2016

Nouvelles de l’Église évangélique méthodiste - octobre 2016

Sommaire

  1. Méditation
  2. La cellule de crise teste sa capacité d’intervention
  3. Le Conseil face à des tensions fructueuses
  4. La collecte du Jeûne fédéral 2016 reçoit une nouvelle affectation
  5. Voyage de rencontres en Bolivie au printemps 2017
  6. Connexio : recherche d’une personne pour remplacer durant un congé maternité

Méditation

Héberger des anges

Quel groupe de personnes invitez-vous le plus souvent à la maison : des connaissances ou des inconnus ?  Lorsque, à l’occasion d’un culte, j’ai posé la question à nos paroissiens, la réponse fut très claire : des connaissances, bien sûr – des amis et de la parenté.  En réalité, la Bible entend autre chose lorsqu’elle parle d’hospitalité. Le terme grec qui évoque, par exemple dans l’épître aux Hébreux, l’hospitalité d’Abraham (Genèse 18) est « philoxénie », soit littéralement « l’ami de l’étranger ». Je trouve ce terme remarquable, car il signifie que l’hospitalité implique en particulier l’accueil de l’étranger. C’est ainsi qu’Abraham a rencontré Dieu. S’il n’avait reçu que ses connaissances, il aurait passé aussi bien à côté de l’annonce de son fils que de la bénédiction de Dieu.  L’amour de l’étranger est une attitude qui nous rapproche de Dieu. L’épître aux Hébreux le dit ainsi : « N’oubliez pas l’hospitalité (philoxenie), car grâce à elle, certains, sans le savoir, ont accueilli comme hôtes (xenos=étrangers) des anges. » (Hébreux 13, 2) 

Jörg Niederer, surintendant du district Nord-Est de la Suisse


Nouvelles de la cellule de crise

La cellule de crise teste sa capacité d’intervention

La cellule de crise au travail

Pendant le camp national des Flambeaux STR16, la cellule de crise s’est réunie pour un « exercice d’état-major » préparé par l’un de ses membres, Christian Schmutz. Il s’agissait essentiellement d’exercer, dans le cadre d’un scénario réaliste, l’alerte, le rassemblement, la phase de démarrage et la gestion de la crise. Le chef de la cellule de crise, Stefan Zürcher, avait été alerté en plein après-midi par le service de piquet KIK au sujet d’un événement fictif. Dès 18h00, les premiers membres étaient sur place, prêts à intervenir. 
N.B. : La cellule de crise de l’EEM a été créée en 2011 afin de pouvoir assister des individus, des groupes ou des paroisses en cas de crise, et sauvegarder la réputation de l’Eglise. KIK (groupe d’intervention concrète en cas de crise, site en allemand) fait partie de la cellule de crise et répond au numéro d’assistance 24h/24h.

Nouvelles du Conseil

Le Conseil face à des tensions fructueuses

Le Conseil Suisse-France-Afrique du Nord s’est retrouvé à fin août à Mulhouse (France) pour une retraite. Y participait pour la première fois le nouveau membre du Conseil Roland Affolter, de l’EEM 3x3 de Hunzenschwil. Pendant deux jours, le Conseil s’est concentré sur l’avenir de l’EEM Suisse-France-Afrique du Nord. La vision, la mission et les valeurs qu’il avait déclarées comme essentielles en été 2015 ont constitué la base de la réflexion. Sous la direction de Martin Bihr, consultant en organisation, le Conseil s’est penché sur les tensions entre innovation et renoncement, entre valeurs éprouvées et nouveautés, entre membres de l’EEM et personnes que l’EEM aimerait accueillir. Les idées du groupe de travail sotériologie, qui avaient servi de fil rouge à la Conférence annuelle 2016 à Münsingen, ont également alimenté le débat. Le Conseil voudrait promouvoir une Église dans laquelle il est possible de concrétiser des idées innovantes de manière flexible et rapide. 
N.B. : Des premières pistes de réflexion ont été élaborées lors de la session du Conseil d’août 2016. Le Conseil entend reprendre ce sujet et parvenir à de premières décisions lors de sa session de novembre. 


Nouvelles du Conseil

La collecte du Jeûne fédéral 2016 reçoit une nouvelle affectation

Sur proposition du Conseil, la Conférence annuelle a décidé que la collecte du Jeûne fédéral ne serait plus consacrée systématiquement aux salaires des collaborateurs et collaboratrices de l’EEM, mais réaffectée chaque année sur décision du Conseil. La collecte 2016 servira ainsi à promouvoir l’intégration de migrants et de migrantes en Suisse et permettra, par le biais du fonds de projets, d’apporter une aide substantielle à de nombreux projets des circuits. Dans les circuits de l’EEM d’Aarau, Bâle – Petit-Bâle, Bienne, Genève, Soleure et St. Gall, ce soutien se traduit notamment par l’engagement de personnel. 
N.B. : Chaque circuit et chaque groupe paroissial est libre de s’engager en faveur des migrantes et des migrants et de soumettre à ce sujet une demande de soutien financier. Les formulaires de demandes de soutien aux projets peuvent être téléchargés dans la rubrique Login du site internet de l’EEM en suivant le lien : www.emk-schweiz.ch > Login > Formulare  


Nouvelles du secrétariat de Connexio

Voyage de rencontres en Bolivie au printemps 2017

Êtes-vous curieux, aventurier, ouvert à la nouveauté et prêt à vous adapter à un rythme de vie différent ? Aimeriez-vous savoir à quoi servent vos dons ? Alors venez avec nous en Bolivie du 21 avril au 6 mai 2017 et découvrez ce fascinant pays situé au cœur de l'Amérique du Sud !L'EEM Suisse-France entretient depuis des décennies un partenariat avec l'Iglesia Evangélica Metodista en Bolivia. Au cours de ce voyage de rencontres, nous rendrons visite à nos amis de cette Église sœur dont nous aurons l'occasion de partager, pendant quelques jours, les expériences de vie, les joies et les soucis, et avec qui nous pourrons parler de ce qui nous touche. Le voyage sera encadré par Barbara Oppliger et Simon Barth. 
N.B. : Voir le descriptif détaillé du voyage de rencontres en Bolivie

Nouvelles du secrétariat de Connexio

Recherche d’une personne pour remplacer durant un congé maternité

Connexio recherche une personne apte à remplacer la coordinatrice de projets Corinna Bütikofer Nkhoma à la Badenerstrasse, à Zurich, durant son congé maternité. Période prévue pour l’engagement : 1er janvier à fin juin 2017 (taux d’occupation : 50 % à 60 %). 
 
La principale tâche de la coordinatrice de projets est de récolter les rapports et les décomptes des projets et d’établir les rapports correspondants à l’attention des organes internes et des donateurs externes, telle la Direction du développement et de la coopération (DDC). 
 
Connexio est en outre toujours à la recherche de successeurs pour Daria et Roman Hofer, dont le mandat de quatre ans en tant que personnes de liaison de Connexio en République démocratique du Congo s’achèvera début 2017. 
En leur qualité de personnes de liaison de Connexio au Congo, Daria et Roman soutiennent et conseillent les responsables locaux dans la planification de projets, dans la rédaction de demandes et l’élaboration de rapports destinés aux organisations donatrices et dans le développement de relations dans le monde entier. 
 
N.B. : Pour plus de détails concernant les cahiers des charges : Projektkoordinator/in in Zürich – Connexio-Verbindungsperson/en im Kongo

Barbara Streit-Stettler, chargée de communication

EEMNI

FPF: journée biblique accueil et hospitalité

Journée de découverte et de dialogue autour du texte de la Genèse (chapitre 18.1-15) consacré à l’accueil par Abraham des trois étrangers.


Dans les interventions concernant la crise migratoire actuelle, vous avez peut-être lu ou entendu des phrases comme « La figure de l’étranger est un fondement éthique de la Bible » ou « Le thème de l’accueil est central dans la Bible ». 

En effet, sur le nouveau site www.protestants2017.org vous trouverez le rappel sur le fait que l’action en faveur de l’accueil des migrants continue à être un axe majeur de la mobilisation de la FPF en 2017, selon le vœu de l’AG 2016, et on cite « Tu aimeras l’émigré comme toi-même » Lévitique 19.34 en affirmant que « la question de l’accueil de l’étranger et de la solidarité en actes est au cœur du témoignage des chrétiens ».

Mais quels sont les textes bibliques sur lesquels nous fondons ces affirmations ? 
Peut-être avez-vous envie de relire et échanger sur la façon dont vous lisez ces textes ?

Très modestement, le Service biblique vous propose une journée de découverte et de dialogue autour d’un texte fondateur, l’accueil par Abraham des trois étrangers (Genèse 18.1-15). Nous évoquerons en cours de route d’autres textes, écouterons des témoignages de vie et présenterons des ressources pour aller plus loin dans la réflexion.

Cette journée aura lieu 

samedi 5 novembre de 10h à 16h

à la Maison du Protestantisme, 47 rue de Clichy Paris 9e.

N’hésitez pas à faire circuler l’information autour de vous !

En attendant, nous commençons ce jour, selon le calendrier de La Bible en 6 ans, la lecture de l’épître de Jacques. Vous trouverez sur le site un Petit Guide pour accompagner votre lecture !

Haïti: églises et oeuvres se mobilisent en faveur des victimes de l’ouragan Matthew

L’ouragan Mattew a frappé Haïti le 3 octobre causant la mort de quelque 1.000 morts. Diverses organisations protestantes lancent un appel aux fonds en faveur des victimes : le SEL, la Mission Biblique, la FPF.

LE SEL

L'ouragan a fait des dégâts immenses !

L’ouragan Matthew a traversé Haïti le 3 octobre à partir de la côte sud de la Grand’Anse, à 230 km de Port-au-Prince. Les populations ont dû faire face à des vents de 220 km/h qui ont dévasté la région, entraîné d’importantes inondations et des torrents de boues tout le long des côtes sud de l’ile.Nous sommes en contact avec nos partenaires sur place.

Le SEL travaille en partenariat avec Compassion Haïti qui a 35 centres d’accueil touchés par l’ouragan, et au sein d’Integral, alliance internationale regroupant 23 organisations chrétiennes indépendantes actives dans le secours d'urgence et le développement. Integral permet une réponse concertée, renforçant aussi le travail de structures et de chrétiens haïtiens.

Déjà avant l’ouragan, des actions de prévention avaient été mises en place pour éviter ce qui pouvait l’être. L’heure est maintenant à l’évaluation de la situation et à l’apport des premiers secours (eau, nourriture, abris).

Ouragan Matthew en Haïti : le SEL et ses partenaires se mobilisent

Des centaines de milliers de personnes ont besoin de recevoir de l’aide. Des villes comme Les Cayes, Camp-Perrin ou Thiotte au Sud-Ouest du pays ont été touchées par des inondations. A certains endroits, les élevages et cultures ont été emportés ou détruits par les inondations.

Guibault Saint Cyr, Directeur de Compassion Haïti déclare : « Merci pour vos pensées. Les membres du bureau central vont bien, mais certains centres d'accueil ont été touchés. Les bâtiments dans le sud notamment ont perdu leur toit, emporté par le vent. Beaucoup de logements des enfants et de leurs familles ont été endommagés ou détruits, et les élevages et cultures ont été emportés ou détruits par les inondations. L'ouragan a également provoqué des coulées de boue. Un pont s'est écroulé, ce qui empêche les aides de rejoindre le sud. Grâce à Dieu, aucun décès n'a été rapporté au sein de nos centres. »

Outre le bilan en vies humaines et les destructions matérielles, il faut également souligner les besoins sanitaires.

Le SEL lance un appel à dons pour soutenir les projets de partenaires chrétiens sur le terrain et à prier pour les populations touchées par cette catastrophe.

Notre aide leur sera indispensable pour se relever de cette épreuve et reconstruire les infrastructures endommagées. 

Au coeur du drame, un pasteur méthodiste nous dresse un premier bilan

Nestor Francoeur est pasteur de l’Eglise Méthodiste et technicien en développement communautaire. Marié et père de 4 enfants, il oeuvre en Haïti. Il a accepté de répondre aux questions de la rédaction d’Info Chrétienne.

Nestor, merci de bien vouloir nous accorder un peu de ton précieux temps pour nous donner des nouvelles et répondre à notre interview.

L’ouragan Matthew vient de dramatiquement balayer Haïti. Une épreuve supplémentaire pour cette terre et ce peuple meurtris. On parle en France d’un bilan provisoire de 226 morts. Cela correspond-il à votre perception sur le terrain ?

Oui cela correspond. Selon le gouvernement haïtien, le bilan provisoire est de 264 morts après le passage de l’ouragan Matthew. Jean Gabriel Fortune, le magistrat de la ville des Cayes, pense que ce nombre va encore augmenter. Nous vous rappelons que cette ville se trouve dans le département du sud. Elle a été beaucoup plus frappée. Les dégâts sont très très considérables. Les autres villes sont aussi touchées par le fameux ouragan. La ville des Gonaives qui se trouve dans le département de l’Artibonite a vu son port maritime être complètement saccagé.

Lire la suite sur INFO CHRÉTIENNE

Plusieurs centaines de victimes, des dizaines de milliers de personnes sans toit, sans eau ni nourriture : les besoins vitaux et matériels sont immenses. 
Les troupeaux sont décimés, les cultures dévastées, emportées par les inondations. Le niveau des eaux est encore élevé et fait craindre d'autres débordements.

Les Haïtiens ont besoin de notre mobilisation et de nos prières !
Notre aide et nos prières sont indispensables pour qu'ils puissent se relever de cette épreuve et reconstruire les infrastructures endommagées. 

Le SEL a mis aujourd'hui en place un fonds d'urgence Haïti qui permet d’allouer rapidement l’aide à nos partenaires à l'oeuvre auprès des personnes affectées, et tout particulièrement, les centres d'accueil d'enfants parrainés.Cette réponse à l'appel de nos partenaires est possible grâce à vos prières et à vos dons.

Prions en particulier pour :

  • que la situation sanitaire ne se dégrade pas,- que les organisations chrétiennes et les Eglises Haïtiennes mobilisées puissent agir,
  • que l'aide arrive vite et que l'espoir puisse renaître.

Merci pour votre soutien à nos partenaires Haïtiens !

_________

LA MISSION BIBLIQUE

Haïti un pays à nouveau meurtri.

L’un des plus violents ouragans depuis 100 ans, Matthew a touché Haïti le mardi 4 octobre avec des vents dépassant les 200 km/h et des pluies diluviennes. Les vents déchainés, les pluies intenses, avec des précipitations pluvieuses supérieures à 0,5m, auxquelles s’ajoute une montée brusque de la mer de plus de 3m, ont balayé et inondé 80% des habitations de l’ouest d’Haïti. La superficie balayée par cet ouragan est supérieure à celle touchée par le séisme du 2 janvier 2010. Les dégâts matériels sont aussi nombreux, touchant essentiellement des zones rurales pauvres et plus fragiles.

La capitale Port-au-Prince fut cette fois beaucoup moins touchée que les provinces de l’Ouest, mais ce sont elles qui approvisionnent la capitale en nourriture. Une grave crise alimentaire est donc à craindre en plus de l’épidémie de choléra qui se répand à chaque saison des pluies.

Le nombre des victimes augmente d’heure en heure dépassant largement celui des terribles inondations des Gonaïves en 2004 et 2008. Les Églises Évangéliques du Sud d’Haïti font déjà état de plus de 60 temples détruits ou décoiffés. La population rurale a perdu toutes ses plantations et une grande partie de son bétail. Les ponts emportés et les routes encombrées d’arbres déracinés ont fortement ralentis l’arrivée des secours.

Comme en 2004, 2008 et 2010, la Mission Biblique va offrir son aide aux Églises Évangéliques de Haïti. Les écoles seront les premières bénéficiaires pour accueillir les enfants et ne pas les abandonner dans les rues sans instruction et sans nourriture. Un programme est en cours d’élaboration avec nos partenaires en Haïti pour aider les populations sinistrées dans leur réinstallation et dans l’acquisition de graines et de plans pour relancer l’agriculture, mais aussi l’élevage.

Soutenons dans la prière nos frères et sœurs éprouvés.
Mission Biblique 9 octobre 2016.


Dernières nouvelles, le 13 octobre 2016

Les informations qui nous parviennent d'Haïti, sont de plus en plus alarmantes..La situation alimentaire et en eau potable est catastrophique.Le cheptel et les plantations sont en grande partie détruites.

La Mission Biblique a déjà envoyé 10 000 euros d'aide d'urgence pour soutenir les familles sinistrés.Principalement pour que les écoles accueillent les enfants.  (60% des écoles sont protestantes)Votre aide est intégralement transmise aux Eglises locales qui nous font un bilan détaillé de son utilisation.

Le pasteur Serge Oulai et JC Rayanud seront sur place mi novembre pour soutenir nos frères et soeurs très engagés dans le soutien des régions sinistrées du Sud et du Bas Nord Ouest.

Voir les rapports déjà reçus de nos partenaires :
http://missionbiblique.org/Rapport_ouragan_Matthew.pdf
http://missionbiblique.org/Nouvelle_Matthew.pdf

Retrouvez les dernières nouvelles sur le site de la Mission Biblique

_______


LA FÉDÉRATION PROTESTANTE DE FRANCE

 

 

 

 

 

APPEL D’URGENCE A LA SOLIDARITE PROTESTANTE

La Fédération protestante de France (FPF) appelle les protestants à se mobiliser pour les haïtiens suite aux dégâts matériels et humains considérables causés par le passage de l’Ouragan Matthew qui a frappé fortement le sud du pays le 3 octobre 2016.

Selon le Pasteur  Emilio Jean Voltaire, président de la ligue des pasteurs du Sud en Haïti « le grand sud est totalement dévasté, Eglises, écoles et maisons endommagées, emportées ou détruites,  les pertes  en vies humaines sont considérables et les disparus sont également recherchés. Les plantations sont ravagées et les têtes de bétails ont disparu. Aucune estimation exhaustive n'est encore possible par les autorités haïtiennes dépassées ; les familles sont livrées à elles-mêmes, sans rien. La Fédération protestante d’Haïti va monter une cellule d'urgence pour répondre aux besoins de nos frères et  sœurs et nous lançons des appels de solidarité tant au niveau national qu'international afin de nous venir en aide ». 

Dans ce pays dépourvu d’infrastructures, où la population est extrêmement pauvre, la situation est dramatique. La Fédération protestante de France invite ses membres à la mobilisation tant sur le plan spirituel que matériel en faveur de la population sinistrée et manifeste son soutien à ses frères et sœurs de la Fédération protestante d’Haïti.

 

Les dons collectés seront entièrement dédiés à de l’aide d’urgence via 3 opérateurs membres du comité des appels d’urgence « solidarité protestante » qui agissent déjà sur place : Medair, le Sel et ADRA et à la Fédération protestante d’Haïti pour sa cellule d’aide d’urgence.

Je souhaite faire un don (CB – chèque – virement)

LE COMITE DES APPELS D’URGENCE "SOLIDARITE PROTESTANTE"

Vous pouvez adresser par voie postale vos dons à :

Fondation du protestantisme, 47 rue de Clichy – 75009 Paris

Les chèques ou virements doivent être libellés à l’ordre de «Fondation du protestantisme» Porter la mention«Solidarité protestante-urgence Haïti» au verso des chèques. 

IBAN : FR76 3078 80010010 2078 2350 030Banque Neuflize OBC Paris 8° (Pour les virements bancaires).

CODE BIC : NSMBFRPPXXX

Le comité des appels d’urgence « SOLIDARITE PROTESTANTE » se réunit en cas de crise majeure frappant un pays afin de mettre en place un soutien financier, institutionnel, humanitaire d’urgence. Ce comité, sous l’égide de la Fondation du protestantisme est composé de la Fédération protestante de France, la Fédération de l'entraide protestante, le DEFAP - service protestant de mission, les ONGs Medair, ADRA France et le Sel.

Une série de tweets de circonstance


SEL / LA MISSION BIBLIQUE / FPF

SEL: des dessins pour relever les causes de la pauvreté

Le SEL lance sa deuxième série de dessins de presse – regards sur les causes de la pauvreté


 

Le SEL lance une deuxième série de dessins de presse. Ils paraîtront tous les mardis pendant une douzaine de semaines sur le compte Facebook du SEL (@selfrance) et seront aussi accessibles sur le blog du SEL (http://blog.selfrance.org/) Le premier vient d’être publié, pour le découvrir cliquer ici.

Le principe est simple : un verset biblique associé à un dessin humoristique pour évoquer l’un des aspects du sujet complexe des causes de la pauvreté. Les dessins sont à voir comme les différentes pièces d’un puzzle : il faut aller jusqu’au terme de la série pour voir l’ensemble, un seul dessin n’étant qu’une facette plus ou moins importante qui ne peut être dissociée des autres. Le but est de sensibiliser de façon innovante les chrétiens en France aux situations de pauvreté et à la nécessité de se mobiliser.

Le SEL cherche à diffuser ces dessins le plus largement possible par des partages sur les réseaux sociaux.

Une première série de 10 dessins de presse publiée au 2e trimestre 2016 (http://blog.selfrance.org/categorie/en-dessin) avait été un succès sur Facebook. Elle visait à porter un regard humoristique sur la façon dont il nous arrive d’éviter d’agir face à la pauvreté.

Les dessins de presse s’inscrivent dans la démarche d’éducation au développement du SEL. Le blog du SEL proposera une série d’articles sur les causes de la pauvreté d’un point de vue biblique entre octobre et décembre 2016.

SEL

La Manif pour tous dans les rues de Paris le dimanche 16 octobre 2016

Logo_CPDH_HR


 Une fois de plus, le CPDH s’engage avec d’autres associations dans le collectif LA MANIF POUR TOUS et la manifestation organisée sur Paris le dimanche 16 octobre 2016. En voici le communiqué :

Dans 12 jours nous serons à Paris, et vous ?

 

Chers amis,

Les administrateurs du C.P.D.H. ont renouvelé samedi dernier leur soutien à la manifestation du 16 octobre 2016, organisée par la « Manif Pour Tous ». Laissez-moi vous donner trois bonnes raisons de venir grossir les rangs des « marcheurs d'avenir et d'espérance » que nous voulons être avec vous :

  • Nous devons redire que l'enfant a des droits mais que l'enfant n'est pas un droit, un objet de consommation qui s'obtient au détriment de sa généalogie. Les pratiques de Procréation Médicalement Assistée « sans père » ou de Gestation Par Autrui doivent être dénoncées par notre génération comme un « vol d'identité » pour les unes et une exploitation du corps des femmes pour les autres.
     
  • Nous devons préserver les enfants de la folie de la « multi-parentalité ». Cette revendication n'est pas nouvelle (« L'Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens demande la reconnaissance de plus de deux parents légaux ou encore une réforme de l'autorité parentale » Dépêche AFP – 10 octobre 2012) mais nous craignons que cette revendication ne revienne devant le parlement français.
     
  • Nous devons défendre la liberté de conscience et la liberté de pensée. Lorsqu'il refuse de marier deux personnes de même sexe, un maire ou un adjoint au maire peut-être condamné à 5 ans d'emprisonnement et à verser une amende pouvant aller jusqu'à 75 000 €. Est-ce normal d'en arriver à de telles violences, à de telles coercitions, dans « le pays des droits de l'homme ». En 1974, à Lausanne, sous la conduite des pasteurs Billy Graham et John Stott, des représentants des évangéliques du monde entier ont pris un engagement solennel : « Nous prions pour les chefs des nations et nous leur demandons de garantir la liberté de pensée et de conscience », cet appel doit impérativement être le nôtre aujourd'hui encore.

J'espère bientôt vous retrouver à Paris,
Très fraternellement,

 

Vidéo : pourquoi doit-on manifester
le 16 octobre ?

 

 Comment participer à la Manif Pour Tous du 16 octobre ?

Vous pouvez repérer le point de rassemblement et de départ vers Paris à partir de ce lien :

http://www.lamanifpourtous.fr/actions-de-nos-regions/comment-venir-a-la-manif-du-16-octobre-3/

VIDEO : #JESUISLA … et vous ?
(Paris – 16 octobre 2016)

 

VIDEO : Depuis 4 ans, que se passe-t-il ?


Réservez votre dimanche 16 octobre !

CPDH

Campagne et culte de Michée France 2016-1017



« N’oublions pas les plus pauvres »

L’année 2017 sera marquée par les élections présidentielles, législatives et sénatoriales. Michée France souhaite interpeler les candidats sur la situation des plus vulnérables en France comme à l’international. Chacun peut faire entendre sa voix auprès des autorités mais aussi prier Dieu afin qu’il incline le cœur des élus à défendre la justice.  De plus, les choix de vie de chacun (achats, générosité, accueil, environnement, etc.) peuvent refléter leur désir de pratiquer la justice, d’aimer la miséricorde et de marcher humblement avec Dieu (Michée 6.8). 

 Dans la continuité du Défi Michée, Michée France propose aux Églises d’organiser un culte Michée le 16 octobre, le dimanche le plus proche de la « journée internationale du refus de la misère » le 17 octobre. Plusieurs ressources sont disponibles en téléchargement gratuit sur le site : www.michee-france.org.

  • Une prédication
  • Une trame pour animer le culte
  • Des idées d’engagement personnel
  • Des activités pour les enfants
  • Des sujets de prières pour intercéder pour les autorités publiques

Michée France succède au Défi Michée qui a pris fin en même temps que les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en 2015. Inspiré de Michée 6.8, sa mission reste double : 

  • interpeler les autorités par un plaidoyer constructif afin qu’elles honorent leur engagement pris à de multiples reprises de lutter contre la pauvreté (notamment par les Objectifs de Développement Durable qui ont pris la suite des OMD) 
  • mobiliser le monde protestant, notamment évangélique, à poursuivre la marche vers toujours plus de cohérence dans ses comportements. Michée France encourage les chrétiens à être, dire et faire comme Jésus, ce qui peut aussi s’appeler vivre la « mission intégrale ».

Bagneux, le 04 octobre 2016

MICHÉE FRANCE

COE: la communauté fraternelle au coeur du 70e anniversaire oecuménique de Bossey


© Albin Hillert/COE

Alors que l’Institut œcuménique de Bossey célèbre 70 ans de formation œcuménique, des centaines d’étudiants, d’anciens étudiants, de professeurs, de partenaires et d’amis se sont rassemblés au Château de Bossey pour des journées mettant en avant le travail de l’établissement et le rôle qu’il a joué et qu’il continue de jouer dans le mouvement œcuménique. 

«J’aimerais louer Dieu, le remercier pour cette occasion de rencontrer des personnes du monde entier, de différents pays et de diverses confessions, et pour cette possibilité de former une communauté fraternelle avec eux», déclare Khaing Moh Moh, du Myanmar, qui suit actuellement le cursus pour obtenir le Certificat d’études avancées en études œcuméniques.

Pour le pasteur Kokou Pere, du Togo, lui aussi étudiant à l’Institut, «en nous retrouvant ici, à Bossey, nous découvrons l’unité dans notre diversité. Ici, nous pouvons apprendre ce qu’est l’unité et la constater, puisque nous vivons ensemble malgré nos différences.»

Repensant à son expérience d’étudiant à Bossey, l’archiprêtre Mikail Goundiaev, de la promotion 1994-1995, affirme: «ce rassemblement pour l’anniversaire de l’Institut est une excellente occasion de rencontrer des amis, des camarades étudiants et d’en savoir plus sur le travail actuel de l’Institut. Mais surtout, le fait que nous soyons venus si nombreux montre la grande utilité de l’Institut œcuménique et prouve à quel point les expériences vécues à Bossey ont enrichi la vie de nombreuses personnes.»

La pasteure Margarithe Veen, qui a étudié à Bossey en 1998-1999, poursuit: «c’est un fait, Bossey est très important pour moi, et mon expérience ici a changé ma vie à de nombreux points de vue. S’il existe un endroit au monde où l’esprit œcuménique se manifeste réellement, pour moi, c’est à Bossey.»

«À bien des égards, ce week-end est l’occasion de célébrer 70 ans de travail en faveur de la réconciliation, non seulement entre les Églises mais aussi entre les peuples, mais ce rassemblement nous permet aussi de regarder vers l’avenir, de voir que nous mettons en place de nouvelles initiatives en matière d’éducation œcuménique», conclut la pasteure Dagmar Heller, doyenne de l’Institut œcuménique.

Plus d'informations:

Célébration d’anniversaire: 70 ans de formation œcuménique à Bossey

Institut œcuménique de Bossey

01 octobre 2016

COE

23 septembre - 6 octobre 2016


Au Soudan du Sud, le rôle de la société civile central pour la paix

Le 28 septembre, à Genève, le Conseil œcuménique des Églises a co-organisé un débat intitulé «Reconstruction par le bas: le rôle de la société civile locale au Soudan du Sud.»

Des responsables chrétiens et musulmans dénoncent ensemble l’extrémisme religieux

Le rôle des religions dans la promotion de la paix et la lutte contre la violence a fait l’objet de deux jours de dialogue entre le Muslim Council of Elders et le COE, à Genève (Suisse), du 30 septembre au 1ᵉʳ octobre. Deux sessions d’échanges ont été organisées par le COE, avec des présentations et des discussions sur des aspects essentiels de la consolidation de la paix et du dialogue interreligieux. Une attention particulière était accordée à la lutte contre l’extrémisme religieux, qui est à l’origine de violences dans de nombreux pays du monde.

L’extrémisme, le dialogue et la paix au cœur du communiqué commun des chrétiens et des musulmans

La coopération et le dialogue interreligieux étaient au cœur des discussions organisées le 30 septembre et le 1ᵉʳ octobre sur le thème «Vers un monde intégré», une série d’échanges de haut niveau entre le Muslim Council of Elders, sous la direction du grand imam d’Al-Azhar au Caire, et les représentants du Conseil œcuménique des Églises (COE), de ses Églises membres et de ses partenaires œcuméniques, dont la Fédération luthérienne mondiale.

Le COE accueille le Grand Imam d’al-Azhar

«Vers un monde intégré», voilà le thème sous lequel était placé le dialogue islamo-chrétien qui s’est déroulé à l’occasion de la visite de responsables religieux égyptiens au Centre œcuménique de Genève et à l’Institut œcuménique de Bossey, en Suisse, le 30 septembre et le 1er octobre 2016.

Un colloque conclut que la spiritualité est un élément clef dans le pèlerinage de justice et de paix

«Que se passe-t-il quand on fait un pèlerinage, un pèlerinage de justice et de paix, avec des personnes qui partagent nos valeurs, mais qui n'acceptent pas toujours l'institution de l'Église? Et que signifie être en pèlerinage de justice et de paix lorsque la génération suivante partage nos préoccupations concernant la justice et la paix et veut suivre Dieu, mais ne partage pas notre spiritualité telle qu'elle est délimitée par l'Église et par la tradition?»

L’anniversaire de l’Institut de Bossey commémore 70 années de dialogue sincère

«Bossey m’a ouvert l’esprit et a élargi mes horizons.» Ces mots prononcés par un ancien élève rencontré le mois dernier au cours d’une conférence ont ému la pasteure Dagmar Heller, doyenne de l’Institut œcuménique de Bossey. Pour elle, ils reflètent ce qui se produit à Bossey depuis 70 ans: une expérience bouleversante qui transforme les étudiantes et étudiants en responsables de leur communauté locale et du mouvement œcuménique mondial.

L’institut œcuménique du COE à Bossey célèbre ses 70 ans avec de nombreux événements

L’Institut œcuménique du Château de Bossey fête son 70e anniversaire avec d’éminents intervenants, des ateliers créatifs, des services de prière et le lancement d’un livre, le week-end du 30 septembre au 2 octobre.

La contribution à la mission de Dieu prend de nombreuses formes, constate la consultation organisée à Cuba

Comment la formation missionnaire transforme-t-elle les disciples de Jésus? Telle était l’une des questions, parmi d’autres liées au texte Ensemble vers la vie, qu’a examinées une consultation organisée à Matanzas, à Cuba, du 10 au 16 septembre. La réunion était coordonnée par la Commission de mission et d’évangélisation (CME) du Conseil œcuménique des Églises (COE), dans le cadre de sa quête constante de moyens et de méthodes permettant d’appliquer de façon concrète le document «Ensemble vers la vie» dans la vie des Églises membres du COE et de la communauté missionnaire.

Agenda du COE



Semaine d’action des Églises pour l’alimentation

09 - 16 octobre 2016
Dans le monde entier

La Semaine d’action des Églises pour l’alimentation offre aux chrétiens et chrétiennes et à d’autres la possibilité d’agir ensemble en faveur de la justice alimentaire et de la souveraineté alimentaire. Il s’agit d’un moment privilégié pour sensibiliser l’opinion publique aux méthodes agricoles qui permettent de développer la résilience des individus et des communautés et de lutter contre la pauvreté. La Campagne de l’«Alimentation pour la vie» est axée sur les pratiques agricoles durables et la situation des petits paysans, notamment leur accès aux ressources naturelles – terre, eau et semences en particulier – et les moyens d’action qu’ils ont sur celles-ci.

Lancement du parcours de la Réforme 2017 en Europe

03 - 04 novembre 2016
Genève, Suisse

L’année 2017 marque le cinq-centième anniversaire de la Réforme. Une chaîne de commémorations reliera des villes des Pays-Bas, d’Italie, de Hongrie, de Suisse, de Slovénie, d’Irlande et d’Allemagne. Chaque étape durera 36 heures: des partenaires régionaux et œcuméniques inviteront les gens à des temps festifs comportant de multiples activités afin de découvrir des traces locales de l’histoire de la Réforme.

COE

Bouge ta France: une dynamique nationale d'évangélisation



Bouge ta France
C’est une dynamique nationale dévangélisation conduite par le CNEF, les églises locales et les associations, pour bénir, aider et servir le pays !

Les participants

3 000 jeunes issus des églises protestantes évangéliques locales encadrés par leurs responsables s’engagent dans des temps de témoignage chrétien et d’actions citoyennes.

En 3 étapes
L’évènement se déroulera en 3 temps, afin de bien préparer les jeunes aux missions d’actions qu’ils vont choisir.

BTF 1.0 Rassemblement national au stade Océane du Havre

BTF 1.1 Actions locales dans la ville du Havre
BTF 2.0 Actions régionales menées par les églises locales 

BTF 1.0 c’est une grande rencontre de jeunes au Stade Océane du Havre du 11 au 13 juillet 2017. Ces 3 jours auront pour but de former, d’équiper les jeunes pour la partie mission qu’ils auront choisie. Durant ces 3 jours, ils vivront des temps de louange, avec la présence du groupe Impact, entre autres, des temps d’enseignements avec différents orateurs, et des temps de préparations spécifiques aux actions de terrain que les jeunes effectueront lors de BTF 2.0.

Lors du dernier jour de formation les jeunes iront dans les rues des villes du nord du pays pour des actions d’évangélisation, des actions citoyennes, et de la communication au sujet de la journée du 14 juillet.

Ce rassemblement est pour les jeunes de 15 à 25 ans. Pour ceux qui ont déjà eu l’occasion de fêter leurs 25 ans, je vous encourage à motiver les jeunes de votre église à participer à BTF, voire, si vous en avez la possibilité, de vous rapprocher des responsables des GDJ de votre église pour soutenir financièrement les jeunes dans ce projet. 

Au programme

10 Juillet

Soirée concert sur l’Esplanade Antydot’

So Gospel MajestArt
Animata
(Hip Hop)

11 & 12 Juillet

On se forme
Temps de louange avec IMPACT Enseignement avec

Thiebault GEYER

Timothée Paton Temps de prière

Ateliers
Moments de détente

13 Juillet

On passe à l’action
On débarque en Normandie
Actions citoyennes
Témoignages
Distribution d'invitations pour le 14 Juillet 

Bonne nouvelle !

Cette journée est pour vous ! Oui, pour vous ! Cette journée est ouverte à tous, quel que soit votre âge ! Vous pourrez rejoindre les jeunes qui auront vécu plus de 3 jours au Stade Océane.

Au programme La matinée

Prédication : René Delattre Prière pour la France

L'après-midi

Grande Kermesse autour du stade Concert sur l'Esplanade avec

Louange Latine Rassemblement publique

Comment trouver l'espoir ?
avec
Nick Vujicic

Le feu d'artifice sur la plage

500 ans du Havre

Qu’est-ce que c’est ?

BTF 2.0, c’est l’action !

BTF 2.0 dure au moins 3 jours et permet aux jeunes d’effectuer diverses actions répondant aux besoins locaux, comme des services à la population (autorités, personnes en difficultés, personnes âgées, enfants, ...) ou de l’évangélisation.

BTF 2 c’est des actions qui ont lieu directement après BTF 1.0, ou qui démarreront plus tard et qui pourront être menées jusqu’à l’été 2018.

Le Projet du RéAJ !

RéAJ veut proposer un projet BTF 2.0 aux groupes jeunes des églises locales. Un projet qui entre dans la vision de l’église Méthodiste, un projet autour de l’action sociale et solidaire.

Un camp itinérant pour les GdJs de l’Union !

Nous aimerions proposer aux jeunes sur une douzaine de jours un parcours itinérant en minibus dans le sud de la France. Nous partirions le 15 juillet au matin pour rejoindre la première église dans le sud ouest avec qui nous monterons un partenariat.

Par la suite nous pourrions nous déplacer d’une église méthodiste à l’autre, dans le sud de la France, afin de cumuler actions et tourisme. L’objectif est de traverser le sud de la France en quelques jours pour finir notre périple dans le sud-est le 26 juillet.

Nous recherchons des églises pour nous accueillir 2-3 jours pendant cette période, merci de passer le message ! 

Les projets en église locale

Nous souhaitons avoir des projets répondant au mieux aux besoins des églises locales, nous sommes donc ouverts à toutes propositions ou à l’élaboration d’un projet commun.

Nous pouvons également proposer des projets en fonction des talents composant l’équipe d’encadrement.

Un projet pour qui ?

Si le camp BTF 2.0 en tant que tel est réservé aux jeunes, nous souhaitons la collaboration des églises locales, nous sommes ouverts à la participation des membres et amis de ces églises. Si cette aventure vous tente, parlez-en à votre pasteur ou au conseil de votre église !

BTF 2.0 est ouvert aux jeunes de 15 à 25 ans avec les équipes d’encadrement des groupes de jeunes d’églises. Les majeurs participants à ce camp choisiront le statut d’animateur de centre de vacances ou accompagnateur artistique, technique ou autre.

Un camp avec le Centre de Vacances Landersen

Le CV Landersen prendra en charge la déclaration Jeunesse et Sport de ce séjour ainsi que les inscriptions. Ce camp BTF 2.0 sera géré comme un séjour de vacances traditionnel, donc soumis aux mêmes obligations légales qu’un séjour en centre de vacances. 

Bertrand Mathis RéAJ / UEEMF

Pakistan (procès d’Asia Bibi): sous le règne de la loi anti-blasphème

Asia Bibi en prison (dessin réalisé par une chrétienne pakistanaise)

Asia Bibi devrait comparaître devant la Cour Suprême la 2semaine d’octobre, à la date du 13 octobre. En définitive, le procès a été finalement ajourné sine die par les juges sous la menace des islamistes qui exigent sa mort en échange de la paix. Dans uneune fatwa de circonstance, 150 muftis  menaçaient de mettre le pays à feu et à sang en cas de libération d’Asia Bibi, et de s’en prendre aux juges en cas d’audience. Les forces de police étaient fortement mobilisés pour cette audience (voir INFO CHRÉTIENNE).

Quelle que soit l’issue du procès, la minorité chrétienne du Pakistan en souffrira, comme elle souffre déjà au quotidien de la loi anti-blasphème, comme le démontre Portes Ouvertes dans cet article.

L'ACAT ne baisse pas les bras

Il y a deux ans, le 16 octobre 2014, la condamnation à mort d’Asia Bibi était confirmée par un tribunal pakistanais. L’ACAT s’était alors mobilisée pour demander une grâce présidentielle. Nous n’étions pas les seuls : cette chrétienne pakistanaise de 47 ans, mère de quatre enfants, condamnée  à la peine capitale pour blasphème, a ému le monde entier et les actions en sa faveur se sont depuis multipliées.
Le 13 octobre, la Cour suprême pakistanaise se prononcera à son tour sur le sort d’Asia Bibi. Pour elle, il s’agit de l’audience de la dernière chance. Au Pakistan, la situation est tendue, la famille se sent menacée et ses avocats se préparent à plaider. Depuis la reprise des exécutions au Pakistan en décembre 2014, plus de 418 personnes ont été exécutées. En fonction de la décision qui tombera demain, l’ACAT se mobilisera à nouveau :

  • Si la décision est positive et si la Cour annule la condamnation à mort, les risques d’assassinat d’Asia Bibi à sa sortie de prison sont grands. L’ACAT demandera son extradition du Pakistan et sa mise à l’abri dès sa libération.
  • Si la peine est commuée en peine de prison, nous continuerons à faire pression pour sa libération.
  • Si la peine de mort est confirmée, l’ACAT renouvellera sa demande de grâce au président du Pakistan.

101.019 pétitions en ligne en faveur d’Asia Bibi déposées à l’Ambassade du Pakistan à Paris

Les pétitions en ligne signées demandant la grâce présidentielle pour Asia Bibi ont été déposées le 12 octobre vers midi à l’Ambassade du Pakistan à Paris.

C’est bien un total de 101.019 signatures qui ont été déposées le 12 octobre à l’Ambassade du Pakistan à Paris, à la veille du jugement d’appel par la Cour Suprême du Pakistan, à Islamabad, concernant sa condamnation à la pendaison sur la fausse accusation de « blasphème ».

Les 87 656 signatures issues du site en français étaient présentées en trois cahiers. Un quatrième cahier portait les 13 363 signatures obtenues par le site web en italien. Ce qui faisait un total de 101.019 signatures.

Asia Bibi souffre dans sa prison en attendant la sentence de la Cour Suprême... priez pour elle !

« Je n’ai jamais connu une femme aussi forte et courageuse comme Asia. Animée de ce courage que seule une foi profonde en Dieu et en la Providence peut susciter. Asia sait et dit toujours que Dieu aime et soutient ses enfants. Même en prison, elle se sent aimée, continue de croire et d’espérer », a confié Joseph Nadeem, tuteur de la famille d’Asia Bibi à Paolo Affatato pour Vatican Insider.

Cette foi l’anime dès le début de l’affaire, comme elle a écrit dans son livre-témoignage : "J’irai [au supplice] la tête haute, sans peur, parce que je serai en compagnie de Notre Seigneur et de la Sainte Vierge Marie qui m’accueilleront dans leurs bras."

Tant que le verdict n’a pas été rendu par la Cour Suprême, continuons à augmenter le nombre de ceux qui veulent sa libération. Si vous ne l’avez pas encore fait, demandez à vos connaissances de signer cette pétition dont voici le lien :

http://petit.io/petition/federation-pro-europa-christiana/petition-demandant-la-grace-d-asia-bibi-au-president-du-pakistan

---------------------------------
1. Des chrétiens stressés et déprimés : un constat en quelques citations

C’est une question de survie. Avant même de savoir lire et écrire, une des premières choses que les enfants chrétiens du Pakistan apprennent sont les dangers de la loi sur le blasphème.1

Les parents chrétiens craignent que leurs enfants soient accusés de blasphème, comme Chand, papa d’un petit garçon : « Je suis terrifié pour mon fils. Je ne peux enlever de ma tête l’histoire de ce petit de 8 ans, Dildar Masih qui a été accusé de blasphème. Les professeurs d’école de mes neveux leur ont dit d’être très prudents. »

La minorité chrétienne de ce pays est particulièrement touchée par cette loi. Les chrétiens représentent environ 4% de la population totale, mais 12% des 691 cas de blasphème enregistrés l’an dernier impliquent des chrétiens. De plus, quand un chrétien est accusé de blasphème, il a moins de possibilité de s’en sortir, car quand un musulman porte des accusations contre un chrétien, son témoignage pèse plus lourd que celui du chrétien.

Risquant d’être accusés à tout moment de blasphème et subissant des discriminations au quotidien car considérés comme impurs (Asia Bibi a été accusée de blasphème pour avoir voulu boire la même eau que d’autres villageoises), les chrétiens pakistanais souffrent de niveaux élevés de stress. Selon un psychiatre (dont nous ne pouvons pas donner l’identité pour des raisons de sécurité), dont beaucoup de clients chrétiens souffrent de dépression profonde « les chrétiens doivent travailler plus dur et être plus performants que les musulmans, ou ils perdent leurs emplois. C’est pourquoi j’ai vu des chrétiens qui travaillent extrêmement dur et d’autres qui, paralysés par la peur ne font rien du tout. Personne ne sait qu’ils me consultent.»

2. La loi anti-blasphème encourage les migrations

- Fuite vers l’étranger

De nombreux chrétiens pakistanais fuient la persécution. Si Asia Bibi était libérée, elle risquerait d’être assassinée au Pakistan et serait dans l’obligation de quitter son pays, ainsi que le juge et toute personne impliquée dans sa libération.

Exemple de la Thaïlande : « Bien sûr, le Pakistan me manque » raconte Javed, qui a obtenu le statut de réfugié « mais là-bas, je risquais à tout moment d’être accusé de blasphème et condamné à mort. » Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), il y aurait actuellement 11 500 demandeurs d’asile pakistanais en Thaïlande, tous chrétiens. Pendant la procédure de demande d’asile, ils préfèrent vivre entassés les uns sur les autres dans des appartements. Ils ne parlent pas la langue locale, leurs enfants ne sont pas scolarisés, ils n’ont pas accès aux soins médicaux et ils vivent souvent de ce que leur donnent les églises locales. Si la police les découvre, ils sont envoyés dans des centres de détention où les conditions de vie sont terribles ; plusieurs y ont déjà trouvé la mort.

Exemple en 2012 : une jeune fille, Rimsha Masih, accusée de blasphème est libérée sous caution. Bien qu’innocentée depuis, elle et sa famille étaient en danger de mort. Ils auraient dû vivre cachés dans leur pays. Ils ont trouvé refuge au Canada.

- Fuite à l’intérieur du pays

Suite à des accusations de blasphème, c’est toute la famille élargie, voire la communauté chrétienne de tout un village qui doit fuir, sans assurance de pouvoir revenir.

Exemple en juin 2016 : au moins 10 familles chrétiennes ont dû fuir leur village de Kot Amam Din au Pendjab par crainte des émeutes suite à une accusation de blasphème envers Usman Masih (30 ans).

Exemple en novembre 2014 : un jeune couple de chrétiens Shahzad Masih, 26 ans, et sa femme Shama Bibi, 24 ans ont été brulés vifs et jetés dans un four par une foule de musulmans après que Shama ait été accusée de blasphème. Pour échapper au carnage, les chrétiens du village ont fui.

Exemple en mai 2011 : suite à l’acquittement de deux chrétiens, Mushtaq Gill et son fils Farrukh, accusés de blasphème, des centaines d’islamistes ont dévasté des maisons, une école chrétienne et une église à Gujranwala au Pakistan.

Malala Yousafzai, Prix Nobel de la paix 2014, rapporte le parcours d’Asia Bibi dans son livre-témoignage*

Un jour de novembre 2010, on apprit aux informations qu'une chrétienne du nom d'Asia Bibi avait été condamnée à mort par pendaison. C'était une pauvre femme mère de cinq enfants qui gagnait sa vie comme cueilleuse dans les vergers d'un village du Punjab. Un jour de grande chaleur, elle était allée chercher de l'eau pour ses compagnes de travail et quelques-unes avaient refusé d'en boire, disant que l'eau était impure parce qu'elle était chrétienne. Elles croyaient qu'en tant que musulmanes, elles seraient souillées si elles buvaient avec elle. L'une d'elles était sa voisine, qui lui en voulait parce que la chèvre d'Asia Bibi avait prétendument endommagé son abreuvoir. Elles avaient fini par se disputer et bien sûr, tout comme dans nos disputes à l'école, chacun avait sa version des faits. Selon l'une de ces versions, elles avaient essayé de convertir Asia à l'islam. Elle avait répondu que le Christ était mort sur la Croix pour la rémission des péchés des chrétiens. Elle demanda ce que le prophète Mahomet avait fait pour les musulmans. L'une des femmes la dénonça à l'imam local, qui informa la police. Elle resta plus d'un an en prison avant que l'affaire passe en justice et que le tribunal la condamne à mort. 

*"Moi, Malala, je lutte pour l’éducation et je résiste aux talibans », Éditions Fervane, 2014, p. 296

3. Un lien entre la pénalisation du blasphème et la persécution des chrétiens

La loi sur le blasphème entraîne de dramatiques situations et de graves manquements à la liberté d’expression et de religion. Pourtant, le Pakistan a bel et bien approuvé l’Article 18 et signé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Il y a trente ans, le Pakistan adoptait la loi Pénale de 1986. En exigeant la peine de mort en réponse au blasphème, cette nouvelle loi a couronné 40 ans de transformation du pays. Cet État né d’un projet de liberté religieuse, est devenu le pays le plus déterminé du monde à lutter contre le blasphème.

Dès lors, le nombre d’accusations de blasphème a augmenté. Certaines ont déclenché des émeutes qui ont fait les gros titres et les situations de certaines victimes, comme Asia Bibi, ont ainsi pu être mises en lumière dans le monde entier. Au Pakistan, des hommes politiques (Salman Taseer2 et Shahbaz Bhatti3 ) ont été assassinés pour avoir critiqué les lois anti- blasphème alors que leurs assassins ont été honorés comme des héros auprès du grand public.

4. Loi unanimement condamnée par les instances internationales

D’autres pays ont adopté des lois contre le blasphème, comme l’Indonésie, l’Éthiopie, la Gambie, le Nigéria, le Rwanda, la Somalie, la Tanzanie et le Zimbabwe, le Soudan ou l’Égypte.

Partout elles sont utilisées comme un instrument de délation et d’abus à des fins de pouvoir politique et/ou financier.

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de conviction dit que les lois anti-blasphème « devraient être abrogées dans le monde entier afin de garantir les droits des convertis. » Le Parlement Européen exprime une « grave préoccupation » quant à l’abus de l’utilisation des lois anti-blasphème au Pakistan et exhorte ce pays à « procéder à un examen approfondi » de ces lois. La Chambre des Représentants aux États-Unis envisage deux résolutions incitant le Pakistan à les abroger. Le Conseil Œcuménique des Églises pense qu’elles inspirent des « violations massives des droits de l’homme. »

En juin 2016, le Forum Européen Interreligieux pour la Liberté de Religion a publié une lettre ouverte aux délégations des Nations Unies à propos de consultations « visant à étudier comment mettre un terme aux lois anti-blasphème et de l’apostasie ».

5. Le changement doit venir de l’intérieur

Que va devenir Asia Bibi ? L’audience en appel aura-t-elle vraiment lieu dans quelques semaines ou sera-t-elle encore repoussée ?

Quelle que soit l’issue du procès, la minorité chrétienne du Pakistan en souffrira : en cas d’acquittement, le juge, le législateur et Asia Bibi elle-même seraient amenés à quitter le pays immédiatement et de violentes attaques contre les chrétiens sont à craindre de la part des extrémistes islamiques. Et si la condamnation est maintenue, les extrémistes auront gagné.

La situation semble être dans une impasse et Asia Bibi est devenue très encombrante pour le régime pakistanais. Si Asia Bibi est libérée sous la pression internationale, le régime pakistanais perdra la face, chose inadmissible dans un pays où la notion d’honneur prime sur tout le reste. Si elle est condamnée à mort, le Pakistan devra faire face à une levée de bouclier des pays occidentaux. A moins d’un changement de mentalité à l’intérieur du pays, Asia Bibi risque malheureusement de passer encore de longues années en prison.

Pour sortir Asia Bibi de prison, la pression internationale devrait, non pas se concentrer sur elle, mais sur une transformation intérieure de la société pakistanaise. 

______

Notes

Article 295-C du Code pénal du Pakistan : « toute remarque dérogatoire, etc., vis-à-vis du Prophète sacré [...] à l'écrit ou à l'oral, ou par représentation visible, ou toute imputation ou insinuation, directe ou indirecte [...] sera punie de la mort, ou de l'emprisonnement à vie, et aussi passible d'une amende. »

Gouverneur du Pendjab assassiné en 2011 par son garde du corps pour s’être opposé à la loi anti-blasphème.

Ministre des Minorités religieuses assassiné en 2011 pour s’être opposé à la loi anti-blasphème.

Une suite de tweets pour alerter sur le sort d’Asia Bibi

Portes Ouvertes pour le dossier / eemni pour les tweets

Le CNEF lance l’opération MERCI POUR LA BIBLE


Merci pour la Bible

par Conseil national des évangéliques de France

FAIRE UN DON

500 ans de renouveau spirituel, ça se fête ! La redécouverte de la Bible lors de la Réforme a changé notre monde, nos vies... 

Le Conseil national des évangéliques de France souhaite encourager ses membres, Églises et oeuvres, à profiter du 500ème anniversaire de la Réforme pour mieux faire connaître la Bible et son message partout en France.

"Merci pour la Bible", c'est un élan national destiné à rappeler que plusieurs milliers de personnes découvrent Jésus-Christ chaque année au travers de la lecture de la Bible et un rappel de la générosité de Dieu. 500 ans de renouveau spirituel, c'est une réalité, et c'est notre histoire. C'est aussi une histoire qui continue : nous croyons que la Bible est toujours aussi puissante pour changer le monde et changer nos vies.

Le Cnef veut mettre à la disposition de ses membres des outils simples et pratiques : un logo, un site web, de la communication sur les réseaux sociaux. Le site web présentera des projets "types" développés dans les régions pour inspirer les uns et les autres : chacun dans son contexte local  pourra s'en inspirer librement pour créer son projet.

Les dons collectés sur "Helloasso" financeront la campagne et les outils de communication.

Le Cnef a fait appel au graphiste Jean Schott et son Studio Zède pour ce projet.

Le projet est porté par l'équipe des permanents du Cnef, ainsi qu'un petit comité composé de  Daniel Liechti, Thomas Hodapp, Alexandre Antoine et Édouard Nelson

POUR EN SAVOIR PLUS, ALLEZ SUR LE SITE DÉDIÉE À CETTE OPÉRATION

CNEF