Foi et guérison - Matthieu 9.19-26

Dimanche 30 août 2015

LIRE: Matthieu 9: 18-26

« Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance.
Ses disciples lui firent cette question : Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle? »
- Jean 9: 1-2

En tant que médecin, j’ai la grâce d’être chaque jour, témoin oculaire de guérison opérée par Dieu. Voir une personne blessée ou malade trouver la guérison est une puissante expérience qui renforce ma foi en Dieu. Les gens de foi montrent souvent une assurance extraordinaire de la présence de Dieu avec eux lorsque la maladie les atteint ou atteint un être cher. Je crois que leur foi joue un rôle important dans le processus de guérison.

Pensée du jour

Dieu a promis de ne jamais nous délaisser ni nous abandonner.

Mais que dire de ces personnes ou familles qui ont une grande foi, mais qui ne sont pas guéries? Quelque chose manque-t-il à leur foi? Sont-ils punis pour quelque péché grave? Notre verset de méditation, tiré de l'Évangile de Jean suggère que les disciples de Jésus le pensaient ainsi. Mais je ne crois pas que notre Dieu d’amour agisse de cette façon. L'amour de Dieu pour nous est indéfectible. Dieu ressent notre souffrance. Et nous pouvons avoir l'assurance que « [Dieu] Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ontdisparu.» (Apocalypse 21: 4).

J’ai appris qu’alors que la guérison est certainement un don de Dieu, l'absence de guérison physique n’indique pas l'absence de Dieu ou un manque de foi de la part des enfants bien-aimés de Dieu. Peu importe le résultat, Dieu marche toujours avec nous et nous fortifie.

(M.) Mark Karpinski (Caroline du Nord)

Prière : Tendre Père, merci d'être toujours avec nous, même dans les moments les plus sombres. Dans le précieux nom de Jésus, nous prions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les médecins.