2016

Rayonner la bonté de Dieu - Matthieu 5.13-16

Vendredi 30 Septembre 2016 

LIRE : Matthieu 5 : 13-16 (PdV)

Les disciples sont le sel de toute la terre et la lumière du monde

13« Vous êtes le sel de toute la terre. Mais quand le sel perd son goût, comment lui rendre son bon goût ? Il ne sert plus à rien. On le jette dehors et les gens marchent dessus. 

14« Vous êtes la lumière du monde. Quand une ville est construite sur une montagne, elle ne peut pas être cachée. 15Et quand on allume une lampe, ce n'est pas pour la mettre sous un seau ! Au contraire, on la met bien en haut, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. 16De la même façon, votre lumière doit briller devant tout le monde. Alors les autres verront le bien que vous faites. Ils pourront chanter la gloire de votre Père qui est dans les cieux. »

Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.
- Matthieu 5 : 16 

Parfois, nous voyons le mal dans ce monde et nous nous demandons comment le Dieu d’amour peut le laisser prospérer. Mais je pense que nous devrions peut-être nous poser une autre question. La bonté, l’amour et la compassion ne sont- ils pas des manifestations de la présence de Dieu au milieu de nous ? 

Pensée du jour

Comment puis-je montrer la bonté et l’amour de Dieu à quelqu’un aujourd’hui?

J’ai personnellement connu la bonté de Dieu lors de ma période de rééducation après une opération de remplacement du genou dans une clinique. L’équipe de rééducation et les membres du personnel que je rencontrais venaient de Russie, d’Inde, des Philippines, d’Albanie et de Roumanie. 

Ces aide-soignants en provenance de partout dans le monde étaient comme des missionnaires pour moi. Ils avaient tous un seul objectif en tête: pourvoir avec compassion à mes besoins en vue de mon rétablissement. J’ai senti la présence de Dieu dans chacun de leurs actes bienveillants. 

Il peut y avoir beaucoup de mal dans le monde, mais la bonté de Dieu brille à travers tout cela quand les gens manifestent l’amour et la compassion, les uns pour les autres. Dieu est amour. (Voir 1 Jean 4:8). Quand nous agissons avec compassion, nous révélons Dieu au monde. 

(M.) Stanley L. Hayes (Michigan) 

Prière : Créateur plein d’amour, je te remercie d’être présent quand nous te cherchons. Aide-nous à vivre une vie qui manifeste ta gloire. Amen. 

SUJET DE PRIERE : Les aide-soignants. 

Le chant du Seigneur - Sophonie 3.14-20

Jeudi 29 Septembre 2016 

LIRE : Sophonie 3 : 14-20 (PdV)

Jérusalem va être reconstruite

14Chante et danse, ville de Sion ! 

Poussez des cris de joie, habitants d'Israël ! 

Oui, réjouis-toi de tout ton cœur, 

Jérusalem ! 

15Le SEIGNEUR a retiré 

les accusations qui pesaient sur vous, 

il a fait partir vos ennemis.

Le SEIGNEUR, le roi d'Israël, 

est au milieu de vous, 

vous ne devez plus avoir peur du malheur.

16Ce jour-là, on dira à Jérusalem : 

« N'aie pas peur, ville de Sion, 

ne te décourage pas ! 

17Le SEIGNEUR, ton Dieu, est au milieu de toi. 

C'est lui le héros qui remporte la victoire.

Il est rempli de joie à cause de toi, 

son amour te donne une vie nouvelle.

Il danse pour toi avec des cris de joie, 

18comme pendant les jours de fête. » 

Le SEIGNEUR dit : 

« Je vais écarter de toi le malheur, 

Jérusalem, 

pour que tu ne sois plus

couverte de honte.

19À ce moment-là, je vais faire mourir 

tous ceux qui vous ont écrasés par l'injustice.

À ce moment-là, je soignerai vos blessés, 

je ramènerai ceux qui sont en exil.

Je vous mettrai à l'honneur, 

et votre nom sera connu dans tous les pays

où vous avez été couverts de honte.

20À ce moment-là, je vous ferai revenir, 

à ce moment-là, je vous rassemblerai.

Sous vos yeux, 

je changerai votre situation.

Alors votre nom sera connu, 

et je vous mettrai à l'honneur

parmi tous les peuples de la terre. »

C'est le SEIGNEUR qui a parlé. 

L’Éternel, ton Dieu, est au milieu de toi, comme un héros qui sauve ; il fera de toi sa plus grande joie ; il gardera le silence dans son amour ; il aura pour toi des transports d’allégresse. 

- Sophonie 3 : 17 

Quand j’avais huit ans, j’ai posé une question au Seigneur dans mon cœur à l’occasion de l’école du dimanche et bientôt j’ai découvert la joie de chanter et de danser pour Jésus. En classe de CM2, quand les enfants m’intimidaient, ils se moquaient, riaient de moi et me raillaient. Je pleurais souvent pendant tout le chemin du retour. Pour me consoler, j’écoutais de la musique classique dans le garage, et virevoltais en montant le volume de la musique. Je chantais des louanges simples à Jésus : « Je t’aime, Seigneur, » « Louez, le Seigneur », « Je lève mes mains, Seigneur ».

Pense du jour

Le Seigneur a pour moi des transports d’allégresse.

Une autre fois encore, j’ai trouvé la victoire dans la chanson et la danse à la naissance de mes enfants. Je me débattais avec ma nouvelle maternité, mais le Seigneur m’a aidée. Je chantais avec mes bébés, et je dansais avec eux en les prenant dans mes bras. Leurs douces réponses apaisantes m’ont apporté une grande joie. Quand j’ai trouvé le verset de Sophonie mentionné ci-dessus, je réalisais que mon chant et ma danse restituaient simplement ce que le Seigneur m’avait déjà exprimé. Des années plus tard, je retrouve encore cette joie. Je suis émerveillée de voir le Créateur de l’univers me manifester de l’amour et « d’avoir des transports d’allégresse pour moi ». 

Le Seigneur se réjouit de chacun de nous tous. Notre vie de louange redonne en retour l’amour que Dieu nous a donné. 

(Mme) Pamela J. Caldwell (Californie) 

Prière : Seigneur, je te dis merci pour ta chanson d’amour. Aide-nous à chanter ton amour à ceux qui ne l’ont pas encore entendu. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les nouvelles mères. 

Ce n’est pas juste ! - Matthieu 20.1-16

Mercredi 28 Septembre 2016 

LIRE : Matthieu 20 : 1-16 (PdV)

L'histoire des ouvriers dans la vigne

1« Le Royaume des cieux ressemble à ceci : Un propriétaire sort, le matin, de bonne heure. Il veut embaucher des ouvriers pour sa vigne. 2Il décide avec les ouvriers de leur donner une pièce d'argent pour la journée, et il les envoie à la vigne. 3À neuf heures du matin, il sort de nouveau. Il voit d'autres ouvriers qui sont là sur la place et qui ne font rien. 4Il leur dit : “Vous aussi, allez travailler dans ma vigne, et je vous donnerai un salaire juste.” 5Les ouvriers vont à la vigne. Le propriétaire sort encore à midi et à trois heures de l'après-midi, et il fait la même chose. 6Enfin, vers cinq heures de l'après-midi, il sort. Il trouve d'autres ouvriers qui sont là sur la place et il leur demande : “Pourquoi est-ce que vous restez là, toute la journée, sans rien faire ? ” 7Ils lui répondent : “Parce que personne ne nous a embauchés.” Le propriétaire leur dit : “Vous aussi, allez travailler dans ma vigne.” 

8« Quand le soir arrive, le propriétaire de la vigne dit à son serviteur : “Appelle les ouvriers et donne à chacun son salaire. Commence par ceux que j'ai embauchés en dernier et finis par ceux que j'ai embauchés en premier.” 9Ceux qui ont travaillé à partir de cinq heures de l'après-midi arrivent, et ils reçoivent chacun une pièce d'argent. 10Ceux qui ont travaillé les premiers arrivent à leur tour et ils pensent : “Nous allons recevoir davantage.” Mais eux aussi reçoivent chacun une pièce d'argent. 11En la recevant, ils critiquent le propriétaire 12et ils disent : “Ces ouvriers sont arrivés en dernier. Ils ont travaillé pendant une heure seulement, et tu les as payés comme nous ! Pourtant nous avons supporté la fatigue toute la journée, et nous avons travaillé sous le soleil ! ” 13Le propriétaire répond à l'un d'eux : “Mon ami, je ne suis pas injuste avec toi. Tu étais bien d'accord avec moi pour recevoir une pièce d'argent pour la journée. 14Prends ton salaire et va-t'en. Je veux donner à cet ouvrier arrivé en dernier autant qu'à toi. 15J'ai le droit de faire ce que je veux avec mon argent, n'est-ce pas ? Est-ce que tes pensées sont mauvaises parce que je suis bon ? ”  » 16Et Jésus ajoute : « Ainsi, les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. »

En lui [Christ] nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d’intelligence.

- Ephésiens 1 : 7-8 (LSG) 

"Ce n’est pas juste !" En tant que père de cinq enfants, je l’ai entendu dire à plusieurs reprises. Je ne pense pas que nous ne nous débarrassions jamais de ce sentiment. Jésus a donné une parabole sur l’équité. A la fin de la journée de travail, le propriétaire a payé le même salaire à tous les travailleurs - qu’ils aient travaillé une heure ou qu’ils aient travaillé toute la journée. Cela ne semble pas juste. Ceux qui ont travaillé 12 heures n’étaient pas contents. Pourquoi ceux qui ont travaillé une heure devaient-ils être payés autant qu’eux ? Ils étaient même en colère contre le propriétaire ! Cela n’est pas juste - à moins que je ne sois l’un de ceux qui ont commencé à travailler à 17 H. Si je suis l’un de ces travailleurs de 17 H, je ne suis probablement pas trop préoccupé par ce qui est juste ; je vais apprécier ce don de la grâce. Peut-être que j’étais debout toute la journée, en attendant d’être choisi pour le travail, mais je n’ai pas été retenu – une fois de plus. Peut-être que je me sentais indigne, non désiré – rejeté encore et encore. Voir les autres personnes être choisies peut m’avoir donné l'envie d’abandonner et de rentrer à la maison. 

Pensée du jour

Dieu offre généreusement sa grâce à tout le monde.

Mais nous sommes tous des travailleurs de la onzième heure. Nous avons été choisis et appelés à travailler par nul autre que Dieu ! 

Le Créateur du ciel et de la terre nous a appelés à travailler pour le Royaume de Dieu et à partager les richesses de la grâce de Dieu - non pas parce que nous le méritons, mais parce que nous ne le méritons pas. Ce n’est pas juste; c’est la grâce. 

(M.) Michael Vaughn (Tennessee) 

Prière : Dieu de grâce, je te remercie de la grâce que tu nous offres à nous et à chacun de tes enfants. Pardonne-nous lorsque nous cédons à l’amertume quand tu fais partager aux autres ton amour gracieux. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les travailleurs migrants.

Sur quoi se concentrer ? - Psaume 145.3-7

Mardi 27 Septembre 2016 

LIRE : Psaume 145 : 3-7 (PdV)

3Le SEIGNEUR est grand, il mérite des louanges, 

personne ne peut mesurer sa grandeur.

4Chaque génération vantera tes actions à la suivante, 

elle racontera tes exploits.

5Je redirai combien ta gloire est magnifique, 

je répéterai tes actions étonnantes.

6On parlera de ta puissance terrible, 

et moi, je raconterai les choses extraordinaires que tu as faites.

7On se souviendra de ton immense bonté, 

on criera de joie pour ta fidélité.

 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

- Romains 12 : 2 

Je levai les yeux et vis des toiles d’araignée à l’extérieur de ma fenêtre à l’étage. Alors que je pensais à la meilleure façon de les nettoyer, voici qu’une bergeronnette vint voltiger sur la corniche et me chanter une jolie chanson. 

Pensée du jour

Je peux mettre mes problèmes en perspective quand je me concentre sur la louange.

Cette expérience m’a rappelé la façon dont Dieu intervient dans nos vies compliquées. Lorsque je me suis concentrée sur l’oiseau et son chant, j’ai oublié les toiles d’araignée. De la même manière, quand on se concentre sur la louange, on tend à mettre ses problèmes en perspective – ils finissent par se fondre dans l’arrière-plan. Si nous ouvrons nos yeux et regardons tout autour de nous, nous allons trouver Dieu toujours à l’œuvre en train d’apporter de la joie, de la lumière, et une chanson dans les endroits difficiles. 

Avec la puissance de Dieu à l’œuvre en moi, j’espère, aussi, être en mesure d’apporter une chanson dans la vie de ceux que ma vie touche. Peut-être que nos actions, nos attitudes et la façon dont nous parlons à d’autres vont balayer certaines toiles d’araignées et apporter de la joie. Quand nous sommes ouverts à la direction du Saint-Esprit et que nous renouvelons nos esprits par la Parole de Dieu, nous sommes transformés. Nous pouvons alors aussi transformer le monde qui nous entoure. 

(Mme) Ann Stewart (Australie du Sud, Australie) 

Prière : Tendre Père, nous te remercions pour ta belle création et te louons pour la façon dont tu nous aimes et prends soin de nous. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les ornithologues. 

Envie de changement - Hébreux 12.7-11

Lundi 26 Septembre 2016 

LIRE : Hébreux 12 : 7-11 (PdV)

7C'est pour être corrigés que vous souffrez. Dieu vous traite comme ses fils. Quel est le fils que son père ne corrige pas ? 8Si Dieu ne vous corrige pas comme tous ses enfants, vous êtes des enfants illégitimes, vous n'êtes pas de vrais fils. 9Nous avons eu des pères sur cette terre, ils nous ont corrigés et nous les respections. Alors, c'est sûr, nous devons obéir davantage à Dieu notre Père pour avoir la vie. 10Oui, nos pères nous corrigeaient pendant quelque temps selon leurs idées à eux. Mais Dieu, c'est pour notre bien qu'il nous corrige, il veut nous rendre saints, comme lui. 11Sur le moment, une correction ne fait pas plaisir, elle donne de la tristesse. Mais plus tard, ceux qui ont été formés de cette façon deviennent justes et trouvent ainsi la paix.

Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie ; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice.
- Hébreux 12 : 11 

«J‘ai vraiment dit ça ? » L’assistant du nouveau professeur ne savait pas qu’elle venait de passer cinq minutes à réprimander un élève en difficulté. 

En entendant ses paroles et l’irritation dans sa voix, le garçon de classe de CE1, démoralisé, s’est affalé sur sa chaise. Etant son superviseur, j'ai voulu l’aider à comprendre les dégâts causés par ses paroles. Elle a insisté, à travers ses larmes, sur le fait qu’elle n’avait pas réalisé avoir parlé de cette façon. Sa détresse a dénoté son désir de changer. J’ai donc passé du temps à lui montrer d’autres façons de gérer ses frustrations en salle de classe. Elle s’est détendue et a recommencé à apprécier le temps qu’elle passait avec l’élève. Quant à l’élève, il a repris goût au travail. 

Pensée du jour

Quel changement Dieu m’exhorte-t-il à faire aujourd’hui ?

Dans ma relation avec Dieu, je me retrouve à faire la même chose. «Dieu, ai-je vraiment fait cela ?» Mon incrédulité a été tout aussi authentique et remplie de douleur quand Dieu m’a aidé à voir mes carences. Dans Apocalypse 3:19, Dieu dit : « Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime ». Combien de fois nous débitons des commérages sans penser aux blessures qu’ils peuvent causer ? Combien de fois nous sommes en désaccord avec quelqu’un et supposons qu’il a tort ? Combien de fois ne parvenons-nous pas à dire toute la vérité ? 

Nous ne pouvons pas reconnaître nos péchés à moins que Dieu nous les signale. Quand nous répondons à la correction, Dieu, sans nous condamner, nous donne la force et le courage de changer. 

(Mme) Karen Dorsey (Oregon) 

Prière : Tendre Père, donne-nous la volonté de reconnaître notre comportement pécheur et d’accepter ton aide pour changer nos voies. Nous te remercions de toujours nous pardonner. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les enseignants du Primaire.

Concentré sur le divin - Actes 17.24-27

Dimanche 25 Septembre 2016 

LIRE : Actes 17 : 24-27 (PdV)

24Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qu'il contient, c'est le Seigneur du ciel et de la terre. Il n'habite pas dans des temples construits par les hommes. 25Il n'a pas besoin qu'on le fasse vivre, rien ne lui manque. En effet, c'est lui qui donne à tous la vie, le souffle et tout le reste. 26À partir d'un seul homme, il a créé tous les peuples pour qu'ils habitent sur toute la terre. Il a tracé les limites de leurs pays, il a fixé le moment des saisons. 27Dieu a fait cela pour que les gens le cherchent. Même s'ils ont des difficultés pour le chercher, ils vont peut-être le trouver. En réalité, il n'est pas loin de chacun de nous. 

Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père.
- Matthieu 10 : 29 

Ce dimanche, les bancs étaient complets. J’étais assis dans les premiers rangs, attentif aux besoins des membres de la congrégation quand soudain, une minuscule araignée est descendue, se balançant du plafond, devant mes yeux. Mon premier réflexe fut d’écraser l’intrus au sol, mais je me suis abstenu et j’ai commencé à réfléchir avec émerveillement à la capacité de cette petite créature à tisser sa toile depuis ces hauteurs. 

Pensée du jour

Dieu est plus proche de nous que nous ne le pensons.

Plus tard, réfléchissant à mon expérience de ce dimanche matin, je me suis rappelé le passage de la Bible au sujet de la préoccupation de Dieu sur un moineau qui tombe. Je compris que Dieu a créé cette petite araignée, et je fus rempli d’un sentiment de crainte. Dieu emprunte des voies mystérieuses qui parfois, peuvent aisément nous échapper. Ce jour-là, ma rencontre avec l’araignée m’a incité à me concentrer sur la présence de Dieu dans ce lieu et dans ma vie. 

(M.) Bill Kidwell (Ohio) 

Prière : Tendre Père, aide-nous à être plus conscient de ta présence dans tout ce que tu as créé. Nous prions au nom de Jésus, qui nous a appris à prier: « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen. » 

SUJET DE PRIERE : Reconnaissance pour la beauté de la création. 

Les contre-courants - Romains 10.12-15

Samedi 24 Septembre 2016 

LIRE : Romains 10 : 12-15 (PdV)

12Alors, il n'y a pas de différence entre les Juifs et ceux qui ne sont pas juifs. Tous ont le même Seigneur, il donne ses bienfaits à tous ceux qui font appel à lui. 13Les Livres Saints le disent : « Tous ceux qui feront appel au Seigneur seront sauvés. » 

Annoncer la Bonne Nouvelle

14Mais comment s'adresser au Seigneur si on ne croit pas en lui ? Et comment croire au Seigneur si on n'a pas entendu parler de lui ? Et comment entendre parler de lui si personne ne l'annonce ? 15Et comment l'annoncer si personne n'est envoyé pour cela ? Les Livres Saints le disent bien : « Quelle joie de voir arriver ceux qui apportent de bonnes nouvelles. » 

swimmer-1449437 640

Joenomias - CC0 Public Domain

Jésus a commandé : « Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. »
- Marc 16 : 15 

De la passerelle qui surplombe la plage d’Ipanema, près de Rio de Janeiro, au Brésil, j’ai vu un terrible spectacle : un jeune homme pris dans un impétueux contre-courant avant d'être rapidement rejeté à la mer. Il a essayé de nager de toutes ses forces vers le rivage mais n'a fait que s’épuiser. Il a disparu sous les flots, refait surface en hurlant et en agitant les bras pour appeler au secours, avant de disparaître à nouveau sous les flots. On ne l’a plus jamais revu. 

Pensée du jour

Avec qui puis-je partager mon espérance dans le Christ ?

Je sais comment m’y prendre avec les contre-courants. Si seulement j’avais pu passer quelques minutes avec ce jeune homme avant qu’il ne s’aventure dans l’océan, pour lui expliquer ce qu’il faut faire quand on est pris dans un contre-courant ! Bien sûr, je l’aurais mis mal à l’aise, de deux choses l’une, soit il aurait rejeté mon explication, soit il n’aurait pas voulu être dérangé. Mais toujours est-il que, s’il avait pu écouter mes instructions basiques, il aurait su comment survivre. 

Il en est de même pour la bonne nouvelle de l’Évangile du salut en Christ. Avec une explication simple de la nécessité de croire au sacrifice de Jésus et en la puissance de la résurrection de Jésus, les gens peuvent être sauvés quand ils se font prendre dans les «contre-courant» de la vie - le divorce, la perte d’êtres chers, les désastres financiers, ou la santé brisée. Lorsque nous partageons notre espérance dans le Christ, certaines personnes peuvent se sentir mal à l’aise, nous rejeter, ou se considérer trop occupés pour discuter de salut. Pourtant, les vérités de l’Évangile que nous partageons avec elles peuvent les encourager au cours des épreuves de la vie et leur donner l’espérance pour l’éternité. 

(M.) Randy Swanson (Utah) 

Prière : Seigneur, aide-nous à être audacieux dans la proclamation de ton Evangile. Amen.
SUJET DE PRIERE : ceux qui ont peur ou sont réticents à partager la Bonne Nouvelle du Christ. 

Détails parfaits - Philippiens 4.14-19

Vendredi 23 septembre 2016 

LIRE : Philippiens 4 : 14-19 (PdV)

14Pourtant, vous avez bien fait de prendre part à mes souffrances. 15Vous le savez, vous, mes amis de Philippes : quand on commençait à annoncer la Bonne Nouvelle, j'ai quitté la Macédoine. Et à ce moment-là, aucune autre Église ne s'est occupée de mon salaire et de mes dépenses, vous avez été les seuls à m'aider. 16Déjà, quand j'étais à Thessalonique, vous m'avez envoyé plusieurs fois ce qui me manquait. 17Cela ne veut pas dire que je cherche des cadeaux ! Ce que je cherche, c'est que vous en retiriez un bénéfice. 18J'ai tout ce qu'il faut, et même plus ! J'ai reçu ce qu'Épafrodite m'a apporté de votre part, et maintenant, j'ai vraiment tout. Vos cadeaux sont comme une offrande agréable, un sacrifice que Dieu accepte et qui lui plaît. 19Et mon Dieu vous donnera tout ce qui vous manque par le Christ Jésus, tellement sa gloire est grande. 

Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ.
- Philippiens 4 : 19 

Il y a quelques années, je m’employais avec un ami, à créer de nouveaux habillages décoratifs aux vitraux de notre sanctuaire. Étant donné que chaque vitrail représentait un passage différent de la Bible, nous avons choisi de créer un habillage unique à chaque fenêtre. Notre budget limité nous obligeait souvent à modifier, sur place, en magasin, nos idées originelles. De retour à l’atelier, nous découpions et cousions les pièces, jetant les rebus à la poubelle au fur et à mesure de notre progression. La plupart du temps, l’ouvrage se réalisait comme prévu. Cependant, quelques œuvres nous ont donné du fil à retordre. Soit quelque chose semblait manquer, soit l’œuvre semblait avoir besoin de quelque chose que nous n’avions pas prévue. Étant à court de budget, nous étions amenés à fouiller les rebus dans les poubelles. Étonnamment, immanquablement, nous découvrions le "parfait" détail final. 

Pensée du jour

Dieu peut utiliser nos « rebus » pour embellir notre vie.

Quand nos vies ne se déroulent pas comme prévu, Dieu nous donne la possibilité de rentrer en nous-mêmes afin de trouver le "quelque chose" caché qui nous permet de nous élever au-dessus de cette difficulté – peut-être une inspiration que Dieu nous a déjà fournie à partir d’une expérience passée. Chaque fois que nous rencontrons des épreuves, avec une meilleure compréhension de notre Seigneur, nous ajoutons un autre détail parfait au plan unique de Dieu pour nos vies. 

Dieu a vraiment fourni tout ce dont nous avons besoin pour faire face à tout ce que nous réserve la vie. 

(Mme) Cathy Stewart (Tennessee)

Prière : Merci Père, de pourvoir abondamment à tous nos besoins. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les artistes. 

Graines de l’Evangile - 2 Corinthiens 9.6-15

Jeudi 22 Septembre 2016 

LIRE : 2 Corinthiens 9 : 6-15 (PdV)

6Il faut le savoir : celui qui sème peu de graines récolte peu, et celui qui sème beaucoup de graines récolte beaucoup. 7Chacun doit donner ce qu'il a décidé dans son cœur, sans tristesse et sans être forcé. En effet, Dieu aime celui qui donne avec joie. 8Dieu a le pouvoir de vous donner en abondance toutes sortes de bienfaits. Aussi vous aurez toujours tout ce qu'il vous faut, et vous aurez encore suffisamment pour faire de bonnes actions. 9Les Livres Saints disent : 

« Il donne généreusement aux pauvres, 

sa bonté dure toujours. »

10C'est Dieu qui donne les graines au semeur et le pain pour la nourriture. Il vous donnera les graines à vous aussi, il les multipliera et les fera pousser. Ainsi votre bonté produira beaucoup de fruits. 11Dieu vous rendra riches de mille manières, et vous pourrez vous montrer très généreux. Alors beaucoup remercieront Dieu pour ces dons que nous leur ferons de votre part. 12Par cette offrande, vous rendez service aux chrétiens de Jérusalem. De cette façon, vous leur donnez ce qui leur manque. De plus, vous les encouragez tous à remercier Dieu du fond du cœur. 13Vous montrez que vous obéissez à la Bonne Nouvelle du Christ. Vous mettez généreusement en commun ce que vous avez, avec les chrétiens de Jérusalem et avec tous. À cause de tout cela, ils reconnaîtront la valeur de ce service et ils rendront gloire à Dieu. 14Dieu vous a donné en abondance de grands bienfaits. Pour cela, ils vous montreront leur amour en priant pour vous. 15Remercions Dieu pour ses bienfaits extraordinaires ! 

Celui qui fournit de la semence au semeur, et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice.
- 2 Corinthiens 9 : 10 

Le sol a été labouré et les graines ont été soigneusement plantées. Les pluies de printemps sont arrivées à temps et avec les soins appropriés notre jardin était florissant. Nous avons rempli 50 bocaux de haricots verts et nous avons été en mesure de fournir des seaux de fèves aux voisins. Lorsque le rendement a ralenti et que les mauvaises herbes ont commencé à se propager, j'ai décidé de labourer la terre et de retourner ce qui restait. Des pluies additionnelles ont suivi, et environ deux semaines plus tard, de nouvelles fèves ont commencé à se développer là où le processus de labourage avait planté des graines mûres. Aujourd’hui, bien que la saison normale pour les haricots soit passée, nous sommes à nouveau en mesure de partager avec les voisins cette récolte abondante. 

Pensée du jour

Suis-je prêt à porter du fruit en tant que témoin de Dieu ?

La Bible comprend de nombreux enseignements sur le fait de porter des fruits comme témoins de Dieu partout où nous sommes. Jésus a utilisé des paraboles liées à la nature ou la vie quotidienne pour enseigner des vérités spirituelles. Dans Matthieu 13, il a décrit celui qui reçoit la semence dans la bonne terre comme quelqu’un qui entend et accepte la parole et porte des fruits, même au centuple. Tout comme Dieu a fourni la récolte abondante dans le jardin préparé de la parabole, Dieu nous aidera à grandir et à mûrir pour devenir des témoins fructueux du Royaume. Jésus nous rappelle que nous ne l’avons pas choisi, mais c’est Lui qui nous a choisis afin que nous allions porter du fruit qui demeure. (Voir Jean 15:16). Nous sommes alors en mesure de partager ce fruit avec les autres. 

(M.) Walter N. Maris (Missouri) 

Prière : Dieu du Ciel, aide-nous à être audacieux, sages et fidèles dans notre témoignage. Amen.
SUJET DE PRIERE : Les jardiniers. 

Maintenir une relation - Jean 15.1-11

Mercredi 21 Septembre 2016 

LIRE : Jean 15 : 1-11 (PdV)

Jésus est la vraie vigne

1« La vraie vigne, c'est moi, et mon Père est le vigneron. 2Il enlève toutes mes branches qui ne donnent pas de fruits et il taille toutes les branches qui donnent des fruits. Ainsi elles en donneront encore. 3Les paroles que je vous ai dites vous ont déjà taillés. 4Restez attachés à moi, comme moi je reste attaché à vous. Une branche ne peut pas donner de fruits toute seule, elle doit rester sur la vigne. De la même façon, vous ne pouvez pas donner de fruits, si vous ne restez pas attachés à moi. 

5« Je suis la vigne, vous êtes les branches. Si quelqu'un reste attaché à moi comme je suis attaché à lui, il donne beaucoup de fruit. En effet, sans moi, vous ne pouvez rien faire. 6Celui qui ne reste pas attaché à moi, on le jette dehors, comme les branches. Alors les branches deviennent sèches, on les ramasse, on les jette dans le feu, et elles brûlent. 7Si vous restez attachés à moi, et si mes paroles restent en vous, demandez ce que vous voulez, et vous l'aurez. 8Donnez beaucoup de fruits et soyez ainsi mes disciples, alors vous montrerez la gloire de mon Père. 9Je vous ai aimés comme le Père m'a aimé. Restez dans mon amour. 10J'ai obéi aux commandements de mon Père et je reste dans son amour. De la même façon, si vous obéissez à mes commandements, vous resterez dans mon amour. 

11« Je vous ai dit cela pour que vous ayez ma joie et pour que votre joie soit complète. 

Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. 

- Colossiens 4 : 2 

Nous aimons passer du temps avec notre ami qui est un étudiant chinois participant à un programme d’échanges. Il se passionne pour ses cours et pour le temps qu’il passe avec nous, sa famille américaine. Cependant, chaque soir à 19h30 il s’excuse, peu importe où il est et ce qui se passe. Pourquoi ? Il appelle toujours sa famille à Beijing à 20 h 00. Là-bas, sa famille se rassemble autour du téléphone, en attendant d’avoir les nouvelles de ses aventures de la journée. Rien ne l’empêche d’honorer ce rendez-vous. Nous admirons son dévouement et son amour pour sa famille, et nous nous demandons si nous sommes aussi fidèles en ce qui concerne notre engagement vis-à-vis de Dieu dans la prière. Est-ce que les interruptions et un emploi de temps chargé nous empêchent d’honorer la plus importante communication de notre journée ? 

Pensée du jour

Notre temps de prière avec Dieu est trop important pour qu’on en fasse l’impasse.

La relation de ce jeune homme avec sa famille nous a rendus plus conscients de l’immense privilège que représente le temps de la prière. Nous pouvons prier à tout moment, partout et sur tout sujet. C’est merveilleux que Dieu, qui a tout créé, nous aime et désire garder une relation intime avec nous. Nous pouvons avoir le même dévouement pour Dieu que notre étudiant du programme d’échanges pour sa famille. Je veux garder cette pensée dans mon cœur: « ô Dieu, je suis impatient de converser avec toi ».

(Mme) Donna J. Eliason (Washington) 

Prière : Merci, mon Dieu, pour la puissance et le privilège de la prière. Nous avons besoin de ton amour ainsi que de ta sagesse et de tes conseils, tous les jours. Aide-nous à passer plus de temps avec toi. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les étudiants qui participent à un programme d’échange. 

Nuages de bénédictions - 2 Corinthiens 4.16-18

Mardi 20 Septembre 2016 

LIRE : 2 Corinthiens 4 : 16-18 (PdV)

La gloire à venir durera toujours

16C'est pourquoi nous ne sommes pas découragés. Et même si notre corps s'use petit à petit, ce qui est au fond de nous devient chaque jour nouveau. 17Oui, nos souffrances actuelles sont légères et durent peu de temps, mais elles nous préparent une gloire extraordinaire. Cette gloire dure toujours et elle est beaucoup plus grande que nos souffrances. 18Nous, nous ne cherchons pas ce qu'on peut voir, nous cherchons les choses qu'on ne voit pas. En effet, ce qu'on peut voir ne dure pas longtemps, mais les choses qu'on ne voit pas durent toujours. 

Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi,
la nuit brille comme le jour, et les ténèbres comme la lumière. - Psaume 139 : 12 

C‘était une journée d’émotions contrastées, le jour où j’ai rendu visite à des patients à l’hôpital. J’ai écouté les craintes d’une famille, relatives à la mort imminente et à la perte d’un proche. Puis une jeune personne rayonnante m'a salué : « Bonnes nouvelles ! Les tests sont bons! Je rentre chez moi demain ». Je me suis assis un moment au parking à regarder le ciel d’été. Sur ma gauche et ma droite pendaient des nuages comme des rideaux – d’un côté des cumulus pelucheux et de l’autre de lourds nuages d’orage. Il m’est apparu que les deux ensembles de nuages contenaient les mêmes gouttelettes d’eau – des bénédictions pour la terre. Mais les nuages de tempête contenaient plus de gouttelettes et donc de plus grandes bénédictions. 

Pensée du jour

Les temps difficiles peuvent nous conduire aux plus grandes bénédictions de Dieu.

La joie et la tristesse qui s’entremêlent dans notre vie quotidienne peuvent aussi contenir des bénédictions. Parfois, les plus grandes bénédictions peuvent venir de moments de tempête. Vivre en Christ nous prédit que tous les événements de la vie sont des occasions d’expérimenter son amour. Les plus difficiles pourraient bien nous apporter les expériences les plus riches de sa grâce. Nous pouvons ne pas toujours être conscients de la présence du Christ, et nous accrocher à sa promesse de demeurer avec nous (voir Jean 15:4) peut ne pas soulager notre douleur ni répondre à nos questions. Mais nous pouvons connaitre les plus grandes richesses de la confiance et de la prière et être assurés qu’avec le Christ les tempêtes les plus fortes peuvent contenir les plus grandes bénédictions. 

(M.) Colin D. Harbach (Cumbria, Angleterre) 

Prière : Seigneur, Quel que soit la tempête que cette journée peut nous apporter, donne-nous ton assurance que tu restes avec nous. Aide-nous à recevoir tes bénédictions chaque jour. Amen. 

SUJET DE PRIERE : quelqu’un qui attend les résultats de ses analyses médicales. 

L’ancre et la croix - Hébreux 6.13-20

Lundi 19 Septembre 2016 

LIRE : Hébreux 6 : 13-20 (PdV)

La promesse de Dieu ne peut pas changer

13Quand Dieu a fait la promesse à Abraham, il l'a faite avec un serment. Mais personne n'était plus grand que Dieu pour être témoin de ce serment. Alors Dieu l'a fait par lui-même. 14Il a dit : « Oui, vraiment, je te bénirai et je te donnerai une grande famille. » 15Abraham a attendu avec patience, et il a reçu ce que Dieu lui avait promis. 16Quand les gens font un serment, ils ont besoin d'un témoin plus grand qu'eux. Le serment rend leur parole sûre, et ainsi, on ne peut plus dire le contraire. 17Avec Abraham, c'est la même chose. Sa famille devait recevoir les biens promis par Dieu. Dieu a voulu montrer clairement qu'il ne changerait jamais d'avis. C'est pourquoi il a ajouté un serment à sa promesse. 18Une promesse et un serment, voilà deux choses qu'on ne peut pas changer. Dans sa promesse et dans son serment, Dieu ne peut donc absolument pas mentir, et cela nous encourage beaucoup. Ainsi nous avons tout laissé pour saisir l'espérance qui nous est offerte. 19Pour notre vie, cette espérance est comme une ancre. Elle traverse même le rideau du temple dans le ciel et elle est fixée solidement. 20C'est là que Jésus est entré avant nous et pour nous. Il est devenu grand-prêtre pour toujours à la façon de Melkisédec. 

Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide ; elle pénètre au-delà du voile.
- Hébreux 6 : 19 

Notre petit-fils Landon, adore les bateaux. Quand il nous rend visite, il joue à se représenter notre long porche comme un navire. Il "hisse les voiles" en tirant sur les cordons des stores et "nettoie le pont" avec un balai à poussière. À l’extérieur, le tuyau d’arrosage devient une corde pour hisser l’ancre. 

Un matin, nous nous promenions dans le quartier, Landon avait repéré une plaque de bronze fixée à un rocher au milieu d’un jardin. "Une ancre !" s’écria-t-il : "Une ancre !" 

Pensée du jour

La croix est un point d’ancrage pour tous ceux qui croient.

Je le tirai loin du jardin. "Cela n’est pas une ancre, mon chéri, c’est une croix." "C’est une ancre !" Sa voix était forte et insistante. 

Plus tard dans la journée, comme je repensais à l’événement, j’ai souri de sa conviction que la croix était une ancre. Ensuite, les paroles d’un cantique familier me traversent l’esprit : "Nous avons une ancre qui maintient l’âme, ferme et sûre tandis que les vagues déferlent, soudés au rocher immuable, fermement et profondément enracinés dans l’amour du Sauveur". ** 

Il se trouve, que nous avions raison tous les deux. L’assurance du salut représentée par la croix est ancrée dans la solution divine du Christ. Son sacrifice nous fournit un ancrage solide dans l’espérance. 

(Mme) Judyann Grant (New York) 

Prière : Père céleste, beaucoup de choses dans la vie, témoignent de ta présence constante. Aide-nous à nous mettre en harmonie avec les expériences quotidiennes qui nous conduisent à toi. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les marins.

** « Nous avons une ancre », Paroles de Priscilla J. Owens 1882. 

Le privilège d’enseigner - Marc 10.13-16

Dimanche le 18 septembre 2016

LIRE : Marc 10 : 13-16 (PdV)

Jésus bénit des enfants

13Des gens amènent des enfants à Jésus pour qu'il les touche. Mais les disciples leur font des reproches. 14En voyant cela, Jésus se met en colère et il dit à ses disciples : « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas. En effet, le Royaume de Dieu appartient à ceux qui sont comme les enfants. 15Je vous le dis, c'est la vérité : si quelqu'un ne reçoit pas le Royaume de Dieu comme un enfant, cette personne ne pourra jamais y entrer. » 16Ensuite, Jésus embrasse les enfants et il les bénit en posant les mains sur leur tête.

Tous ceux qui l’entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses.
- Luc 2 : 47 

J‘ai eu 80 ans récemment. Mais même à cet âge, je n’oublie pas mes moniteurs de l’école du dimanche. J’ai fréquenté l’école du dimanche de l’âge de trois ans jusqu’à l’âge de 18 ans. Ce fut pendant cette période que j’ai reçu Jésus comme mon Sauveur. Je suis reconnaissant à mes professeurs qui ont enseigné la parole vivante de Dieu avec un engagement profond et de l’amour. Toutes ces années plus tard, je garde beaucoup de respect pour mes professeurs d’école du dimanche. 

Pensée du jour

Comment puis-je soutenir le ministère de l’école du dimanche dans ma communauté ?

Dans Luc 2, nous voyons Jésus, âgé de douze ans, discutant avec les prêtres juifs dans le temple, et ils étaient tous étonnés par sa sagesse et par ses réponses. Il maitrisait les Ecritures. 

Qu’en est-il de nos enfants? Je crois fermement que Dieu a un plan pour utiliser l’école du dimanche pour produire des serviteurs fidèles de l’église. 

Les enfants sont précieux aux yeux de Dieu, et ce fut pour moi un privilège de servir en tant qu’enseignant d’école du dimanche pendant environ trois décennies. En assistant à l’école du dimanche, nos enfants peuvent apprendre à connaître Jésus-Christ et les Écritures, et nous pouvons transmettre les leçons de la foi aux générations futures. 

(M.) Jayant Samuel Trajker (Gujarat, Inde) 

Prière : Dieu de vérité, bénis les enseignants des écoles du dimanche et leurs élèves et rends les fructueux pour l’église. Au nom de Jésus, nous prions. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les programmes d’enseignement chrétien. 

Jeu de cache-cache - Psaume 31.1-5

Samedi 17 Septembre 2016 

LIRE : Psaume 31 : 1-5 (PdV)

Seigneur, je remets ma vie dans tes mains

1Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale.

2Le SEIGNEUR est mon abri, que je ne sois jamais couvert de honte ! 

Tu es fidèle, délivre-moi ! 

3Tends l'oreille vers moi, viens vite à mon secours ! 

Sois pour moi le solide rocher qui m'abrite, l'endroit sûr qui peut me sauver.

4Oui, mon rocher, c'est toi, et tu me protèges avec puissance. 

Guide-moi et conduis-moi pour montrer ta gloire.

5Fais-moi sortir du piège qu'ils m'ont tendu, 

car toi, tu me protèges avec puissance !

Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté.
- Proverbes 18 : 10 

Le jeu de cache-cache était un de mes jeux préférés pendant mon enfance. Je m’en souviens, je me recroquevillais derrière le fauteuil de mon père, prête à éclater de rire. Ma sœur rôdait dans la maison en hurlant mon nom, en cherchant à repérer un pied ou une main qui dévoilerait ma cachette. La plupart du temps, je ne pouvais pas rester tranquille assez longtemps pour éviter d’être découverte. Et de temps à autre, elle passait près de moi et manquait de me voir. En quelques secondes, je bondissais hors de ma couverture et pour courir vers ma base, la zone de sécurité convenue pour le jeu. Une grande joie et un grand soulagement inondaient mon corps de jeune fille de sept ans, chaque fois que j’arrivais à échapper aux recherches de ma sœur et à atteindre le sanctuaire du jeu, en chantant : « Je suis sauvée, je suis sauvée, je suis en sécurité ! » 

Pensée du jour

Quand je fais face à un problème, je peux trouver refuge en Dieu.

Je ne suis plus une petite fille maintenant, mais parfois la vie ressemble à un jeu de cache-cache. Emplois, relations, parentales, relations brisées, problèmes de santé, problèmes de toxicomanie – les difficultés de la vie – nous incitent à chercher un refuge et à nous mettre à l’abri de la détresse. Mais les Saintes Écritures nous révèlent la voie menant à la base qui nous offre le refuge et la protection que le monde ne peut nous fournir. « Le nom de l’Éternel est une tour forte » (Prov. 18:10), notre lieu sûr, notre destination lorsque nous sommes fatigués de courir, de nous cacher. 

Dieu offre un secours aux justes qui cherchent la sécurité dans la force de sa présence. 

(Mme) Briana M. Combs (Kentucky) 

Prière : Tendre Père, aide-nous à reconnaître ta puissance et à te rechercher pendant les périodes de trouble, de douleur, de joie ou d’allégresse. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les frères et sœurs.

La mort n'a pas le dernier mot - Jean 11.38-44

Vendredi 16 Septembre 2016 

LIRE : Jean 11 : 38-44 (PdV)

Jésus rend la vie à Lazare

38De nouveau, Jésus est bouleversé et il part vers la tombe. C'est une grotte avec une grosse pierre placée devant l'entrée. 39Jésus dit : « Enlevez la pierre ! » Marthe, la sœur du mort, lui dit : « Seigneur, il doit déjà sentir mauvais. Il est dans la tombe depuis quatre jours. » 40Mais Jésus lui répond : « Je t'ai dit : “Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu.”  » 

41On enlève donc la pierre. Jésus lève les yeux vers le ciel et il dit : « Père, je te dis merci, parce que tu m'as écouté. 42Tu m'écoutes toujours, je le sais. Mais je dis cela à cause des gens qui sont autour de moi. Ainsi, ils pourront croire que tu m'as envoyé. » 43Ensuite Jésus crie d'une voix forte : « Lazare, sors de là ! » 44Et Lazare sort, lui qui était mort. Il a les pieds et les mains attachés avec des bandes de tissu. Son visage est enveloppé dans un linge. Jésus dit aux gens : « Enlevez-lui tout cela et laissez-le partir. »

Ayant dit cela, il [Jésus] cria d’une voix forte : « Lazare, sors ! » 

- Jean 11 : 43 

Lors d’un voyage en Israël, je me suis rendu sur la tombe que beaucoup de gens pensent être le tombeau de Lazare. Ce fut une expérience sombre mais pleine d’espoir. À me trouver à cet endroit, je me suis rappelé de la mort de mon frère quelques années auparavant. Je me souviens de notre sentiment d’incrédulité quand mon père a annoncé à notre famille que notre frère avait été tué. J’ai eu un sentiment d’engourdissement, de vide - un sentiment de "quoi d’autre encore ?" Quand j’écoutais ce que mon père disait et voyais la douleur de mes parents, je me suis senti impuissant et hors de moi. Quand je me tenais en silence sur la tombe de Lazare, la mort était très réelle pour moi. 

Pensée du jour

La résurrection donne de l’espoir même en face de la mort.

Puis, soudain, mes souvenirs mélancoliques à la tombe de Lazare, ont été chassés par la voix de quelqu’un qui lisait l’histoire de Jésus ressuscitant son ami de la mort. À cet instant j’ai ressenti ce que Marie et Marthe ont dû ressentir quand elles ont vu leur frère sortir de l’obscurité de la tombe: une joie indicible, comme si le monde avait été remis en ordre. 

Je me suis rappelé que la mort n'avait pas le dernier mot - c’était juste une virgule, une pause, un chemin pour une vie plus grande avec Celui-là même qui donne la vie et qui est la vie. En période de deuil et de perte, ceux qui suivent fidèlement le Christ peuvent s’attacher à cette joyeuse  espérance. 

(M.) Dyton L. Owen (Nebraska) 

Prière : Seigneur, dispensateur de la vie, merci de nous donner espoir même quand nous sommes confrontés à la mort. Nous recevons avec joie ton don de la vie abondante. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les personnes qui font face à la mort. 

Un Sauveur sympathique - Hébreux 2.10-18

Jeudi 15 Septembre 2016 

LIRE : Hébreux 2 : 10-18 (PdV)

10C'est Dieu qui a fait le monde, et le monde existe pour lui. Or, il a voulu qu'un grand nombre de ses enfants participent à sa gloire. Puisque c'est Jésus qui les sauve, il fallait que Dieu le rende parfait au moyen de la souffrance. 

11Jésus purifie les humains de leurs péchés. Eh bien, celui qui rend pur et ceux qui sont devenus purs ont tous le même Père. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler ses frères et ses sœurs. 12En effet, Jésus dit à Dieu : 

« J'annoncerai ton nom

à mes frères et à mes sœurs.

Au milieu de l'assemblée, 

je chanterai ta louange. »

13Jésus dit aussi : 

« Moi, j'aurai entièrement confiance en Dieu. »

Et encore : 

« Me voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés. »

14Ces enfants-là ont quelque chose en commun : ce sont des êtres humains. L'esprit du mal avait le pouvoir de les faire mourir. À cause de cela, Jésus, lui aussi, est devenu un être humain, pour enlever sa force à l'esprit du mal en mourant lui-même. 15Les gens étaient comme des esclaves pendant toute leur vie, parce qu'ils avaient peur de la mort. En mourant, Jésus les a libérés. 16En effet, il ne vient pas aider les anges, mais il vient aider ceux qui sont de la famille d'Abraham. 17C'est pourquoi il devait ressembler entièrement à ses frères et à ses sœurs. Ainsi, il est devenu un grand-prêtre plein de bonté et fidèle dans le service de Dieu, pour obtenir le pardon des péchés du peuple. 18Oui, Jésus a souffert lui-même et il a été tenté. Il peut donc aider ceux qui sont tentés. 

Car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés.
- Hébreux 2 : 18 

Quelqu’un dans ma classe de 5ème de l’École du dimanche a relevé le fait que Jésus avait vécu toutes les mêmes tentations et les mêmes épreuves auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui. Une jeune fille a alors secoué la tête, et d’un regard interrogateur dans les yeux dit ceci : «tu veux dire que Jésus a expérimenté la puberté?» Bien que la Bible nous dise clairement que Jésus ait été tenté comme nous le sommes, nous avons toujours tendance à négliger son humanité. D’une façon ou d’une autre, nous pensons qu’il était au-dessus des réalités triviales de la vie quotidienne. 

Pensée du jour

Jésus sait. Jésus prend soin.

Jésus est venu au monde comme un bébé sans défense qui avait besoin de quelqu’un pour subvenir à tous ses besoins. Il a grandi dans la maison d’un charpentier, il a donc probablement eu sa juste part des privations de l’enfance, des bosses et des ecchymoses, ainsi que de la poussière et de la saleté quotidienne. Et il a aussi bravé la puberté avec tous ses hauts et ses bas. Bien que Jésus ait connu la vie dans un temps différent et dans une culture différente de la nôtre, le Christ ressuscité comprend et s’identifie à nos dilemmes quotidiens. 

Chaque fois que nous nous sentons seuls et que nous nous demandons qui va comprendre ou comment nous pourrons continuer, nous pouvons nous rappeler que Jésus a déjà été là. Il entend nos cris et se tient prêt à marcher avec nous pour nous aider à affronter n’importe quelle difficulté que nous rencontrons. Il nous soutient dans nos pires moments. Il donne de l’espoir quand la vie semble sans espoir. Il se réjouit avec nous quand nous surmontons nos épreuves. 

(Mme) Diana C. Derringer (Kentucky) 

Prière : O Dieu, je te remercie pour ta présence qui ne nous fait jamais défaut en toutes circonstances. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les adolescents.

Les paroles de Dieu en musique - Psaume 100.1-5

Mercredi 14 Septembre 2016 

LIRE : Psaume 100 : 1-5 (PdV)

Servez le Seigneur dans la joie !

1Psaume pour un sacrifice de remerciement.

Tous les habitants du monde, criez de joie pour le SEIGNEUR ! 

2Servez le SEIGNEUR joyeusement, 

approchez-vous de lui dans la joie.

3Reconnaissez que le SEIGNEUR est Dieu. 

C'est lui qui nous a faits et nous sommes à lui.

Il est notre berger, nous sommes son peuple, son troupeau.

4Entrez dans son temple en lui disant merci, 

allez dans les cours du temple en chantant sa louange ! 

Remerciez-le et rendez-lui gloire.

5Oui, le SEIGNEUR est bon. 

Son amour est pour toujours, 

et de génération en génération il reste fidèle.

Poussez vers l’Éternel des cris de joie, vous tous, habitants de la terre ! 

- Psaume 100 : 1 


Quand j’étais une petite fille, je prenais des leçons de piano. Jouer du piano n’était pas quelque chose qui m’est venu naturellement, et mon professeur m’a seulement donné les airs les plus simples à jouer. Après un an ou deux, j’ai arrêté les cours de piano. Des années plus tard, j’ai revisité mes vieilles partitions de piano et commencé à jouer des mélodies familières. Pour quelque raison que ce soit, cette fois, je me suis intéressée à apprendre à jouer et j’ai pratiqué tous les jours. J’ai progressé jusqu’à jouer des morceaux plus complexes et au bout du compte j’ai mémorisé beaucoup de morceaux. Bien qu’au début j’aie quelque peu balbutié et hésité, au fil du temps, la musique a trouvé le chemin de mon cœur. Un jour, en vacances, j’ai même donné un concert inopiné pour les clients de l’auberge où je logeais. 

Pensée du jour

Quand nous gardons les Saintes Écritures dans nos coeurs, Dieu n’est jamais très loin.

Des décennies plus tard, j’ai suivi le même processus en essayant de mémoriser les versets de la Bible. D’abord, j’ai souvent trébuché sur ce chemin, puis à un moment donné, les versets se sont déplacés de ma tête à mon cœur. Quand je cite ces versets, les mots coulent naturellement de ma bouche avec encore plus de joie, d’enthousiasme et d’amour que ces chansons que je jouais dans le passé au piano. Hélas, j’ai depuis longtemps abandonné le piano, mais la parole de Dieu est quelque chose que je n’abandonnerai jamais. Qui sait quand je serais appelée à donner un concert improvisé ? 

(Mme) Amy Hayes Burling (Floride) 

Prière : Dieu d’amour, merci pour ton don de la musique et pour la vérité de ta parole éternelle. Au nom de Jésus, nous prions. Amen. 

SUJET DE PRIERE : Les musiciens de l’église. 

Une famille spirituelle - Ecclésiaste 3.1-8

Mardi 13 Septembre 2016 

LIRE : Ecclésiaste 3 : 1-8 (PdV)

Il y a un temps pour chaque chose

1Dans ce monde, il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose : 

2Il y a un temps pour naître 

et un temps pour mourir, 

un temps pour planter

et un temps pour arracher les plantes.

3Il y a un temps pour tuer 

et un temps pour guérir, 

un temps pour démolir

et un temps pour construire.

4Il y a un temps pour pleurer 

et un temps pour rire, 

un temps pour les chants de deuil

et un temps pour les danses joyeuses.

5Il y a un temps pour lancer des pierres 

et un temps pour les ramasser.

Il y a un temps pour embrasser

et un temps où il n'est pas bon de le faire.

6Il y a un temps pour chercher 

et un temps pour perdre, 

un temps pour garder

et un temps pour jeter.

7Il y a un temps pour déchirer 

et un temps pour coudre, 

un temps pour se taire

et un temps pour parler.

8Il y a un temps pour aimer 

et un temps pour détester, 

un temps pour la guerre

et un temps pour la paix.

Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux: un temps pour naître, et un temps pour mourir; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté.

- Ecclésiaste 3 : 1-2 

C’était mon 47ème anniversaire. Je le célébrais sans aucun membre de ma famille cette année-là, parce que Dieu m’avait appelée à Le servir dans une nouvelle église située dans un État différent du reste de ma famille.
Ma lecture biblique, ce matin-là, était le texte mentionné ci-dessus ; il m’a rappelé que non seulement j’avais été déraciné de ma zone de confort, mais que j’avais été intégrée à une nouvelle famille écclésiale. Et cette famille m’a envoyé une carte d’anniversaire et de nombreux SMS qui ont eu pour effet de me sentir moins seule. Cette famille ecclésiale s’était jointe à moi pour louer Dieu de ce que j’étais parmi eux, là même où Dieu me voulait pour mon anniversaire. 

Pensée du jour

Quelle est ma famille spirituelle ?

Alors que la journée tirait à sa fin, j’ai compris que je devais être vraiment reconnaissante. Bien que je sache que l’année à venir serait difficile à certains égards, je savais aussi que Dieu m’y avait préparée en me rappelant que la vie offrait des saisons pour planter et des saisons pour déraciner et qu’aucune de ces saisons ne se plaçait en dehors de la majestueuse souveraineté et de la grâce de Dieu. 

(Mme) Carol Dénéréaz (Nouvelle-Galles du Sud, Australie) 

Prière : Dieu d’amour, merci de faire de parfaits étrangers des frères et sœurs et de nous donner une famille spirituelle partout où nous allons. Amen. 

SUJET DE PRIERE : quelqu’un qui m’a accueilli. 


Partir de la vérité - Lamentations 3.25-33

Lundi 12 Septembre 2016 

LIRE : Lamentations 3 : 25-33 (PdV)

25Le SEIGNEUR est bon 

pour celui qui met sa confiance en lui, 

pour celui qui le cherche.

26C'est une bonne chose 

d'attendre en silence le secours du SEIGNEUR.

27C'est une bonne chose pour l'être humain 

de se soumettre à des règles dès sa jeunesse.

28Quand le SEIGNEUR le fait souffrir, 

il doit s'asseoir à l'écart et se taire.

29Qu'il s'abaisse, 

le visage dans la poussière ! 

Il y a peut-être de l'espoir ! 

30Qu'il tende la joue à celui qui le frappe, 

qu'il se laisse couvrir d'insultes ! 

31En effet, le Seigneur 

ne rejette pas les humains pour toujours.

32Même s'il fait souffrir, 

il est plein d'amour, 

car sa bonté est immense.

33Non, ce n'est pas de bon cœur 

que le Seigneur abaisse les humains

et les fait souffrir.

Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. 

- Philippiens 4 : 8 


Bien que je sois généralement optimiste, je sais que les choses ne se passent pas toujours bien. Les appréhensions financières finissent parfois par se matérialiser. Les résultats de biopsies révèlent parfois un cancer. Les gens nous déçoivent. Des problèmes surgissent. 

Pensée du jour

Quoi que la vie m’apporte, Dieu est ici pour m’aider à le surmonter.

Je suis souvent déconcerté par l’instruction de Paul dans le verset cité ci-dessus. Il nous demande d’insister sur toutes ces qualités positives. Cela a frappé mon attention peu de temps après une réunion d’église au cours de laquelle ont été discutés un certain nombre de problèmes de l’église. Je ne veux pas aller à l’église - même pas à des réunions d’église – pour entendre parler de problèmes. L’église est un endroit où je vais pour me rappeler de l’amour de Dieu et être encouragé. Mais au lendemain de cette réunion, je suis tombé sur ce passage de Philippiens. Et pour la première fois, je remarquais que Paul commençait sa liste avec tout ce qui est vrai. Il ne dissimule pas les réalités de la vie; il commence avec elles. Si les choses sont vraiment mauvaises, nous devons les traiter. 

Mieux, le même Dieu qui nous bénit est ici pour nous aider à redresser les torts, résoudre les problèmes et affronter les tempêtes que cette vie apporte invariablement. 

(M.) Bruce Bedingfield (Illinois) 

Prière : Seigneur, aide-nous à apprécier les bénédictions et à faire face aux réalités que nous rencontrons aujourd’hui. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les églises qui traversent des conflits. 


Donne-moi les mots, ô Eternel - Psaume 46.1-11

Dimanche 11 Septembre 2016 

LIRE : Psaume 46 : 1-11 (PdV)

Le Seigneur de l'univers est à nos côtés

1Chant du groupe de Coré, pris dans le livre du chef de chorale. Avec instrument de musique.

2Dieu est pour nous un abri solide et sûr, 

il est toujours prêt à nous aider dans le malheur.

3C'est pourquoi nous n'avons pas peur, 

même si la terre se met à bouger, 

si les montagnes tombent au fond de la mer.

4Son eau rugit et soulève l'écume, 

les vagues de la mer se dressent et font trembler les montagnes.

5Mais une rivière coule et réjouit la ville de Dieu, 

la plus sainte des habitations du Très-Haut.

6Dieu est dans cette ville, elle ne tombera pas. 

Le jour se lève, et déjà, Dieu est là pour l'aider.

7Des pays rugissent, des royaumes tremblent, 

Dieu élève la voix, et la terre disparaît.

8Il est à nos côtés, le SEIGNEUR de l'univers, 

il nous protège avec puissance, le Dieu de Jacob.

9Venez voir les actions du SEIGNEUR

ce qu'il a détruit sur la terre ! 

10Il arrête les combats jusqu'au bout du monde, 

il brise les arcs, il détruit les lances, 

il met le feu aux boucliers.

11Le SEIGNEUR crie : « Arrêtez et reconnaissez que je suis Dieu ! 

Je remporte la victoire sur tous les peuples, 

je remporte la victoire sur toute la terre. »

Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné à l’heure même; 20 car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.

- Matthieu 10 : 19-20 

Après les évènements du 11 septembre 2001 aux États-Unis, on m’a demandé d’apporter mon aide au Centre d’Assistance aux familles de la ville de New York. J’ai été affectée à la division juridique pour aider les familles des victimes à obtenir des compensations financières. Quand on me l’a demandé, j’étais heureuse de pouvoir apporter mon aide, mais cette affectation a troublé mon esprit. Que pourrais-je dire aux familles qui ont perdu un de leurs proches aussi violemment et aussi soudainement? Les mots me manquaient complètement. Je ne me sentais pas qualifiée pour faire ce que l’on me demandait de faire. 

Pensée du jour

Dieu nous parle encore. Aujourd’hui, je serai calme et à l’écoute.

Dans mon église, nous avions l’habitude de prier les Psaumes, en particulier le Psaume 46. Alors je me suis tournée vers les Psaumes pour trouver la paix. Au lieu de cela, ma Bible s’est ouverte sur un passage de Matthieu où Jésus instruisait ses disciples avant de les envoyer en mission. Il leur dit que ce ne serait pas eux qui parleraient, mais l’Esprit de Dieu ; Lui, il parlerait à travers eux. Je continuais à lire et à méditer ce passage tout au long de mes mois de travail au Centre pour me rappeler que Dieu me donnerait les mots que je devais dire à son peuple. 

Que ce soit à travers la Bible, à travers les gens avec qui je partage mon cheminement de foi, ou à travers le monde de mon entourage, Dieu me parle encore. Je veux être sûr de l’écouter.

(Mme) Mary Tufts (New York) 

Prière : O Dieu, comme nous nous retrouvons submergés par la clameur de ce monde dans le besoin, calme toutes les voix, en dehors de la tienne, alors nous serons en mesure de connaître ta paix et de la partager avec les autres. Amen. 

Sujet de Prière : les familles touchées par la violence. 

Suivre Jésus - Luc 5.1-11

Samedi 10 Septembre 2016 

LIRE : Luc 5 : 1-11 (PdV)

Jésus appelle les premiers disciples

1Un jour, Jésus est au bord du lac de Génésareth. Une foule nombreuse est tout près de lui, pour écouter la parole de Dieu. 2Jésus voit deux barques au bord du lac. Les pêcheurs en sont descendus, et ils lavent leurs filets. 3Jésus monte dans l'une des barques, celle de Simon. Il demande à celui-ci : « Éloigne-toi un peu du bord. » Jésus s'assoit dans la barque et il se met à enseigner les foules. 

4Quand il a fini de parler, il dit à Simon : « Avance là-bas où l'eau est profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » 5Simon lui répond : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre. Mais tu nous dis de jeter les filets, je vais le faire. » 

6Ils jettent les filets et ils prennent un très grand nombre de poissons. Leurs filets commencent à se déchirer. 7Pour demander de l'aide, ils font signe à ceux qui les accompagnent dans l'autre barque. Ceux-ci arrivent. Ils remplissent les deux barques de poissons, et les barques pleines s'enfoncent dans l'eau ! 8En voyant cela, Simon-Pierre tombe à genoux devant Jésus et il dit : « Seigneur, éloigne-toi de moi ! Oui, je suis un homme pécheur ! » 

9En effet, Simon et tous ceux qui sont avec lui sont effrayés, parce qu'ils ont pris beaucoup de poissons. 10Jacques et Jean, les fils de Zébédée, qui accompagnent Simon, sont effrayés aussi. Mais Jésus dit à Simon : « N'aie pas peur ! À partir de maintenant, ce sont des gens que tu prendras. » 11Alors ils ramènent les barques à terre, ils laissent tout et suivent Jésus.

Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.».
- Jean 8 : 12 

Le groupe de jeunes voyageait en convoi. Tous les jeunes pensaient que les occupants dans la première voiture connaissaient la destination finale, et la première voiture a continué de diriger le convoi à travers le quartier. Après avoir tourné en rond à plusieurs reprises, un des jeunes a appelé un occupant de la première voiture pour demander s’ils savaient où ils allaient. Les jeunes de la première voiture ont répondu qu’ils ne le savaient pas, mais parce que tout le monde les suivait, ils avaient pensé qu’ils devaient être dans la bonne direction. 

Pensée du jour

Comment vais-je suivre le Christ aujourd’hui ?

Nous avons tendance à penser que, si beaucoup de gens suivent quelqu’un, c’est que cette personne est la bonne personne à suivre. Nous ne vérifions pas toujours si cette personne va nous conduire dans la bonne direction. 

Mais en suivant notre Seigneur Jésus- Christ, nous pouvons en être sûrs. Il dit : « Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » (Jean 8:12). Il a demandé à Simon Pierre, Jacques et Jean de le suivre. « Et, ayant ramené les barques à terre, ils laissèrent tout, et le suivirent » (Luc 5:11). Seul Jésus peut nous conduire à la destination finale et nous donner la vie. 

(Mme) Tracy Jensen (Californie) 

Prière : Seigneur Jésus, nous te louons pour ta grâce étonnante. Aide-nous à te suivre à chaque étape de notre vie. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les groupes de jeunes. 

Les pierres crieront - Luc 19.32-40

Vendredi 9 Septembre 2016 

Luc 19 : 32-40 (PdV)

32Les deux disciples partent et ils trouvent les choses comme Jésus leur a dit. 33Ils détachent le petit âne, et les propriétaires de l'animal demandent : « Pourquoi est-ce que vous détachez ce petit âne ? »34Les disciples répondent : « Le Seigneur en a besoin. » 35Ils amènent l'âne près de Jésus, ils mettent des vêtements sur l'âne, et ils font monter Jésus dessus. 36Jésus avance, et les gens étendent des vêtements sur la route devant lui. 37Jésus arrive sur le chemin qui descend du mont des Oliviers. Alors toute la foule des disciples est pleine de joie. Et ils se mettent à chanter la bonté de Dieu d'une voix forte. Oui, ils ont vu Jésus faire des choses extraordinaires ! 38Ils disent : « Que Dieu bénisse le roi qui vient en son nom ! Paix dans le ciel et gloire à Dieu au plus haut des cieux ! »

39Quelques Pharisiens sont dans la foule. Ils disent à Jésus : « Maître, fais taire tes disciples ! » 40Jésus répond : « Je vous le dis : si eux se taisent, les pierres crieront ! »


[Jésus] répondit : « Je vous le dis, s’ils se taisent les pierres crieront. » 

- Luc 19 : 40 

L‘année dernière, juste avant Pâques, notre pasteur a prêché un beau sermon sur la lecture d’aujourd’hui, à savoir l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. Le pasteur a parlé de l’importance pour chacun de nous non seulement de vivre une vie chrétienne, mais aussi de proclamer et de partager notre foi avec les autres. A la fin de l’office, les personnes chargées de l’accueil nous ont donné à chacun une petite pierre comme un rappel des paroles de Jésus : « s’ils se taisent les pierres crieront ». Je porte cette pierre sur moi presque tous les jours. Chaque fois que je mets ma main dans ma poche pour prendre les clés de ma voiture ou de l’argent et que je touche cette pierre, je me rappelle l’amour de Dieu pour moi. À ce moment-là, généralement, je dis une prière ou je rends grâce à Dieu. 

Pensée du jour

Comment puis-je partager ma foi aujourd’hui ?

Avec la montée en puissance des téléphones cellulaires et des médias sociaux qui rendent trop impersonnels nos contacts, je pense que, quand on est capable de prier et de savoir que Dieu nous aime et qu’il est à l’écoute de nos préoccupations, indépendamment de nos circonstances, on en tire une grande source de bénédiction. C’est également une bénédiction de pouvoir partager cet amour avec les autres. 

(M.) P. Ross Ramsay (Caroline du Nord) 

Prière : Tendre Père, merci d’avoir envoyé ton fils pour nous montrer comment vivre une vie d’amour et d’épanouissement. Nous prions comme Jésus nous l’a enseigné, en disant: « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen » (Matthieu 6: 9-13). Amen. 

/SUJET DE PRIERE : les travailleurs dans les métiers de maçonnerie. 

Les choses d’en haut - Colossiens 3.1-4

Jeudi 8 Septembre 2016 

LIRE : Colossiens 3 : 1-4 (PdV)

La vie ancienne et la vie nouvelle

1C'est avec le Christ que vous avez été réveillés de la mort. Cherchez donc les choses d'en haut, là où le Christ se trouve, assis à la droite de Dieu. 2Le but de votre vie est en haut et non sur la terre. 3Oui, vous êtes passés par la mort, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. 4Le Christ est votre vie. Quand il paraîtra, vous aussi, vous paraîtrez avec lui et vous participerez à sa gloire.

J’ai l’âme calme et tranquille, comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère ; j’ai l’âme comme un enfant sevré.
- Psaume 131 : 2 

Je fais souvent de la moto en plein trafic à Marseille, une des villes les plus congestionnées de France. Entouré par toutes les voitures potentiellement dangereuses, de tous les gaz d’échappement, du bruit des moteurs, des klaxons, et de la chaleur étouffante, je me sens parfois comme en enfer. 

En de tels moments, je tiens à obéir à l’exhortation de l’apôtre Paul dans Colossiens 3:2 : « Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre » . J’aime imaginer Jésus s’approcher de moi. Il me caresse et me prend dans ses bras. Je suis totalement aimé, pleinement accepté et pardonné, complètement sanctifié, calme et serein. Je suis un enfant de Dieu. 

Pensée du jour

A tous les moments, je peux focaliser mon esprit sur les choses d’en haut.

Tourner mon esprit vers ces choses m’aide à traverser les moments difficiles. Et cela n’est pas simplement le fruit de mon imagination. C’est la réalité ! Nous sommes tous, des enfants de Dieu, tenus dans les bras de Dieu, et profondément aimés. 

Paul nous encourage à nous concentrer sur cette réalité, et nous pouvons le faire tous les jours. Nous pouvons prendre un moment et fixer nos esprits sur la réalité décrite ci-dessus. 

(M.) Daniel Sebbah (France)

Prière : Seigneur, aide-nous à fixer nos esprits sur la vérité de ton amour pour nous, chaque jour et à tout moment. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les motocyclistes. 

Ancien poisson, nouveau poisson - Matthieu 22.34-40

Mercredi 7 Septembre 2016 

LIRE : Matthieu 22 : 34-40 (PdV)

Quel est le commandement le plus important ?

34Les Pharisiens apprennent que Jésus a fermé la bouche aux Sadducéens. Alors les Pharisiens se réunissent. 35L'un d'eux, un maître de la loi, veut tendre un piège à Jésus et il lui demande : 36« Maître, dans la loi, quel est le commandement le plus important ? » 37Jésus lui répond : «   “Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être et de toute ton intelligence.” 38C'est le plus important et le premier des commandements. 39Et voici le deuxième commandement, qui est aussi important que le premier : “Tu dois aimer ton prochain comme toi-même.” 40Toute la loi de Moïse et tout l'enseignement des prophètes dépendent de ces deux commandements. »

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée...Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
- Matthieu 22 : 37, 39 


Il y a bien plus de 160 000 kilomètres, j’ai acquis une nouvelle voiture et accroché un de ces poissons brillants sur la porte arrière pour que chacun sache que « je suis un chrétien ! » Comme la voiture et moi, nous avons pris de l’âge, je suis arrivé au constat que se déplacer çà et là avec cet emblème, le poisson, à l’arrière de mon pick-up, m’expose au regard des autres. Je devais me demander ce que les autres voient réellement quand ils me regardent ? Voient-ils une vie à l’exemple de Christ ? Ou voient-ils un hypocrite? Après tout, je n’ai pas toujours aimé les autres comme je le devrais, et je sais que fréquemment je n’arrive pas à garder ma langue sous contrôle. Comme Paul, au lieu de faire ce que je sais être juste, je fais parfois des choses que je déteste (Voir Rom. 7:15). 

Pensée du jour

Qu’est-ce que mes actions révèlent aux autres au sujet du Christ ?

Il y a quelques années, une tempête de grêle a causé des dommages évidents à la fois au pick-up et au poisson. Aucune vitre n’a été brisée, mais la voiture a présenté de nombreuses bosses. La grêle a également cassé une partie de la queue du poisson et dégradé l’essentiel de la finition brillante. D’une certaine manière, je suis beaucoup plus à l’aise avec le poisson moins-que-parfait. Chaque fois que je charge ou décharge quelque chose à l’arrière du pick-up, je me rappelle que malgré que je sois loin du brillant exemple que je cherche à être, je vais continuer à lutter pour me rapprocher de cet idéal. Telle est la marche du chrétien. 

(Mme) Cindy Love (Texas) 

Prière : Tendre Père, pardonne-nous quand nous ratons le coche, et aide- nous à vivre notre foi d’une manière qui conduise les autres à toi. Amen. 

SUJET DE PRIERE: Vivre ma foi avec intégrité. 

De génération en génération - Hébreux 13.1-3, 15-16

Mardi 6 Septembre 2016 

LIRE : Hébreux 13 : 1-3, 15-16 (PdV)

La vraie communauté

1Continuez à vous aimer comme des frères et sœurs chrétiens. 2N'oubliez pas de bien recevoir ceux qui viennent chez vous. Quelques-uns, en faisant cela, ont reçu des anges sans le savoir. 3Pensez aux prisonniers, comme si vous étiez en prison avec eux. Pensez à ceux qu'on torture, comme si c'était vous qu'on torturait. ...

15Par Jésus, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire des chants qui le reconnaissent comme Seigneur. 16N'oubliez pas de faire le bien et de partager ce que vous avez, voilà les sacrifices qui plaisent à Dieu.

[Paul dit:] « Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir... »
- Actes 20 : 35 

Quand j’étais une petite fille, j’aimais regarder ma mère préparer un ragoût, et cuire des baguettes de pains dorées et de délicieux gâteaux et pâtisseries. À l’approche de l’heure de souper, elle emballait des portions de cette nourriture dans un panier pour aller les donner à un voisin dans le besoin. Un jour, sur le chemin du retour, j’ai demandé à ma mère pourquoi nous avions besoin de faire don de cette nourriture. Elle répondit :   « Rappelle-toi toujours que cela rend Dieu heureux quand nous partageons, et qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ». Ces mots sont restés gravés de façon indélébile dans mon esprit et mon cœur. 

Pensée du jour

Avec qui vais-je partager les bénédictions de Dieu avec les autres ?

Récemment, j’ai reçu la visite de ma petite fille de huit ans. Nous étions assises sur la terrasse qui était couverte de glands du chêne qui trônait au-dessus de la terrasse. Elle m’informa que sa classe prévoyait de réaliser un projet missionnaire visant à aider des personnes dans le besoin et que, eux les enfants, devaient gagner de l’argent pour le donner au projet. Je lui ai proposé de nettoyer la terrasse de ses glands. Pendant qu’elle y travaillait, elle m’a dit que son but dans la vie était de réussir dans les affaires et de donner la moitié de ses gains à ceux qui étaient dans le besoin. Je lui ai dit : « cela rend Dieu heureux quand nous partageons, et il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ». Elle leva les yeux et dit doucement : « Je sais ». 

Les paroles de ma mère continueront d’être partagées aux générations à venir.

(Mme) Florence Anne Apperson (Virginie) 

Prière : Merci, mon Dieu, pour les parents qui nous guident par l’exemple de fidélité et merci de nous accorder des occasions de transmettre la sagesse aux enfants dans nos vies. Amen. 

SUJET DE PRIERE: mes voisins. 

Toujours avec nous - Matthieu 6.25-34

Lundi 5 Septembre 2016 

LIRE : Matthieu 6 : 25-34 (PdV)

Dieu donne tout ce qui est nécessaire à la vie

25« C'est pourquoi je vous dis : ne vous faites pas de souci pour votre vie ni pour votre corps. Ne vous demandez pas : “Qu'est-ce que nous allons manger ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ? ” Oui, votre vie est plus importante que la nourriture, et votre corps est plus important que les vêtements. 26Regardez les oiseaux. Ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas. Ils ne mettent pas de récoltes dans les greniers. Et votre Père qui est dans les cieux les nourrit ! Vous valez beaucoup plus que les oiseaux ! 

27« Ce n'est pas en vous faisant du souci que vous pouvez ajouter un seul jour à votre vie ! 28Pourquoi alors vous faire du souci pour les vêtements ? Observez les fleurs des champs, regardez comment elles poussent. Elles ne filent pas et elles ne tissent pas. 29Pourtant, je vous le dis : même Salomon, avec toute sa richesse, n'a jamais eu de vêtements aussi beaux qu'une seule de ces fleurs. 30L'herbe est aujourd'hui dans les champs, et demain on la jettera au feu. Et pourtant, Dieu l'habille de vêtements magnifiques. Vous qui n'avez pas beaucoup de foi, vous pouvez être sûrs d'une chose : Dieu en fera au moins autant pour vous ! 

31« Ne soyez pas inquiets en vous demandant : “Qu'est-ce que nous allons manger ? Qu'est-ce que nous allons boire ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ? ” 32En effet, les gens qui ne connaissent pas Dieu cherchent tout cela sans arrêt. Vous avez besoin de toutes ces choses, et votre Père qui est dans les cieux le sait bien. 33Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus. 

34« Donc, ne vous faites pas de souci pour demain. Demain se fera du souci pour lui-même. La fatigue d'aujourd'hui suffit pour aujourd'hui ! » 

[Jésus] S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! Tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. - Marc 4 : 39 

Je passais une matinée difficile. Je n’avais pas dormi la nuit précédente, et j’étais inquiet. Des membres de la famille faisaient face à des problèmes de santé. Un employé apprécié avait démissionné. J’essayais de tenir les délais d’un projet. Debout en train d’échanger avec des connaissances à l’heure de la pause-café à l’église, mon esprit était rempli d’anxiété. 

Une amie se dirigea vers moi. « C’est la plus belle croix que j’ai jamais vue ! » dit-elle en indiquant une croix de bois qui pendait dans la zone du café. Le sacristain de l’église l’avait confectionnée avec deux branches d’arbres fouettées, qu’il avait nouées avec un cordon. Je lui ai dit que cette croix était là depuis plusieurs années. Elle posa ses mains sur son visage et dit : « N’est-ce pas étonnant ? Cette belle croix a été là tout ce temps, et je ne l’avais même pas remarquée »

Pensée du jour

Je serai attentif aux signes de la présence de Dieu.

J’ai suivi des études sur la croix – le symbole de l’amour sacrificiel de Dieu pour nous. Elle semblait me tendre la main pendant mes moments de détresse. Ce matin, la croix et le commentaire de mon amie m’ont apporté un message de la part de Dieu : « Je suis ici pour toi. J’ai toujours été là pour toi ».

Quand nous sommes submergés par l’inquiétude, nous pouvons rechercher autour de nous des signes de la présence de Dieu. Quand nous déchargeons nos inquiétudes sur Dieu par la prière, nous pouvons recevoir le réconfort de Dieu. 

(M.) David McCain (Louisiane) 

Prière : Seigneur, merci de nous guider à travers les tempêtes de la vie. Ouvre nos yeux pour que nous puissions voir les signes de ta présence. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les sacristains. 

Rituels quotidiens - Jean 17.20-24

Dimanche 4 Septembre 2016 

LIRE : Jean 17 : 20-24 (PdV)

20« Je ne prie pas seulement pour mes disciples. Je prie aussi pour ceux qui croiront en moi à cause de leur parole. 21Que tous soient un ! Père, tu vis en moi et je vis en toi. De la même façon, que tous soient un en nous, ainsi le monde croira que tu m'as envoyé. 

22« Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée. Alors ils seront un, comme nous sommes un, 23moi en eux et toi en moi, ainsi ils seront parfaitement un. Alors le monde saura que tu m'as envoyé, et que tu les aimes comme tu m'aimes. 

24« Père, tu me les as donnés. Je veux qu'ils soient, eux aussi, avec moi, là où je vais. De cette façon, ils verront ma gloire, la gloire que tu m'as donnée. En effet, tu m'as aimé avant la création du monde.

Car j’aime la piété et non les sacrifices,et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes. - Osée 6 : 6 

Je trouve qu’il  y a quelque chose de réconfortant dans le rituel du thé, non seulement la dégustation mais aussi le processus de préparation. Réchauffer la théière, tremper les feuilles, saupoudrer de sucre, regarder infuser le lait doucement, puis prendre une toute petite gorgée et sentir que ses tensions s’apaisent. Passer par ce rituel m’aide à me réveiller le matin, à vider ma tête quand je suis submergé, et à me détendre à la fin de la journée. Me concentrer sur chaque étape focalise mon attention sur la tâche à accomplir. 

Pensée du jour

Quels rituels je trouve utiles pour me rapprocher de Dieu ?

À quoi sert-il de préparer une bonne tasse de thé si nous ne prenons pas le temps de la savourer à la fin ? Mais nous agissons parfois de cette façon-là dans notre vie spirituelle. Nous chantons des cantiques, lisons des versets, ou disons des prières sans réellement nous engager avec Dieu. Les rituels et les disciplines sont destinés à nous conduire dans l’intimité avec Dieu. Ne pas faire plus qu’accomplir les gestes de la foi ne peut guère étancher notre soif de Dieu. Préparer une tasse de thé et savourer l’expérience de sa dégustation est un modèle pour les disciplines spirituelles. Chaque jour, nous pouvons transformer des actions simples en des temps de communion intime avec Dieu. Au fil de la journée, nous pouvons dire une prière, chanter un cantique, donner une offrande, ou lire un passage de la Bible. 

Avec chaque étape, nous avançons vers le résultat souhaité: une relation plus étroite avec Dieu.

(Miss) Megan L. Anderson (Indiana) 

Prière : Tendre Père, aide-nous à prendre le temps chaque jour, à communier dans ton amour et à répandre cet amour aux autres. Amen. 

SUJET DE PRIERE: le fait de rechercher Dieu par la pratique de rituels quotidiens. 

Nous ne sommes pas seuls au monde - Jacques 5.13-15

Samedi 3 Septembre 2016 

LIRE : Jacques 5 : 13-15 (PdV)

La prière pour les malades

13Parmi vous, est-ce que quelqu'un souffre ? Il doit prier. Est-ce que quelqu'un est heureux ? Il doit chanter pour le Seigneur. 14Est-ce que quelqu'un est malade ? Il doit appeler les responsables de l'Église. Ils verseront de l'huile sur lui et ils prieront pour lui, au nom du Seigneur. 15S'ils prient avec confiance, cette prière sauvera le malade. Le Seigneur le mettra debout, et, s'il a péché, Dieu lui pardonnera. 

En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, répandez vos cœurs en sa présence ! Dieu est notre refuge. - Psaume 62 : 8 

La journée se déroulait bien jusqu’à mon arrivée à l’hôpital pour un contrôle de routine avec mon cardiologue. A la fin de l'examen de cathétérisme cardiaque, il m’a parlé franchement: « Vous avez besoin de chirurgie à cœur ouvert ». Aucune phrase ne m’avait jamais autant effaré - pas même à Noël quand, à 22 ans, on m’a dit que je serais envoyé au Vietnam. Je n’étais pas autant choqué quand, le jour de la fête des mères à l’âge de 55 ans, j’ai reçu mon ordre de marche pour l’Irak. 

Pensée du jour

Les prières de ma communauté peuvent me donner de la force.

Beaucoup de pensées envahirent mon esprit, tandis que ma femme essayait de me consoler. Je suis resté stupéfait et assommé. L’espace d’un instant, tout semblant de foi semblait disparaître. 

Cependant, je me suis vite repris quand je reçus de nombreux appels de soutien d’amis, de ma famille et de membres de l’église. Et leurs prières ne restèrent pas vaines. Je réalisais que je n’étais pas seul ! Je me suis souvenu du Psaume 46: 1: « Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse ». Ce passage a ranimé ma foi en mon Sauveur. Il m’a toujours réconforté en cas de crise. J’appris à ne pas douter de la puissance de mon Seigneur – quelles que soient les circonstances. 

(M.) Santos Vega (Puerto Rico) 

Prière : Dieu miséricordieux, restaure notre foi quand nous sommes abattus par des circonstances difficiles. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les cardiologues. 

Bonne terre - Luc 8.4-8

Vendredi 2 Septembre 2016 

LIRE : Luc 8 : 4-8 (PdV)

L'histoire du semeur

4Une grande foule se rassemble, des gens de toutes les villes viennent vers Jésus. Alors Jésus utilise une comparaison : 5« Le semeur va au champ pour semer ses graines. Pendant qu'il sème, une partie des graines tombe au bord du chemin. On marche dessus, et les oiseaux mangent tout. 6Une autre partie des graines tombe dans les pierres. Elles poussent, mais les plantes deviennent sèches parce qu'elles n'ont pas assez d'eau. 7Une autre partie des graines tombe au milieu des plantes épineuses. Les plantes poussent en même temps qu'elles, et elles les étouffent. 8Une autre partie des graines tombe dans la bonne terre. Les plantes poussent et produisent des épis : chacun donne 100 grains. » Et Jésus dit d'une voix forte : « Celui qui a des oreilles pour écouter, qu'il écoute ! »

Une autre partie tomba sur le roc : quand elle fut levée, elle sécha, parce qu’elle n’avait point d’humidité.
- Luc 8 : 6 

Comme je préparais les sols pour les semis de printemps, la parabole du semeur m’est venue à l’esprit. Je me suis souvenu des moments où j’avais essayé de créer un jardin sur un sol dur et rocailleux. Peu de graines ont pu survivre et se développer. J’ai dû amener du compost et du sable pour le mélanger au sol. Chaque année, j’ai trouvé des zones du jardin qui, s’étant appauvries, avaient besoin d’être enrichies. 

Pensée du jour

La Parole de Dieu peut enrichir mon coeur.

Dans la lecture d’aujourd’hui, Jésus a utilisé la parabole pour aider les disciples à comprendre que tout le monde n’était pas prêt à accepter leurs enseignements. Le terrain du cœur de certains auditeurs n’est pas à même de permettre aux graines de croître et de se développer. De même, nos cœurs ne constituent pas toujours une bonne terre. Nous ne pouvons jamais supposer qu’ils soient riches et fertiles. Les expériences de la vie peuvent aider à préparer nos cœurs à croître et à mûrir pour devenir le sol dont Dieu a besoin pour planter ses graines. Mais nous avons aussi besoin de prières assidues, d’études de la Bible et de la communion chrétienne pour garder nos cœurs riches et fertiles. 

Le plaisir que je ressens quand je vois mon jardin s’embellir est similaire au plaisir que Dieu trouve à voir le Royaume grandir et fleurir. 

(Mme) Madeline Peterson (Nebraska) 

Prière : Seigneur, prépare nos cœurs pour la semence de ta Parole. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les spécialistes de la conservation des sols 

Adoptés - galates 4.1-7

Jeudi 1er Septembre 2016 

LIRE : Galates 4 : 1-7 * (PdV)

Les chrétiens ne sont plus des esclaves, mais des enfants de Dieu

1Voici ce que je pense : quand l'héritier est encore enfant, il n'est pas différent d'un esclave. Pourtant, c'est lui qui sera le propriétaire de tout. 2Mais il doit obéir à des personnes qui s'occupent de lui et de ses affaires, jusqu'au jour fixé par son père. 3Pour nous, c'est la même chose. Avant, nous étions comme des enfants, nous étions esclaves des forces du monde. 4Mais quand le moment décidé par Dieu est arrivé, Dieu a envoyé son Fils. Il est né d'une femme et il a vécu sous la loi de Moïse. 5Il est venu pour rendre la liberté à ceux qui vivent sous la loi, et pour faire de nous des enfants de Dieu. 

6Oui, vous êtes vraiment ses enfants. La preuve, c'est que Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils, l'Esprit qui nous fait dire : « Abba ! Père ! » 7Donc, tu n'es plus un esclave, mais un enfant de Dieu. Et comme tu es son enfant, Dieu te donnera l'héritage qu'il garde pour ses enfants.

Vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : « Abba ! Père ! ».
- Romains 8 : 15 

Dans le cadre d’une leçon biblique, j’ai donné à chaque enfant un bout de papier plié avec un mot écrit là -dessus, indiquant comment Dieu le ou la voit - aimé(e), racheté(e), pardonné(e), valorisé(e), et précieux/précieuse, pour ne nommer que quelques exemples. A la lecture de chacun de ces mots à haute voix, les enfants ont souri et parfois applaudi. Mais l’enfant qui a reçu le mot adopté a été déçu. « Pourquoi m’avez- vous donné ce mot ? » a-t-il demandé. « J’aurais préférer avoir l’un des autres mots ». Pour lui, l’adoption avait une connotation négative. Mais je pensais que l’adoption était le meilleur mot, car il incarne tous les autres. L’adoption est un choix conscient pour inclure quelqu’un comme faisant partie d’une famille. Il crée une nouvelle relation qui accorde à la personne adoptée tous les droits et privilèges réservés à un enfant biologique. 

Pensée du jour

Dieu m’a choisi.

En tant que croyants, nous avons été adoptés dans la famille de Dieu. Dieu est notre Père qui nous protège, nous aime, nous pardonne, et nous accepte. Nous portons maintenant le nom de famille et finirons par prendre résidence dans la maison de Dieu. 

Du point de vue de Dieu, l’adoption signifie que nous sommes choisis, acceptés, valorisés et aimés sans réserve. 

(Miss) Esther L. Bonner (Californie) 

Prière : Seigneur, merci de nous aimer assez pour faire de nous une partie intégrante de ta famille. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les familles attendant d’adopter un enfant. 

---------
* Les lectures de la Bible sont choisies avec beaucoup de soin, et nous vous invitons à inclure la lecture suggérée dans votre temps de dévotion.