L'expérience de la consolation - Esaïe 40.1-5

Lundi 12 Janvier 2015

LIRE: Esaïe 40: 1-5

Consolez, consolez mon peuple, Dit votre Dieu. Parlez au cœur de Jérusalem, et criez lui Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée, Qu’elle a reçu de la main de l’Éternel
Au double de tous ses péchés.
- Esaïe 40: 1-2

Pensée du jour

La consolation vient de la connaissance de Dieu qui est toujours proche.

Il ya quelques mois, j’ai commencé à visiter la prison de notre comté pour y organiser des études Bibliques avec les prisonniers. Beaucoup de ces hommes avaient été séparés depuis plusieurs semaines, de leurs familles, de leurs emplois, et de tout moyen de subsistance. J’imagine qu’ils se sentaient désespérés.

Le prophète Esaïe a écrit le passage de la Bible ci-dessus, pour offrir de l’espoir à une situation désespérée. J’ai lu ce passage, dirigé une brève étude, et j’ai terminé par la prière. Je me souviens avoir scruté chaque visage. Ensemble, nous avons senti la présence de l’Esprit de Dieu dans ce petit endroit. Et nous nous avons senti quelque chose d’autre ; la guérison qui est apparue quand nous avons fait confiance à la Parole de Dieu. Dieu est partout où nous sommes, emprisonnés ou libres. Dieu peut parler à des cœurs qui sont fermés et pleins de colère.

J’ai commencé à observer un changement dans leur vie chaque fois que nous nous sommes retrouvés ensemble pour les études bibliques. Lorsque nous plaçons notre confiance dans le Seigneur, nous recevons une bénédiction. La consolation arrive aux cœurs qui sont ouverts.

(M.) Al Trucano (Nebraska)

PRIERE : Sois avec nous, Seigneur, même lorsque nous nous sentons emprisonnés. Donne-nous du réconfort quand nous nous sentons seuls et avons peur. Amen.

SUJET DE PRIERE : Les prisonniers.