ENroute: mise en ligne du N°124 Nov/Déc 2016

Précédent

Le dernier ENroute, bimestriel francophone de l’Union de l’Église évangélique méthodiste de France est en ligne (N°124 Novembre / Décembre 2016.

Deux sujets majeurs sont traités dans ce dernier numéro de l’année 2016, à savoir l’Église de Jésus-Christ appelée à sortir de son sommeil latent pour vivre le réveil et l’implication sociale de John Wesley.


Éditorial: l’Église, du sommeil au réveil

JP Waechter

La peur paralyse, que ce soit la peur de l'accident, la peur de ne pas être à la hauteur en cas de dysfonctionnement ou de difficulté, la peur de l'échec, la peur de l’abandon, la peur de l'exclusion et de la solitude la peur de la persécution et de la violence, ou encore la peur de la mort qui approche…

En guise d’antidote à ces maux majeurs de notre temps, l’évêque Heinrich Bolleter préconise la lumière de l’espérance allumée par Dieu dans le coeur avec l’avènement de Son Fils et la pasteure Claire-Lise Meissner l’espérance qui jaillit en effet dans notre quotidien à l’annonce et à l’accueil de la Parole écrite et incarnée.

De fait, Jésus-Christ nous vaut l’espérance et la fraternité ; avec son pardon, tout passé et passif cesse de plomber notre vie, et l’heure est au renouveau et au réveil (2Co 5.17) : le Seigneur crée du neuf dans nos vies comme au sein de nos communautés locales, nous rappelle l’évêque Patrick Streiff, à l’exemple de l’église d’Agen mobilisée actuellement pour agrandir ses murs, prête à vivre ainsi les surprises que le Seigneur lui réserve.

Avec le pasteur Georges Freemann, nous redécouvrons les secrets d’une Église en éveil : l’exercice assidu de la prière, l’implication sans répit ni repos dans la mission, l’instruction des enfants et des jeunes sans compter l’attractivité des cultes :« Un réveil est le seul moyen par lequel une église puisse être sanctifiée, croître dans la grâce et être rendue propre pour les cieux » (Charles Finney).

À ces vertus, John Wesley ajoutera l’amour du prochain et l’engagement social, pierres de touche d’une foi mue par l’amour.

Avec cet article et cet éditorial s’achève mon engagement à la tête de la commission de communication de notre Église. Le Comité directeur vous avisera de la suite qui sera donnée.

Faisons nôtre la question que Bob Dylan, prix Nobel de littérature 2016, pose dans une de ses chansons« Tu m'as donné la vie à vivre. Comment puis-je vivre pour Toi? »

Sommaire

EEMNI