Innombrables sont les réactions après les attentats de Bruxelles

 

Sur cette page, nous regroupons les réactions qui nous sont parvenues après les attentats de Bruxelles de ce jour, mardi 22 mars 2016. Que ce soit la réaction de la Conférence des Eglises européennes, de l’évêque Patrick Streiff de l’Église évangélique méthodiste, de l’aumônier catholique de l’Aéroport de Zaventem, du Général Cox de l’Armée du Salut, de l’Eglise protestante unie de France, des évêques catholiques de Belgique ou de Billy Graham. François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France transmet aussi un message fort émouvant. Enfin, nous répercutons le court message que le sociologue Sébastien Fath publie sur son blog face à la terreur montante.

Nous renvoyons enfin au dernier numéro d’ENroute, le bimestriel de l’EEM consacré à la vie sous la menace du terrorisme (N°120 - Mars / Avril 2016) et… nous vous réservons une surprise pour la fin.

Dernière mise à jour de l’article, vendredi 25 mars 2016, 20h40

avec les déclarations supplémentaires du Dr Volff Acpervie-sos-maternité, le COE; la FEPS, l’Alliance évangélique européenne (AEE), le CNEF, le Conseil méthodiste mondial.

__________


La Conférence des Eglises européennes (KEK) déplore la perte de vies humaines, condamne les attaques terroristes de Bruxelles

Ce matin à Bruxelles, la circulation aux heures de pointe et les vols très matinaux ont été violemment perturbés par de multiples attaques terroristes. Aux dernières nouvelles, les deux explosions survenues à l'aéroport de Bruxelles, ainsi que les autres explosions survenues dans une station de métro au coeur du quartier de l'Union européenne. ont causé la mort d’au moins 26 morts.

La Conférence des Eglises européennes pleure la perte de vies humaines et les atteintes à la paix. Nous condamnons les attaques terroristes et invitons à trouver des réponses pacifiques dans les heures et les jours qui viennent. Nous prions pour ceux qui ont perdu leur vie, leurs familles et communautés, et pour les personnes qui risquent leur propre sécurité dans l’intérêt des autres.

« En ce temps de Carême et de Semaine Sainte, nous déplorons ces explosions de violence » a déclaré le secrétaire général de la CEC.

La Conférence des Eglises européennes demande à ses Eglises membres comme à toutes les personnes de bonne volonté de penser à Bruxelles, à la Belgique, et à l’Europe, et enfin de prier pour la paix.


L’évêque Patrick Streiff, Église méthodiste

« Ne jamais abandonner, malgré la violence aveugle »

Après les attentats terroristes de Bruxelles, Patrick Streiff, évêque de l’Église évangélique méthodiste (EEM - UMC) en Europe du Centre et du Sud, appelle les disciples de Jésus le Crucifié Ressuscité à être les ambassadeurs de la réconciliation, sans céder aux sirènes d’une peur paralysante.

Les attaques terroristes sont choquantes, en tout lieu dans le monde où ils se produisent, que ce soit au loin ou au près, que ce soit dans des démocraties libres ou dans des pays sous régimes dictatoriaux, que ce soit dans les pays traditionnellement chrétiens ou musulmans. Nos prières accompagnent maintenant les habitants de Bruxelles qui ont perdu des êtres chers, les blessés et ceux qui servent avec courage dans des situations d'urgence en aidant aux secours et en renforçant la sécurité.

Comme disciples de Jésus crucifié et ressuscité, nous devons continuer à faire du bien autant que possible, à bâtir une communauté favorisant le respect, à travailler pour la paix et la justice, à être des agents de réconciliation et à ne jamais abandonner malgré la violence aveugle, la haine ou la peur paralysante, où que nous vivions.

Continuons à suivre le Christ en cette semaine de la Passion et de Pâques.

Évêque Patrick Streiff


L’aumônier catholique de l’Aéroport de Bruxelles sur KTO

L’aumônier de l'aéroport de Zaventem, où se sont déroulés les attentats, le Père Michel Gaillard était sur place ce mardi matin lors de la double explosion. Il exprime sa peine et raconte qu'il a tenté de calmer les personnes sur place. Pour lui, Dieu est avec les victimes. 


Général André Cox de l’Armée du Salut

Le GENERAL André Cox a appelé à prier pour la situation en cours à Bruxelles, en Belgique, où les attaques terroristes à l'aéroport et la station de métro Maelbeek ont causé la mort à 34 personnes au moins, avec beaucoup plus de personnes blessées. Le général demande aux salutistes et amis de prier pour les victimes des attentats, les services d'urgence, les politiciens et les auteurs de ces attentats.

Le Colonel Daniel Naud (commandant territorial de la France et de la Belgique) qui est en poste au quartier général de l'Armée du Salut à Bruxelles, Belgique, voyageait en train de Paris ce matin, avant que les attaques aient eu lieu. Il rapporte: «Il est extrêmement difficile de se déplacer dans la capitale pour le moment. Nous entendons constamment des voitures de police se déplacer à très grande vitesse ... Il est difficile de savoir précisément ce qui se passe ».

L’Assemblée générale annuelle de l'Armée du Salut, qui devait se tenir à Bruxelles, a été reportée. Le Colonel Naud dit avoir pris contact avec les autorités de Bruxelles et leur avoir offert l’aide de l’Armée du Salut.

Les Majors Mike et Ruth Stannett sont les leaders régionaux pour la Belgique et aussi des officiers de l'Armée du Salut pour les affaires européennes. Le Major Mike dit qu'il est reconnaissant pour les pensées et les prières offertes à travers le monde. Il explique: «Le principal problème pour le personnel de l'Armée du Salut sera de savoir comment ils rentreront chez eux et comment ils ramèneront leurs enfants de l'école. » Tous les transports publics ont été arrêtés, et les gens sont avisés de ne pas voyager.


L’Église protestante unie de France

 L’Eglise protestante unie de France s’associe à la peine des familles des victimes et à la souffrance de blessés. Elle a envoyé un message de solidarité à l’Eglise protestante unie de Belgique.

En ce jour où l’association Les Voix de la paix organise un rassemblement à l’Hôtel de Ville de Paris, à laquelle elle participe, l’Eglise protestante unie de France réaffirme la nécessité d’une fraternité partagée et vécue entre les personnes, les cultures et les peuples.

En pleine Semaine sainte, elle trouve en Jésus Christ, crucifié et ressuscité, la confiance et l’espérance pour affronter toute détresse et toute peur. 


Les évêques catholiques de Belgique

Les attentats perpétrés à l’aéroport de Bruxelles National et dans le métro ont fait réagir très rapidement les évêques de Belgique. Dans un communiqué, ils disent leur consternation et appellent à prier pour les victimes et leurs familles.

Voici le texte du communiqué de la Conférence épiscopale belge:


Sébastien Fath

Attentats à Bruxelles: réagir au-delà de la terreur

Les attentats invitent à quatre choix.

1. D'une part, résister à la peur. L'objectif des terroristes est de... terroriser. Ne leur faisons pas le cadeau de trembler et de nous terrer, et restons ouvert à l'autre, au prochain, au différent.

2. D'autre part, se préparer au long terme. Ces attentats vont se reproduire, tant que les racines qui les rendent possibles ne seront pas traitées. Cela prendra du temps. Sans doute une génération.

3. Et puis, il nous faut nous informer et agir avec justice. Les autorités de nos contrées ont parfois négligé de s'informer suffisamment sur le pays réel (et ses poches communautaristes, ses concessions clientélistes, à Mollenbeck et ailleurs). Certains politiques devraient être jugés pour leur courte vue criminelle, ou leur cupidité (que ne ferait-on pas pour des votes ou des pétrodollars qataris ou saoudiens)...

4. Enfin, nous sommes invités à l'espérance. Même quand sa propre maison explosa, Martin Luther King raconte, dans La force d'aimer, qu'il a été rendu capable de recevoir "calmement cette nouvelle". Car l'espérance restaure ce que la terreur veut détruire: la promesse du jour après la nuit.

Voir son blog 

« Les évêques de Belgique sont consternés d’apprendre l’attentat perpétré à l’aéroport de Zaventem et au centre de Bruxelles. Ils partagent l’angoisse de milliers de voyageurs et de leurs familles, des professionnels de l’aviation et des équipes de secours une nouvelle fois sur la brèche. Ils confient les victimes à la prière de tous dans cette nouvelle situation dramatique. Les aumôniers de l’aéroport sont quotidiennement au service de tous et apporteront le soutien spirituel nécessaire. Que l’ensemble du pays puisse vivre ces jours en grande responsabilité citoyenne. »


Billy Graham

Le site d’InfoChrétienne rapporte la réaction de Billy Graham à ces événements tragiques : « Nos prières sont aujourd’hui avec les bruxellois, le Belgique, après les nouvelles des attaques terroristes meurtrières. Prions pour les premiers à répondre à ces attaques, ceux qui sont blessés et ceux qui ont perdus leurs biens aimés, et aussi pour que justice soit faite. »

Et rappelle la compassion et le réconfort divin : Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père plein de compassion et le Dieu de tout réconfort ! Il nous réconforte dans toutes nos détresses afin que nous puissions réconforter ceux qui se trouvent dans la détresse, grâce à l’encouragement que nous recevons nous-mêmes de la part de Dieu. 2 Cor 1 :3-4


François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France

En réaction aux attentats survenus à Bruxelles aujourd’hui, je souhaite en premier lieu adresser un message de condoléances et de soutien aux familles qui ont été si brutalement touchées. Devant la violence de ces attaques terroristes et avec ces personnes tuées ou blessées, la communauté européenne toute entière est à nouveau concernée. La Fédération protestante de France exprime son profond soutien au peuple belge et également à ses partenaires sur place : Eglises et oeuvres, notamment l’Eglise protestante unie de Belgique, Eurodiaconia et la KEK.

La fraternité humaine est encore mise à l'épreuve par des actes injustifiables guidés par le mal. Il est nécessaire de se tenir unis dans une épreuve de cette ampleur.

La Fédération protestante de France, solidaire de tous ceux qui oeuvrent pour la justice, l'ordre et la paix, exprime sa détermination à poursuivre sa mission de témoignage d'une espérance imprenable et à résister à toute forme de fanatisme.

Dans ce temps de Pâques, particulièrement dans le cadre des cultes célébrés le dimanche 27 mars 2016, j’appelle l’ensemble des membres de la FPF et j’invite tous ceux qui souhaitent s’y associer, à s’unir dans la prière pour faire face à cette épreuve et à annoncer la victoire de la vie en Jésus Christ.

François Clavairoly,

président de la Fédération protestante de France

 Acpervie-sos-maternité

 Association des Chrétiens Protestants et Evangéliques pour le Respect de la Vie.

Attentats de Bruxelles. 

Ce matin, Satan s'est déchainé à Bruxelles. Nous disons bien que la violence est de Satan. Nous dénonçons l'esprit meurtrier des djihadistes et conjurons ceux qu'ils séduiraient à se repentir et à montrer plutôt l'exemple d'une vie véritablement morale, si telle est leur recherche.

Nous devons nous repentir de nos avortements et de nos impudicités et prier pour les victimes, les familles frappées, les blessés et les traumatisés. Prions aussi pour les victimes si nombreuses au Proche Orient et en Afrique, trop souvent livrées à leurs bourreaux par ceux qui devraient les secourir.

Pour le Conseil d'Administration: Dr François Volff

Le COE condamne fermement les attentats terroristes de Bruxelles

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, a fermement condamné une série d’attentats terroristes meurtriers perpétrés à Bruxelles, qu'il a qualifiés d’«abjects et aveugles», et il appelle à prier pour les victimes.

Plus de 30 personnes ont été tuées et 170 autres blessées lors des attentats commis le 22 mars à l’aéroport international de Bruxelles Zaventem et dans une station de métro à proximité de bâtiments appartenant à l’Union européenne ainsi que du Centre œcuménique établi à Bruxelles.

«J’éprouve une profonde douleur devant un attentat aussi abject et aveugle commis à Bruxelles contre des êtres humains ordinaires, d’une manière qui laisse à penser que c’est le cœur même de l’Europe qui était visé», a-t-il déclaré.

Il a ajouté: «Indépendamment des pertes et des souffrances que cet acte de violence a causées directement, il crée des tensions supplémentaires qui font que l’Europe et les Européens auront plus de mal à jouer le rôle constructif qui leur incombe pour soutenir celles et ceux qui tentent d’échapper à la terrible situation qui règne dans plusieurs parties du Moyen-Orient.»

Le COE encourage à prier pour les victimes et leurs proches et à leur manifester leur solidarité.

Photo: istockphoto.com



Fédération des Églises protestantes de Suisse

Nouvelles attaques contre la liberté et la paix religieuse

Le Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS condamne avec la plus grande fermeté les lâches attentats de Bruxelles. « La terreur d’islamistes fanatisés ne connaît apparemment pas de limites. Des fanatiques égarés menacent la société libérale et mettent en danger la paix religieuse. Hier Paris, aujourd’hui Bruxelles et demain? » s'inquiète Gottfried Locher, président du Conseil de la FEPS.

Les attentats atroces de Bruxelles ont frappé des innocents, les victimes mais aussi leurs proches, plongés dans le deuil. Le Conseil de la FEPS leur dédie avec le plus grand respect un instant de silence. Nous devons aux victimes de nous engager ensemble et sans relâche pour la liberté, la défense de la dignité humaine et des droits humains.

Le terrorisme d’obédience islamiste menace tout le monde, la Suisse également. Il confronte les instances responsables de la politique sécuritaire, au plan national et international, à des tâches très difficiles. Des partenariats fiables, une solidarité confiante et des valeurs communes sont indispensables à la liberté en sécurité. Les religions ne sont pas à l’abri des abus. Gottfried Locher : « Rappelons-nous, en cette semaine de Pâques, que la mort n’a pas le dernier mot. L’amour est plus fort que toutes les forces du mal ».

Appel à la prière pour la Belgique

Communiqué de l'Alliance évangélique européenne

Que dire face aux terribles nouvelles nous parvenant de Bruxelles aujourd'hui? Faut-il dire beaucoup de mots en une pareille journée? Les mots ne peuvent exprimer l'immensité de la souffrance, de la douleur, du deuil, de l'anxiété, de la peur et de l'insécurité causés par ces attentats à la bombe.

L'Alliance évangélique européenne appelle les chrétiens de conviction évangélique à travers l'Europe à prier pour les habitants de Bruxelles directement affectés par ces attaques. Prions pour les autorités qui doivent aider et protéger la population. Prions pour les différents groupes ethniques et religieux parmi lesquels une fois de plus la méfiance est semée en ce jour. Prions pour la paix, face aux forces de division qui opèrent. Prions pour que Jésus, le Prince de Paix et Seigneur ressuscité puisse faire son oeuvre au milieu de son peuple et à travers son peuple. Qu'à travers tout le continent, les chrétiens soient une bénédiction pour leur prochain en ces jours d'épreuve. Qu'ils sachent témoigner de la puissance de la résurrection opérée à Pâques, en ces temps où la réalité est difficile à accepter.

Thomas Bucher, Secrétaire général de l’AEE

Message de soutien et de solidarité du CNEF au Synode Fédéral des Églises protestantes et évangéliques de Belgique

Dans les circonstances dramatiques que traverse la Belgique, le Conseil national des évangéliques de France a fait le choix d'adresser un message de soutien et de solidarité à son homologue belge, le Synode Fédéral des Églises protestantes et évangéliques de Belgique présidé par le Dr Geert W. Lorein.

De même que nos Églises et nos œuvres ont été touchées par les attentats du 13 novembre à Paris, leurs Églises sont touchées par les attentats du 22 mars à Bruxelles. Et dans l'un et l'autre cas, nous sommes appelés à dépasser les réflexes bien naturels de haine et de peur pour rester de fidèles témoins de l'Évangile de Jésus-Christ. 

Dans ce message au synode fédéral, le CNEF a d'abord exprimé sa compassion à l'égard de "toutes celles et tous ceux qui ont été atteint très directement par ces actes odieux, les familles et amis qui ont perdu l'un des leurs et les nombreux blessés." Il a ensuite évoqué la prière pour les autorités du pays "qui ont à gérer une situation extrêmement complexe et à faire face à une menace terroriste bien difficile à détecter." Il a enfin assuré de son affection fraternelle tous les chrétiens évangéliques réunis au sein du synode fédéral qui ont pour mission de témoigner de l'Évangile en ces temps difficiles. 

Le CNEF invite ses membres à porter dans la prière les personnes touchées par les attentats de Bruxelles, les autorités belges et les Églises protestantes et évangéliques de ce pays. Demandons à au Seigneur qu'il nous fasse la grâce, en Belgique comme en France, de garder calme et confiance et de rendre compte sans faiblir à ceux qui nous entourent de l'espérance vivante qui nous anime !

Le Conseil méthodiste mondial


Photo Crédit: Ange & Drapeau national de Belgique, Square des Martyrs par Dr Les (Leszek – Leslie) . Sachs via Flickr.comCreative Commons.


Le Conseil mondial méthodiste a fermement condamné les lâches attentats à l'aéroport de Zaventem et à la station de Maelbeek à Bruxelles qui ont coûté la vie à plus de 30 personnes et causé des dizaines de blessés.

L'impact de ces attaques se fera sentir dans tous les pays du monde étant donné que Bruxelles est le siège de l'Union européenne.

Mardi, le secrétaire général du Conseil méthodiste mondial Ivan Abrahams a fait cette déclaration :  « les pensées et les prières des membres du Conseil méthodiste mondial sont avec les familles et les proches des personnes tuées et blessées dans ces actes méprisables de terrorisme sur des personnes innocentes ». Il a exprimé sa solidarité et son soutien au peuple de la Belgique et a lancé un appel à toutes les victimes de la terreur de ne pas répondre à la violence et la haine, mais d'œuvrer pour la paix mondiale.


Un florilège de tweets édités le mardi 22 mars 


EXTRAIT D’ENroute Mars / Avril 2016

En ces temps d’ébranlement collectif, que faire et comment réagir ?

- Prier pour Paris / Bruxelles, comme l’ont recommandé les réseaux sociaux.

- Mais encore, être aussi présent aux autres sur le terrain et en priorité entourer ces familles, décimées, cassées, brisées avec amour et compassion au nom même du Seigneur.

….

En privilégiant cet amour, nous ne donnerons pas prise à la haine et au racisme, nous ne nous laisserons pas vaincre par le mal, mais serons au contraire vainqueurs du mal par le bien (Rm 12.21).

Pas question non plus de laisser la peur hanter nos vies, surtout que le Seigneur ne cesse de nous répéter à l’oreille : « Que votre cœur ne se trouble point, Je vous ai dit tout cela pour que vous ayez la paix en restant unis à moi. Vous aurez à souffrir dans le monde. Mais courage ! J'ai vaincu le monde ! » (Jn 14.1 ; 16.33)

JP. Waechter