N'abandonnez pas - Esaïe 38.1-5

Vendredi 31 octobre 2014

LIRE : Esaïe 38:1-5

Seigneur, c'est par tes bontés qu'on jouit de la vie, C'est par elles que je respire encore; Tu me rétablis, tu me rends à la vie.
- Esaïe 38:16

Pensée du jour

N’abandonnez pas.

Le roi Ézéchias fut malade « à la mort ». Mais il s’est remis avec l'aide de Dieu. L'histoire d'Ézéchias me rappelle d'une maladie dont Dieu m'a aidée à me remettre.
La mienne était une maladie mentale. Il y a plusieurs années, la solitude, les difficultés financières et les problèmes en milieu de travail se dressaient comme des adversaires implacables, et j'ai commencé à développer des pensées suicidaires. Je voulais le soulagement de ma douleur émotionnelle et suis arrivée à croire que le suicide serait le moyen de l’atteindre.

Une nuit, alors que je me dirigeais vers le parking, j’ai pensé à la note que j'avais griffonnée sur un papier jaune bordé, qui recensait différentes méthodes d'empoisonnement au monoxyde de carbone. Quand je suis arrivée à ma voiture, j'ai remarqué une carte de prière laminée sur le trottoir, du côté de la porte du conducteur. Elle était intitulée, « N’abandonnez pas. »

Je pouvais goûter mes larmes salées comme je la lisais. Malgré le fait que je n'avais pas associé Dieu à tous les aspects de ma vie, j’ai senti que Dieu me tendait la main à travers cette carte de prière. Le lendemain matin, j'ai contacté un médecin. Avec ses conseils et les médicaments j'ai été guérie de cette maladie et, quelques mois plus tard, un pasteur m'a conduite à Jésus. Je garde cette carte de prière sur ma commode comme un rappel que Dieu attache un grand prix à nos vies et « sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement » (Ps. 34:18).

(Mme) Debra Pierce (Massachusetts)

PRIÈRE : Père céleste, nous te louons pour ta miséricorde divine lorsque la maladie vole notre santé et notre espoir. Amen.
SUJET DE PRIÈRE : Personnes souffrant de maladie mentale.