La grâce surabonde - Genèse 15.1-7

Jeudi 24 décembre 2015

LIRE: Genèse 15: 1-7

« Celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ. » Philippiens 1: 6

Abram est resté sans enfants pendant de nombreuses années après que Dieu lui ait promis de faire de lui une grande nation. Pendant ce temps, il a cédé à la peur en Egypte - mentant sur son épouse et la mettant potentiellement en danger. Plus tard, des querelles surgirent entre son peuple et celui de son neveu. Abram fut même obligé de combattre plusieurs rois nomades. Et toujours pas d’enfant né de Sarai.

Pensée du jour

La grâce de Dieu ne prend jamais fin.

Abram a peut-être pensé qu'il ne méritait plus la promesse et qu'il ne recevrait plus jamais la bénédiction. C’est alors que le Seigneur apparut à nouveau à Abram, et lui dit de sortir de sa tente et de regarder dans le ciel nocturne. Je pense que Dieu a dit à Abram d’abandonner les limites de sa tente faite des mains d'homme - ce que les mains d'Abram pourraient réaliser - et de sortir dans l’étendue de Dieu. Sous le ciel de nuit, Dieu renouvela la promesse faite à Abram.

Les difficultés de la vie d'Abram n’entravent pas la capacité de Dieu à faire que la promesse concernant les descendants devienne réalité. Abram aura encore connu l'expérience de la grâce de Dieu dans sa vie.

Nos cicatrices et chagrins ne limitent pas Dieu dans son œuvre dans nos vies. La grâce de Dieu envers nous surabonde.

(M.) Rhett Wilson (Caroline du Sud)

Prière : Merci, Dieu d’amour de ce que ta grâce est suffisante pour couvrir notre passé, présent et futur. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Faisant confiance dans les promesses de Dieu.