Apprendre à marcher - Philippiens 1.5-7, 2.13

Jeudi 20 août 2015

LIRE: Philippiens 1: 5-7, 2:13

« Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui ? S'il se tient debout,

ou s'il tombe, cela ne regarde que son maître. Mais il se tiendra debout,

car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. »

- Romains 14: 4

Lorsque les enfants apprennent à marcher, tomber est une partie inévitable du processus. De la même manière, les adultes qui apprennent quelque chose de nouveau ne devraient pas s’attendre à réussir immédiatement. Comme nous grandissons en maturité spirituelle, les échecs viendront.

Echouer nous rend humains.
Nous sommes imparfaits, des œuvres inachevées en cours de perfection. Même l'apôtre Paul l’a admis : « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus- Christ. » (Phil. 3:12). S’efforcer de grandir et de changer – à devenir spirituellement mature – est un processus sans fin.

Pensée du jour

Même quand nous marchons ou trébuchons, nous demeurons enfants de Dieu.

Tout comme tomber n’effraie pas les petits enfants – ou leurs parents – Dieu n’est pas surpris quand nous trébuchons ou tombons. Au lieu de cela, Dieu nous assure que nous sommes pardonnés.

Car, lorsque nous trébuchons dans le péché, nous trouvons aussi la grâce de Dieu.

(M.) Jeff Adams (Arizona)

Prière : Tendre Père, je te remercie de nous aider lorsque nous trébuchons dans notre marche à devenir PENSÉE DU JOUR spirituellement mature. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les personnes qui apprennent à marcher.