Église évangélique méthodiste : passage de témoin en Hongrie


Après 20 ans de ministère, le surintendant István Csernák a transmis la charge de surintendant à son successeur László A. Khaled.


La Conférence annuelle de Hongrie s’est réunie du 14 au 17 avril 2016 à Budapest. Un des temps forts a été le passage de témoin d’un surintendant à l’autre, du surintendant István Csernak à son successeur László A. Khaled.

István Csernak (62 ans) peut revenir sur les 20 années de ministère qu’il a exercées au titre de surintendant de l'Eglise méthodiste unie (EEM) en Hongrie.

Ce furent des années de rencontres précieuses et d’évolutions importantes, dont certains se sont souvenus au cours de la cérémonie de départ le samedi soir.

Le lendemain, au cours d’un culte solennel, son successeur László A. Khaled (36 ans), a été installé comme le nouveau surintendant. Lors des deux événements, des représentants de l'Église réformée, de l'Église évangélique luthérienne, de l'Église catholique romaine, les baptistes, de l'Armée du Salut ainsi que des autorités politiques étaient présents - et tous ont souligné leur bonne coopération avec l’EEM.

Avec 45 personnes présentes à la Conférence annuelle, il était très facile d’en faire le tour. Ces journées ont été marquées par de bonnes rencontres et de bonnes discussions, par d’émouvantes célébrations, par une généreuse hospitalité. Et si les représentants des autres Églises ont été l’expression de l'engagement œcuménique de l’EEM, les invités de Suisse, d'Allemagne et des Etats-Unis ont apporté quant à eux la solidarité internationale de l'Église.

L’EEM en Hongrie est très active sur le plan missionnaire - ce qui apparaît en particulier très clairement dans le rapport de la commission missionnaire, qui parraine de nombreuses initiatives très différentes les unes des autres: le travail avec les femmes, les jeunes et les enfants, le travail avec les Roms, les relations de partenariat internationales et le travail dans différents médias (publication de périodiques et de livres, production d'émissions de radio et de télévision). Il est impressionnant et gratifiant de constater la qualité du travail accompli par un nombre relativement restreint de personnes engagées.

Deux exemples de l'engagement missionnaire: Dans la communauté rom de Alsózsolca il y a un esprit de réveil. Sa croissance continue l’a conduite à devenir maintenant la plus grande communauté de l’EEM en Hongrie. Cette croissance se traduit aussi par un nouveau bâtiment d'église plutôt beau avec des parties communes, pour lequel l'Etat a apporté une contribution financière substantielle pour l’activité diaconale qui y a cours. Entre autres choses, quatre machines à laver ont été achetés, de sorte que les habitants de Alsózsolca aujourd'hui ont la possibilité d’y laver leurs vêtements.

L'école privée de Forrai reprise par l’EEM est en croissance constante. A l'automne 2016, de nouvelles classes pourront être ouvertes, alors seront atteintes les capacités d’accueil de l’école. L’EEM-n’assume pas seulement un accompagnement pastoral et religieux, mais tente aussi délibérément d'accompagner dans leur parcours les jeunes qui n’ont pratiquement pas de lien avec une église. Dans ce contexte, ce n’est pas par hasard que, pour la Conférence annuelle de 2017, ait été choisi pour thème principal la «génération Z» (les jeunes qui sont nés 1995-2010).

Tamás Szuhánszki a été nouvellement élu pasteur local de l’EEM en Hongrie, Daniel Vadászi commencera une année de stage à l'automne.

mercredi 20 avril 2016

Sources: Armin Camastral, Bischof Patrick Streiff, Urs Schweizer

Traduction eemni

emkni