Portes Ouvertes : appels à la prière pour la Corée du Nord, l’Iran, l’Inde, le Vietnam et la Lybie

Nous relayons ici les communiqués de Portes ouvertes de ce mois d’août. Portes Ouvertes est une ONG chrétienne qui s’emploie à défendre les chrétiens persécutés dans le monde. Ces informations sont autant d’appels à la prière (Corée du Nord, Iran, Inde, Vietnam et Lybie).


En Chine, rares sont ceux qui se risquent à aider les réfugiés fuyant la Corée du Nord. Les chrétiens qui le font traversent un temps d’épreuve. Ils ont grand besoin de nos prières.

L’Église du pasteur assassiné jeûne et prie

En mai dernier, nous vous annoncions le décès du pasteur Han Choong Yeol, tué par les services secrets nord-coréens. L’église dont il avait la charge, située à Chiangbai, ville située à la frontière de la Corée du Nord, a été très affectée par cette perte. Pour surmonter l’épreuve, ses membres se réunissent jour et nuit pour prier et jeûner.

  • Remercions Dieu pour la foi et la persévérance de ces chrétiens affectés par la mort de leur pasteur. Prions pour qu’un serviteur succède au pasteur Han.

Les autorités chinoises avertissent les pasteurs

Depuis la mort du pasteur sino-coréen Han Choong Yeol le 30 avril 2016, les autorités chinoises ont averti les pasteurs impliqués dans l’aide aux réfugiés de Corée du Nord de cesser leurs activités. Un contact local nous dit : « ces serviteurs sino-coréens ont besoin de prières », ajoutant : « notre travail auprès des Nord-Coréens est menacé mais Jésus nous a promis que le pouvoir de l’ennemi ne prévaudrait pas contre Son Église. ».

  • Prions pour  la protection et le courage des pasteurs et chrétiens chinois engagés dans l’aide et l’accueil des réfugiés de Corée du Nord.

Kim Jong-Un : risque élevé de maladie cardiaque

Les services de renseignement sud-coréens ont déclaré début juillet que le dirigeant nord- coréen, Kim Jong-Un, souffre de paranoïa, d’insomnie et de compulsions alimentaires. Le dictateur aurait pris une quarantaine de kilos depuis son arrivée au pouvoir en 2011. Comme son père et son grand-père, il est aussi un grand buveur et un fumeur invétéré, ce qui l’expose à un risque élevé de maladie cardiaque..

  • Continuons à prier pour Kim Jong-Un afin que son cœur soit transformé par le Christ et pour qu’il induise un changement de régime.

Iran : Youcef Nadarkhani de nouveau accusé

Accusé d’« agissements contre la sécurité nationale », le pasteur iranien Youcef Nadarkhani, doit verser rapidement une caution sous peine d’être arrêté.

Le 24 juillet, muni de sa convocation, Youcef Nadarkhani s’est rendu au tribunal révolutionnaire de Rasht, qui l’a inculpé pour « agissements contre la sécurité nationale » : une charge souvent retenue à l’encontre contre les pasteurs en Iran. De plus, Youcef a été accusé d’activités sionistes et d’évangélisation. Il doit réunir 33 000 $ de caution, faute de quoi il risque la prison.

Une lutte audacieuse

Chrétien d’arrière-plan musulman, Youcef Nadarkhani n’en est pas à ses premiers démêlés avec la justice iranienne. En 2006 déjà, il est détenu pour apostasie envers l’islam et pour avoir annoncé l’Évangile à des musulmans, avant d’être relâché deux semaines plus tard.

En 2009, Youcef Nadarkhani ose interpeller le gouvernement iranien à propos du renforcement de l’étude du Coran à l’école. Il dénonce cette politique contraire à la liberté de pratiquer sa religion, inscrite dans la Constitution de l’Iran.

Condamné à mort… et libéré !

Suite à cette protestation, Youcef est arrêté le 12 octobre 2009, et en septembre 2010 le verdict tombe : la peine capitale, pour apostasie et évangélisation. En prison, Youcef est mis au défi : sa condamnation à mort écrite comporte une disposition qui annule la sentence s’il abjure sa foi chrétienne pour revenir à l’islam.

Sous la pression internationale, un nouveau procès se tient le 8 septembre 2012 et Youcef Nadarkhani voit sa condamnation réduite à 3 ans de détention… déjà effectuée !

Depuis, le bras de fer continue contre les autorités : le 16 mai dernier, lui et son épouse Tina sont arrêtés avec son épouse Tina avant d’être libérés au bout de deux semaines. Mais Youcef Nadarkhani ne désarme pas.

Source : Middle East Concern

Légende photo : Youcef Nadarkhani à sa sortie de prison, le 8 septembre 2012

Inde : équipés pour tenir dans la tempête

En Inde, où le niveau de violence anti-chrétienne est alarmant, Portes Ouvertes et ses partenaires affermissent les chrétiens persécutés au moyen des projets d’alphabétisation.

Chaque mois, plus de 30 faits graves visent des chrétiens, surtout dans les États dirigés par le parti nationaliste hindou (BJP) du Premier ministre Modi. « Derrière tout cela il existe une stratégie et un programme de plus en plus audacieux pour mener ouvertement des attaques contre les chrétiens », dénonce un observateur basé dans l’Est de l’Inde.

Une violence quotidienne

Pour ne citer que la période du 17 au 22 juillet dernier :

  • Des dizaines d’extrémistes hindous ont brutalement assailli trois chrétiens et pillé leur maison. Les victimes ont été hospitalisées.
  • Une jeune chrétienne de 14 ans a été violée et assassinée.
  • Le pasteur Rampal Kori et un membre de l’église ont été saisis au cours d’une réunion de prière, attachés à un arbre et sauvagement frappés.

Lorsque la police intervient, la situation se retourne souvent contre les chrétiens qui, avec parfois 90 % d’adultes analphabètes, constituent une population pauvre et vulnérable.

Près de 700 chrétiens encouragés

Pour faire face à ces épreuves, la connaissance de la Bible est primordiale. Portes Ouvertes et ses partenaires ont donc ouvert 35 centres d’alphabétisation à travers le pays. « J’ai 60 ans et j’ai suivi les cours il y a 3 ans. Au début, je doutais à cause de mon âge, mais grâce à Dieu je sais lire et écrire », dit Pushpa*.

L’an dernier, 697 chrétiens ont bénéficié des cours d’alphabétisation, et beaucoup se portent volontaires pour former de nouveaux « élèves », comme Hari Singh* et son épouse, qui rayonnent : « Nous lisons la Bible ensemble, heureux de progresser spirituellement. » Quant à Sabu*, il sait calculer et ne se laisse plus abuser par des entrepreneurs malhonnêtes.

L’alphabétisation est l’un des projets que Portes Ouvertes réalise pour fortifier spirituellement les chrétiens et les aider à dépasser le seuil de pauvreté.

*pseudonyme.
Légende photo : Hari Singh et sa femme lisant la Bible

Vietnam : Il paie le prix pour sa conversion

Donh a choisi de suivre Jésus en 2015. Une décision lourde de conséquences pour lui et sa famille, mais il ne renonce pas à ce choix qui a changé sa vie.

En juin de l’année dernière Donh* et son épouse ont donné leur cœur à Christ. Leur vie est très vite devenue difficile : ils vivent dans un village où les habitants pratiquent toutes sortes de cérémonies avec sacrifices d’animaux. Pour le couple qui venait d’accueillir Jésus, ces traditions et la foi chrétienne étaient incompatibles.

La foi sans compromis

Quand Donh a refusé de participer à ces rituels, les villageois ont été irrités. Les chefs locaux ont commencé à le surveiller. Ils ont découvert que, chaque dimanche, Donh prenait sa moto et emmenait sa femme et son fils hors du village, pour se rendre dans une église distante de 60 km. Cette découverte allait les conforter dans leur désir de donner une bonne leçon à Donh.

Cang*, notre partenaire local, raconte : « Les autorités sont venues maintes fois chez lui, pour l’obliger à renier sa foi. Mais Donh a toujours refusé. Alors, les chefs ont sauvagement détruit sa maison et ses récoltes. Ils ont ensuite chassé Donh à coups de pied hors du village. Maltraité de la sorte, Donh a continué non seulement à garder la foi, mais à la transmettre à ses proches. Ainsi, trois autres familles sont devenues chrétiennes à leur tour ! »

Roué de coups

Début juillet, un policier est intervenu, accompagné d’une vingtaine de jeunes hommes armés de bâtons et de longs couteaux : « Le policier a pris sa matraque pour frapper Donh à la tête. Les autres l’ont alors roué de coups jusqu’à le laisser pour mort. Depuis, Donh a trouvé refuge, mais il souffre de fréquents maux de tête.», partage Cang qui a pu le visiter.

Le 10 juillet, les pères des trois autres familles chrétiennes ont été convoqués au commissariat et forcés de renier leur foi. Devant leur refus, les policiers les ont aussi frappés. La nouvelle loi sur la religion votée en novembre 2015 n’a fait que renforcer le contrôle et la répression envers les chrétiens. Le Vietnam est en 20ème position dans l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens.

Légende photo : Ce pasteur vietnamien a subi le même traitement que Donh.

Libye : chrétiens de plus en plus en danger

À cause des conditions anarchiques qui règnent depuis la chute du régime de Kadhafi, la Libye compte parmi les pays les plus dangereux pour les chrétiens.

Cela fait cinq ans que le régime de Mouammar Kadhafi est tombé, en août 2011. L'Église était déjà persécutée à l'époque, mais la situation a considérablement empiré depuis. La Libye est aujourd'hui le pays d'Afrique du Nord où les chrétiens sont le plus persécutés.

Attaqué pour une croix autour du cou

Les chrétiens sont opprimés non seulement par les milices extrémistes islamiques organisées mais aussi par la population. Un Nigérian âgé de 29 ans témoigne avoir été menacé en pleine rue à plusieurs reprises : "J'ai été attaqué parce que je portais une croix autour du cou. Mes agresseurs m'ont dit que je devais la couvrir." Certains chrétiens craignent que des efforts soient entrepris pour "éradiquer les chrétiens en Libye".

Gouvernement d'union nationale

Le gouvernement d'union nationale formé en janvier et reconnu au niveau international donne de l'optimisme aux chrétiens. L'objectif de ce nouveau gouvernement est d'unir le pays et de rétablir la justice et l'ordre. Les hostilités entre les deux principaux groupes armés ayant désormais été réglées, le conflit s'est un peu apaisé. Même si cela ne signifie pas obligatoirement la liberté religieuse pour les chrétiens, ils seraient néanmoins moins vulnérables face aux attaques.

Une Église de migrants

En Libye, la charia est appliquée et tous les citoyens sont considérés comme musulmans sunnites. Il existe donc très peu de chrétiens libyens. L'Église en Libye se compose presqu'entièrement de chrétiens étrangers. On estime à 150 le nombre de chrétiens d'origine libyenne sur place, tous les autres proviennent de différents États africains. Les quelque 20 000 à 25 000 chrétiens du pays sont pour la plupart des réfugiés en transit vers le Nord et vers l'Europe.

Légende photo : L'Église en Libye se compose presqu'entièrement de migrants.