Vendredi Saint - Jean 16.20-27

Vendredi 3 Avril 2015

LIRE: Jean 16 : 20-27

En vue de la joie qui lui [Jésus] était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.
- Hébreux 12 : 2 (NIV)

Pensée du jour

La joie vient de l’assurance de l'amour de Dieu pour nous.

Comme beaucoup de personnes, je vis avec une certaine douleur. Ma douleur est physique en raison de l’apparition précoce de l’arthrite. Mais je connais d’autres personnes dont la douleur est mentale, émotionnelle, spirituelle par essence, et leur souffrance est souvent plus grande que la douleur physique.

Jésus a enduré la souffrance de la croix, qui comprenait tous les types de douleur. Il a souffert de douleurs physiques évidentes; mais par-dessus se sont ajoutés la douleur et le chagrin de quitter ses disciples, la honte de l’humiliation publique, et le sentiment d’être rejeté par son père alors qu’il était sur la croix. Pourtant, Jésus a pu regarder au delà de cette douleur pour contempler la joie qui était à venir.

L’utilisation du mot joie est incroyable pour moi. La joie va au- delà du soulagement de la douleur; en fait, elle semble à l’opposé de la douleur. La définition de la joie comprend des sentiments de bonheur, de gaieté et de plaisir.

La foi nous appelle à regarder au-delà de notre douleur, à un moment où notre santé, notre bonheur, et même notre joie peuvent être restaurés.

Jésus-Christ est toujours notre exemple et un guide pour surmonter les difficultés de la vie, surtout quand nous souffrons.

(Mme) Lois M. Baker (Arkansas)

PRIERE : Seigneur, sois avec nous dans nos moments difficiles. Puissions-nous demeurer en ta présence, où nous pouvons toujours trouver de la joie. Amen.

SUJET DE PRIERE : Personne vivant avec une douleur chronique.