Thomas Kemper lance un appel à la prière pour la paix en Syrie


photo Johnhain - Pixabay

A l’heure des négociations entamées à Genève entre protagonistes du conflit syriaque, Thomas Kemper, Secrétaire général du Conseil Mondial de la Mission (Eglise évangélique méthodiste - GBGM), invite solennellement les méthodistes du monde entier à porter cette initiative diplomatique de premier plan dans la prière.

La prière est une nécessité impérieuse alors qu’ont lieu les négociations de paix en Syrie. La guerre est entrée dans sa sixième année. Elle a fait des milliers de morts et des millions de réfugiés. Je demande instamment à tous les méthodistes et autres amoureux de la paix de demander à Dieu de:

Maintenir et faire aboutir les initiatives diplomatiques des Nations Unies en faveur de la paix à Genève,

Planter des graines de paix dans le cœur des belligérants et de leurs alliés, et de

Renforcer la détermination des artisans de paix, dont Staffan de Mistura, le diplomate italo-suédois qui dirige l'équipe de l’ONU.

Priez aussi pour le bien-être et la libération de deux archevêques orthodoxes d'Alep, en Syrie, qui ont été enlevés en avril 2013 près de la frontière turque lors d'un déplacement pour obtenir la libération de deux prêtres. Il s’agit du Métropolite syriaque orthodoxe Gregorios Yohanna et et du Métropolite grec orthodoxe Boulos Yazigi. Et on ne sait pas ce qu’ils sont devenus.

Les tentatives visant à entamer des pourparlers de paix de Genève sont pleines de complexités. Avant même le début des consultations entre les différentes parties en conflit à la fin de janvier se posaient déjà des difficultés sur la représentation et les pré-conditions (à remplir) pour les négociations. Les pourparlers sont destinés à mettre fin à la lutte entre

  • le régime du président Bachar al-Assad, soutenu par la Russie,
  • et les forces rebelles, le plus grand groupe, soutenu par l'Arabie saoudite...

La situation en Syrie s’est aggravée par l’incursion dans le pays par l'État islamique autoproclamé basé dans l'Irak voisin. Le conflit a laissé 13,5 millions de personnes démunies en Syrie et 4,4 millions à devoir chercher refuge à l'extérieur du pays.

La crise syrienne en est à sa sixième année. Voilà qui incite plus de 120 organisations humanitaires, y compris le Conseil mondial de la mission de l’EEM (GBGM), à s’unir le 21 janvier pour lancer un plaidoyer commun pour une solution diplomatique au conflit. Les signataires ont également demandé que, jusqu’à l’obtention de la paix, soit mis en place un accès sécurisé aux personnes en souffrance nécessitant des soins et que cessent les attaques de civils. L’Oeuvre d'entraide et de secours de l’EEM (ONG humanitaire de l’EEM - UMCOR) a accordé 5,2 millions $ depuis 2010 pour aider les réfugiés en provenance de la Syrie et de l'Irak.

Dans cet esprit d'ouverture humanitaire, je demande instamment à tous les gens de bonne volonté à se joindre à la prière pour une paix rapide et durable en Syrie et la libération de tous les civils otages et enlevés.

« Heureux les artisans de paix »

(Matthieu 5: 9)

Thomas Kemper

Secrétaire Général

General Board of Global Ministries - Conseil Mondial de la Mission

Eglise évangélique méthodiste UMC

umcmission.org