CG 2016: Évêque Palmer - "Faites confiance à la promesse de Dieu et allez de l’avant"

Photo de Mike DuBose, UMNS - L’évêque Gregory V. Palmer adresse le discours épiscopal durant la Conférence générale 2016 de l’Église méthodiste unie qui se tient à Portland, Oregon

par Kathy L. Gilbert

L’évêque Gregory V. Palmer a tracé la voie à suivre par la Conférence générale 2016 de l’Église méthodiste unie: l'humilité, l'humilité, l’humilité.

«Tout le monde ici est un enfant de Dieu. Tout comportement contraire à cette vérité porte atteinte à l'Evangile et est un choix de vivre en dessous de notre privilège », déclare Palmer dans son son discours épiscopal le 11 mai. Palmer dessert le diocèse de l'Ouest Ohio.

Le Conseil des évêques a choisi Palmer pour prononcer ce discours, et lui, il a dit qu’il a essayé à cette occasion de donner le ton au rassemblement.

La Conférence générale, qui est l’assemblée législative majeure de la dénomination, abordera de nombreuses questions et les délégués seront tenus de voter sur des sujets difficiles tels que la sexualité humaine, le désinvestissement et le budget de la dénomination.

« Notre capacité à nous retourner les uns contre les autres est en train de détruire l'âme de cette Église et indigne de la mission », a-t-il dit.

Conférence générale 2012

« Il faut dire que la Conférence générale 2012 a retiré quelque chose de cette Église dans des proportions dramatiques », a-t-il dit. Beaucoup ont dit que c’était une perte de temps et de ressources; d'autres ont été découragés et déçus.

Cependant, l'Église méthodiste unie a participé à des ministères qui ont apporté des changements de vie et à des ministères qui ont donné la vie, dit-il.

Palmer releva les principales réalisations de la dénomination:

Imagine No Malaria (campagne contre le paludisme) a permis de collecter 65,5 millions $ pour éradiquer le paludisme en Afrique.

• L’UMCOR (ONG humanitaire de l’Église méthodiste unie) a réagi rapidement aux catastrophes dans le monde entier.

• L'Église apporte de l'eau potable à des endroits tels que la Sierra Leone et le Michigan.

• Le programme d’étude biblique du Disciple (programme développé actuellement aux USA sous cette acceptation Disciple Bible Study) est enseigné dans les congrégations locales et dans les prisons. Les méthodistes unis accueillent de nouveaux voisins et créent de nouveaux espaces pour toujours plus de personnes, tout en formant des « leaders chrétiens responsables ».

« Mais tous ceux qui font partie de la Conférence générale de 2016 ont été appelés ici par Dieu qui, nous le croyons, continue d'être au travail dans et par l'Église méthodiste unie ».

Aller de l’avant

Le thème de ce rassemblement mondial est « Aller de l’avant » sur la base du Grand Mandat énoncé dans Matthieu 28: 19-20. Palmer a dit l'énoncé de la mission de l'Église s’aligne sur cette parole de l'Écriture: «Faites des disciples de Jésus-Christ pour la transformation du monde ».

« Si cette Conférence générale n'exprime que des voeux pieux sur le Grand Mandat ou sur l’énoncé de la mission de notre dénomination, nous aurons échoué », a-t-il dit.

Palmer a dit  que trop de méthodistes unis s’inquiètent de la survie de l'Église comme institution.

« Notre thème et notre énoncé missionnaire sont un cri de ralliement pour sortir, agir ensemble et nous concentrer sur les priorités de Dieu - rien de moins que la nouvelle création à destination des personnes, des nations, des cultures et de la terre », dit-il.

Modèle pour la mission

Le paragraphe 122 dans le Règlement de l’Église explique le processus à suivre pour la réalisation de notre mission, dit-il.

Les étapes en sont proclamer, diriger, nourrir, envoyer et continuer. « Nous ne pouvons pas choisir uniquement les éléments qui nous plaisent et lesquels méritent un suivi », a-t-il dit.

Il faudra une Église à temps plein pour nourrir des chrétiens à temps plein.

« Nous avons été appelés à ce travail et chargés de le faire. ... Voici la seule question restée sans réponse :  irons-nous? », a-t-il dit.

Faisons confiance à Dieu et allons-y, dit-il.

«Nous avons rien de moins que la promesse du Christ ressuscité qu'il sera avec nous ».

La promesse ne dépend pas de la géographie, de la langue, des codes postaux, d’un diplôme d'Institut Biblique ou d’un certificat.

« Jésus a dit:« Je serai avec vous si vous y allez ».

Gilbert est reporter multimedia pour le compte de l’Agence de presse méthodiste unie UMNS.

11 mai 2016

Traduction eemni

umc.org