2016

Quand nous sommes débordés - 1 Pierre 5.5-7

Mercredi 31 Août 2016 

LIRE : 1 Pierre 5 : 5-7 (PdV)

Conseils à tous les chrétiens

5Vous, les jeunes, obéissez aux anciens ! Et vous tous, faites-vous petits les uns devant les autres. Les Livres Saints disent : « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il est bon pour les petits. » 6Faites-vous petits sous la main puissante de Dieu, pour qu'il vous honore quand le moment sera venu. 7Mettez tous vos soucis dans la main de Dieu, parce qu'il prend soin de vous.

Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; et les fleuves, ils ne te submergeront point ; si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas.
- Esaïe 43 : 2 

Parfois, je suis débordé - par trop de changements en un court laps de temps ou par trop de projets partiellement terminés ou trop de conflits non résolus. J’ai remarqué que, quand je suis vraiment débordé, je peux arriver au point de ne pas faire quoi que ce soit parce que je suis incapable de tout faire. 

Pensée du jour

Qu’est-ce que Dieu m’appelle à laisser tomber aujourd’hui ?

Dans une église où je servais comme pasteur, il y a de cela de nombreuses années, je me suis senti submergé. Un bon ami l’a remarqué, m’a pris à part et dit: « Cette paroisse n’est pas arrivée à ce stade en un mois ou une année. Tu ne peux pas tout faire, en particulier tout de suite. Fais ce que tu peux et pour le reste, hoche la tête et confie-le à Dieu dans une prière ». Au début, j’avais pensé qu’à travers ce conseil il n’avait pas pris la mesure de la situation, mais plus j’y pensais, mieux je comprenais. Un hochement de tête et une prière étaient le conseil approprié pour régler ces situations difficiles. Un signe de tête indique que nous voyons le problème ; nous ne détournons pas de lui nos yeux ni ne l’ignorons. Ce problème va devoir attendre son tour. Une prière indique que pour le moment nous le laissons dans les mains de Dieu. Peut-être que Dieu a un autre serviteur plus équipé et mieux préparé pour relever le défi. 

Avec un signe de la tête et une prière, nous nous autorisons et nous autorisons les autres à répondre à l’appel de Dieu pour faire le travail qui est devant nous. 

(M.) Michael Sanders (Michigan) 

Prière : Seigneur, merci de nous aider quand nous nous sentons dépassés. Aide-nous à nous rappeler qu’il ne nous appartient pas à nous tout seul d’accomplir toutes les taches. Amen. 

SUJET DE PRIERE : de l’humilité pour demander de l’aide. 

Une plus grande compréhension

Mardi 30 Août 2016 

LIRE : Matthieu 13 : 1-9 (PdV)

L'histoire du semeur

1Ce jour-là, Jésus sort de la maison, et il va s'asseoir au bord du lac. 2Des foules nombreuses se rassemblent autour de lui, c'est pourquoi il monte dans une barque et il s'assoit. Toute la foule reste au bord de l'eau. 3Jésus enseigne beaucoup de choses aux gens en utilisant des comparaisons. Il leur dit : « Le semeur va au champ pour semer. 4Pendant qu'il sème, une partie des graines tombe au bord du chemin. Les oiseaux viennent et ils mangent tout. 5Une partie des graines tombe dans les pierres, là où il n'y a pas beaucoup de terre. Elles poussent tout de suite, parce que la terre n'est pas profonde. 6Mais, quand le soleil est très chaud, il brûle les petites plantes. Et elles sèchent, parce qu'elles n'ont pas de racines. 7Une autre partie des graines tombe au milieu des plantes épineuses. Ces plantes poussent et les étouffent. 8Une autre partie des graines tombe dans la bonne terre et produit des épis : les uns donnent 100 grains, d'autres 60, d'autres 30 ! » 9Et Jésus ajoute : « Celui qui a des oreilles, qu'il écoute ! »

Oh ! si mon peuple m’écoutait, si Israël marchait dans mes voies !
En un instant je confondrais leurs ennemis, je tournerais ma main contre leurs adversaires !
- Psaume 81 : 13-14 

En tant que tuteur, j’aime observer tout le sérieux et toute la diligence de mes élèves en matière d’apprentissage. Chaque élève a des manuels, un enseignant, et tout ce dont il a besoin pour apprendre; mais seulement certains d’entre eux utilisent réellement ce qu’ils ont à leur disposition pour approfondir leur compréhension. 

Pensée du jour

Comment puis-je utiliser ce qui est à ma disposition pour approfondir ma foi?

De la même façon,  nous avons dans notre vie chrétienne la Bible, des leaders spirituels et des mentors, et la communion avec d’autres chrétiens pour nous aider à grandir dans notre foi. Cependant, tout le monde ne poursuit pas la croissance spirituelle avec la même passion. Si nous sommes proches de Dieu et que nous ne cessions de prier, de lire et de méditer la Parole de Dieu, nous pouvons approfondir notre compréhension et notre foi. Lorsque nous sommes confrontés à des épreuves, la paix du Seigneur peut nous soutenir. 

Nous serons comme des graines qui tombent dans de la bonne terre et produisent du fruit. Notre moisson pour le Royaume de Dieu sera décuplée par un facteur de trente, soixante, ou cent. 

(Mme) Linawati Santoso (Java, Indonésie) 

Prière : Tendre Père, aide-nous à nous approcher de toi à travers ta parole comme nous prions, «Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne- nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles » (Matthieu 6:9-13). Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les étudiants. 


Prier pour avoir de la patience - Esaïe 40.27-31

Lundi 29 Août 2016 

LIRE : Ésaïe 40 : 27-31 (PdV)

Le Seigneur rend des forces à ceux qui sont faibles

27Israël, peuple de Jacob, 

pourquoi est-ce que tu te plains en disant : 

« Le SEIGNEUR ne voit pas ce qui m'arrive.

Il ne défend pas mon droit. »

28Pourtant, le SEIGNEUR est Dieu 

depuis toujours et pour toujours.

Tu ne sais pas cela ? 

Tu ne l'as donc pas entendu dire ? 

Il a créé toute la terre.

Il ne manque jamais de force, 

il n'est jamais fatigué.

Personne ne peut mesurer la profondeur de son intelligence.

29Il redonne des forces à celui qui en manque, 

il rend courage à celui qui est épuisé.

30Les jeunes eux-mêmes deviennent faibles et se fatiguent. 

Même les meilleurs tombent.

31Mais ceux qui mettent leur espoir dans le SEIGNEUR

retrouvent des forces nouvelles.

Ils s'envolent comme des aigles, 

ils courent sans se fatiguer, 

ils avancent sans s'épuiser.

Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance.
- Galates 5 : 22-23 

Après une opération de la thyroïde, je n’étais plus capable de parler, mais seulement de chuchoter. Bien que préoccupé, mon chirurgien m’a assuré que ma voix reviendrait à la normale dans six semaines environ. 

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais chercher la patience dans la présence de Dieu.

J’étais inquiet. Qu’allais-je faire de mes responsabilités de prédicateur si ma voix n’était pas restaurée? Serais-je obligé de quitter le ministère pastoral? Vais-je perdre complètement la voix?
Je priais pour ma guérison, mais je me suis vite rendu compte que je devais aussi prier Dieu qu’il me donne de la patience. Je demandai à Dieu de m’apprendre à attendre. Et pendant que je patientais, je repris l’agencement détaillé de mes prédications dominicales, avec quelques réserves. 

Après six semaines environ, je parlais à voix basse au téléphone, jusqu’au jour où ma voix retrouve sa résonance normale. Dès lors, ma voix n’a jamais faibli en force ni qualité - et je suis fasciné par la présence réconfortante de Dieu. Dieu m’a appris la patience couplée à une espérance débordante et m’a permis de m’engager dans le ministère avec une nouvelle force et énergie. 

(M.) Ernest S. Lyght (New Jersey) 

Prière : Tendre Père, quand nous nous précipitons à travers la vie, ralentis-nous. Enseigne-nous comment attendre avec patience et espoir. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les personnes qui ont du mal à être patients. 

Faire confiance à Dieu - Psaume 106.24-27

Dimanche 28 Août 2016 

LIRE : Psaume 106 : 24-27 (PdV)

24Ensuite, ils ont méprisé le pays merveilleux, 

ils n'ont pas cru à la promesse de Dieu.

25Ils ont critiqué sous leurs tentes, 

ils n'écoutaient plus le SEIGNEUR.

26Alors, en levant la main, 

Dieu a fait le serment de les faire mourir dans le désert.

27Il a juré aussi de chasser leurs enfants de tous côtés, 

de les laisser mourir au milieu de ceux qui ne le connaissaient pas.


Ne t’ai-je pas donné cet ordre : Fortifie-toi et prends courage ? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras
- Josué 1 : 9 

L‘appel téléphonique du doyen m’invitant à enseigner, m’a plongée dans la panique. Je pensais à tous les problèmes potentiels: Que faire si je ne maitrise pas suffisamment le sujet? Que faire si les élèves posent des questions auxquelles je ne peux pas répondre? Que faire s’ils se rendent compte que je ne sais pas tout? Je suis confrontée à un choix: allais-je succomber à la peur ou faire confiance à la promesse que je peux tout avec l’aide de Dieu? (Voir Phil. 4:13) 

Pensée du jour

Dieu m’aide à faire face à chaque nouveau défi.

Comme je réfléchissais à mes options, je me suis rappelé les Israélites qui se tenaient en dehors de la terre promise, remplis de peur. Ils ne croyaient pas en la promesse de succès de Dieu. Ils s’inquiétaient des géants qui peuplaient la terre. Ils ont oublié tous les merveilleux miracles que Dieu a faits pour les faire sortir de l’Egypte. 

Je décidai que la meilleure option était de faire confiance à Dieu, malgré ma peur et d’accepter le poste d’enseignant. En dépit de toutes les inconnues, je me suis accrochée à la promesse de Dieu d’être avec moi. Dieu m’a donné la force, la connaissance, et la persévérance pour enseigner la classe. 

Lorsque nous sommes confrontés à un nouveau défi, nous pouvons nous rappeler la fidélité passée de Dieu. Ces souvenirs nous donnent le courage de relever chaque nouveau défi qui croise notre chemin. 

(Mme) Lynn Karidis (Michigan) 

Prière : Tendre Père, merci d’être avec nous dans notre cheminement. Aide-nous à faire face aux différents défis auxquels nous sommes confrontés. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les nouveaux enseignants.  

Consécration sans borne - Marc 1.16-20

Samedi 27 Août 2016 

LIRE : Marc 1 : 16-20 (PdV)

Jésus appelle les premiers disciples

16Jésus marche le long du lac de Galilée. Il voit Simon et André, le frère de Simon. Ce sont des pêcheurs, et ils sont en train de jeter un filet dans le lac. 17Jésus leur dit : « Venez avec moi, et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. » 18Aussitôt, ils laissent leurs filets et ils suivent Jésus. 

19En allant un peu plus loin, Jésus voit Jacques et Jean, deux frères. Ce sont les fils de Zébédée. Ils sont dans leur barque et réparent leurs filets. 20Aussitôt Jésus les appelle. Ils laissent leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers, et ils s'en vont avec Jésus.

Aussitôt, il les appela ; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers, ils le suivirent.
- Marc 1 : 20 

Quand Jésus a appelé ses disciples, ils étaient déjà installés dans leur métier. La lecture d’aujourd’hui laisse entendre qu’ils menaient de brillantes carrières. Mais l’appel du Christ et un nouveau mode de vie sont passés en priorité. Ils se sont parfaitement attachés  à la cause pour laquelle Christ les a appelés, sans hésitation ni regret. 

Pensée du jour

Quand le Christ m’appelle, j’entends le suivre.

En tant que chrétiens, nous pouvons être consacrés à beaucoup de choses. Nos familles, notre église, nos emplois, notre éducation, notre réputation, et d’autres aspects de notre vie nous interpellent. Tout cela requiert notre attention. Mais comme les disciples l’ont démontré, notre consécration au Christ est notre obligation première et principale. 

Nous sommes appelés par le Christ à être des témoins dévoués de notre foi. Les disciples ont incarné une telle consécration, et nous devrions être capables d’en faire autant. 

(M.) William L. Dike (Maryland) 

Prière : Seigneur, aide-nous à te rester fidèles. Tends-nous la main et ramène-nous à toi chaque fois que nous sommes défaillants. Fais en sorte que nous te soyons pleinement consacrés. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les nouveaux disciples du Christ. 

Dans le brouillard - Luc 24.13-35

Vendredi 26 Août 2016 

LIRE : Luc 24 : 13-35 (PdV)

Deux disciples rencontrent Jésus

13Le même jour, deux disciples vont à un village appelé Emmaüs. C'est à deux heures de marche de Jérusalem. 14Ils parlent ensemble de tout ce qui vient de se passer. 15Pendant qu'ils parlent et qu'ils discutent, Jésus lui-même s'approche et il marche avec eux. 16Les disciples le voient, mais quelque chose les empêche de le reconnaître. 17Jésus leur demande : « Vous discutiez de quoi en marchant ? » Alors les disciples s'arrêtent, ils ont l'air triste. 18L'un d'eux, appelé Cléopas, lui répond : « Tous les habitants de Jérusalem savent ce qui est arrivé ces jours-ci ! Et toi seul, tu ne le sais pas ? » 19Il leur dit : « Quoi donc ? » Ils lui répondent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth. C'était un grand prophète. Sa parole était puissante et il faisait des choses extraordinaires devant Dieu et devant tout le peuple. 20Nos chefs des prêtres et nos dirigeants l'ont livré pour le faire condamner à mort. On l'a cloué sur une croix. 21Et nous, nous espérions que c'était lui qui allait libérer Israël. Mais, voici déjà le troisième jour depuis que c'est arrivé. 22Pourtant, quelques femmes de notre groupe nous ont beaucoup étonnés. Ce matin, très tôt, elles sont allées à la tombe. 23Elles n'ont pas trouvé le corps de Jésus et elles sont revenues nous dire : “Des anges se sont montrés à nous. Ils nous ont dit : Jésus est vivant ! ” 24Quelques-uns de notre groupe sont allés à la tombe, eux aussi. Ils ont tout trouvé comme les femmes l'avaient dit, mais Jésus, ils ne l'ont pas vu ! » 25Alors Jésus leur dit : « Vous ne comprenez rien ! Votre cœur met beaucoup de temps à croire ce que les prophètes ont annoncé ! 26Il fallait que le Messie souffre de cette façon et que Dieu lui donne sa gloire ! » 27Et Jésus leur explique ce que les Livres Saints disent à son sujet. Il commence par les livres de Moïse, ensuite, il continue par tous les livres des prophètes. 

28Ils arrivent près du village où les disciples devaient aller. Jésus fait semblant d'aller plus loin. 29Mais les deux hommes lui disent en insistant : « Reste avec nous ! C'est le soir et bientôt il va faire nuit. » Jésus entre dans la maison pour rester avec eux. 30Il se met à table avec eux. Il prend le pain et dit la prière de bénédiction. Ensuite, il partage le pain et il le leur donne. 31Alors, les disciples voient clair et ils reconnaissent Jésus. Mais, au même moment, Jésus disparaît. 32Ils se disent l'un à l'autre : « Oui, il y avait comme un feu dans notre cœur, pendant qu'il nous parlait sur la route et nous expliquait les Livres Saints ! » 

33Ils se lèvent et ils retournent tout de suite à Jérusalem. Ils arrivent dans la ville, là où les onze disciples et tous les autres sont réunis. 34Tous disent aux deux disciples : « C'est bien vrai, le Seigneur s'est réveillé de la mort ! Simon l'a vu ! » 35Les deux disciples leur racontent ce qui s'est passé sur la route et ils disent : « Nous avons reconnu Jésus quand il a partagé le pain. » 

Ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.
- 1 Corinthiens 2 : 9 


Je quittais le travail plus tôt que d’habitude et décidais d’emprunter une route panoramique pour me rendre à la maison. Normalement, je voyais les collines, les champs pittoresques et vivants, et les chevaux en train de brouter le long de la route. Mais ce jour-là, tout ce que je pouvais voir était du brouillard, de la pluie et du brouillard. J’avais l’impression de conduire dans le néant. Le trajet de retour était l’écho de ma vie à ce moment-là. Je venais de recevoir une lettre me laissant entendre que je risquais de perdre mon emploi. On m’expliquait dans le détail ce qui allait arriver: mon avenir était incertain. Je traversais un temps brumeux dans la vie et devais faire confiance à Dieu pour être dirigé.

Pensée du jour

Quand je chemin qui est devant nous s’avère incertain, je peux faire confiance à Dieu pour me diriger.

Quelques mois plus tard, je conduisais à nouveau sur la même route. Le soleil illuminait le paysage et je pouvais tout distinguer autour de moi. Encore une fois, ce décor ne faisait que refléter l’humeur de ma vie présente. J’avais obtenu un nouvel emploi, et il y avait une direction nette de la part de Dieu pour ma vie. Le Seigneur, une fois de plus, m’avait fait traverser le brouillard pour me conduire à nouveau dans la lumière et la beauté de la vie.

Nous sommes tous confrontés à des temps d’incertitude lorsque le chemin devant nous manque de clarté. Nous pouvons souvent ne pas comprendre pourquoi telle ou telle chose se produit ni où tout cela va finir. Tout comme les deux disciples qui allaient à Emmaüs ont fini par reconnaître Jésus, il arrive parfois que nos yeux s’ouvrent soudainement et que nous comprenions alors le dessein et la direction de Dieu. Même lorsque nous n’en sommes pas conscients, Dieu est toujours avec nous.

(M.) Chris Hall (Berkshire, Angleterre) 

Prière : Dieu fidèle, aide-nous à faire confiance à ton orientation, même quand nous ne pouvons pas voir tout le trajet devant nous. Amen.
SUJET DE PRIERE : la personne qui a perdu son emploi. 

 

Dons pour le service - Exode 35.30-36.1

Jeudi 25 Août 2016 

LIRE : Exode 35:30 - 36:1  (PdV)

Bessalel et Oholiab sont chargés des travaux

30Moïse dit aux Israélites : « Voyez, le SEIGNEUR a choisi Bessalel, fils d'Ouri et petit-fils de Hour, de la tribu de Juda. 

31Il l'a rempli de son esprit pour le rendre très habile et intelligent. Bessalel connaît toutes sortes de techniques : 

32il sait faire de belles choses, il sait travailler l'or, l'argent et le bronze. 

33Il sait tailler les pierres précieuses et les monter sur des objets, il sait sculpter le bois. En un mot, il sait tout faire. 

34De plus, le SEIGNEUR lui a donné de savoir enseigner ces techniques. Il a fait ce don aussi à Oholiab, fils d'Ahissamak, de la tribu de Dan. 

35Il les a rendus habiles pour faire les travaux suivants : tailler des pierres précieuses, dessiner, broder de la très belle laine violette, rouge clair ou rouge foncé, broder du lin fin et tisser. Ils sont capables de faire n'importe quel travail d'artisan et de créer de belles choses. 

1« Le SEIGNEUR a donné l'habileté et l'intelligence à Bessalel, à Oholiab et à d'autres artisans. Ainsi ils pourront faire les travaux nécessaires à son service dans le lieu saint. Ils feront donc tout ce que le SEIGNEUR a commandé. »

Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu.
- 1 Pierre 4 : 10

Je fais du crochet depuis mon adolescence. J’apprécie la douceur du fil, quand il glisse entre mes doigts. Je prends plaisir à mélanger les fils roses, verts, bleus et jaunes et à voir prendre forme la couverture de bébé. 

Pensée du jour

Quel don puis-je utiliser pour glorifier Dieu ?

Au fil des ans, j’ai donné plusieurs articles crochetés en cadeaux; mais jusqu’à une date récente, je n’avais pas pensé utiliser le don du crochet comme un ministère. Dieu pourrait-il utiliser le crochet comme un moyen pour aider à amener les autres au Seigneur ? Je cherchais des réponses dans la Bible, et j’ai trouvé qu’au temps de Moïse Dieu avait appelé des artisans qualifiés à construire le tabernacle. Et Dieu a utilisé les talents en couture de Tabitha pour servir les autres. (Voir Actes 9: 36-42) 

J’ai commencé alors un ministère dans mon église : nous cherchions d'abord à identifier les besoins dans la communauté avant de crocheter des articles en tricot en réponse à ces besoins. À chaque article, nous attachions une carte avec un verset biblique pour que les bénéficiaires puissent être attirés vers le Christ. 

Si nous permettons à Dieu de le faire, Dieu peut et va utiliser tous nos talents. Je me sens bénie de savoir que les foulards, les casquettes, les cravates et les chaussons de bébé que j’ai crochetés vont aider d’autres personnes à connaître l’amour de Jésus. 

(Mme) Nancy C. Todd (Kentucky) 

Prière : Merci, ô Dieu, d’utiliser nos simples dons pour servir les autres. Au nom du Christ, nous prions. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui cherchent un moyen de servir. 

La paix intérieure - Psaume 139.1-12

Mercredi 24 Août 2016 

LIRE : Psaume 139 : 1-12 (PdV)

Seigneur, tu me connais parfaitement

1Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale.

SEIGNEUR, tu regardes jusqu'au fond de mon cœur

et tu me connais.

2Tu sais quand je m'assois et quand je me lève, 

longtemps à l'avance, tu sais ce que je pense.

3Tu sais quand je marche et quand je me couche, 

et tu connais toutes mes actions.

4Je n'ai pas encore ouvert la bouche, 

tu sais déjà tout ce que je vais dire ! 

5Tu es derrière moi, tu es aussi devant moi, 

tu poses ta main sur moi.

6Tu me connais parfaitement. 

Pour moi, c'est trop beau, 

cela dépasse tout ce que je peux comprendre.

7Où aller loin de toi ? 

Où fuir loin de ton regard ? 

8Si je monte au ciel, tu es là, 

si je me couche au milieu des morts, te voici.

9Si je m'envole sur les ailes du matin 

pour aller au-delà des mers, 

10même là, tu me conduis par la main 

et tu me tiens solidement.

11Je peux dire : « Je veux me cacher complètement dans l'obscurité. 

Que le jour devienne nuit autour de moi ! »

12Mais pour toi, même l'obscurité est lumière, 

et la nuit est claire comme le jour.

Obscurité ou lumière, pour toi c'est la même chose.

Tire mon âme de sa prison, afin que je célèbre ton nom !
Les justes viendront m’entourer, quand tu m’auras fait du bien. - Psaumes 142 : 7 

J‘ai récemment développé une amitié avec le fils de mon ami qui est en prison. Quand je lis ses lettres, je suis souvent frappée par sa capacité à appréhender en profondeur sa vie. Dans une lettre, il a expliqué la manière dont il demeurait concentré sur des choses positives: la communion avec Dieu et le fait de permettre à la Parole de Dieu de le soutenir, de l’encourager et de le réconforter quand il avait des pensées négatives et destructrices. Parfois, il incluait quelques unes de ses citations bibliques préférées. 

Pensée du jour

Parce que Dieu m’a affranchi, je suis effectivement libre.

J’ai appris par les lettres de mon ami que nos esprits pouvaient être libres, peu importe où nous étions - même à des endroits inconfortables. 

A l’inverse, nous pouvons être physiquement libres de nous déplacer et être à la recherche de la paix, et nos esprits être dans l’incapacité de trouver cette paix véritable. Si nous sommes honnêtes, nous pouvons tous admettre connaitre cette forme de confinement qui menace notre paix. 

Que nous soyons en prison ou non, le message du Psaume 139 peut nous apporter la paix. Où que nous soyons, où que nous allions, Dieu est là. Ceux que Dieu affranchit sont réellement libres! 

(Mme) Sharon Owens-Davis (New Jersey) 

Prière : O Seigneur, tu es notre berger, et nous ne manquerons de rien. Oui, le bonheur et la grâce nous accompagneront Tous les jours de notre vie. (Voir Psaume 23.) Nous sommes éternellement reconnaissants. Amen. 

SUJET DE PRIERE : ceux qui sont en prison. 

Retour à la maison - Luc 15.11-24

Mardi 23 Août 2016 

LIRE : Luc 15 : 11-24 (PdV)

Un père retrouve son fils perdu

11Jésus dit encore : « Un homme a deux fils. 12Le plus jeune dit à son père : “Père, donne-moi ma part d'héritage.” Alors le père partage ses richesses entre ses deux fils. 13Quelques jours après, le plus jeune fils vend tout ce qu'il a reçu et il part avec l'argent dans un pays éloigné. Là, il se conduit très mal et il dépense tout son argent. 14Quand il a tout dépensé, une grande famine arrive dans le pays, et le fils commence à manquer de tout. 15Il va travailler pour un habitant de ce pays. Cet homme l'envoie dans les champs garder les cochons. 16Le fils a envie de manger la nourriture des cochons, mais personne ne lui en donne. 17Alors il se met à réfléchir. Il se dit : “Chez mon père, tous les ouvriers ont assez à manger, et même ils en ont trop ! Et moi, ici, je meurs de faim ! 18Je vais partir pour retourner chez mon père et je vais lui dire : Père, j'ai péché contre Dieu et contre toi. 19Je ne mérite plus d'être appelé ton fils. Fais comme si j'étais l'un de tes ouvriers.” 20Il part pour retourner chez son père. « Le fils est encore loin. Mais son père le voit et il est plein de pitié pour lui. Il court à sa rencontre, il le serre contre lui et l'embrasse.21Alors le fils dit à son père : “Père, j'ai péché contre Dieu et contre toi, je ne mérite plus d'être appelé ton fils.” 22Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite ! Apportez le plus beau vêtement et habillez mon fils. Mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds. 23Amenez le veau qu'on a fait grossir et tuez-le. Mangeons et faisons la fête. 24Oui, mon fils qui est là était mort et il est revenu à la vie. Il était perdu et il est retrouvé ! ” Ils commencent à faire la fête. 

25« Pendant ce temps, le fils aîné travaillait dans les champs. Quand il revient et s'approche de la maison, il entend de la musique et des danses. 26Il appelle un des serviteurs et il lui demande ce qui se passe. 27Le serviteur lui répond : “C'est ton frère qui est arrivé. Et ton père a fait tuer le gros veau, parce qu'il a retrouvé son fils en bonne santé.” 

Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa.
- Luc 15 : 20 


Ma femme et moi, nous sommes allés à l’aéroport pour chercher notre fille à son retour d’une visite à sa grand-mère. Nous avons attendu à l’extrémité du long couloir où arrivaient tous les passagers et finissaient par émerger. Le nombre personnes venues accueillir leurs proches augmentait au fur et à mesure que les gens se rassemblaient et scrutaient avec inquiétude dans le tunnel carrelé l’arrivée de leurs proches. 

Le soulagement et l’excitation envahissaient les visages lorsque que les gens repéraient et accueillaient ceux pour lesquels ils avaient attendu. Les gens abandonnaient leurs postes et se précipitaient pour de joyeuses retrouvailles. Comme nous faisions des va-et-vient dans l’attente fébrile de cette personne spéciale,  de savoir qu’elle était saine et sauve, je pensais à l’amour de Dieu pour nous. 

Pensée du jour

Dieu est toujours prêt à me souhaiter la bienvenue.

Je sais que Dieu nous regarde et nous attend avec la même envie. Dieu désire nous voir, nous accueillir, et embrasser chacun de nous. Nul ne saura jamais nous aimer avec autant de profondeur et d’intensité que Jésus, qui se donna pour nous sur la croix. Je reste assuré en sachant que si quelque péché, tentation ou erreur nous éloignent parfois dans une « contrée lointaine », comme le fils dans la lecture d’aujourd’hui, la promesse du pardon nous attend dès lors que nous revenons nous jeter dans les bras d’amour de Dieu. 

(M.) Joey Yow (Caroline du Nord) 


Prière : Tendre Père, nous te remercions pour les familles et les amis qui nous aiment. Nous te remercions pour ton amour et ta présence dans notre vie terrestre et pour ta promesse que tu seras pour toujours avec nous dans notre demeure éternelle. Amen. 

SUJET DE PRIERE : Ceux qui sont séparés des êtres chers.


Dieu répond aux prières - 2 Samuel 12.15-23

Lundi 22 Août 2016 

LIRE : 2 Samuel 12 : 15-23 (PdV)

15Ensuite Natan rentre chez lui. Le SEIGNEUR envoie une maladie à l'enfant que la femme d'Urie a donné à David.

L'enfant de David et de Batchéba meurt

16David supplie Dieu pour l'enfant. Il se met à jeûner, et quand il rentre chez lui pour la nuit, il couche par terre. 17Ses serviteurs les plus respectés viennent auprès de lui et ils l'invitent à se relever. Mais le roi refuse et ne veut rien manger avec eux. 18Au bout d'une semaine, l'enfant meurt. Les serviteurs ont peur de le dire à David. Ils pensent : « Quand l'enfant vivait encore, nous avons parlé au roi. Il ne voulait pas nous écouter. Comment lui annoncer maintenant que l'enfant est mort ? Il risque de réagir très mal. » 19David les voit parler tout bas entre eux. Il comprend que l'enfant est mort. Il demande à ses serviteurs : « Est-ce que mon fils est mort ? » Ils répondent : « Oui, il est mort. » 20Alors David se relève de terre. Il se lave, se parfume et change de vêtements. Puis il va dans la maison du SEIGNEUR pour l'adorer. Ensuite il rentre chez lui, il demande qu'on lui serve un repas et se met à manger.21Ses serviteurs lui demandent : « Qu'est-ce que tu fais là ? Quand ton fils vivait encore, tu jeûnais et tu pleurais. Maintenant qu'il est mort, tu te relèves de terre et tu manges ! » 22Le roi répond : « Oui, quand l'enfant vivait encore, je jeûnais et je pleurais. Je me disais : “Qui sait ? Le SEIGNEUR aura peut-être pitié de moi, et l'enfant vivra.” 23Maintenant qu'il est mort, à quoi sert de jeûner ? Je ne pourrai pas le faire revenir à la vie ! Moi, j'irai vers lui, mais lui ne reviendra pas vers moi. »

L’Éternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point ; ne crains point, et ne t’effraie point.
- Deutéronome 31 : 8 

Quand mon mari était gravement malade, je priais et jeûnais, demandant à Dieu de le guérir, mais mon mari est mort. A ce moment-là, je ne pouvais pas comprendre pourquoi Dieu n’avait pas répondu à ma prière. Mais pendant mon temps de deuil un ami a partagé avec moi l’histoire de David rapportée dans la lecture d’aujourd’hui. J’ai trouvé de la force dans les paroles de David quand il a dit : « Puis-je le faire revenir ? Je vais vers lui, mais il ne reviendra pas à moi ».

Pensée du jour

La vie continue et Dieu nous accompagne.

Dieu répond à nos prières, mais pas toujours de la manière que nous le souhaitons ou l’attendons. Dans 2 Samuel, le fils de David est malade. David jeûne et prie désespérément pour que l’enfant vive, quand bien même il savait que Dieu avait clairement dit que l’enfant allait mourir. David pensait que sa prière et le jeûne pourraient changer l’issue – mais cela n’a pas été le cas. Dieu n’a pas guéri le fils de David ou mon mari, mais Dieu est resté présent. 

Perdre un être cher est douloureux, mais nous pouvons apprendre à aller de l’avant. Nous pouvons nous fortifier dans la promesse de Dieu à Paul : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse »  (2 Cor. 12:9). Lorsque nous nous appuyons sur la grâce de Dieu, jour après jour et permettons à Dieu de restaurer notre âme blessée, la vie va continuer, et Dieu sera toujours là pour nous. 

(Mme) Rhoda Gowarto Manzo (Gombe, Nigeria) 

Prière : Seigneur, réconforte-nous quand nous pleurons et donne-nous la grâce d’aller de l’avant, sachant que tu seras avec nous. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les personnes dont le conjoint est décédé. 


Dieu est à l’oeuvre - Ephésiens 2.1-10

Dimanche 21 Août 2016 

LIRE : Éphésiens 2 : 1-10 (PdV)

Dieu donne la vie avec le Christ

1Autrefois, vous étiez morts à cause de vos fautes, à cause de vos péchés. 2Vous viviez dans le péché en suivant les forces de ce monde. Vous obéissiez au chef des puissances mauvaises qui règnent entre ciel et terre. Ce chef, c'est l'esprit du mal qui agit maintenant chez ceux qui désobéissent à Dieu. 3Autrefois, nous aussi, nous faisions tous partie de ces gens-là quand nous vivions selon nos désirs mauvais. Nous obéissions à ces désirs et à nos pensées mauvaises. À cause de notre nature, nous méritions la colère de Dieu comme les autres. 

4Mais Dieu est riche en pitié et il nous aime d'un grand amour. 5C'est pourquoi, à nous qui étions morts à cause de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ. Oui, vous êtes sauvés grâce à la bonté de Dieu. 6Avec le Christ Jésus, il nous a réveillés de la mort et avec lui encore, il nous a fait asseoir dans les cieux. 7Ainsi, en montrant sa bonté pour nous dans le Christ Jésus, Dieu a voulu prouver pour toujours la richesse extraordinaire de ses bienfaits. 8En effet, vous êtes sauvés grâce à la bonté de Dieu, et parce que vous croyez. Cela ne vient pas de vous, c'est Dieu qui vous donne le salut. 9Ce salut ne vient pas de vos actions à vous, donc personne ne peut se vanter ! 10Oui, c'est Dieu qui nous a faits. Il nous a créés dans le Christ Jésus pour que nous menions une vie riche en actions bonnes. Et ces actions, Dieu les a préparées pour que nous les fassions.

Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu, et je raconterai ce qu’il a fait à mon âme.
- Psaume 66 : 16 

Chaque dimanche, j’aborde le culte en pleine possession de mes émotions. Mais cela ne dure pas souvent. Un verset ou une phrase d’un hymne que j’ai chanté pendant des décennies me frappe d’une manière entièrement nouvelle. Je réfléchis à la façon dont Dieu a œuvré dans ma vie, dans la vie de mes proches, et des membres de l’église que je fréquente. Un flot de souvenirs et de sentiments se répand en moi. Je suis inondé de gratitude pour la grâce et la miséricorde de Dieu, et j’en ai les larmes aux yeux. 

Pendant de nombreuses années, je ne pouvais pas m’imaginer debout dans l’église, sans complexe pour mon manque de sang-froid. Je ne pouvais pas m’imaginer être à l’aise pour parler de ma foi, ou pour prier en public. Puis, à travers de nombreuses expériences différentes, pas toutes positives, Dieu a brisé ma carapace faite d’insécurité et d’autoprotection. Dieu a mis des agents de Sa grâce sur mon chemin et m’a porté à les accepter et à les aimer. Quand j’ai finalement compris que Dieu était présent et actif dans ma vie et dans la vie des autres, j’ai pris plus confiance en ma foi et je me suis plus engagé à grandir en elle. 

Pensée du jour

Comment ma réponse à la grâce de Dieu a-t-elle évolué au fil du temps ?

Certains peuvent penser que Dieu est abstrait et lointain. Mais pour moi, c’est le contraire qui est vrai. Le Saint-Esprit peut transformer la façon dont nous faisons l’expérience de Dieu, en nous invitant dans une relation personnelle avec notre Créateur. 

(M.) Hayes Mizell (Caroline du Sud) 

Prière : Dieu de grâce, je te remercie d’être avec nous chaque jour. Donne-nous le courage de répondre de façon authentique. Amen. 

SUJET DE PRIERE : Les conducteurs de culte. 

Les obstacles - Marc 2.1-5

Samedi 20 Août 2016 

LIRE : Marc 2 : 1-5 (PdV)

Jésus guérit un homme paralysé

Quelques jours après, Jésus revient à Capernaüm. On apprend qu'il est à la maison. Beaucoup de monde se rassemble, et il ne reste plus de place, même pas dehors devant la porte. Jésus leur annonce la parole de Dieu. Des gens arrivent pour lui amener un homme paralysé. Quatre personnes portent le malade, mais, à cause de la foule, ils ne peuvent pas le placer devant Jésus. Alors, ils enlèvent une partie du toit au-dessus de l'endroit où Jésus se trouve. Et, par ce trou, ils font descendre le paralysé couché sur sa natte. Quand Jésus voit leur foi, il dit au paralysé : « Tes péchés sont pardonnés. »

Comme ils ne pouvaient l’aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché.
- Marc 2 : 4 


Le jour où Jésus était à Capharnaüm, quatre hommes ont su que quelqu’un avait besoin de Jésus. Ils partent alors chercher leur ami. Quand ils arrivent à la maison, ils ne peuvent y entrer à cause de la foule. 

Dans cette histoire, je vois trois groupes de personnes. Il y a l’homme qui ne peut pas marcher. Il y a les aides qui tentent d’amener leur ami à Jésus. Et enfin il y a les obstacles – la foule. Les gens dans la foule ne cherchaient pas délibérément à empêcher le paralytique de rencontrer Jésus; beaucoup d’entre eux ne se sont même pas rendu compte qu’ils empêchaient son approche. 

Pensée du jour

Je peux être une aide ou un obstacle. Que serai-je aujourd’hui ?

Combien de fois avons-nous été comme cette foule? Ceux qui ont faim ont besoin de nourriture. Les prisonniers ont besoin de quelqu’un pour leur rendre visite. Mon église a besoin de bénévoles. La liste est longue. Que suis-je en train de faire? Je réalise, souvent trop tard, que j’ai même été un obstacle dans le processus. J’ai appris que, pour être de fidèles aides et travailleurs au service du Christ, tout mon être était requis. Nos yeux et nos oreilles sont requis pour reconnaître les besoins autour de nous ; nos mains et nos pieds le sont pour faire l’œuvre, nos cœurs pour reconnaître quand nous devenons des obstacles et mettre en action notre compassion pour fournir des soins aux personnes dans le besoin. 

(Mme) Lynda Prevatt (Alabama) 

Prière : Seigneur, fais de nous des instruments à ton service. Aide-nous à reconnaître les besoins des autres et à te servir fidèlement. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les ministères dans mon église. 

Les ténèbres et la lumière - Genèse 1.14-19

Vendredi 19 août 2016 

LIRE : Genèse 1 : 14-19 (PdV)

14Dieu dit : « Que des lumières dans le ciel séparent le jour et la nuit ! Elles marqueront les fêtes, les jours et les années. 15Dans le ciel, elles serviront à éclairer la terre. » Et cela arrive. 16Ainsi, Dieu fait les deux grandes sources de lumière : la plus grande pour commander au jour, et la plus petite pour commander à la nuit. Il fait aussi les étoiles. 17Dieu les place dans le ciel pour éclairer la terre, 18pour commander au jour et à la nuit et séparer la lumière de l'obscurité. Dieu voit que c'est une bonne chose. 19Il y a un soir, il y a un matin. Voilà le quatrième jour.

La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. 

- Jean 1 : 5 

Ma mère était une adolescente en Norvège pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle m’a dit ce que c’était de grandir dans un pays en état de siège. Entre autres choses, elle a mentionné combien l’obscurité était totale la nuit. Tout le monde devait assombrir les fenêtres, et aucun lampadaire n’était allumé – pour éviter que les bombardiers ennemis ne puissent identifier leurs cibles. 

Un soir, au cours d’une période assez difficile de ma vie, je priais. Tout à coup, j’ai imaginé une maison située dans l’obscurité totale, avec tous les stores tirés mais entièrement éclairée à l’intérieur. Ensuite, les stores ont été tirés et la lumière coulait dans les ténèbres. Mais l’obscurité n’a pas coulé dans la lumière ! 

Pensée du jour

Le désespoir ne peut jamais vaincre l’amour du Christ.

Cette vision a renouvelé mon espoir. Le désespoir qui menaçait de me submerger ne pouvait pas subsister devant l’amour de Jésus- Christ. Il est en moi et il m’entoure. 

Les combats de la vie sont inévitables. Mais quand nous restons proches de Jésus dans toutes les circonstances, nous serons en sécurité : « Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. » (Rom. 14:8). 

(Mme) Elin Ulmo Hunnes (Volda, Norvège)

Prière : Merci, Jésus, de me porter à travers les jours difficiles. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les personnes dans les pays en guerre. 

Un changement survient - Esaïe 43.14-21

Jeudi 18 Août 2016 

LIRE : Ésaïe 43 : 14-21 (PdV)

Le Seigneur envoie quelqu'un à Babylone

14Voici ce que dit le SEIGNEUR

votre libérateur, le Dieu saint d'Israël : 

« Pour vous, j'envoie quelqu'un à Babylone.

Je vais faire tomber les portes qui protègent la ville.

Alors, chez les Babyloniens, 

les cris de joie deviendront des chants de deuil.

15Je suis le SEIGNEUR, votre Dieu saint, 

le Créateur d'Israël, votre Roi. »

Le Seigneur ouvre un nouveau chemin dans le désert

16Autrefois, le SEIGNEUR

a ouvert un chemin dans la mer, 

une route à travers l'eau puissante.

17Il a fait sortir des chars et des chevaux, 

l'armée avec sa puissance militaire.

Ils sont tombés pour ne plus se relever.

Ils se sont éteints, 

ils ont brûlé comme la mèche d'une lampe.

18Maintenant, le SEIGNEUR dit : 

« Ne pensez plus à ce qui est déjà arrivé, 

oubliez le passé.

19En effet, je vais faire quelque chose de nouveau, 

qui grandit déjà.

Est-ce que vous ne le voyez pas ? 

Oui, je vais ouvrir un chemin

dans le désert, 

je vais faire couler des fleuves

dans ce lieu sec.

20Les animaux sauvages, 

les chacals et les autruches

me rendront honneur

car j'ai fait couler de l'eau dans le désert, 

des fleuves dans ce lieu sec.

Oui, je veux donner à boire

au peuple que j'ai choisi.

21Ce peuple que j'ai formé pour moi 

chantera ma louange. »

Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés;
- Actes 2 : 38 


En tant que pasteur affecté à une nouvelle église, sur une décision de mon évêque, je sais à quel point le changement peut être s’avérer difficile. De nouveaux visages, de nouveaux noms, de nouvelles idées, apprendre de nouvelles façons pour les gens de vivre les uns avec les autres, sont quelques-uns des défis que l’on rencontre dans chaque nouvelle résidence. 

Pensée du jour

Le Christ marche avec moi à travers tous les changements.

Recevoir un nouveau pasteur peut tout aussi bien être une transition difficile pour les communautés locales. Sur quoi le nouveau pasteur mettra-t-il l’accent ? Aurons-nous besoin de changer notre objectif sur le plan missionnaire ? Aurons-nous des divergences théologiques ? 

Comme Jésus l’a prêché et enseigné, il a appelé les gens à changer leurs cœurs, leurs anciennes façons de vivre et de penser. Le Christ a appelé ceux qui ont entendu sa voix à vivre pour Dieu et pour leur prochain, et de ne pas trop penser à eux-mêmes. Nous ferons tous face au changement dans nos vies. Nous savons que l’inquiétude, la confusion et la peur en font souvent partie. Que les changements interviennent dans nos églises, nos familles, nos environnements professionnels ou dans nos relations, nous devons savoir que le Christ marche toujours avec nous à travers ces changements. 

Nous ne sommes jamais seuls ; les changements auxquels nous faisons face peuvent approfondir notre vie spirituelle quand nous nous en remettons plus totalement en Christ. 

(M.) Jerry W. Krueger (Ohio) 

Prière : Dieu très Saint, accompagne-nous quand nous vivons des changements. Aide-nous à te faire confiance chaque jour alors que tu guides nos pas. Au nom de Jésus, Amen. 

SUJET DE PRIERE : les églises accueillant un nouveau pasteur. 

Mon tout - Marc 12.41-44

Mercredi 17 Août 2016 

LIRE : Marc 12 : 41-44 (PdV)

La veuve pauvre

41Dans le temple, il y a un endroit où les gens donnent de l'argent en offrande. Jésus s'assoit en face et il regarde ce qu'ils font. De nombreux riches mettent beaucoup d'argent. 42Une veuve pauvre arrive, et elle met deux pièces qui ont très peu de valeur. 43Alors Jésus appelle ses disciples et leur dit : « Je vous le dis, c'est la vérité : cette veuve pauvre a donné plus que tous les autres. 44En effet, tous les autres ont mis de l'argent qu'ils avaient en trop. Mais elle, qui manque de tout, elle a donné tout ce qu'elle possédait, tout ce qu'elle avait pour vivre. » 

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.
- Marc 12 : 30 


La veuve de la lecture du jour savait que des sacrifices qui paraissaient modestes aux yeux de certains pouvaient être douloureux. Elle a mis soigneusement son argent dans le tronc du temple. S’est-elle demandée le bien qu’une si "petite" offrande pouvait faire ? A-t-elle douté que Dieu remarquerait combien ce geste lui coûterait réellement? 

Parfois je me demande si Dieu se soucie vraiment des petites décisions que nous prenons. Quand je lis cette histoire, je sais que Dieu remarque combien nos sacrifices nous coûtent. Quand nous offrons à Dieu quelque chose d’aussi « modeste » que d’avoir une pensée sainte quand nous désirons être critiques, que nous avançons dans l’épreuve dans la joie plutôt que dans l’amertume, ou que nous aimons quelqu’un qui nous irrite, Dieu remarque nos efforts pour l’honorer et lui obéir. Cependant, l’inverse est également vrai. Dieu sait quand ce que je « sacrifie » me coûte peu. 

Pensée du jour

Que serai-je disposé à sacrifier à Dieu aujourd’hui ?

Je sais que Dieu me pardonne si je ne m’investis pas dans la vie des autres, mais je me rends compte que ce n’est pas la meilleure façon de répondre à l’immense grâce salvatrice de Dieu. 

Par amour, je veux servir Dieu, non pas en donnant juste un peu, ni même en donnant beaucoup, mais en offrant tout ce que Dieu m’a donné. Dieu mérite mon tout! 

(Miss) Bliss Baird (Kansas) 

Prière : Seigneur, nous voulons t’offrir tout ce que nous avons. Donne-nous des occasions de te donner notre tout - tout notre cœur, âme, esprit et force. Amen. 

SUJET DE PRIERE : quelqu’un qui s’est sacrifié pour moi. 

La gloire du Seigneur - Psaume 19.1-5

Mardi 16 Août 

LIRE : Psaume 19 : 1-5 (PdV)

La création et la loi disent la grandeur de Dieu !

1Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale.

2Le ciel raconte la gloire de Dieu, 

toutes les étoiles annoncent ce qu'il a fait.

3Chaque jour raconte cela au jour suivant, 

chaque nuit le fait connaître à la nuit qui la suit.

4Ce n'est pas un discours, il n'y a pas de paroles, 

aucun son ne se fait entendre.

5Mais leur message parcourt toute la terre, 

et il se répand jusqu'au bout du monde.

Là-haut, Dieu a planté une tente pour le soleil.

Les cieux racontent la gloire de Dieu,
et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains. - Psaumes 19 : 1 

Un week-end, j’ai décidé de me livrer à l’une de mes activités préférées : faire une promenade à vélo au lever du jour. J’aime sentir l’air du matin, en regardant la rosée sur l’herbe, et entendre le chant des oiseaux. Quand j’ai commencé mon tour, j’ai commencé à louer Dieu pour toutes les choses merveilleuses qu’Il a faites et créées. Je remarquais alors le soleil en train de se lever à l’horizon. Je me suis arrêté quelques minutes pour savourer cette vue magnifique et m’émerveiller des capacités artistiques de notre Créateur. Combien merveilleux est ce Dieu qui peut créer des paysages aussi sublimes ! Le verset cité ci-dessus m’est venu à l’esprit. 

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais louer Dieu pour la beauté de la création.

Souvent, nous sommes trop occupés pour remarquer l’œuvre créatrice de Dieu. Nous sommes tellement pris dans nos routines quotidiennes, avec l’agitation de la vie, que nous ne nous arrêtons pas même un instant pour prendre la mesure de ce que Dieu a créé - les cieux et la terre. 

Lorsque nous ralentissons suffisamment notre course pour contempler l’œuvre de Dieu, nous sommes alors remplis de louanges et prêts à vivre chaque jour avec un sens d’étonnement face à la gloire de notre Dieu. 

(M.) Todd Diedrich (Wisconsin) 

Prière : Tendre Père, merci d’avoir créé les cieux et la terre admirables et majestueux pour nous aider à te connaître plus intimement. Aide-nous à ne jamais oublier de t’en donner la gloire. Amen. 

SUJET DE PRIERE : être de bons intendants de la création. 

L’invitation de Dieu - Philippiens 2.1-11

Lundi 15 Août 2016 

LIRE : Philippiens 2 : 1-11 (PdV)

Le Christ s'est fait serviteur

1Le Christ vous rend plus forts. Son amour vous donne du courage et son Esprit vous unit. Vous êtes pleins de tendresse et de pitié les uns pour les autres. C'est vrai, n'est-ce pas ? 2Eh bien, remplissez-moi de joie en vous mettant d'accord. Ayez un même amour, un même cœur, une même pensée. 3Ne faites rien pour passer devant les autres ou pour que les autres vous admirent, cela ne vaut rien. Au contraire, soyez simples et pensez que les autres sont meilleurs que vous. 4Ne cherchez pas votre intérêt à vous, mais cherchez l'intérêt des autres. 5Entre vous, conduisez-vous comme des gens unis au Christ Jésus. 

6Lui, il est l'égal de Dieu, parce qu'il est Dieu depuis toujours. Pourtant, cette égalité, il n'a pas cherché à la garder à tout prix pour lui. 7Mais tout ce qu'il avait, il l'a laissé. Il s'est fait serviteur, il est devenu comme les hommes, et tous voyaient que c'était bien un homme. 8Il s'est fait plus petit encore : il a obéi jusqu'à la mort, et il est mort sur une croix ! 9C'est pourquoi Dieu l'a placé très haut et il lui a donné le nom qui est au-dessus de tous les autres noms. 10Alors tous ceux qui sont dans le ciel, sur la terre et chez les morts tomberont à genoux quand ils entendront le nom de Jésus. 11Et tous reconnaîtront ceci : Jésus-Christ est le Seigneur, pour la gloire de Dieu le Père.

Si quelqu’un me sert, qu’il me suive; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera.
- Jean 12 : 26 

Récemment, lors d’une réunion de notre groupe de prière, notre pasteur nous a demandé de partager dans quelles circonstances nous avons accepté le Christ comme Sauveur. Beaucoup dans le groupe ont parlé d’expériences dramatiques dans leur cheminement personnel : des larmes, des rires, un fort renouvellement de la foi, de l’espérance pour le futur, et surtout une transformation immédiate dans leur vie. Beaucoup ont également déclaré avoir entendu la voix de Dieu. 

Pensée du jour

Je sers Dieu quand je sers mon prochain.

Honnêtement , je peux dire que mon expérience n’a pas été aussi vive ni dramatique. En fait, je pense que Dieu ne m’a jamais parlé directement. 

Cependant, je sais que Dieu m’a amenée dans une nouvelle direction quand j’ai eu une très grande envie de servir les gens dans le besoin. Depuis, mes efforts ont été axés sur les membres âgés de ma congrégation qui ne sont plus en mesure de préparer leurs propres repas. Je prépare des repas pour eux plusieurs fois par semaine. Je trouve une grande satisfaction dans ce ministère et me sens bénie d’obéir à l’appel du Christ à venir en aide au prochain. 

(Mme) Ivette Rivera (Porto Rico) 

Prière : Dieu d’amour, nous sommes reconnaissants de l’impulsion de l’Esprit Saint à aider ceux dans le besoin. Comme Jésus nous l’a enseigné, nous prions : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen. » 

SUJET DE PRIERE : les banques alimentaires.

Grande est ta fidélité - Lamentations 3.19-23

Dimanche 14 Août 2016 

LIRE : Lamentations 3 : 19-23 (PdV)

19Je suis dans le malheur 

et je ne sais pas où je vais.

Penser à mon malheur

est pour moi comme un poison amer.

20J'y pense sans arrêt, 

je ne peux pas oublier, 

et je suis abattu.

21Mais voici la pensée 

qui me vient à l'esprit, 

voici pourquoi j'espère : 

22La bonté du SEIGNEUR n'est pas épuisée, 

il n'a pas fini de montrer son amour.

23Chaque matin, 

sa bonté et son amour sont tout neufs.

Oui, ta fidélité est immense !

Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisés, ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin.
Oh ! que ta fidélité est grande.
- Lamentations 3 : 22-23 

Parfois, j’ai le sentiment d’être dépassé par mes responsabilités professionnelles et familiales. Je peine parfois à subvenir aux besoins de ma famille. Quand le découragement me gagne, je pense souvent au prophète Jérémie. Jérémie a passé toute sa vie au service de Dieu. Il a été appelé à prophétiser la ruine de Juda à un peuple têtu qui avait refusé d’écouter et de se repentir. Cette tâche semble-t-il vaine a souvent valu à Jérémie des agressions verbales et des violences physiques (voir Jér. 11:19). 

Pensée du jour

Où ai-je vu la fidélité de Dieu aujourd’hui ?

Vers la fin de sa longue vie, Jérémie était assis dans les ruines calcinées de Jérusalem pour réfléchir à sa vie et au jugement de Dieu sur Juda. Il avait le droit de se plaindre. Au lieu de cela, il a loué la fidélité et la miséricorde de Dieu chaque matin! Il a rejeté le désespoir, même dans les ruines de sa ville, et a choisi de placer son espoir en Dieu (Voir Jér. 42). 

Quand je tends vers le désespoir, je me souviens de la grande foi de Jérémie, et tous les matins je me lève dans la prière, reconnaissant pour les compassions et la fidélité de mon Créateur! 

(M.) Jim Weems (Mississippi) 

Prière : Tendre Père, je te remercie pour les grâces que tu nous renouvelles chaque matin. Aide-nous à nous tourner vers toi quand le désespoir nous assaille. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les familles vivant dans la précarité. 

Être un missionnaire - 1 Pierre 4.12-16

Samedi 13 Août 2016 

LIRE : 1 Pierre 4 : 12-16 (PdV)

Souffrir à cause de la foi chrétienne

12Amis très chers, vous êtes dans le feu de la souffrance. Ne soyez pas surpris, ce n'est pas étonnant ! Ce feu va montrer ce que vous valez. 13Si vraiment vous participez aux souffrances du Christ, soyez joyeux. Alors, quand vous verrez sa gloire, vous serez également heureux et pleins de joie. 14Si on vous insulte parce que vous êtes disciples du Christ, quel bonheur pour vous ! L'Esprit de Dieu, l'Esprit glorieux est sur vous ! 15Parmi vous, si quelqu'un souffre, il ne faut pas que cela lui arrive parce qu'il a tué, parce qu'il a volé, parce qu'il a fait le mal, ou parce qu'il a semé le désordre. 16Mais s'il souffre parce qu'il est chrétien, il ne doit pas avoir honte. Il doit plutôt remercier Dieu de pouvoir porter le nom du Christ.

Mais si quelqu’un souffre comme chrétien, qu’il n’en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom.
-1 Pierre 4 : 16 

Le terme de "missionnaire" évoque des images de voyage à l’étranger pour propager la parole de Dieu, et je suis toujours inspirée par des lettres de missionnaires décrivant les voies par lesquelles ils servent Dieu en servant les gens autour d’eux. 

Cependant, nous n’avons pas besoin d’aller dans un autre pays pour être missionnaire. Je peux être un missionnaire en annonçant la Bonne Nouvelle dans mon propre quartier. Avec l’évangélisation, le problème n’est pas de savoir le lieu où nous sommes, mais de savoir si nous avons la volonté de répandre le message de Dieu. Avons-nous la foi pour invoquer l’Esprit Saint et croire en lui pour nous aider à affronter nos peurs, l’inconfort et l’insécurité quand nous partageons l’Évangile de Jésus avec les autres ? 

Pensée du jour

Mon champ de mission, c’est là où je me tiens.

Dans le passé, la peur du rejet de mes pairs a tempéré mon envie d’afficher mon identité et de partager ma foi chrétienne. Il était plus facile de renoncer devant ces situations que d’affronter résolument mon malaise avec l’assurance que le Saint-Esprit m’aiderait à réussir. Mais j’ai découvert que la prière, la lecture de la Bible et une confiance accrue peut préparer n’importe lequel d’entre nous à partager avec audace la connaissance du Christ – que ce soit dans le vaste monde ou dans notre petit coin. 

(Mme) Margie Harding (Maryland) 

Prière : Tendre Père, pardonne notre hésitation à parler de toi aux autres. Aide-nous à partager ton Évangile avec audace.
Amen. 

SUJET DE PRIERE : Les missionnaires. 

Du repos pour ceux qui sont fatigués - Matthieu 11.28-30

Vendredi 12 Août 2016 

LIRE : Matthieu 11 : 28-30 (PdV)

Venir auprès de Jésus pour trouver le repos

28« Venez auprès de moi, vous tous qui portez des charges très lourdes et qui êtes fatigués, et moi je vous donnerai le repos. 29Je ne cherche pas à vous dominer. Prenez donc, vous aussi, la charge que je vous propose, et devenez mes disciples. Ainsi, vous trouverez le repos pour vous-mêmes. 30Oui, la charge que je mettrai sur vous est facile à porter, ce que je vous donne à porter est léger. » 

Béni soit le Seigneur chaque jour ! Quand on nous accable, Dieu nous délivre.
- Psaume 68 : 19 


L‘été dernier, une tempête de grêle a endommagé le toit de notre maison. Lorsqu’est venu le temps de remplacer ce toit, on a fait venir de lourds paquets de bardeaux. Un monte-charge a hissé toute la palette sur le toit où plusieurs hommes ont déchargé les bardeaux en les répartissant sur toute l’étendue du toit. Je demandais à mon mari pourquoi la palette ne pouvait pas être déchargée en une seule pile, à un seul endroit. «Chaque paquet de bardeaux pèse environ 32 kg», m’a-t-il dit. « Si la palette avait été déposée telle quelle, le poids aurait compromis l’intégrité des poutres. La charge passerait par le plafond pour s’écraser au sol ».

Pensée du jour

Dieu est toujours prêt à partager le poids de mes fardeaux.

Le poids de la palette m’a rappelé les fardeaux que je porte parfois. Que ces fardeaux soient relationnels, liés à la santé, aux finances ou tout simplement à l’agitation de la vie quotidienne, essayer d’affronter ces fardeaux tout seul finit toujours par écraser. Cela peut m’affaiblir et me rendre moins productive. 

Jésus nous rappelle que nous ne devons pas nous reposer sur nos seules forces pour lutter contre les craintes, les inquiétudes ou les épreuves qui nous accablent. Il invite chacun de nous à venir lui quand nous sommes fatigués de porter de lourds fardeaux et nous promet de trouver du repos. Voilà une promesse sur laquelle nous pouvons toujours compter. 

(Mme) Marlene Briggs (Dakota du Sud) 

Prière : Seigneur, aide-nous à nous décharger de nos fardeaux sur toi et de nous rappeler combien tu nous aimes. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les personnes sans abri. 

L’un de ces petits - Matthieu 25.34-40

Jeudi 11 Août 2016 

LIRE : Matthieu 25 : 34-40 (PdV)

34Alors le roi dira à ceux qui sont à sa droite : “Venez, vous que mon Père bénit. Recevez le Royaume que Dieu vous a préparé depuis la création du monde. 35En effet, j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger. J'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire. J'étais un étranger, et vous m'avez accueilli. 36J'étais nu, et vous m'avez donné des vêtements. J'étais malade, et vous m'avez visité. J'étais en prison, et vous êtes venus me voir.” 37Alors ceux qui ont obéi à Dieu diront au roi : “Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu ? Tu avais donc faim, et nous t'avons donné à manger ? Tu avais donc soif, et nous t'avons donné à boire ? 38Tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? Tu étais donc nu, et nous t'avons donné des vêtements ? 39Tu étais malade ou en prison, et nous sommes venus te voir ? Quand donc ? ” 40Et le roi leur répondra : “Je vous le dis, c'est la vérité : chaque fois que vous avez fait cela à l'un de mes frères, à l'un des plus petits, c'est à moi que vous l'avez fait.”

Partage ton pain avec celui qui a faim,
et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile. - Esaïe 58 : 7 


Margarita Barrientos a grandi dans les montagnes à élever les chèvres et à vivre dans une humble demeure en torchis avec ses sept frères et sœurs. Au moment du repas, sa mère plaçait toujours une assiette supplémentaire à la table. Lorsqu’on lui a demandé pourquoi, elle a répondu : «cette assiette est pour Dieu». Un jour, un voyageur affamé s’est présenté. Il a été invité à leur table ; tous ont compris l’enseignement de leur mère. 

Pensée du jour

De qui Dieu me demande-t-il d’être le défenseur aujourd’hui?

Plus tard, Margarita est allée à la ville pour échapper à la pauvreté; Elle a atterri dans une oeuvre de bienfaisance, comme beaucoup d’autres avant elle. Margarita est maintenant une activiste sociale. Elle fait du bénévolat dans l’un de ces organismes de bienfaisance de Buenos Aires qui viennent en aide aux enfants et aux adultes vivant dans l’extrême pauvreté. 

Grâce à toutes ces expériences, Margarita a continué à suivre l’exemple de sa mère, à vivre avec compassion et à faire toutes choses pour Dieu. Le Royaume de Dieu est bâti par des gens comme Margarita. 

En suivant son exemple, nous pouvons tous être remplis de l’Esprit Saint et réfléchir aux actions menées par Jésus pour servir le « plus petit de ces personnes » (Matt. 25:40). 

(M.) Hugo N. Urcola (Buenos Aires, Argentine) 


Prière : Tendre Père, donne-nous la vision de voir tes objectifs, et la grâce de nous inscrire dans la trajectoire que tu traces pour nous. Au nom de Jésus-Christ, nous prions. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les activistes sociaux. 

Faire quelque chose - Josué 1.1-9

Mercredi 10 Août 2016 

LIRE : Josué 1 : 1-9 (PdV)

Josué remplace Moïse

1Moïse était le serviteur du SEIGNEUR, et Josué, fils de Noun, était son adjoint. Après la mort de Moïse, le SEIGNEUR a dit à Josué : 2« Moïse, mon serviteur, est mort. Maintenant, c'est à toi de traverser le fleuve Jourdain avec tout le peuple d'Israël pour entrer dans le pays que je vous donne. 3Comme je l'ai promis à Moïse, je vous donne tout endroit où vous poserez les pieds. 4Votre territoire ira depuis le désert, au sud, jusqu'aux montagnes du Liban, au nord. Il s'étendra de l'Euphrate, le grand fleuve, à l'est, jusqu'à la mer Méditerranée, à l'ouest, à travers le pays des Hittites. 5Pendant toute ta vie, personne ne pourra te résister. Je serai avec toi comme j'ai été avec Moïse. Je ne te laisserai pas, je ne t'abandonnerai pas. 6Sois fort et courageux. Oui, c'est toi qui donneras en partage à ce peuple le pays que j'ai promis à ses ancêtres. 7Sois fort et très courageux. Efforce-toi d'obéir à toute la loi que mon serviteur Moïse t'a donnée. Ne t'éloigne jamais de cette loi. Alors tu réussiras dans tout ce que tu feras. 8Répète sans cesse les enseignements du livre de la loi, redis-les dans ton cœur jour et nuit. Ainsi tu t'efforceras d'obéir à tout ce qui est écrit. De cette façon, tu mèneras tes projets avec succès et ils réussiront. 9Je t'ai commandé d'être fort et courageux. Ne tremble pas, n'aie pas peur, car moi, le SEIGNEUR ton Dieu, je serai avec toi partout où tu iras. »

Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.
- Josué 1 : 8 


William et moi, nous étions aumôniers d’hôpitaux. Un jour, nous avons partagé nos versets bibliques préférés. Le sien était Josué 1:8. Quand nous en avons discuté, il m’a demandé : «Tu sais pourquoi? C’est le premier verset biblique qui m’a amené à faire quelque chose. Ce verset m’a donné envie de mémoriser davantage les Saintes Écritures. J’ai eu envie de penser et d’étudier la Parole de Dieu parce que je voulais en savoir plus sur la prospérité et le succès de Dieu ».

Pensée du jour

Comment puis-je être un disciple aujourd’hui?

Au départ, je pensais qu’il était égoïste : la prospérité et le succès dans le monde d’aujourd’hui équivalent souvent à la possession de biens matériels. Mais au fur et à mesure que j’ai appris à connaître William, j’ai compris que sa vie en Christ était enracinée dans l’Écriture. Il lisait la Bible à chacune de nos rencontres ou presque et avait mémorisé des centaines de versets. Pour William, Josué 1:8 ne se résume pas à trouver la prospérité et la réussite temporelles. William a trouvé la prospérité et le succès de Dieu dans l’apprentissage et la méditation des Saintes Écritures. Les mêmes paroles de Dieu qui ont inspiré mon collègue ont inspiré Josué à conduire le peuple de Dieu à travers le Jourdain vers la terre promise. Mémoriser les versets bibliques pour que nous puissions compter sur eux, jour et nuit, nous aide à rechercher la prospérité et le succès qui viennent de Dieu par l’apprentissage. 

Les paroles de Dieu exhortent à l’apprentissage ; elles nous donnent la force de faire quelque chose. 

(M.) Walt Garrett (Arkansas) 

Prière : O Dieu, éveille nous à la joie du disciple. Donne-nous le pouvoir par ta Parole de faire ton œuvre dans le monde. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les aumôniers d’hôpitaux. 


Par la puissance de Dieu - Matthieu 26.69-75

Mardi 9 Août 2016 

LIRE : Matthieu 26 : 69-75 (PdV)

Pierre affirme trois fois qu'il ne connaît pas Jésus

69Pierre est assis dehors dans la cour. Une servante s'approche de lui et elle lui dit : « Toi aussi, tu étais avec Jésus, cet homme de Galilée ! » 70Mais devant tout le monde, Pierre répond : « Non, je ne sais pas ce que tu veux dire ! » 

71Ensuite, il s'en va vers la porte de la cour. Une autre servante le voit et elle dit à ceux qui sont là : « Celui-ci était avec Jésus de Nazareth ! » 72Encore une fois, Pierre répond : « Non ! Je ne connais pas cet homme, je le jure ! » 

73Un peu plus tard, ceux qui sont là s'approchent de Pierre et lui disent : « Sûrement, tu es un des disciples, toi aussi ! En effet, on le reconnaît à ta façon de parler. » 74Alors Pierre se met à dire : « Que Dieu me punisse si je mens ! Je ne connais pas cet homme, je le jure ! » Et au même moment un coq chante. 75Pierre se souvient que Jésus lui a dit : « Avant que le coq chante, tu diras trois fois que tu ne me connais pas. » Pierre sort de la cour et il pleure beaucoup. 

Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
- Matthieu 16 : 18 


Caravaggio denial

Dans Matthieu 16:18, Jésus dit à Pierre : «Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon église. » Mais nous voyons à travers les évangiles que Pierre avait plusieurs faiblesses. Il parlait souvent avant de réfléchir à une situation. Il était très impulsif, brutal dans ses actions, et était également discourtois envers les gens de son entourage. Pierre était le disciple qui a coupé l’oreille du serviteur du souverain sacrificateur, quand les hommes sont venus arrêter Jésus dans le jardin de Gethsémani. 

Pensée du jour

Je peux compter sur la force de Dieu aujourd’hui.

Pierre a dit qu’il mourait plutôt que de renier Jésus. Mais, comme Jésus l’a prédit, Pierre a renié Jésus trois fois avant la crucifixion. 

Jésus était très conscient des faiblesses de Pierre, mais il connaissait son véritable cœur. Jésus savait que Pierre continuerait de faire de grandes choses pour le Royaume de Dieu. 

Comme Pierre, nous avons de nombreuses carences et souvent nous ne parvenons pas à vivre pleinement comme disciples du Christ. Cependant, lorsque cela se produit, nous ne devons jamais penser que Dieu ne peut pas nous utiliser. 

C’est par la force et la puissance de Dieu que nous pouvons réaliser tout ce que nous sommes appelés à faire. 

(Mme) Carol Goodman Heizer (Kentucky) 

Prière : Tendre Père, aide-nous à nous rappeler que nous pouvons compter sur ta force pour accomplir ce que tu nous appelles à faire. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les personnes qui se sentent indignes. 

Réflexions - Philippiens 4.4-9

Lundi 8 Août 2016 

LIRE : Philippiens 4 : 4-9 (PdV)

4Soyez toujours dans la joie en étant unis au Seigneur ! Je le répète, soyez dans la joie ! 

5Soyez bons avec tout le monde. Le Seigneur vient bientôt ! 6Ne soyez inquiets de rien, mais demandez toujours à Dieu ce qu'il vous faut. Et quand vous priez, faites vos demandes avec un cœur reconnaissant. 7Ainsi la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que nous pouvons comprendre, gardera vos cœurs et vos pensées unis au Christ Jésus.

8En tout cas, frères et sœurs, voici ce qui doit vous intéresser : tout ce qui est vrai et mérite d'être respecté, tout ce qui est juste et pur, tout ce qu'on peut aimer et approuver, tout ce qui est très bon et ce qui mérite des félicitations. 9Faites ce que vous avez appris de moi, ce que vous avez reçu et entendu de moi, ce que vous m'avez vu faire. Et le Dieu qui donne la paix sera avec vous.

Arrêtez, et sachez que je suis Dieu. 

- Psaume 46 : 10 

Avant l’arrivée de l’hiver, ma femme et moi, nous avons entrepris un voyage par la route. Les couleurs des feuilles d’automne étaient superbes. Comme nous étions absorbés par la beauté de la création de Dieu, nous avions commencé à regarder plus attentivement les nombreux petits barrages le long de la route. Les reflets des arbres et des collines dans les étendues des eaux calmes étaient à couper le souffle. 

Pensée du jour

Comment puis-je refléter chaque jour le Christ au monde ?

Les Écritures ont beaucoup à dire sur la nécessité pour nous de refléter le Christ au monde, pour montrer le Christ au monde par la vie que nous menons. Au fil des ans, j’ai souvent entendu des amis chrétiens dire combien il était difficile de le faire dans notre monde agité. Peut-être devrions-nous regarder à nouveau les reflets sur l’eau pour comprendre que les réflexions parfaites ne se produisent que dans l’immobilité parfaite. 

Si nous voulons mieux connaître le Christ et refléter le Christ au monde, nous devons commencer par être sereins et rechercher la paix qui surpasse toute intelligence dans nos cœurs. De cette façon-là, nous serons mieux en mesure de partager cette paix avec le monde. 

(M.) Gavin Leverton (Western Cape, Afrique du Sud) 

Prière : Seigneur, calme-nous afin que nous puissions trouver ta paix pour nous- mêmes et ensuite la partager avec les autres autour de nous. Amen. 

SUJET DE PRIERE : chercher la paix du Christ. 


Élus - Ésaïe 43.1-6

Dimanche 7 Août 2016 

LIRE : Ésaïe 43 : 1-6 (PdV)

1Maintenant, Israël, 

le SEIGNEUR te dit ceci, 

lui qui t'a créé et formé : 

« N'aie pas peur, je te libère.

Je t'ai appelé par ton nom, 

tu es à moi.

2Quand tu traverseras l'eau profonde, 

je serai avec toi, 

quand tu passeras les fleuves, 

tu ne te noieras pas.

Quand tu marcheras au milieu du feu, 

il ne te brûlera pas, 

les flammes ne te toucheront pas.

3En effet, moi, le SEIGNEUR

je suis ton Dieu.

Moi, le Dieu saint d'Israël, 

je suis ton sauveur.

Pour payer ta libération, 

je donne l'Égypte, 

je donne l'Éthiopie et Séba

en échange de toi.

4Oui, je tiens beaucoup à toi, 

tu es précieux et je t'aime.

C'est pourquoi je donne des peuples à ta place, 

des êtres humains en échange de toi.

5« N'aie pas peur, je suis avec toi. 

De l'est, je vais faire revenir tes enfants, 

de l'ouest, je les rassemblerai.

6Je dis au nord : “Rends-les”, 

et au sud : “Ne les retiens pas.” 

Ramenez mes fils de ces pays éloignés

et mes filles du bout du monde.

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.
-1 Pierre 2 : 9 

« Nous choisissons Lisa.» « Nous voulons Debbie. » "Susan". "Janice." Je les écoutais attentivement appeler un nom après l’autre pour répartir mes camarades de classe en équipes. Les filles, sourire aux lèvres, couraient d’un côté ou l’autre, en riant et en battant des mains sous l’excitation. Ce n’était pas mon cas. En grandissant, je n’étais bonne dans aucun sport. Mon incapacité à rester concentrée sur le jeu était aussi grande que ma maladresse. En conséquence, j’étais toujours parmi les dernières à être choisie. Debout seule, attendant qu’un chef d’équipe vienne me chercher, je sentais les minutes durer comme des heures. Je voulais et j’avais besoin d’acceptation. Le jour où j’ai obtenu mon diplôme du cycle secondaire, une partie de ma joie procédait du fait que cette souffrance allait maintenant être derrière moi. 

Pensée du jour

Tout le monde appartient à l’équipe de Dieu.

Peu importe notre expérience dans les sports scolaires, aucun d’entre nous ne doit se sentir indésirable, abandonné, ou rejeté parce que Dieu a appelé nos noms. Inexplicablement, Dieu a choisi chacun de nous pour faire partie d’une équipe de stars. Nous n’avons pas besoin de compétences particulières pour gagner une place ou besoin de nous tenir sur la touche en attendant d’être choisi. Bien avant notre naissance, notre Père nous a choisis et nous soutiendra contre tout adversaire, même le péché et la mort. Bénis par la liberté de l’acceptation et rassurés par la promesse de Dieu de ne jamais nous rejeter, nous pouvons exceller. 

Nous sommes les enfants bien-aimés de Dieu, nous encourageant les uns les autres jusqu’à la victoire finale.

(Mme) Heidi Gaul (Oregon) 

Prière : Père céleste, aide-nous à nous rappeler que tu nous as choisis pour faire partie de ton équipe. Amen.
SUJET DE PRIERE : ceux qui se sentent abandonnés. 


Persévérer dans la prière - Luc 18.1-8

Samedi 6 Août 2016 

LIRE : Luc 18 : 1-8 (PdV)

L'histoire du mauvais juge et de la veuve

1Jésus raconte une histoire aux disciples pour leur montrer ceci : il faut toujours prier et ne pas se décourager. 2Il leur dit : « Dans une ville, il y a un juge. Il ne respecte pas Dieu et il se moque des gens. 3Dans cette ville, il y a aussi une veuve. Souvent, elle va chez le juge pour lui dire : “Fais-moi justice contre mon adversaire ! ” 4Pendant longtemps, le juge ne veut pas. Ensuite il se dit : “Je ne respecte pas Dieu et je me moque des gens, 5mais cette veuve me fatigue. C'est pourquoi je vais lui faire justice. Alors elle ne viendra plus m'ennuyer sans arrêt.”  » 6Le Seigneur ajoute : « Écoutez bien ce qu'il dit, ce mauvais juge ! 7Eh bien, est-ce que Dieu ne va pas faire justice à ses amis qui crient vers lui jour et nuit ? Est-ce qu'il les fait attendre ? 8Je vous le dis : il va leur faire justice bien vite. Mais quand le Fils de l'homme viendra, est-ce qu'il trouvera des croyants sur la terre ? »

Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.
- Ephésiens 6 : 18 

La santé de ma mère se détériorait en raison de la pneumonie. Chaque soir, nous envisagions le pire. Elle toussait toute la nuit, et ses toux étaient profondes et terrifiantes. La voir tousser jour après jour pendant plus de trois ans m’a amenée à me demander pourquoi les gens de bien souffraient. Elle a visité de nombreux hôpitaux et reçu des médicaments pour sa maladie. Son état s’est compliqué par le fait qu’elle souffrait à la fois de l’hépatite, du diabète et de l’hypertension. 

Pourtant, son attitude m’a étonné. Au lieu de se plaindre, elle passait son temps à prier avec ferveur. Chaque soir, alors que la bataille de sa toux faisait rage, elle priait pour sa guérison jusqu’à ce qu’un jour cette guérison intervienne. 

Pensée du jour

Je vais persévérer dans la prière.

Nos cœurs ont été fortement encouragés par sa guérison et par la puissance de la prière. Aujourd’hui, quatre ans plus tard, ma mère est encore guérie de la pneumonie. Elle peut dormir paisiblement, sans tousser ; elle se réjouit de ce que Dieu a fait. 

Paul nous rappelle dans le verset cité ci-dessus à toujours persévérer dans la prière. 

Même si la maladie ou d’autres circonstances peuvent amener la détresse, quand nous prions inlassablement, Dieu entend nos prières et nous entoure avec amour. 

(M.) Nwakuche Emeka (Lagos, Nigeria) 

Prière : Guérisseur des malades, attise la flamme de la persévérance dans la prière en tous ceux qui sont malades. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Ceux qui souffrent de maladie grave. 

Ne cultivons pas un esprit négatif - Marc 4.3-9

Vendredi 5 Août 2016 

LIRE : Marc 4 : 3-9 (PdV)

3« Écoutez ! Le semeur va au champ pour semer. 4Pendant qu'il sème, une partie des graines tombe au bord du chemin. Les oiseaux viennent et ils mangent tout. 5Une autre partie des graines tombe dans les pierres, là où il n'y a pas beaucoup de terre. Elles poussent tout de suite, parce que la terre n'est pas profonde. 6Mais, quand le soleil est très chaud, il brûle les petites plantes. Et elles sèchent, parce qu'elles n'ont pas de racines. 7Une autre partie des graines tombe au milieu des plantes épineuses. Ces plantes poussent et étouffent les graines. Alors celles-ci ne donnent rien. 8Une autre partie des graines tombe dans la bonne terre. Les plantes poussent, elles se développent et produisent des épis : les uns donnent 30 grains, d'autres 60, et d'autres 100 ! » 9Et Jésus ajoute : « Celui qui a des oreilles pour écouter, qu'il écoute ! »

Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.
- Philippiens 4 : 8

Après les récentes pluies diluviennes, j’étais impatiente de reprendre l’entretien de mon jardin. C’était un soulagement apprécié de ne pas avoir à dépenser beaucoup de temps dans l’arrosage pendant les chaleurs de l’été, et mes plantes étaient florissantes. Plus florissantes encore étaient les mauvaises herbes qui prospéraient. Elles semblaient croître deux fois plus vite que les autres plantes tout en les étouffant et les empêchant de pousser.

Pensée du jour

Rester concentré sur la vérité de Dieu m’aide à avoir les idées claires.

Mon esprit est semblable à mon jardin. Les pensées négatives semblent surgir plus vite que les positives et menacent de les asphyxier. Comme je le fais avec les mauvaises herbes, je dois faire preuve de diligence pour expurger les pensées destructrices par la racine avant qu’elles ne noient complètement mes pensées. 

J’ai trouvé que la meilleure façon pour moi d’éliminer mes pensées négatives est de commencer chaque journée par la lecture de la Bible et la prière. Régler mon esprit sur la vérité de Dieu – première priorité de chaque matin – agit comme un bouclier protecteur pour toute la journée. 

Quand les pensées négatives surviennent, les promesses de Dieu m’aident à les reconnaître et me donnent la force de rester concentrée sur la vérité de Dieu. 

(Mme) Sandee Story (Caroline du Nord) 

Prière : Tendre Père, merci de nous avoir donné ta parole de vérité pour nous conduire et nous guider à faire ta volonté. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Les jardiniers. 

Changer sa vie - Romains 12.1-2

Jeudi 4 Août 2016 

LIRE : Romains 12 : 1-2 (PdV)

La vie nouvelle avec le Christ

1Frères et sœurs chrétiens, Dieu est plein de bonté pour nous. Alors, je vous demande ceci : offrez-lui votre personne et votre vie, c'est le sacrifice réservé à Dieu et qui lui plaît. Voilà le vrai culte que vous devez lui rendre. 2Ne suivez pas les coutumes du monde où nous vivons, mais laissez Dieu vous transformer en vous donnant une intelligence nouvelle. Ainsi, vous pourrez savoir ce qu'il veut : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.

Ayez du zèle, et non de la paresse. 

Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur.

- Romains 12 : 11 

Je suis des séances d’exercices physiques trois fois par semaine. Je passe du temps à faire des exercices d’aérobic et d’haltères pour donner du tonus et de la puissance à mes muscles. Certains de ces exercices sont difficiles à exécuter suivant l’attente de notre instructeur. J’ai eu des moments difficiles avec les boucles et la tenue de poids à bout de bras. Je n’arrive pas à faire parfaitement quelques-uns des exercices d’étirement. Je m’améliore ; mais si je n’investis pas le temps nécessaire, si je ne me concentre pas et ne répète pas ces exercices, je n’obtiendrai pas le plein bénéfice des séances d’entraînement. 

Pensée du jour

Je vais changer ma vie en m’appliquant à des études et à des oeuvres chrétiennes.

Le même principe s’applique à la vie spirituelle. Je cherche à renforcer ma foi à travers la pratique délibérée, l’étude de la Bible et la lecture de livres chrétiens. J’essaie d’être conscient de mon environnement et cherche des occasions pour témoigner de l’amour de Dieu à travers mes actions. Je vais régulièrement à l’église, à l’école du dimanche, et prends part aux activités d’un groupe d’action sociale de l’église. Je lis régulièrement la Bible et fais une méditation chaque matin, comparant ce que je lis et j’entends à ce que je vis chaque jour. Même avec la pratique, je bataille parfois avec ma ma foi. Pourtant, je m’améliore. 

Comme je passe plus de temps à étudier et à chercher à faire l’œuvre de Dieu, je mène encore davantage la vie de disciple que j’ai choisi de vivre. 

(M.) Ruben G. Garza (Texas) 

Prière : Dieu de fidélité, aide-nous à discerner et à choisir ta volonté pour nos vies. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : Ceux qui cherchent une relation plus étroite avec Dieu. 

Accueillir des étrangers - Lévitique 19.32-37

Mercredi 3 Août 2016 

LIRE : Lévitique 19 : 32-37 (PdV)

32« Levez-vous devant une personne âgée. Soyez pleins de respect pour les gens âgés. Ainsi, vous respecterez votre Dieu. Le SEIGNEUR, c'est moi. 

33« Quand un étranger viendra s'installer chez vous, dans votre pays, ne profitez pas de lui. 34Au contraire, vous agirez avec lui comme avec quelqu'un de votre peuple. Vous devez l'aimer comme vous-mêmes. En effet, vous aussi, vous avez été des étrangers en Égypte. Le SEIGNEUR votre Dieu, c'est moi. 

35« Ne soyez pas injustes quand vous mesurez quelque chose avec une mesure de longueur, de poids ou de capacité. 36Vous devez avoir des balances justes, des poids justes, des mesures justes. Le SEIGNEUR votre Dieu qui vous a fait sortir d'Égypte, c'est moi. 

37« Respectez toutes mes lois et mes règles et obéissez-leur. Le SEIGNEUR, c'est moi. » 

J’étais étranger, et vous m’avez recueilli. 

- Matthieu 25 : 35 

En marchant dans la rue dans ma ville natale, je rencontre beaucoup de nouveaux arrivants au Royaume-Uni. Ils ne parlent pas notre langue ; ils ont leurs propres us et coutumes. Beaucoup de nationaux disent : « Pourquoi ces gens viennent-ils ici ? Pourquoi ne peuvent-ils pas rester dans leur propre pays ? » Mon ami, une fois missionnaire dans un pays où il est illégal de prêcher l’évangile, a suggéré que nous considérions leur présence parmi nous comme une occasion donnée par Dieu de se lier d’amitié avec ces nouvelles personnes et de les conduire à la foi au Christ. 

Pensée du jour

Qui vais-je accueillir au nom du Christ aujourd’hui ?

Dieu a commandé au peuple d’Israël de traiter l’étranger au milieu d’eux comme des personnes nées parmi eux. En est-il de même pour nous ? Jésus, enfant, a été un réfugié en Egypte. Aurions-nous accueilli sa famille ? 

Il y a quelques années, notre église a mis en place un cours d’anglais hebdomadaire et beaucoup de gens continuent d’y assister et d'établir des relations. De nouvelles personnes viennent aux événements de l’église, et quelques-uns sont parvenus à la foi au Christ. 

Quand nous obéissons au Seigneur, nous pouvons accepter l’étranger tout comme nous aurions aimé être nous-mêmes acceptés. 

(Mme) Marion Turnbull (Liverpool, Angleterre)

Prière : Seigneur, ouvre nos cœurs à accueillir les étrangers parmi nous. Amen. 

SUJET DE PRIERE : Les immigrants dans ma communauté.

Jamais seul - Esaïe 53.1-6

Mardi 2 Août 2016 

LIRE : Esaïe 53 : 1-6  (PdV)

1Qui a cru à la nouvelle 

que nous avons apprise ? 

Qui a reconnu la puissance du SEIGNEUR ? 

2Devant le SEIGNEUR, le serviteur a grandi comme une petite plante, 

comme une racine qui sort d'une terre sèche.

Il n'avait ni la beauté ni le prestige

qui attirent les regards.

Son apparence n'avait rien pour nous plaire.

3Tout le monde le méprisait et l'évitait. 

C'était un homme qui souffrait, 

habitué à la douleur.

Il était comme quelqu'un

que personne ne veut regarder.

Nous le méprisions, nous le comptions pour rien.

4Pourtant, ce sont nos maladies qu'il supportait, 

c'est de notre souffrance qu'il s'était chargé.

Et nous, nous pensions : 

c'est Dieu qui le punit de cette façon, 

c'est Dieu qui le frappe et l'abaisse.

5Mais il était blessé à cause de nos fautes, 

il était écrasé à cause de nos péchés.

La punition qui nous donne la paix

est tombée sur lui.

Et c'est par ses blessures

que nous sommes guéris.

6Nous étions tous comme des moutons perdus, 

chacun suivait son propre chemin.

Et le SEIGNEUR a fait retomber sur lui

nos fautes à nous tous.

Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, 

c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; et nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié.

- Esaïe 53 : 4 

Quand ma fille était au CM2, on lui a diagnostiqué une scoliose (une courbure latérale de la colonne vertébrale). Elle était équipée d’un corset en plastique dur qu’elle devait porter tout le temps. Elle se réveillait souvent la nuit en criant de douleur. Quand j’en ai parlé au docteur, il m’a dit que la scoliose ne provoquait pas ce genre de douleur. Nous ne savions pas quoi faire de ses plaintes et ne comprenions pas la gravité de sa douleur. 

Pensée du jour

Comment puis-je reconnaître la présence de Dieu dans ma peine ?

Quelques années plus tard, on m’a diagnostiqué une sténose cervicale et la maladie dégénérative du disque. Je n’ai été en mesure de comprendre la douleur de ma fille que quand j’ai été moi-même aux prises avec ma propre douleur. Je lui ai présenté alors mes excuses pour n’avoir pas compris sa souffrance. 

Tout comme je suis en mesure de mieux comprendre la douleur de ma fille en raison de ma propre douleur, je suis réconfortée dès lors que je sais que Dieu comprend ma douleur, parce que Dieu s’est incarné dans un corps humain. Jésus comprend donc notre souffrance, notre douleur et nos pertes. 

Dans toutes nos épreuves, notre Sauveur est avec nous. Lorsque d’autres souffrent, nous pouvons partager la bonne nouvelle que nous ne traversons pas de tels moments tout seuls. Notre Dieu souffre avec nous. 

(Mme) Jacqui Rose-Tucker (Géorgie) 

Prière : Dieu de grâce, aide-nous à nous identifier aux autres et de rechercher à être le Christ pour ceux qui souffrent. Rappelle-nous que tu es avec nous à travers toutes les épreuves. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les personnes souffrant de maladie cérébro-spinale.


De l’intérieur vers l’extérieur - 2 Corinthiens 4.16-18

Lundi 1er Août 2016 

LIRE : 2 Corinthiens 4 : 16-18 (PdV)

Vivre par la foi

16C'est pourquoi nous ne perdons jamais courage. Même si notre être physique se détruit peu à peu, notre être spirituel se renouvelle de jour en jour. 17La détresse que nous éprouvons en ce moment est légère en comparaison de la gloire abondante et éternelle, tellement plus importante, qu'elle nous prépare. 18Car nous portons notre attention non pas sur ce qui est visible, mais sur ce qui est invisible. Ce qui est visible est provisoire, mais ce qui est invisible dure toujours. 

O Dieu ! crée en moi un cœur pur, 

renouvelle en moi un esprit bien disposé.

- Psaume 51 : 10 


Dans le monde des instruments de musique, le son riche et scintillant du trombone est incomparable - à mon avis, bien sûr! Avec des soins appropriés, un trombone peut durer toute une vie. Récemment, j’ai acheté un trombone négligé qui avait développé la "corrosion rouge", une corrosion qui ronge le laiton de l’intérieur. Lorsque la corrosion fait surface, le trombone doit être jeté parce que les dommages ne peuvent être réparés. 

Pensée du jour

Dieu renouvelle mon esprit chaque jour.

Bien qu’ils ne soient pas affectés par la "corrosion rouge", nos corps humains sont sensibles à une variété de maux - et tôt ou tard, nous découvrons tous combien nos corps sont vulnérables. Mais l’apôtre Paul nous dit que, bien que nos corps puissent dépérir, nos esprits sont constamment renouvelés. Grâce à l’étude de la Bible, la prière quotidienne, et le désir d’être agréable à Dieu, nous cultivons une vie de fidélité et d’obéissance. Lorsque nous nourrissons l’esprit, nous pouvons trouver la vie éternelle. Lorsque nous négligeons l’esprit, il peut se "corroder" par le monde. 

Il n’y a pas d’espoir pour un trombone corrodé. Mais quand notre esprit se "corrode", nous ne devons pas désespérer. Dieu promet de nous pardonner si nous confessons nos péchés avec un cœur repentant. Dieu peut restaurer nos esprits et nous renouveler. (Voir 1 Jean 1: 9). 

(M.) Jacob Schneider (Maryland) 

Prière : Seigneur, merci pour ta grâce et ta bonté. Aide-nous à prendre soin de nos esprits en passant du temps avec toi tous
les jours. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les musiciens.