Syrie/Irak: aide d’urgence pour personnes déplacées internes



«Nous avons fui les hommes portant une longue barbe», confie Karam

«Daesh est venu jusque dans notre ville de Mossoul. Les hommes portaient une longue barbe. Ils ont pris notre maison et notre voiture. Nous avons pu nous enfuir grâce à la voiture de mon oncle, sinon ils nous auraient tués», a raconté Karam (10 ans).

En Syrie et en Irak, des millions de personnes fuient la guerre et la terreur et, souvent, elles patientent dans des conditions inhumaines. Parmi eux se trouvent des personnes particulièrement vulnérables, de nombreuses femmes, des enfants et des personnes âgées.

«Nous fournissons à 21 000 personnes en Syrie et à 22 000 en Irak de la nourriture, des matelas, des couvertures, des tentes, des vêtements chauds, du carburant, des ustensiles de cuisine et des produits d’hygiène et offrons des soins médicaux et une assistance psychologique afin de les aider à faire face aux traumatismes», dit le responsable de projets de l’AEM au Moyen-Orient.

Fuite, conversion à l’islam, taxe de protection ou mort

«Certains membres de notre famille sont toujours à Mossoul, mais ils ne peuvent pas dire qu’ils sont chrétiens. Les femmes doivent rester à la maison, comme des prisonnières. Ils nous disent que les églises sont maintenant utilisées comme étables pour les animaux», a raconté Karam. En été 2014, l’EI s’est emparé de la ville irakienne de Mossoul et tous les non-sunnites ont été confrontés à choisir entre la fuite, la conversion forcée à l’islam, le paiement d’une taxe de protection élevée ou la mort. Comme Karam et sa famille, des centaines de milliers de gens ont fui en laissant tout derrière eux.

Les secours d’urgence pour quarante-trois mille personnes déplacées internes

Il y a de cinq années de guerre dans la région. «La faim est toujours l’un des plus grands problèmes; souvent, c’est une question de vie ou de mort. Nos partenaires syriens et irakiens de longue date approvisionnent régulièrement 21000 personnes en Syrie et 22000 en Irak avec de la nourriture, des matelas, des couvertures, des tentes, des vêtements chauds, du carburant, des ustensiles de cuisine, des produits d’hygiène et offrent des soins médicaux et une aide psychologique afin de les aider à faire face aux traumatismes», nous explique le responsable de projets au Moyen-Orient.

Les secours parviennent aussi aux réfugiés qui se trouvent dans des zones inaccessibles; sans cela, ils seraient livrés à eux-mêmes avec peu de chance de survie. L’aide atteint toutes les personnes et est indépendante de la religion ou de l’origine. «Il est important de donner de l’espoir dans un monde sans espoir. C’est dans une telle situation que nous, les chrétiens, devons être ici et briller comme une lumière dans la nuit», affirment les partenaires de l’AEM.

AEM