avons apportée. Elle n'est pas écrite avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant. Elle n'est pas gravée dans la pierre, mais elle est gravée dans des cœurs humains. 

4Devant Dieu, nous sommes sûrs de cela, à cause du Christ. 

5Nous ne pensons pas que nous sommes capables de faire quelque chose tout seuls, mais c'est Dieu qui nous a rendus capables de faire ce que nous faisons. 

Que le Seigneur dirige vos cœurs vers l’amour de Dieu et vers la patience de Christ !
- 2 Thessaloniciens 3 : 5 

En 1920, les États-Unis ont ouvert leur première livraison de courrier par avion d’une côte à l’autre. Avant que la navigation par radio ne fût courante dans les avions, les pilotes avaient dû naviguer par des repères. Par conséquent, le mauvais temps et la nuit clouaient pour ainsi dire les avions au sol. La solution était de construire un système de flèches en béton – s’étendant sur 70 pieds à même le sol - tous les dix miles de New York à San Francisco. Chaque flèche avait en son centre une tour en acier surmontée d’un phare. Tant que les pilotes suivaient les repères ils allaient atteindre leur destination. Mais s’ils déviaient au large, ils pourraient avoir du mal à retrouver la route. 

Pensée du jour

 Où Dieu me conduit-il aujourd’hui ?

De même, Dieu nous a donné un système de repères pour diriger notre chemin, y compris les commandements, les promesses, les préceptes et les enseignements dans la Parole de Dieu. Ce sont les récits sur le peuple de la Bible et le don de Jésus-Christ. Ils nous guident dans la vie ; quand nous nous éloignons d’eux, nous sommes comme perdus et désorientés. Ils nous conduisent directement à l’amour et au pardon de Dieu. 

Aussi solides que puissent être les repères de 70 pieds en béton de l’aviation, la plupart d’entre eux ont maintenant disparu. En revanche, les vérités de Dieu subsisteront éternellement. Nous pouvons confier nos vies à ces repères, sachant qu’ils vont nous conduire directement au cœur de Dieu. 

(M.) Bob La Forge (New Jersey) 

Prière : O Dieu, aide-nous à être à l’écoute de ta voix dans les Saintes Ecritures - la voix qui nous appelle et nous conduit dans nos vies. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Ceux qui sont à la recherche de Dieu.


Faire le bien - Romains 7.7-25

Samedi 19 Novembre 2016 

LiRE : Romains 7 : 7-25 (PdV)

À quoi sert la loi ?

7Alors, qu'est-ce que cela veut dire ? Est-ce que la loi appartient au péché ? Sûrement pas ! Mais j'ai connu le péché seulement par la loi. En effet, je ne pouvais pas connaître les désirs mauvais sans ce commandement de la loi : « Tu n'auras pas de désirs mauvais. » 

8Le péché a profité de l'occasion, il s'est servi du commandement pour produire en moi toutes sortes de désirs mauvais. Le péché, c'est une chose morte, s'il n'y a pas de loi. 

9Autrefois, quand il n'y avait pas de loi, j'étais vivant. Mais quand le commandement est venu, c'est le péché qui est devenu vivant, 

10et moi, je suis mort. C'est pourquoi le commandement qui devait me conduire à la vie m'a conduit à la mort. 

11Oui, le péché a profité de l'occasion, il s'est servi du commandement pour me tromper et ainsi, il m'a fait mourir. 

12Mais la loi est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. 

13Alors, est-ce qu'une chose bonne peut faire mourir ? Sûrement pas ! Mais le péché s'est servi d'une chose bonne pour me donner la mort. De cette façon, le commandement a permis de reconnaître combien le péché est mauvais et de montrer toute sa violence. 

L'être humain est dominé par le péché

14Oui, nous le savons, la loi vient de Dieu, mais moi, je suis un homme faible, vendu comme esclave au péché. 

15Vraiment, ce que je fais, je ne le comprends pas. Ce que je veux, je ne le fais pas, et ce que je déteste, je le fais. 

16Si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais que la loi est bonne. 

17Alors, ce n'est pas moi qui agis, c'est le péché qui habite en moi. 

18Oui, je le sais, le bien n'habite pas en moi, je veux dire en moi qui suis faible. Pour moi, vouloir le bien, c'est possible, mais faire le bien, c'est impossible. 

19En effet, le bien que je veux, je ne le fais pas, et le mal que je ne veux pas, je le fais. 

20Si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est pas moi qui agis, mais c'est le péché qui habite en moi. 

21Ainsi, je découvre cette loi : quand je veux faire le bien, c'est le mal qui se présente à moi. 

22Au fond de moi-même, la loi de Dieu me plaît. 

23Mais je trouve dans mon corps une autre loi, elle lutte contre la loi avec laquelle mon intelligence est d'accord. Cette loi me fait prisonnier de la loi du péché qui est en moi. 

24Me voilà bien malheureux ! Qui va me libérer de ce corps qui me conduit vers la mort ? 

25Remercions Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur ! Ainsi, avec mon intelligence, j'accepte la loi de Dieu, mais avec ma faiblesse, j'obéis à la loi du péché.

Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. 

- Romains 7 : 19 

Quand ma fille était âgée de deux ou trois ans, elle faisait des crises infantiles normales. Quand elle avait des problèmes, elle se mettait à pleurer et à crier à haute voix en répétant : « Je veux être bien. » J’étais intriguée par sa réponse. 

Pensée du jour

Avec l’aide de Dieu, je puis « être bonne ».

Paul a écrit aux Romains sur le même problème. Il voulait faire le bien. Il savait ce qu’on attendait de lui et a travaillé comme un exemple à d’autres personnes. Ça n’était pas facile. Il était humain et imparfait. 

Nous sommes également censés être des exemples. Nous savons ce que l’on attend de nous ; mais à cause du péché, faire le bien n’est pas facile. Dieu sait que nous sommes faibles et il nous fait grâce de sorte que nous sommes pardonnés quand nous chutons. Quand nous lisons la Bible pour avoir des orientations et prions pour le pardon, Dieu nous bénira. 

(Mme) Marqueta Reedy-Engle (Ohio) 

Prière : Seigneur, nous voulons faire le bien, mais parfois la tentation nous domine. S’il te plaît guide-nous et donne-nous de la force pour te suivre. Amen 

SUJET DE PRIÈRE : Pour la grâce et le pardon. 


Deux semi-remorques et un camion-benne - Luc 12.22-31

Vendredi 18 Novembre 2016 

LIRE : Luc 12 : 22-31 (PdV)

Dieu donne tout ce qui est nécessaire à la vie

22Jésus dit à ses disciples : « C'est pourquoi je vous dis : Ne vous faites pas de souci pour votre vie ni pour votre corps. Ne vous demandez pas : “Qu'est-ce que nous allons manger ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ? ” 

23Oui, votre vie est plus importante que la nourriture, et votre corps est plus important que les vêtements. 

24Regardez les oiseaux ! Ils ne sèment pas, ils ne récoltent pas, ils n'ont pas de réserve ni de grenier, mais Dieu les nourrit ! Et vous valez beaucoup plus que les oiseaux ! 

25Ce n'est pas en vous faisant du souci que vous pouvez ajouter un seul jour à votre vie ! 

26« Si vous n'arrivez même pas à cela, pourquoi alors vous faire du souci pour les autres choses ? 

27Observez les fleurs des champs, regardez comment elles poussent ! Elles ne filent pas et elles ne tissent pas. Pourtant, je vous le dis : même Salomon, avec toute sa richesse, n'a jamais eu de vêtements aussi beaux qu'une seule de ces fleurs. 

28L'herbe est aujourd'hui dans les champs et demain, on la jettera au feu, et pourtant, Dieu l'habille de vêtements magnifiques. Vous qui n'avez pas beaucoup de foi, vous pouvez être sûrs d'une chose : Dieu en fera au moins autant pour vous. 

29Et vous, ne cherchez pas ce que vous allez manger ou ce que vous allez boire, ne soyez pas inquiets. 

30En effet, les gens qui ne connaissent pas Dieu cherchent tout cela sans arrêt. Vous avez besoin de ces choses et Dieu, votre Père, le sait bien. 

31Cherchez plutôt son Royaume, et il vous donnera tout le reste en plus. 

32N'aie pas peur, petit troupeau ! Votre Père a choisi de vous donner le Royaume ! » 

Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
- Luc 12 : 31 

Ce fut une belle journée d’automne. Ma femme et moi, nous étions en villégiature à travers les collines de la Caroline du Nord sur notre moto. J’étais inquiet pour notre voyage. Nous avions besoin d’atteindre notre destination à la fin de la journée et décidé de prendre la route panoramique pour éviter la voie expresse inter-état plus rapide, pleine de camions. 

Pensée du jour

Je peux compter sur les conseils du Seigneur.

Comme nous contournions un virage, nous avons vu deux semi-remorques sur la route devant nous. Comme nous approchions des camions, je devais prêter beaucoup plus d’attention à la circulation. Je commençai à penser que je ne pourrai plus avoir l’occasion de profiter du paysage lors de ce voyage. Je fus soulagé de constater que les camions roulaient assez vite, parce que la possibilité d’en dépasser un, et plus encore, deux d’un coup, le long des collines sinueuses des Appalaches, semblait mince. Tout à coup, leur progression s’est ralentie. Un camion à benne lourdement chargé était devant eux. Ma femme et moi, nous commencions à nous faire à l’idée que ce serait un voyage lent. Mais après le virage suivant, un long tronçon de route sans trafic inverse nous a donné amplement le temps de dépasser les trois véhicules lents. 

Je commençai à penser au nombre de fois où je devenais anxieux quand je veux que Dieu exauce mes prières pour satisfaire à mon propre ordre du jour. La route droite sans trafic m’a rappelé que, lorsque nous faisons confiance à Dieu, nous pouvons nous débarrasser de l’anxiété et profiter du voyage. 

(M.) Raymond W. Appel (Wisconsin) 

Prière : Père céleste, je te remercie d’avoir écouté nos prières. Aide-nous à être à l’écoute de ta réponse et de tes conseils. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les motocyclistes.


De la publicité dans l’espace public - Marc 5.1-20

Jeudi 17 Novembre 2016 

LIRE : Marc 5 : 1-20 (PdV)

Jésus guérit un homme qui a un esprit mauvais

1Jésus et ses disciples arrivent de l'autre côté du lac, dans le pays des Géraséniens. 

2Jésus descend de la barque. Aussitôt, un homme sort du cimetière et vient à sa rencontre. Cet homme a un esprit mauvais en lui. 

3Il habite parmi les tombes. Personne ne peut plus le tenir attaché, même avec une chaîne. 

4En effet, on a souvent attaché ses mains et ses pieds avec des chaînes, mais il les a toutes cassées et personne n'a la force de le faire tenir tranquille. 

5Tout le temps, le jour et la nuit, il vit parmi les tombes et sur les collines. Il pousse des cris et se blesse avec des pierres.

6Quand il voit Jésus de loin, il court et se met à genoux devant lui. 

7Il crie d'une voix forte : « Jésus, Fils du Dieu très-haut, qu'est-ce que tu me veux ? Je t'en prie, au nom de Dieu, ne me fais pas de mal ! » 

8Il dit cela parce que Jésus lui donne cet ordre : « Esprit mauvais, sors de cet homme ! » 

9Jésus demande à l'homme : « Comment t'appelles-tu ? » Il lui répond : « Je m'appelle “Armée”, parce que nous sommes nombreux. » 

10Et il supplie Jésus en insistant : « Ne chasse pas ces esprits loin du pays ! » 

11Il y a là un grand troupeau de cochons. Ils cherchent leur nourriture près de la colline. 

12Les esprits mauvais supplient Jésus en disant : « Envoie-nous dans ces cochons. Laisse-nous entrer en eux ! » 

13Jésus leur donne la permission. Alors les esprits mauvais sortent de l'homme et ils entrent dans les cochons. Le troupeau compte à peu près 2 000 cochons. Ils se précipitent tous du haut de la pente dans le lac et ils se noient. 

14Les gardiens du troupeau partent en courant, ils vont raconter la nouvelle dans la ville et dans les villages. Les gens viennent voir ce qui s'est passé. 

15Ils arrivent auprès de Jésus et voient l'homme qui avait les esprits mauvais. Il est assis, maintenant, il porte des vêtements et il est normal. Alors les gens ont peur. 

16Ceux qui ont tout vu racontent aux autres ce qui est arrivé à l'homme aux esprits mauvais, et ce qui est arrivé aux cochons. 

17Les gens se mettent à supplier Jésus en disant : « Quitte notre pays ! » 

18Jésus monte dans la barque. L'homme qui avait les esprits mauvais lui demande : « S'il te plaît, je veux rester avec toi ! » 

19Jésus n'accepte pas, mais il lui dit : « Retourne chez toi, dans ta famille. Raconte tout ce que le Seigneur a fait pour toi et comment il a eu pitié de toi. » 

20L'homme s'en va. Il se met à annoncer dans la région des Dix Villes tout ce que Jésus a fait pour lui, et tout le monde est très étonné.

[Jésus] leur dit : « Allez par tout le monde,
et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » - Marc 16 : 15 

Je voyageais en bus quand un jeune homme tiré à quatre épingles se leva et se mit à parler d’un nouveau produit à base de plantes. Il se déplaçait de l’avant de l’autobus à l’arrière, s’assurant que tout le monde puisse l’entendre. J’ai apprécié le courage de cet homme. Il avait un travail à faire, et il l’a fait avec conviction. Il ne se souciait pas de ce que les passagers pensaient de lui ni si son bavardage continu les perturbait. Finalement deux personnes ont acheté le produit. Il attendit encore quelques minutes avant de descendre du bus, probablement pour monter à bord d’un autre et continuer à vendre son produit. 

Pensée du jour

Aujourd’hui, je ne vais pas hésiter à partager la Bonne Nouvelle.

Dans la lecture d’aujourd’hui, l’homme guéri voulait accompagner Jésus qui lui avait donné une nouvelle vie. Mais Jésus lui a demandé de retourner chez lui et d’aller partager la bonté de Dieu avec sa famille et ses amis. Il est allé alors annoncer sa guérison dans la Décapole et les gens étaient dans l’étonnement. Il a obéi au Seigneur. 

Le même commandement de partager la Bonne Nouvelle est donné à tous ceux qui ont reçu une nouvelle vie en Christ. Nous ne pouvons pas tous aller à des lieux éloignés ou à des rassemblements publics pour proclamer l’Evangile, mais nous pouvons partager avec les membres de notre famille, les amis, les collègues et tous ceux que nous voyons dans la vie quotidienne. 

(Mme) Pramila Barkataki (Assam, Inde) 

Prière : Seigneur, donne-nous le courage de partager la Bonne Nouvelle avec les autres. Nous te remercions de nous aider à surmonter la timidité, l’hésitation et la peur afin que nous puissions partager le message de ton amour. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Pour le courage de rendre témoignage. 


Quand il n’y a pas de mots - Job 2.11-13

Mercredi 16 Novembre 2016 

LIRE : Job 2 : 11-13 (PdV)

Trois amis de Job arrivent

11Trois amis de Job ont appris tous les malheurs qui sont tombés sur lui. Ce sont Élifaz de Téman, Bildad de Chouha et Sofar de Naama. Chacun est arrivé de son pays. Ils se sont mis d'accord pour partager sa peine et le consoler. 

12Ils l'ont vu de loin, mais ils ne l'ont pas reconnu. Alors ils se sont mis à pleurer à grands cris. En signe de tristesse, chacun a déchiré son vêtement et ils ont jeté en l'air de la poussière qui est retombée sur leur tête. 

13Puis ils se sont assis par terre avec lui pendant sept jours et sept nuits. Aucun ne lui a parlé. En effet, ils voyaient que sa souffrance était très grande.

L’homme prudent cache sa science, Mais le cœur des insensés proclame la folie. 

- Proverbes 12 : 23 


« Je ne peux pas comprendre tes sentiments ». La douleur qu’a connue mon amie lorsque son mari est mort était palpable, mais je me suis aperçue qu’il n’y avait rien que je puisse dire pour améliorer sa situation. Parfois, l’insécurité que nous ressentons de ne pas dire ce qu’il faut peut nous conduire à dire ce qu’il ne faut pas. 

Pensée du jour

Parfois, le plus grand réconfort de Dieu se trouve dans notre présence silencieuse. 

La tradition juive veut que les pleureuses gardent le silence jusqu’à ce que la personne endeuillée parle. C’est une bonne pratique car cela peut nous donner le temps d’examiner ce que nous devrions dire, nous empêchant ainsi de dire quelque chose qui ne soit pas utile. Même après cette période de silence, il demeure de notre responsabilité de choisir nos mots avec soin. Les amis de Job ont peut-être été silencieux jusqu’à ce qu’il parle; mais quand ils ne parlaient pas, leurs questions s’étaient transformées en accusations contre Job et Dieu. Leurs paroles ont été empreintes de jugement et de blâme, causant à Job encore plus de douleur. 

Comme les amis de Job, j’ai souvent ressenti le besoin de donner mon avis ou de mettre en cause les circonstances dans une tentative d’expliquer Dieu. Une telle attitude a peu contribué à me montrer comme aux autres qui est Dieu. En écoutant les conseils de Dieu, nous pouvons discerner quand et comment réconforter ceux qui souffrent. 

(Mme) Deanna Baird (Michigan) 

Prière : Apprends-nous, Seigneur, à nous asseoir calmement avec ceux qui sont en deuil. Remplis-nous de paix afin que nous puissions les réconforter dans leur moment de chagrin. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui consolent les endeuillés. 


Une prière qui attend une réponse - Ephésiens 3.20-21

Mardi 15 Novembre 2016 

LIRE : Éphésiens 3 : 20-21 (PdV)

20Dieu agit en nous avec puissance. Et quand nous lui demandons quelque chose, il peut faire beaucoup plus ! Oui, sa puissance dépasse tout ce qu'on peut imaginer ! 21À lui la gloire, dans l'Église et par le Christ Jésus, dans tous les temps et pour toujours ! Amen. 

Éternel ! le matin tu entends ma voix ;
Le matin je me tourne vers toi, et je regarde. - Psaume 5 : 3 

Un ami me parlait d’un concert chrétien où elle allait faire une prestation. Elle et d’autres avaient passé de longues heures à l’organisation de l’événement et aux répétitions. Des signes d’inquiétude ont commencé à apparaître sur son visage lorsqu’elle m’a confié qu’elle avait attendu la participation de 200 personnes, mais n’escomptait que sur une cinquantaine. Je lui ai dit de continuer de prier et de s’attendre à des résultats étonnants. Le soir du concert est venu, et les gens ont commencé à entrer dans l’église – ils étaient 217! 

Pensée du jour

Dieu ne laisse jamais de prières sans réponse.

Une belle musique emplissait l’air, et le message de l’amour de Dieu a été ressenti par tout le monde dans le sanctuaire bondé de monde. 

Cette expérience m’a conduit à me demander le nombre de fois où je prie sans attendre de réponse. Quand je prie, j’espère toujours le meilleur, mais en réalité, je n'attends pas toujours le meilleur. 

J’en suis venu à comprendre que la réponse de Dieu peut ne pas être révélée immédiatement ou peut être différente de ce que j’espérais. Mais je peux avoir confiance que la réponse de Dieu sera toujours la meilleure réponse pour moi. 

(M.) Jerry Bragalone (Pennsylvanie) 

Prière : Père Céleste, je te remercie de nous entendre et de nous aider à attendre dans l’espérance. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui organisent les évènements dans l’église.

Planter la semence - 1 Corinthiens 3.6-11

Lundi 14 Novembre 2016 

LIRE : 1 Corinthiens 3 : 6-11 (PdV)

6Moi, j'ai planté, Apollos a arrosé, mais c'est Dieu qui a fait pousser. 

7Celui qui plante n'est rien, celui qui arrose n'est rien. Mais celui qui fait pousser est tout, et c'est Dieu. 

8Entre celui qui plante et celui qui arrose, il n'y a pas de différence. Mais Dieu donne à chacun sa récompense, selon son travail. 

9Car nous travaillons ensemble au service de Dieu, et vous êtes le champ de Dieu. Vous êtes aussi la maison de Dieu.

10Selon le don que Dieu m'a fait, j'ai placé les fondations comme un bon constructeur. Un autre construit dessus. Mais chacun doit faire attention à la façon de construire dessus. 

11Les fondations sont déjà là : c'est Jésus-Christ. Personne ne peut en placer d'autres. 

J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître. 

- 1 Corinthiens 3 : 6 


Comme j’avais un grand intérêt et du zèle pour m’occuper des jeunes membres de gangs, j’ai décidé de visiter un quartier de la ville et d’y rencontrer un des gangs les plus célèbres. Dans ma mission d’atteindre tout le monde, j’ai demandé l’utilisation du centre communautaire de notre quartier afin de pouvoir les inviter à prendre des collations. 

Pensée du jour

Que puis-je faire aujourd’hui pour apporter la Parole de Dieu aux autres ?

Même si ces jeunes gens savaient que je partagerais la Parole de Dieu avec eux (quelque chose que je pensais ennuyeux pour eux), ils ressentaient encore une marque d’importance d'avoir été les seuls invités, avec des collations comme bonus supplémentaire. Finalement, par la grâce de Dieu, je suis parvenue à entamer un dialogue avec quelques membres de gangs qui étaient prêts à écouter la Parole de Dieu. 

Au fil du temps dans ces rassemblements, la Bible est devenue une graine - plantée et entretenue par les prières de ceux qui désiraient voir le changement dans la vie de ces jeunes. 

Sans aucun doute, c’est Dieu qui accorde la croissance et nous aide à guider les autres sur le droit chemin. 

(Mme) Patricia Rivas (Valle del Cauca, Colombie) 

Prière : Seigneur de tous, puissent les paroles que nous prononçons en ton nom, donner une nouvelle vie à ceux qui l’entendent. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les membres de gang. 


La lapidation d’Etienne - Actes 7.55-60

Dimanche 13 Novembre 2016 

LIRE : Actes 7 : 55-60 (PdV)

55Mais lui, rempli de l'Esprit Saint, regarde vers le ciel : il voit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. 

56Il dit : « Je vois le ciel ouvert et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu. » 

57Alors ceux qui ont entendu ces paroles poussent de grands cris et se bouchent les oreilles. Ils se précipitent tous ensemble sur Étienne, 

58ils le font sortir de la ville et se mettent à lui jeter des pierres. Ils ont laissé leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul. 

59Pendant qu'on lui jette des pierres, Étienne prie en disant : « Seigneur Jésus, reçois ma vie. » 

60Ensuite, il tombe à genoux et il crie de toutes ses forces : « Seigneur, pardonne-leur ce péché ! » Après qu'il a dit cela, il meurt.

[Étienne] « s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte : Seigneur, ne leur impute pas ce péché ! » Et, après ces paroles, il s’endormit.
- Actes 7 : 60 


Quand je lis l’histoire de la façon dont Etienne a été chassé de la ville et lapidé à mort à cause de faux témoignages portés contre lui, je me demande souvent comment il pouvait encore prier pour ses assassins. Au lieu de prier pour que le Seigneur empêche la lapidation, Etienne a demandé que leur péché ne leur soit pas imputé. Je marque une pause pour réfléchir : Qu’est-ce qui serait arrivé si Etienne n’avait jamais prié pour ses assassins ? 

Pensée du jour

Aujourd’hui, je peux prier pour quelqu’un qui m’a fait du mal.

Lorsqu’Etienne pria Dieu pour que Dieu fasse miséricorde à ses assassins, il a prié pour leurs âmes. Je crois que cette compassion pour ses assassins doit lui avoir été inspirée par Dieu. Quand je vois et que j'entends tout le mal qui déferle sur le monde, je me demande si je prie seulement pour les victimes ou si je devrais prier aussi pour les personnes responsables du mal ? 

L’histoire d’Etienne nous rappelle de prier non seulement pour que Dieu accorde force et espérance aux victimes, mais aussi qu’il fasse miséricorde à ceux qui sont responsables du mal. Dieu a envoyé Jésus pour racheter l’âme de tout un chacun, afin que nous puissions prier pour chaque personne comme une création précieuse de Dieu. 

(Mme) Margaret McMillin (Texas) 

Prière : Seigneur, remplis-moi de la compassion à prier pour ceux qui voudraient me faire du mal. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les personnes persécutées pour leurs convictions. 

Dieu pourvoit - Romains 12.1-8

Samedi 12 Novembre 2016 

LIRE : Romains 12 : 1-8 (PdV)

La vie nouvelle avec le Christ

1Frères et sœurs chrétiens, Dieu est plein de bonté pour nous. Alors, je vous demande ceci : offrez-lui votre personne et votre vie, c'est le sacrifice réservé à Dieu et qui lui plaît. Voilà le vrai culte que vous devez lui rendre. 

2Ne suivez pas les coutumes du monde où nous vivons, mais laissez Dieu vous transformer en vous donnant une intelligence nouvelle. Ainsi, vous pourrez savoir ce qu'il veut : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait. 

3Dieu m'a donné gratuitement ses bienfaits. Je peux donc dire à chacun de vous : ne vous croyez pas plus importants que vous n'êtes, mais que chacun se juge comme il est, selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée en partage. 

4En effet, dans notre corps, il y a plusieurs parties, et elles ne font pas toutes la même chose. 

5De même, nous qui sommes plusieurs, nous formons tous ensemble un seul corps en étant unis au Christ. Et nous sommes tous unis les uns aux autres, chacun à sa place, comme les parties d'un même corps. 

6Nous avons reçu de Dieu des dons, et ils sont différents pour chacun de nous. Alors si quelqu'un a le don de parler comme un prophète, qu'il parle en accord avec la foi commune à tous. 

7Si quelqu'un a le don de servir, qu'il serve, si quelqu'un a le don d'enseigner, qu'il enseigne, 

8si quelqu'un a le don d'encourager, qu'il encourage. Celui qui donne doit donner sans compter, celui qui dirige la communauté doit le faire avec ardeur, celui qui aide les pauvres doit le faire avec joie.

La parole du Seigneur fut adressée à Elie :
« Pars d’ici, dirige-toi vers l’orient, et cache-toi près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain. Tu boiras de l’eau du torrent, et j’ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là. »  - 1 Rois 17 : 2-4 

Quand j’étais à l’Université, j’avais très peu d’argent. Un dimanche matin, j’ai pris une partie de ce que j’avais pour me rendre à l’église. Pendant que j’étais à l’église, je me sentais appelé à faire une offrande, et j’ai décidé de donner tout ce que j’avais à l’église. Je ne pensais pas à la manière dont je rentrerais de l’église ni à ce que je mangerais ce jour-là. J’ai donné ce que j’avais à Dieu et j’ai continué à suivre le culte. Après le culte, quelqu’un m’a approché et m’a donné assez d’argent pour couvrir mes frais de la journée, et même plus. 

Pensée du jour

Dieu peut envoyer d'autres personnes pour m’aider. 

Cet événement m’a incité à réfléchir à la façon dont Dieu pourvoit à nos besoins. Dans le texte d’aujourd’hui, le prophète Elie a fui sans rien emporter à manger ou à boire, parce que Dieu avait promis d’envoyer des corbeaux pour lui apporter de la nourriture. Dieu peut nous aider de manière inattendue et peut utiliser quelqu’un ou quelque chose autour de nous comme instruments de notre prise en charge. Quand nous faisons de notre mieux, Dieu nous donnera plus que nous ne pouvons l’imaginer. 

(M.) Peter Hulu (Yogyakarta, Indonésie) 

Prière : Seigneur, enseigne-nous à mieux comprendre et croire en ta promesse de pourvoir à nos besoins, afin que nous ne manquions pas de te donner ce que nous avons de meilleur. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les personnes confrontées à des problèmes financiers. 

Ne plus avoir jamais soif - Jean 4.10-14

Vendredi 11 Novembre 2016 

LIRE : Jean 4 : 10-14 (PdV)

10Jésus lui répond : « Tu ne connais pas le don de Dieu. Tu ne connais pas celui qui te dit : “Donne-moi à boire.” Sinon, c'est toi qui demanderais à boire, et je te donnerais une eau pleine de vie. » 

11La femme lui dit : « Seigneur, tu n'as rien pour puiser de l'eau, et le puits est profond. Cette eau pleine de vie, où peux-tu la prendre ? 

12Toi, est-ce que tu es plus grand que Jacob, notre ancêtre ? C'est lui qui nous a donné ce puits. Et lui-même, avec ses fils et ses bêtes, il a bu l'eau de ce puits. » 

13Jésus lui répond : « Si quelqu'un boit de cette eau, il aura encore soif. 

14Mais s'il boit l'eau que je lui donnerai, il n'aura plus jamais soif. Au contraire, l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette source donne la vie avec Dieu pour toujours. » 

Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. - Jean 7 : 38 

Au cours d’une journée d’excursion, nous nous sommes arrêtés dans un petit village. Nos enfants nous ont demandé pourquoi nous étions là. «Allons prendre un verre», avons-nous dit. Ils pensaient que nous allions acheter des sucreries dans la boutique du quartier, mais nous les avons surpris. 

Pensée du jour

Dieu est une source constante de rafraichissement. 

Juste après la boutique, sur une dalle de béton, il y avait un tuyau sortant du sol. L’eau y sortait en bulles dans un flux régulier. Chaque enfant a bu du tuyau tandis que les autres ricanaient et exprimaient leur surprise. « D’où vient cette eau ? » Demandèrent-ils. Nous avons expliqué qu’une source souterraine avait été captée et qu’un tuyau avait été branché pour que chacun puisse profiter de l’eau fraîche à sa disposition. 

Jésus a promis à ceux qui auront cru en lui de posséder des fleuves d’eau vive. La promesse signifiait que, dans l’avenir, les croyants seraient remplis du Saint-Esprit. Nous buvons l’eau vive du Christ ; et nous sommes remplis et satisfaits, débordant de l’Esprit de la vie éternelle. 

Bien que ce printemps puisse un jour se tarir, le Saint-Esprit est une source perpétuelle de rafraîchissement. En raison de notre foi en Jésus, l’eau vive est une promesse dont nous pouvons toujours être sûrs. 

(Mme) Paula Geister (Michigan)

Prière : Seigneur, aide-nous à être une source de rafraîchissement pour ceux qui sont dans le besoin de ton amour. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ne disposent pas d’eau potable. 

Exposé à la lumière - Ephésiens 5.6-14

Jeudi 10 Novembre 2016 

LIRE : Éphésiens 5 : 6-14 (PdV)

6Personne ne doit vous tromper avec des paroles creuses. À cause de tout cela, la colère de Dieu vient sur les gens qui refusent de lui obéir. 

7Ne faites donc pas comme eux ! 

8Oui, avant, vous étiez dans la nuit, mais maintenant, en étant unis au Seigneur, vous êtes dans la lumière. Vivez comme des gens qui appartiennent à la lumière. 

9Ce que la lumière produit, c'est toute action bonne, juste et vraie. 

10Cherchez ce qui plaît au Seigneur. 

11Les actions qui appartiennent à la nuit ne produisent rien de bon. N'y participez pas, au contraire, dénoncez-les ! 

12Oui, ce que ces gens-là font en cachette, on a honte d'en parler. 

13Pourtant, quand on dénonce ce qu'ils font, leurs actions apparaissent en pleine lumière. 

14En effet, tout ce qui apparaît clairement devient lumière. C'est pourquoi on dit : 

« Réveille-toi, toi qui dors.

Lève-toi du milieu des morts, 

et le Christ t'éclairera de sa lumière. »

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. - 2 Corinthiens 5 : 17 


Récemment, je suis tombée sur un ensemble de nappes de qualité que j’avais collectionnées au cours des dernières années. Un tissu de nappe de table avec impression de cerises a attiré mon attention. Comme je l’ai déplié et repassé mes mains à travers le tissu, j’ai senti un morceau rugueux. Je me suis dirigée vers la fenêtre, en le tenant à la lumière. 

Pensée du jour

Peu importe mes péchés, Dieu peut me restaurer.

Oh ! Regardez ces petits trous ! Ce qui avait été caché lorsque le tissu a été plié parmi les autres a été totalement exposé lorsqu’il est maintenu à la lumière. Lorsque j’ai examiné chaque tissu individuellement, j’ai trouvé des trous minuscules, des taches d’humidité et l’effilochage de tissus. Comme les nappes, j’ai une assez bonne apparence quand je suis dans une foule. Je m’y fonds et mes imperfections se trouvent assez bien cachées. Ma langue acérée et mon esprit critique n’apparaissent pas. Quand je me compare aux autres, je me sens bien. Mais livrée à moi-même, je me rends compte que je suis loin d’être parfaite. 

Je suis réconfortée par la promesse du verset cité ci-dessus. La lumière du Christ fait toutes choses nouvelles. Quel Dieu bon et miséricordieux nous avons qui recrée nos vies ! Je continuais à examiner les nappes, n’étant plus déçue. Certaines étaient encore bonnes pour la table ; les taches sur les autres pouvaient se laver ; et d’autres seraient coupées et remodelées, transformées pour un autre usage. De la même manière, Jésus nous offre une nouvelle vie et un nouveau but. 

(Mme) Connie Gochenaur (Indiana) 

Prière : Lumière du monde, révèle nos péchés, et fais de nous tes nouvelles créations. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui connaissent leurs péchés cachés. 

24 heures par jour, 7 jours sur 7 -Romains 8.31-39

Mercredi 9 Novembre 2016

LIRE : Romains 8 : 31-39 (PdV)

31Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? 32Même à son Fils, Dieu n'a pas évité la souffrance, mais il l'a livré pour nous tous. Alors, avec son Fils, il va tout nous donner gratuitement. 33Qui peut accuser ceux que Dieu a choisis ? Personne ! En effet, Dieu les rend justes. 34Qui peut les condamner ? Personne ! En effet, le Christ Jésus est mort, de plus, il s'est réveillé de la mort : il est à la droite de Dieu et il prie pour nous. 35Qui peut nous séparer de l'amour du Christ ? Est-ce que c'est le malheur ? ou l'inquiétude ? la souffrance venant des autres ? ou bien la faim, la pauvreté ? les dangers ou la mort ? 36Les Livres Saints disent : 

« À cause de toi, 

nous risquons sans arrêt la mort.

On nous traite comme des moutons de boucherie. »

37Mais dans tout ce qui nous arrive, nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés. 

38-39Oui, j'en suis sûr, rien ne pourra nous séparer de l'amour que Dieu nous a montré dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les esprits, ni le présent, ni l'avenir, ni tous ceux qui ont un pouvoir, ni les forces d'en haut, ni les forces d'en bas, ni toutes les choses créées, rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu !

Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur.

- Romains 8 : 38-39

Un ami m’a demandé : « Qu’as-tu appris au sujet de Dieu que tu ne t’attendais pas à apprendre ? » Après avoir pris un peu de temps de réflexion, je répondis que lorsque j’ai accepté pour la première fois Christ, je voyais Dieu comme quelqu’un qui était toujours là, mais qui ne serait appelé seulement que lorsque cela semblait absolument nécessaire. Ma pensée est que je ne devrais pas abuser du privilège de parler avec Dieu ou de surcharger Dieu avec des prières spécifiques.

Pensée du jour

Dieu est avec nous et veut rester avec nous 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Peut-être que je pensais que mes demandes ne devraient pas rivaliser avec toutes les autres prières qui étaient sûrement plus importantes que les miennes. Je pensais que mon interaction avec Dieu devait suivre les indications que j’avais vues dans les lieux publics : « Utiliser uniquement en cas d’urgence ». Au fil des ans, comme j’ai essayé de grandir dans ma foi chrétienne, mon point de vue a changé de façon spectaculaire. Je crois maintenant que Dieu veut faire partie de ma vie en tout temps, 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Nous avons été créés pour connaître Dieu. J’ai toujours des problèmes avec l'idée que le Dieu qui a créé l’univers voulait aussi être en communion constante avec moi. Mais je sais que c’est vrai ; cela montre à quel point Dieu nous aime. Nous pouvons faire notre part dans la relation à travers la prière, les méditations, la méditation de la Sainte Parole, et en nous efforçant de mener une vie qui soit agréable à Dieu.

(M.) John D. Bown (Minnesota)

Prière : Dieu d’amour, nous nous réjouissons de ce que tu nous as créés pour te connaître. Aide-nous à rechercher une relation plus profonde avec toi chaque instant de chaque jour. Amen. 

En coulisse - Jean 2.1-11

Mardi 8 Novembre 2016

LIRE : Jean 2 : 1-11 (PdV)

À Cana, Jésus change l'eau en vin

1Le troisième jour, il y a un mariage dans le village de Cana, en Galilée. La mère de Jésus est là. 

2On a aussi invité Jésus et ses disciples au mariage. 

3À un moment, il n'y a plus de vin. Alors la mère de Jésus lui dit : « Les gens n'ont plus de vin. » 

4Jésus lui répond : « Mère, qu'est-ce que tu me veux ? Ce n'est pas encore le moment pour moi. » 

5La mère de Jésus dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu'il vous dira. » 

6Il y a là six grands récipients de pierre. Les Juifs se servent de l'eau qu'ils contiennent pour se rendre purs selon leur coutume. Dans chaque récipient, on peut mettre une centaine de litres. 

7Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez ces récipients avec de l'eau. » Les serviteurs les remplissent jusqu'au bord. 

8Jésus leur dit : « Maintenant, prenez de cette eau et apportez-la au responsable du repas. » Les serviteurs lui en portent. 

9Le responsable du repas goûte l'eau, qui est devenue du vin. Il ne sait pas où on a pris ce vin. Mais les serviteurs qui ont pris de l'eau dans les récipients le savent. Alors le responsable du repas appelle le marié 

10et il lui dit : « Tout le monde sert d'abord le bon vin. Et quand les invités ont beaucoup bu, on sert du vin moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à maintenant ! » 

11C'est le premier signe étonnant que Jésus fait. Cela se passe à Cana, en Galilée. Jésus montre ainsi sa gloire, et ses disciples croient en lui. 

[Jésus] mère dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dira. »

- Jean 2 : 5

J‘adore les mariages. On me demande parfois d’arranger les fleurs ou de préparer les bouquets pour l’événement, je suis souvent donc l’une des nombreuses personnes occupées dans les coulisses. Les gens travaillent dur pour se préparer aux mariages, donc je me demande souvent ce qui n’a pas marché au mariage dans la lecture d’aujourd’hui pour qu’il n’y ait plus de vin.

Pensée du jour

Quand je sers les autres, je peux assister à des miracles de Dieu.

Quelqu’un avait mal calculé la quantité de vin nécessaire ? Y avait-il plus de convives que prévu ? La fête du mariage avait-elle duré plus longtemps que prévu ? Nous ne connaissons pas les raisons ; mais quelles qu'en soient les raisons, la mère de Jésus lui a fait confiance pour résoudre le problème. C’est bien que ses instructions aux serviteurs soient si fermes, parce que sa demande était très étrange. Imaginez leur surprise quand ce qui est provenu des jarres était mystérieusement devenu du vin.

Jésus a résolu le problème que personne d’autre au mariage ne pouvait résoudre. Lorsque nous rencontrons des problèmes difficiles dans nos vies ou la vie des autres, nous aimerions en trouver la solution. En tant que chrétiens, nous savons que demander à Jésus de l’aide est la meilleure façon de régler nos problèmes. Comme la mère de Jésus, nous pouvons avoir confiance que Jésus nous guidera à faire ce qui est juste, même si cela semble étrange ou illogique. Les solutions de Jésus seront meilleures aux nôtres.

(Mme) Fiona Massie (Oxfordshire, Angleterre)

Prière : Seigneur, donne-moi un cœur pour servir les autres, les yeux pour voir lorsque tu accomplis des miracles, et un désir de me comporter aussi humblement que tu le fais. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les jeunes mariés.

Je suis qui je suis - Exode 3.10-15

Lundi 7 Novembre 2016 

LIRE : Exode 3 : 10-15 (PdV)

10Alors maintenant, je t'envoie vers le roi d'Égypte. Va et fais sortir de son pays les Israélites, mon peuple. » 

Dieu fait connaître son nom à Moïse

11Moïse répond à Dieu : « Moi ? Est-ce que je suis capable d'aller trouver le roi d'Égypte pour faire sortir les Israélites de son pays ? » 

12Dieu lui dit : « Je serai avec toi. C'est moi qui t'envoie. Voici la preuve : quand tu auras fait sortir d'Égypte le peuple d'Israël, vous me servirez sur cette montagne. » 

13Moïse dit à Dieu : « Bon ! Je vais donc aller trouver les Israélites. Je leur dirai : “Le Dieu de vos ancêtres m'envoie vers vous.” Mais ils vont me demander ton nom. Qu'est-ce que je dois répondre ? » 

14Dieu dit à Moïse : « JE SUIS QUI JE SUIS. Voici ce que tu diras aux Israélites : “JE SUIS m'a envoyé vers vous.”  » 

15« Puis tu leur diras encore : “Celui qui m'a envoyé vers vous s'appelle LE SEIGNEUR. Il est le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob.” C'est mon nom pour toujours. C'est le nom par lequel vous pourrez faire appel à moi de génération en génération. 

Dieu dit à Moïse : « Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle ‘je suis’ m’a envoyé vers vous. »
- Exode 3 : 14 


Un membre proche de ma famille a récemment contracté une maladie qui l’a laissé pratiquement handicapé. Les amis et les membres de la famille l’inondaient de questions sur les "comment" et les "quoi" de son état. Après s’être débattue sur la façon de relater l’objet de l’information médicale complexe, elle a finalement décidé de dire : « C’est comme ça » 

Pensée du jour

Je crois que Dieu est présent au coeur de ma vie.

Au milieu des défis de la vie, nous nous débattons parfois sur les "comment" et les "quoi" pour solution. Nous pouvons faire confiance à Dieu que Dieu est Dieu. Dieu est le « Je suis », qui est présent lorsque nous avons besoin de Dieu pour être avec nous dans notre situation actuelle. 

Que nous ayons besoin d’un conseiller, d’un consolateur, d’un guide ou d’une providence, Dieu nous répond : « Je suis qui je suis » (Exode 3:14). Même si nous ne pouvons pas être conscients que le Seigneur était présent à l’époque, nous pouvons être assurés que Dieu travaille activement dans notre situation actuelle. 

(Mme) Christy Bailey (Illinois) 

Prière : Seigneur, nous te louons de ce que tu es toujours présent, confiants que tu es avec nous en toutes circonstances. Nous prions comme Jésus nous l’a enseigné, en disant : « Notre Père qui es aux cieux, ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal » (Matthieu 6 : 9-13.). Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les professionnels de la santé. 

Dans le ventre - Jonas 1-2.1-10



Dimanche 6 Novembre 2016 

LIRE : Jonas 1 : 1- 2:10 (PdV)

Jonas veut fuir loin du Seigneur

1Un jour, le SEIGNEUR adresse cet ordre à Jonas, le fils d'Amittaï : 2« Debout, va à Ninive, la grande ville. Tu menaceras ses habitants en disant : “Le SEIGNEUR en a assez de voir vos actions mauvaises.”  »

3Jonas se met en route, mais pour fuir à Tarsis, loin du SEIGNEUR. Il arrive à Jaffa. Là, il trouve un bateau qui part pour Tarsis. Il paie son voyage. Puis il monte dans le bateau, pour aller avec les marins à Tarsis, loin du SEIGNEUR.

4Mais le SEIGNEUR lance sur la mer un vent violent, et la tempête est si forte que le bateau risque de se casser. 5Les marins ont peur, chacun crie vers son dieu. Ils jettent à la mer tous les objets qui sont dans le bateau pour le rendre plus léger. Pendant ce temps, Jonas est descendu au fond du bateau, il s'est couché et dort profondément. 6Le capitaine du bateau s'approche de lui et lui dit : « Quoi ? Tu dors ! Lève-toi, crie vers ton dieu ! Il pensera peut-être à nous, et nous ne mourrons pas. » 7Puis, les marins se disent entre eux : « Pour connaître le responsable du malheur qui nous arrive, tirons au sort. » Ils tirent au sort, et le sort tombe sur Jonas. 8Alors les marins lui disent : « Notre malheur vient de toi. Dis-nous : qu'est-ce que tu fais ici ? D'où viens-tu ? De quel pays et de quel peuple es-tu ? » 9Jonas répond : « Je suis hébreu, et c'est le SEIGNEUR que j'adore, le Dieu qui est au ciel, celui qui a fait la mer et la terre. » 10Puis il leur raconte son histoire. Les marins ont très peur. Ils disent à Jonas : « Qu'est-ce que tu as fait là ! » En effet, maintenant, ils savent que Jonas fuit loin du SEIGNEUR. Ils lui demandent : 11« Qu'est-ce que nous allons faire de toi pour que la mer se calme autour de nous ? » En effet, les vagues montent de plus en plus. 12Jonas répond aux marins : « Prenez-moi et jetez-moi à la mer. Ainsi la mer deviendra calme autour de vous. Oui, je le sais, cette violente tempête vous attaque à cause de moi. » 13Les marins rament pour rejoindre la côte, mais ils n'y arrivent pas. Les vagues montent de plus en plus contre eux. 14Ils prient le SEIGNEUR et disent : « Ah ! SEIGNEUR, ne nous fais pas mourir à cause de cet homme ! Ne nous rends pas non plus responsables de la mort d'un innocent. En effet, c'est toi, SEIGNEUR, qui as fait ce que tu as voulu. »

15Puis, ils prennent Jonas et ils le jettent à la mer. Alors la colère de la mer se calme. 16Ensuite, les hommes sont remplis d'un grand respect envers le SEIGNEUR. Ils lui offrent un sacrifice et ils lui font des promesses avec serment.

Jonas prie le Seigneur

1Le SEIGNEUR envoie un grand poisson pour avaler Jonas. Jonas reste dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits. 2Dans le ventre du poisson, il prie le SEIGNEUR son Dieu. 3Il dit : « Je suis très malheureux. Alors je crie vers toi, SEIGNEUR, et tu me réponds. De la profondeur de la mort, j'appelle au secours et tu entends ma voix.

4Tu m'as jeté dans un trou profond au cœur de la mer, et l'eau m'entoure. Toutes tes vagues et toute ton eau tombent sur moi.

5Et moi, je dis : “Tu m'as chassé loin de tes yeux. Pourtant, je veux revoir ton temple saint.”

6L'eau m'arrive jusqu'au cou. La mer m'entoure. Des herbes s'enroulent autour de ma tête.

7Je suis descendu jusqu'au pied des montagnes. Je suis dans le monde des morts, et les portes sont fermées à clé derrière moi, pour toujours. Mais toi, SEIGNEUR mon Dieu, tu me fais remonter vivant de ce trou.

8SEIGNEUR mon Dieu, je vais bientôt mourir. Alors je me souviens de toi, SEIGNEUR, et ma prière monte près de toi dans ton temple saint.

9Ceux qui adorent les faux dieux n'ont aucune chance d'être sauvés.

10Mais moi, je chanterai ta louange, je t'offrirai des sacrifices. Je tiendrai les promesses que je t'ai faites. Oui, c'est toi qui sauves, SEIGNEUR ! »


Jonas pria : « Je suis descendu jusqu’aux racines des montagnes, les barres 

de la terre m’enfermaient pour toujours ; mais tu m’as fait remonter 

vivant de la fosse, Éternel, mon Dieu ! »

- Jonas 2 : 6 

Dieu a ordonné à Jonas d’aller délivrer un message d’avertissement aux Ninivites. Mais les Ninivites étaient les ennemis jurés de Jonas, et la dernière chose qu’il voulait était de leur prêcher le message de Dieu. Jonas courut donc chercher à se cacher loin de Dieu. Ce n’est qu’après avoir été jeté hors d’un bateau et avalé par un gros poisson que Jonas s’est mis à prier. Mais plutôt que de laisser tomber Jonas, Dieu avait déjà prévu un poisson pour le sauver. Ce que Jonas avait considéré comme punition était plutôt un miracle envoyé par Dieu pour sauver sa vie. 

Pensée du jour

Quand ma vie est perturbée, je peux faire appel à Dieu qui persévère dans son amour pour moi.

L’histoire de Jonas est devenue mon histoire quand je commençais à fuir loin de Dieu. En fin de compte, j’ai fait la plus grosse erreur de ma vie : voler de l’argent d’un employeur qui m’avait fait confiance. Comme Jonas, je fuyais ma foi et j’essayais de résoudre mes problèmes seul - sans Dieu. Et tout comme avec Jonas, Dieu m’a envoyé une bouée de sauvetage ; mais dans mon cas le ventre où je me trouvais était la prison. Bien qu’initialement j’aie pris cela comme une punition, cet événement a été un miracle de Dieu. Pendant que j’étais en prison, Dieu m’a remis sur le droit chemin. Maintenant, ma relation est avec Dieu est plus forte et plus riche que celle que jamais dans le passé. 

Dieu ne renonce jamais à travailler à travers nous. Dieu n’a pas fini avec moi, et je remercie Dieu tous les jours de m’avoir ramené à
la foi. Aucun de nous ne peut courir ni se cacher loin de Dieu qui est omniscient et qui ne nous laisse jamais tomber.

(M.) Daniel Klahn (Californie) 

Prière : Seigneur, je te remercie pour les miracles que tu accomplis sur nous et de ce que jamais tu ne nous abandonnes. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Ceux qui sont en prison. 

N’abandonne jamais ! - Jacques 1.2-6

Samedi 5 Novembre 2016 

LIRE : Jacques 1 : 2-6 (PdV)

Résister dans les difficultés

2Mes frères et mes sœurs chrétiens, quand vous rencontrez des difficultés de toutes sortes, soyez très heureux. 

3Vous le savez, si votre foi reste solide dans les difficultés, celles-ci vous rendent plus résistants. 

4Il faut que vous résistiez jusqu'au bout, alors vous serez vraiment parfaits et vous ne manquerez de rien. 

5Si quelqu'un parmi vous manque de sagesse, il doit la demander à Dieu, et Dieu lui donnera cette sagesse. En effet, Dieu donne à tous généreusement, sans faire de reproches. 

6Mais il faut qu'il demande avec foi, sans douter. Celui qui doute ressemble à une grosse vague de la mer que le vent soulève et agite. 

Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance.

- Romains 5 : 3-4 

Au cours de ma carrière d’enseignant, j’ai décidé d’obtenir la Certification du Bureau National, une accréditation rigoureuse et exigeante. Les enseignants ont droit seulement à trois tentatives pour réussir le processus de certification. Mes deux jeunes enfants et mon mari m’ont soutenue émotionnellement et m’ont encouragée. 

Pensée du jour

Que je gagne ou que j’échoue, ma persévérance va développer en moi un caractère pieux.

Les résultats de la première année sont arrivés ; Je n’avais pas réussi. J’étais attristée et fatiguée, sachant que j’avais à repasser l’examen et à attendre une année entière pour de nouveaux résultats. Les résultats de la deuxième année sont arrivés ; Je n’avais pas encore réussi. Enfin, la troisième et dernière année, j’avais atteint mon objectif. Je savais à travers ces trois années difficiles que mes enfants observaient mes actions et la façon dont j’affrontais l’échec. Je voulais qu’ils sachent que Dieu nous donnait la force de persévérer, que lorsque vous tombez, vous vous relevez et vous continuez d’essayer. 

Cette épreuve de trois ans m’a appris beaucoup sur l’endurance et m’a fait devenir une meilleure personne. Je remercie Dieu pour cette expérience et l’occasion de rendre témoignage à mes enfants que de nos épreuves viennent la force de caractère et l’espoir pour le futur. 

(Mme) JoAnn Tumbleston Jarman (Caroline du Sud) 

Prière : Merci, Seigneur, de nous donner des opportunités dans nos combats pour avoir du caractère et de l’espoir. Aide-nous à ne jamais abandonner, même quand nous nous sentons vaincus. Au nom de Jésus, nous prions. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les préparatifs aux examens. 

Une toile d’araignée - Lévitique 26.1-13

Vendredi 4 Novembre 2016 

LIRE : Lévitique 26 : 1-13 (PdV)

1« Ne vous fabriquez pas de faux dieux. Ne dressez pas de statues ni de pierres sacrées. Ne placez pas dans votre pays des pierres décorées pour les adorer. En effet, le SEIGNEUR votre Dieu, c'est moi. 

2« Gardez le repos du sabbat et montrez du respect pour mon lieu saint. Le SEIGNEUR, c'est moi. » 

b. La bénédiction de Dieu

3« Si vous suivez mes lois, si vous respectez mes commandements et si vous leur obéissez, 

4je ferai tomber de l'eau à la saison des pluies. Alors la terre produira des récoltes, et les arbres donneront des fruits. 

5Chez vous, le battage des céréales durera jusqu'à la récolte du raisin. Et cette récolte durera jusqu'au moment où vous sèmerez. Vous aurez beaucoup de nourriture et vous habiterez en sécurité dans votre pays. 

6Grâce à moi, le pays sera en paix. Quand vous vous coucherez, rien ne vous troublera. Je ferai disparaître du pays les bêtes méchantes. On ne vous fera pas la guerre. 

7Vous ferez fuir vos ennemis, ils tomberont sous les coups de vos armes. 

85 Israélites feront fuir 100 ennemis, 100 Israélites en feront fuir 10 000, et ils tomberont sous les coups de vos armes. 

9Je montrerai ma bonté envers vous, je vous donnerai beaucoup d'enfants et je garderai mon alliance avec vous. 

10Vous récolterez tellement que vous pourrez vous nourrir longtemps de l'ancienne récolte. Vous devrez même sortir ce qui reste pour mettre en réserve les nouvelles récoltes. 

11Je viendrai habiter moi-même au milieu de vous et mon cœur ne vous rejettera pas. 

12Je serai toujours présent parmi vous, je serai votre Dieu et vous serez mon peuple. 

13Le SEIGNEUR votre Dieu, c'est moi. Je vous ai fait sortir d'Égypte pour que vous ne soyez plus esclaves des Égyptiens. J'ai brisé les liens qui vous attachaient et je vous ai fait marcher avec fierté. » 

Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

- Matthieu 6 : 32-33 

Après la pluie, le soleil d’un matin de fin d’été inclinait ses rayons sur le chemin que je prenais pour aller à la maison. Ce chemin était bordé par de grandes haies à feuillage toujours vert, tout décoré ce matin par une série de toiles d’araignée de la longueur d’un doigt – de petits hamacs luisants, chacun cachant son bâtisseur, une petite araignée. 

Je pensais brièvement à cette communauté d’araignées, qui ne se préoccupaient que de leurs besoins essentiels, révélant un autre exemple de la fascinante création de Dieu. 

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais chercher de nouvelles façons de servir ma communauté.

Et puis je pensais aux nombreuses différentes communautés humaines dans notre monde, chacune avec des histoires individuelles à raconter. Je pensais aux résidents des habitations autour de moi, et ceux des appartements plus près du centre-ville. Je pensais à l’agitation matinale et à la perspective d’une nouvelle journée ; aux soucis de maladie et aux gens qui cherchent du travail; au stress de relations tendues ; aux enfants qui font l’objet de négligence. 

Comme je marchais et priais pour toutes ces personnes, je pensais à ma propre vie et à mes communautés et je rendis grâce à Dieu pour ma bonne santé et mon bien-être. Je pensais aux façons dont je pourrais être en mesure de répondre aux besoins des personnes qui m’entourent, et je louais Dieu, notre Créateur et Sauveur. 

(M.) Brian Beeson (Derbyshire, Angleterre) 

Prière : Seigneur, aide-nous à voir les besoins de ceux qui nous entourent et à répondre comme tu le ferais. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont des difficultés dans mon quartier. 

Les saisons de la vie - Esaïe 41.5-10

Jeudi 3 Novembre 2016 

LIRE : Ésaïe 41 : 5-10 (PdV)

5Les peuples éloignés ont vu ce qui s'est passé et ils ont eu peur.

 Les gens du bout du monde se sont approchés en tremblant.

6Chacun aide son camarade, l'un dit à l'autre : “Courage ! ” 

7Le sculpteur encourage celui qui travaille l'or et l'argent.

 L'artisan qui aplatit le métal au marteau encourage le forgeron.

 Il dit de son travail : “Ça va bien.” Puis on termine la statue d'un faux dieu en la fixant avec des clous.»

Dieu vient au secours d'Israël, son peuple

8« Mais toi, Israël, tu es mon serviteur, Jacob, tu es le peuple que j'ai choisi,  tu es né de mon ami Abraham.

9Je suis allé te chercher jusqu'au bout du monde, je t'ai appelé depuis les régions les plus éloignées.

 Je t'ai dit : “Mon serviteur, c'est toi, je t'ai choisi, je ne t'ai pas repoussé.” 

10N'aie pas peur, je suis avec toi. Ne regarde pas autour de toi avec inquiétude.

 Oui, ton Dieu, c'est moi. Je te rends fort, je viens à ton secours et je te protège avec ma main puissante et victorieuse.

[Dieu] a fait toute chose bonne en son temps. 

- Ecclésiaste 3 : 11 

La semaine dernière, j’avais un dîner avec une amie de longue date. Au cours de notre conversation, mon amie a dit qu’elle réalisait que nous sommes à l’automne de notre vie. Initialement, cela m’a rendue triste, étant donné que je redoute parfois le temps qui passe et la pensée de la mort. La réalité est que la majeure partie de ma vie est derrière moi maintenant. 

Pensée du jour

Dieu est avec nous pendant toutes les saisons de la vie.

Mais ce matin, je suis assise ici à regarder par ma fenêtre le spectacle grandiose de feuilles dorées tombant du grand arbre d’érable dans notre cour de devant. Le soleil met en évidence les feuilles quand elles tombent doucement, et je me rappelle que l’automne est ma saison préférée. C’est un temps pour ralentir et se recueillir. Je suis fascinée par la beauté du plan de Dieu pour le cycle de la nature et les saisons de la vie. Je vais donc essayer d’être en paix en cet automne de ma vie. C’est une belle saison, avec un mélange coloré de joie et de tristesse. 

Dieu a encore du travail à faire pour nous, afin que nous puissions ralentir, nous asseoir tranquillement et écouter les conseils. Nous pouvons faire confiance au timing parfait et à l’assurance de Dieu d’être avec nous dans nos moments de craintes. Nous pouvons trouver du réconfort dans la promesse de Dieu de la vie éternelle par Jésus-Christ. 

(Mme) Betsy Thompson (Indiana) 

Prière : Dieu de grâce, nous te remercions pour la beauté de la terre que tu as créée et pour les saisons de nos vies. Aide-nous à venir à toi avec nos craintes, sachant que tu vas nous fortifier et nous soutenir. Au nom de Jésus, nous prions. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui craignent le vieillissement et la mort. 

Ouvert aux conseils de Dieu - Exode 3.7-10

Mercredi 2 Novembre 2016 

LIRE : Exode 3 : 7-10 (PdV)

.

7Le SEIGNEUR continue : « J'ai vu la misère de mon peuple en Égypte. Je l'ai entendu crier sous les coups de ses chefs égyptiens. Oui, je connais ses souffrances. 

8Je suis donc descendu pour le délivrer du pouvoir des Égyptiens. Je veux l'emmener d'Égypte dans un pays beau et grand qui déborde de lait et de miel. C'est le pays des Cananéens, des Hittites, des Amorites, des Perizites, des Hivites et des Jébusites. 

9En effet, les cris des Israélites sont montés jusqu'à moi, et j'ai vu aussi comment les Égyptiens les écrasent. 

10Alors maintenant, je t'envoie vers le roi d'Égypte. Va et fais sortir de son pays les Israélites, mon peuple. »

Le Seigneur a dit : « J’ai vu la souffrance de mon peuple ...Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens ».
- Exode 3 : 7-8 

Nous étions en route, de Nashville Tennessee, au Camp Sumatanga en Alabama. Le beau tronçon d’autoroute présageait une conduite sans problème, jusqu’à ce qu’un grand panneau orange indique un détour. Nous avons pris un virage à gauche et sommes tombés sur une route secondaire. Nous attendions aux intersections et marquions un arrêt aux panneaux d’arrêt.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais écouter ce que Dieu m’invite à faire.

Le GPS nous invitait à tourner à droite puis à tourner à gauche. Alors que nous roulions à travers les quartiers, nous étions perplexes. Cependant, nous souvenant de l’orientation donnée par le signal sur la route, nous avancions jusqu’à ce que nous nous retrouvions sur la route principale. Notre détour m’a fait penser à Moïse. Son programme a été modifié quand Dieu lui a dit d’aller trouver Pharaon et de faire sortir les Israélites hors d’Egypte.

Je pensais aux nombreuses circonstances où, en cours de route vers la Terre Promise, le peuple désorienté et craintif critiquait la décision de Moïse de les amener à leur destination. A chaque épreuve, les gens se plaignaient, laissant Moïse se débattre, se demandant ce que serait son prochain mouvement. Mais Dieu offrait de nouvelles possibilités et rappelait à Moïse sa mission. 

Certaines des expériences de la vie nous déroutent. D’autres nous amènent à la croisée des chemins. Elles nous apportent à des lieux de doutes et d’interrogations. Dieu nous tend une invitation à nous mettre à son écoute surtout dans les moments de doute et de confusion. 

(M.) Stephane Brooks (Tennessee) 

Prière : Dieu de grâce, au milieu de nos doutes, donne-nous la grâce de faire confiance à tes conseils. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les voyageurs. 

La paix dans la souffrance - Romains 5.1-5

Mardi 1er Novembre 2016 

LIRE : Romains 5 : 1-5 (PdV)

Par Jésus, Dieu nous a réconciliés avec lui

1Oui, nous avons été rendus justes en croyant, et maintenant nous sommes en paix avec Dieu, par notre Seigneur Jésus-Christ. 

2Nous croyons et, par Jésus, nous pouvons nous approcher du Dieu d'amour en qui nous vivons maintenant. Et nous sommes fiers parce que nous espérons recevoir la gloire de Dieu. 

3Bien plus, nous sommes fiers parce que nous souffrons. Nous le savons : la souffrance rend patient, 

4et quand quelqu'un est patient, il reste fidèle malgré les difficultés. Celui qui est fidèle garde l'espérance, 

5et cette espérance ne trompe pas. En effet, Dieu a répandu son amour dans nos cœurs par l'Esprit Saint qu'il nous a donné.

Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ.

- Romains 5 : 1 -5

Dans ses derniers jours, mon beau-père, le pasteur Vicente Barrón, a souffert d’une grave détresse respiratoire et la plupart du temps devait être relié à un appareil respiratoire. Sa détresse est devenue la nôtre en tant que membres de la famille qui restaient à ses côtés et prenaient constamment soin de lui. 

Pensée du jour

La paix de Dieu surpasse tout intelligence (Phil 4.7).

En dépit de sa grave crise de santé, le pasteur Barrón faisait montre de maturité spirituelle et comptait sur le Seigneur – en particulier en nous rappelant constamment le verset cité ci-dessus. Mon beau-père avait donné sa vie au service du Seigneur – à la fois dans le domaine de la mission et le ministère pastoral. Ce fut une bénédiction pour tous les membres de la famille d’observer la façon dont il est resté fidèle et ne s’est jamais lamenté sur sa souffrance. En revanche, il nous a encouragés à rester en paix, à continuer à placer notre confiance dans l’œuvre du Seigneur. 

Dès lors que nous consacrons nos vies au service et que nous restons fidèles dans nos moments de souffrance, alors nous aussi, nous pouvons trouver la paix que seul Dieu peut donner. 

(M.) Raul Rocha (Buenos Aires, Argentine) 

Prière : Dieu de la vie éternelle, donne-nous la paix que toi seul peux donner par notre foi au Christ. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les communautés ayant perdu un pasteur. 

---------
* Les lectures de la Bible sont choisies avec beaucoup de soin, et nous vous invitons à inclure la lecture suggérée dans votre temps de dévotion.