La force de notre Père - Job 42.1-6

Jeudi 26 Mars 2015

LIRE: Job 42 : 1-6

Job répondit à l’Éternel : «Je reconnais que tu peux tout, et que rien ne s’oppose à tes pensées. »
- Job 42 : 1-2

Pensée du jour

Lorsque nous reconnaissons la puissance de Dieu, nous pouvons expérimenter la paix. 

Depuis que j’avais cinq ans, lutter avec mon père était notre rituel. Il me laissait parfois gagner. Comme je grandissais, les combats devinrent plus intenses. Quand j’avais 13 ans je le battis, et je pouvais dire qu’il avait utilisé toute sa force. J’étais enchanté - pendant environ 30 secondes. Comme papa marchait tranquillement pour s’éloigner, un sentiment de tristesse me submergea. Je suis plus fort que mon père. Ceci n’est pas censé se produire. Si papa n’est pas plus fort que moi, comment peut-il être mon autorité et mon protecteur?

Depuis le jardin d’Éden, nous aspirons à être plus intelligents que Dieu. Dans son désespoir, Job est venu à ce point. (Voir Job 10). Job ne voulait pas être plus grand que Dieu, pas plus que je ne voulais être plus fort que mon père. Si j’étais plus fort que papa, alors la force de mes 13 ans était tout ce dont j’aurais eu besoin. Job voulait que Dieu soit son ultime ressource avec l’assurance qu’il était un enfant de Dieu. « Mon oreille avait entendu parler de toi, » disait Job. « Mais maintenant mon œil t’a vu. »

Comme il est rassurant de constater que notre salut ne réside pas dans notre propre intelligence et notre force ! La puissance de Dieu est une puissance d’amour dans laquelle nous, comme Job, pouvons librement faire l’expérience d’une
paix et d’un confort que seul Dieu peut donner.

(M.) George A. Nye (Oregon)

PRIÈRE : O Dieu, aide-nous à nous rappeler que nos réalisations n’ont de sens que lorsque ton pouvoir réside en nous. Amen.

SUJET DE PRIERE : Pères et fils.