Le réconfort dans nos heures les plus sombres - Marc 14.32-42

Samedi 16 août 2014 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- -------------------------------------------------------

Le réconfort dans nos heures les plus sombres.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LIRE : Marc 14:32-42
Le psalmiste a écrit: « L'opprobre me brise le cœur, et je suis malade; J'attends de la pitié, mais en vain, Des consolateurs, et je n'en trouve aucun. »
- Psaume 69:20

Pensée du jour

Même si nous nous sentons abandonnés,  Dieu est toujours notre ami.

Jésus a dû se sentir tout seul la nuit précédant sa mort ! Ses disciples ne pouvaient même pas rester éveillés pour lui tenir compagnie dans la prière. Cette nuit-là, un de ses plus proches amis l’a trahi.

J'ai aussi connu des moments où je me sentais perdue, et où je ressentais un lourd fardeau au plus profond de moi. Trouver des gens qui écouteraient mes cris ne fut pas facile. La plupart des gens étaient déjà submergés par leurs propres fardeaux et n’avaient pas assez d'énergie pour partager les fardeaux de quelqu'un d’autre.

Nous sommes tous passés par des temps de brisement : cœurs brisés, emplois perdus, santé défaillante, décès de proches. Pendant ces moments, nous avons besoin de tout le soutien que nous pouvons obtenir. Nous avons besoin d’amis qui écoutent sans se fatiguer, des membres de la famille qui restent avec nous quand nous ne pouvons pas dormir.

Comme nous, Jésus a dû rechercher plus de réconfort. Il a dû rechercher l'appui de ceux qu'il aimait, mais il n'a trouvé aucune sympathie. Il n’a trouvé la force de continuer que dans le Père. Il a pleuré profondément, sachant que Dieu ne le jugerait pas mais l’aimerait et le soutiendrait dans tout le processus. Nous aussi, nous pouvons faire la même chose.

(Mme) Jocelyn Soriano (Manille, Philippines)

PRIÈRE : Dieu de toute consolation, lorsque les gens autour de nous ne nous apportent aucune sympathie, puissions-nous tourner nos yeux vers toi, notre espérance. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les amis fidèles