Mulhouse, Église évangélique méthodiste: du 9 au 13 mars - Exécutif de la Conférence centrale de l’Europe du Centre et du Sud

Conférence centrale en 2013 à Winterthur


La commission exécutive de la Conférence centrale de l’Europe du Centre et du Sud (CCECS) de l’Église évangélique méthodiste (EEM) se réunit au Temple Tabor de Mulhouse pour sa session annuelle.

Au programme

La Conférence centrale se réunit tous les quatre ans (la prochaine fois : en mars 2017 à Zurich). Entre les rencontres, l’exécutif est en charge du travail et se réunit au moins une fois par année, veillant à ce que les options et les décisions de la Conférence centrale soient mises en œuvre. Ce sont ces délégués qui sont accueillis à Mulhouse du 9 au 13 mars. 

Le samedi 12, la journée sera consacrée à travailler et partager sur le thème du culte : musique, liturgie... Dimanche 13 mars, c’est le pasteur Wilfried Nausner (Autrichien), surintendant pour la Macédoine, Serbie et Albanie qui apportera le message à Tabor, alors que l’évêque Patrick Streiff sera à Munster, une pasteure de Serbie à Colmar et d’autres délégués en Suisse (Bâle‐Bethesda, Glattbruch, Zurich, Thoune). 

Autre temps fort : Vendredi soir à 20h avec une soirée publique où chacun est cordialement invité. 4 ou 5 intervenants partageront sur les problèmes migratoires dans leur pays et comment les églises y font face (Autriche, Macédoine, Albanie, Hongrie, France).

La Conférence centrale en quelques mots

L’Europe compte 4 Conférences centrales : l’Allemagne, la Scandinavie, l’Eurasie et la nôtre, celle du Centre et du Sud de l’Europe. Notre Conférence centrale représente une grande variété de paysages et de cultures, une multiplicité de langue (une vingtaine), 4 environnements religieux différents (protestant, catholique, orthodoxe et musulman). Dans tous les pays où nous sommes présents, nous formons une église minoritaire. Les défis sont multiples : pauvreté, chômage, migration, travail avec les minorités, formation des responsables d’église, nouvelles communautés, identité méthodiste avec comme objectif ultime : Amener des personnes à devenir disciples de Jésus‐Christ pour transformer le monde.

Daniel Nussbaumer

eemni