Nigéria, Abuja: l’appel pressant des chrétiens



L’existence de l’Église menacée face à trois persécuteurs

Le drame de Chibok il y a presque 2 ans, a fait connaître au grand public la persécution des chrétiens dans le Nord du Nigéria. Un rapport d’enquête rédigé conjointement par Portes Ouvertes et la CAN (Christian Association of Nigeria), montre l’impact des persécutions violentes répétées et grandissantes: plus de 11 500 chrétiens ont été tués depuis 2006. Plus de 13 000 églises ont été fermées ou détruites et plus d’1,3 million de chrétiens ont été déplacés depuis l’an 2000. Des zones entières se sont presque vidées de toute présence chrétienne.

Cri de détresse audacieux

Portes Ouvertes prend fait et cause pour les chrétiens persécutés au Nord du Nigeria. A la date du 24 février et avec la CAN (Christian Association of Nigeria), l’ONG a présenté « l’Appel pressant des chrétiens du Nigéria depuis Abuja » à environ 100 représentants d’églises du Nigéria. Les chrétiens nigérians s’engagent dans ce combat. Le secrétaire général de la CAN, le pasteur Musa Asake, a signé l’appel des chrétiens du Nigéria ‘Nigeria Renew’ qui demande plus de sécurité et l’égalité pour les chrétiens du Nord Nigéria.


Situation critique pour les chrétiens du Nigéria

A travers cette déclaration publique, ces pasteurs venus de toutes les églises lancent courageusement un appel au gouvernement : la discrimination et les atrocités contre les chrétiens du Nord du pays doivent cesser. En effet ces derniers sont gravement persécutés. Dans certaines régions, l’existence même de l’Eglise est remise en question. Ailleurs, les chrétiens fuient par dizaines de milliers.

Rappelons qu’au Nigéria plus de 11 500 chrétiens ont été tués depuis 2006. Plus de 13 000 églises ont été fermées ou détruites et plus d’1,3 million de chrétiens ont été déplacés depuis l’an 2000. Des zones entières se sont presque vidées de toute présence chrétienne. 

Trois persécuteurs : Boko Haram, les élites politiques et les Peuls

Portes Ouvertes rappelle que la persécution à l’encontre des chrétiens au Nord Nigéria est le fait de la secte islamiste Boko Haram. Selon Michel VARTON, directeur de Portes Ouvertes France,« le groupe terroriste le plus dangereux au monde pour les chrétiens ne se situe pas au Moyen-Orient mais au Nigéria où Boko Haram a tué plus de 4 000 chrétiens en 2015 ».

Les membres de Boko Haram ne sont pas les seuls à persécuter l’Église. Toujours selon Michel VARTON, en plus de Boko Haram, il faut noter à la base de ces persécutions religieuses les élites politiques et religieuses locales et les bergers peuls musulmans : « L’année dernière, plus de 40 000 personnes ont fui les attaques des bergers peuls musulmans, sans compter les actions discriminatoires des élites locales. »

Campagne « Porteurs d’Espérance : Nigéria »

Michel Varton, directeur de Portes Ouvertes France et représentant Portes Ouvertes International présent à Abuja ce jour-là, a également reçu une copie de cet Appel signé. Il réaffirme son soutien des chrétiens persécutés dans le Nord Nigéria et signale le lancement en France, de la campagne « Porteurs d’Espérance : Nigéria »

Portes Ouvertes s'engage dans la prière, et dans un soutien matériel. Les chrétiens locaux savent que Portes Ouvertes est avec eux, et sont très reconnaissants.


Portes Ouvertes