Mains assoiffées - Jean 4.7-14

Samedi 24 octobre 2015

LIRE: Jean 4: 7-14

« J'étends mes mains vers toi ;
mon âme soupire après toi, comme une terre desséchée. »
- Psaume 143: 6

Comme l’automne faisait place à l'hiver, j’avais remarqué que mes mains se raidissaient. Mes cuticules craquaient, et les zones entre mes doigts étaient sèches. Tout au long de la journée, je me suis retrouvée à appliquer fréquemment de la lotion et d’autres hydratants. Un matin, il me vint finalement à l’esprit : Ce n’était pas un problème externe, mais un problème interne. Ma peau affichait les résultats d'un déficit de prise d'eau.

Pensée du jour

Notre relation avec Dieu peut nous satisfaire et nous rafraîchir.

Au cours des différentes saisons, nos vies spirituelles internes peuvent également montrer des signes extérieurs de soif. Lorsque les soucis de la vie augmentent, notre lecture et l'étude de la Parole de Dieu peuvent diminuer.

Une vie de prière jadis fervente peut connaitre des périodes de sécheresse. La joie de notre salut peut être diminuée par le stress et la frustration. Dans ces moments-là, notre esprit crie sa soif « comme une terre desséchée. »

Comme Jésus l'a promis dans la lecture d'aujourd'hui, la soif spirituelle est arrêtée lorsque nous apaisons nos âmes desséchées, craquelées et irritées, par l'eau vive que Dieu seul peut donner. Comme nous nous rapprochons et approfondissons notre relation avec Dieu, l'eau vive coule en nous, afin que nous n’ayons plus jamais soif (vv. 13 et 14).

(Mme) Karolyn Miller (Tennessee)

Prière : Père Céleste, aide-nous à puiser dans l'eau vive que toi seul peux offrir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les zones touchées par la sécheresse.