2016

Messages de Pâques : CEC - FPF - AEM - L’Église méthodiste GB - Évêque Rosemarie Wenner - EVACOM - EPUB

 

En ces temps troublés marqués à une nouvelle vague d’attentats à Bruxelles, nombreux sont les dirigeants d’Église à adresser un message d’espérance en ces jours de célébration pascale. Dans cette page, nous réunissons les déclarations de la Conférence des Églises européennes (CEC - KEK), la Fédération protestante de France (FPF), l’Alliance évangélique mondiale (AEM - WEA), les présidents de l’Église méthodiste du Royaume Uni, l’évêque Rosemarie Wenner de l’Église évangélique méthodiste (EMK - UMC) d’Allemagne, les Églises évangéliques francophones de Belgique et pour terminer l’Église protestante unie de Belgique (EPUB). Joyeuses Pâques à tous, le Christ crucifié est ressuscité le troisième jour. Il vit à jamais !


Conférence des Églises européennes


Nous pouvons rencontrer Christ dans tout étranger, dans toute personne exclue et marginalisée.

Sa croix et sa résurrection nous montrent la voie pour aller de la séparation à la communion, des murs de division et des camps de détention à des tables d’hospitalité, du conflit violent aux accolades d’accueil.

La révélation de Dieu par la Croix et la Résurrection de Christ brise le pouvoir corrompu de ce monde et les œuvres perverses du péché et de l’injustice. Elle ouvre la voie au Royaume ici et maintenant, où tout le monde vivra en paix et partagera les biens communs.

Christ est Vie! Christ est ressuscité!


Fédération protestante de France

logo_fpf_copie

« Que la paix soit avec vous ! » 

Message de Pâques 2016 

Selon les récits des Évangiles, celles et ceux qui se sont rendus au tombeau le matin de Pâques étaient désemparés, perplexes ou le plus souvent effrayés. 

Le message de la Résurrection n’a pas été annoncé aux forts, aux insouciants ou aux confiants, mais à ces témoins fragiles et incertains. 

Dans ce temps de Pâques, où nous sommes bouleversés et effrayés par les crises et les drames qui se succèdent, nous rendant fragiles au cœur de nos lieux de vie et de liberté, l’Évangile nous annonce encore aujourd’hui que le Christ est vivant ! 

La Fédération protestante de France s’associe aux douleurs, aux difficultés et aux doutes de chaque citoyen. Elle témoigne d’un message qui réconforte et rassure et qui réoriente le regard loin du tombeau où gisait le Christ, pour la vie qu’il nous donne et où il nous accompagne chaque jour. 

C’est pourquoi, dans ce temps de Pâques, la Fédération protestante de France encourage ses Eglises, ses œuvres et ses mouvements à renouveler leurs engagements, notamment ceux pris pour l’accueil digne et confiant des migrants, la justice climatique, le renforcement des relations entre chrétiens et le souci du prochain quel qu’il soit. 

« Jésus vint ; debout au milieu d'eux, il leur dit : Que la paix soit avec vous ! » Jean 20.19 


Un message de Pâques de l’Alliance évangélique mondiale (AEM)

AEM

L'une des accusations portées contre les premiers chrétiens était qu'ils étaient athées parce qu'ils avaient refusé d'adorer les dieux des temples. L'idée selon laquelle un groupe de personnes se réunissait régulièrement pour partager la nourriture, raconter des histoires de Jésus le Messie, et prier pour ce même Jésus semblait à certains correspondre à un acte blasphématoire - à un affront contre Dieu; d’autres la tenaient pour ridicule et la voyaient comme une trahison à César.

Ces premiers croyants ont persisté et sont restés fidèles au Christ. Leur foi croissante se reflète dans l'un des hymnes les plus anciens de la tradition chrétienne, rendu célèbre par l'apôtre Paul dans sa lettre aux Philippiens. C’est un hymne qui reflète la nature renversante du Royaume de Dieu et nous assure de la victoire du Christ sur la mort et sur toutes les formes terrestres de pouvoir.


8 Christ Jésus s'est fait plus petit encore : il a obéi jusqu'à la mort, et il est mort sur une croix ! 9C'est pourquoi Dieu l'a placé très haut et il lui a donné le nom qui est au-dessus de tous les autres noms.  - Philippiens 2.8-9

Quand les chrétiens du monde entier se réunissent au cours de cette Semaine Sainte, l'histoire de Dieu rachetant le monde en Jésus sera racontée maintes et maintes fois. Nous prions que le monde entende à nouveau cette histoire et la perçoive dans notre vie commune. Dans un monde déchiré par la violence et par tant de souffrances, comme les premiers chrétiens, nous ne nous courbons pas devant les dieux de la peur, de l’intimidation, de l'argent et de la guerre. Au contraire, avec la multitude des saints, avec les sœurs et les frères persécutés pour leur foi, nous proclamons le Christ crucifié et ressuscité.

Avec la famille de l’AEM, nous vous souhaitons une fête de Pâques bénie !


L’Église méthodiste du Royaume Uni

« Nous partageons les larmes du Christ pour notre monde dans toute sa douleur» -

Message présidentiel de Pâques

Dans leur message pascal, le Président et la Vice-Présidente de la Conférence Méthodiste du Royaume Uni rappellent le message central de Pâques porteur d'espoir, de passion et de joie au milieu du désespoir.

Dr Jill Barber a déclaré: «Au cours de cette fête de Pâques, nous partageons les larmes du Christ pour notre monde dans toute sa souffrance. Pour les enfants noyés fuyant les horreurs inimaginables de la guerre. Pour les enfants non accompagnés dans la jungle à Calais,..

« Le message de Pâques est un message affirmant le triomphe de ... la vie sur la mort, de l'amour plus fort que la haine. En cas d'obscurité totale, la lumière du Christ ressuscité perce ».

Le Revd Steve Wild ajoute : « En cette Pâques, puissions-nous tous crier avec joie et amour Alleluia et rencontrer le Seigneur ressuscité ».


Le Message de la Vice-présidente

En cette Pâques, me vient à l’esprit l’image de Jésus pleurant sur Jérusalem. Jésus désire nous rassembler comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, mais voulons-nous être sauvés? À suivre les nouvelles, il semble bien que nous sommes mis sur le chemin de notre propre destruction.

Ann Carr, l'une des premières femmes prédicateurs, a été envoyée à Leeds comme missionnaire en 1821, pour travailler parmi les plus pauvres. La majorité étaient des femmes, des migrants venus de la campagne, désespérés de trouver du travail dans l'industrie du textile. Solitaires et perdues. Déplacées loin de leur maison et famille. Des jeunes femmes célibataires, des «femmes tombées», des veuves.

En cherchant à partager la Bonne Nouvelle, Ann a constaté que les hymnes de cette époque ne reprenaient guère d’images associées à l'expérience des femmes. Avec Martha Williams, elle a fondé le mouvement des Femmes Méthodistes du Réveil et produit leur propre recueil de cantiques, en adaptant les paroles d'hymnes traditionnels, et en écrivant leurs propres cantiques. Elles ont donné aux femmes une voix.

Quand on considère les cantiques à travers les yeux et les cœurs des femmes qui  ont été les premières à se présenter à la tombe le dimanche matin, je trouve une partie des hymnes pascaux particulièrement émouvants. «Apportez les épices douces de vos yeux, Vos cœurs contrits et les yeux larmoyants, vos tristes plaintes et vos humbles craintes! Venez, et embaumez-le avec vos larmes ». « Marie - reconnais la voix de ton Sauveur, Écoute et réponds : Mon Seigneur ». Bienheureuse Madeleine, à qui le Christ Seigneur daigna apparaître ». Quel changement sa parole peut provoquer, changer la nuit en jour ; Vous qui pleurez pour l'amour de Jésus, Il essuiera vos larmes ».

Cette Pâques, nous partageons les larmes du Christ pour notre monde dans toute sa souffrance. Pour les enfants noyés fuyant les horreurs inimaginables de la guerre. Pour les enfants non accompagnés dans la jungle à Calais. Pour tous ceux qui sont pris dans le cycle ahurissant d’une violence apparemment sans fin, où personne ne sait qui combat qui. Dans tout cela, nous nous réjouissons des signes d'espoir.

Ce groupe d'amis, se faisant appeler le Worldwide Tribe, me réjouit. Il a décidé d'aller à Calais et d'être aux côtés des migrants dans la jungle. «Ils peuvent utiliser la force, être inhumains et cruels ... Nous répondrons avec amour. Nous allons affronter leur cruauté avec ouverture. Nous accepterons leur brutalité avec dignité ...

Nous serons solidaires, comme frères et sœurs du monde. Nous continuerons à tendre vers l’égalité, avec grâce et sans violence. Nous allons travailler ensemble, côte à côte, comme une communauté de citoyens internationaux. La violence, la peur et l'oppression ne gagneront jamais.

Le message de Pâques est un message d'espoir au milieu du désespoir, un message de vie qui dégage de la mort, un message d'amour plus fort que la haine. En cas d'obscurité totale, la lumière du Christ ressuscité perce.

L'amour finit par l’emporter.


Le Message du Président

Après le carême, qui, avec l'étude et la prière nous a rapprochés de notre Seigneur, nous faisons l'expérience de la Semaine Sainte avec toutes les richesses de son histoire si bien connue mais toujours neuve. Dans mes voyages, je constate avec joie que beaucoup d'églises font maintenant une croix de carême sur le tronc principal du sapin de Noël et le décorent de différents symboles. Il y a tant de ressources pour nous aider ces jours-ci dans notre cheminement de disciple.

Mais la gloire de Pâques est inégalée. Le cri de tous les chrétiens « Alléluia » est notre droit d'aînesse. Nous voulons et nous avons toujours plus besoin de la puissance et de la joie de la résurrection dans l'Eglise. Luc, quand il retranscrivait les premiers jours du christianisme, dit des premiers croyants ceci : « C'est avec une grande puissance que les apôtres rendaient témoignage à la résurrection du Seigneur Jésus et Dieu leur accordait à tous d'abondantes bénédictions »- Actes 4:33.

L’année dernière à la même époque, j’ai eu le grand privilège d'aller au Portugal et d'être sur une mission au cours de la Semaine Sainte avec l’évêque Alfredo à la rencontre de nos sœurs et nos frères méthodistes dans ce beau pays. Nombreuses et passionnantes ont été les initiatives de sensibilisation auxquelles nous avons pris part. Le jour de Pâques, j’étais à l'église méthodiste d’Aveiro, un lieu passionnant. Nous avons suivi le passage d’une grande procession catholique romaine, les enfants en blanc et le soleil brillant sur les bannières.

Nous, méthodistes, nous sommes un petit nombre en comparaison, mais chaque membre de l'église a été invité à amener une personne au petit-déjeuner de Pâques et la salle était pleine quand je suis arrivé et que j’ai partagé un petit déjeuner très copieux. Le groupe de louange et les chanteurs nous ont permis de rendre un culte à Dieu dans la gloire du Christ ressuscité et je prêchais sur la rencontre de Marie avec le Seigneur ressuscité - défiant la congrégation de le rencontrer, lui aussi. Les coupes d'argent et une belle miche étaient découverts sur la table.

J'ai eu un interprète et donc mes paroles auraient pu être mal comprises, mais …. je dis: « Si vous voulez une relation vivante avec le Christ ressuscité, prenez et mangez. À ce moment-là, une jeune femme blonde s’est levée de son banc, a marché dans l'allée et entaillé dans le pain les larmes aux yeux. Elle a poussé le pain dans sa gorge.

C’est la réaction la plus forte que je connaisse de quelqu'un qui veut rencontrer Jésus triomphant.

Un président méthodiste et brillant orateur des années passées, William Sangster, a été retrouvé par sa femme en pleurs un matin de Pâques. Il avait un cancer de la gorge et ne pouvait pas parler. Elle a dit: «Pourquoi pleures-tu Will ? » Il a écrit sur un morceau de papier: «C’est le jour de Pâques et je ne peux pas dire: « Alleluia ».

En cette Pâques, puissions-nous tous crier/pleurer* avec joie et amour, Alleluia et rencontrer le Seigneur ressuscité.

* Ambivalence du terme cry.


L’évêque méthodiste Rosemarie Wenner

Bischöfin Rosemarie Wenner


« Pourquoi ? » s’écrie Jésus sur la croix

L’évêque Rosemarie Wenner partage quelques pensées sur le Vendredi saint et les différentes facettes de Pâques à venir.

Pourquoi? Nous nous posons cette question, quand nous pensons aux attaques terroristes de Bruxelles. Beaucoup de gens ont perdu la vie, d'autres luttent pour leur vie. De tels flambées de violence font peur. Et ceci n’est qu’un exemple de nombreuses situations auxquelles nous sommes confrontés sans avoir les moyens d'y faire face. Impuissants ou en colère, nous regardons comment des personnes fuyant la guerre, la faim et la misère ne trouvent pas d’endroit pour se reposer dans le calme.

«Pourquoi? », s’écrie Jésus sur la croix. Celui qui était venu à l’aide de beaucoup d'hommes au nom de Dieu s’est senti abandonné par Dieu quand il a été cruellement exécuté. Comme Jésus, nous pouvons nous plaindre et , dire à Dieu notre propre détresse et la misère qu’endurent les autres. Jésus, le Messie souffrant, est de notre côté. En lui, Dieu résiste en personne à l'horreur, de façon à ce que plus aucun homme ne soit abandonné par Dieu, aussi désespéré qu’il puisse être.

Nous nous attendons donc à la présence de Dieu, face précisément à la terreur, la douleur, la maladie et l'injustice. Et nous serons créatifs pour nous prêter mutuellement assistance dans le besoin et surmonter toujours à nouveau toute nouvelle vague de haine par l'amour. Parce que Pâques est la grande exclamation contre la mort et toutes ses facettes. Parce que Jésus ne reste pas dans la tombe, nous puisons l’espérance et escomptons que Dieu tournera tout en bien. Que Dieu nous donne le réconfort et nourrisse notre courage, alors même que nous nous rappellerons de la mort de Jésus et célébrerons sa résurrection.

Évêque Rosemarie Wenner


Les Églises évangéliques francophones de Belgique

Communiqué : Attentats de Bruxelles

Face aux attentats violents et dévastateurs perpétrés à Zaventem et Bruxelles ce 22 mars qui ont gravement meurtri notre pays, les Églises protestantes et évangéliques de Belgique compatissent au deuil des familles belges et de toute nationalité ainsi qu'à la douleur des nombreuses victimes touchées dans leur corps.

En cette fin de semaine sainte, et particulièrement au cours de la célébration du dimanche de Pâques, nos églises ne manqueront pas de les porter dans la prière ainsi que le personnel de secours et hospitalier, de police et militaire et toutes les autorités civiles qui doivent gérer cette situation dangereuse et extrêmement complexe.

En ce temps de grande fragilisation et d'incertitude, nous nous associons de tout cœur aux initiatives qui militent pour la paix, l'unité et la cohésion sociale de notre beau pays afin de résister à la peur et à la haine. Mais nous voulons aussi rappeler que seul le Christ peut apporter une paix véritable, raison de sa mort et de sa résurrection. Il n’y a de vraie espérance qu’en lui.

Que le Christ ressuscité nous fasse la grâce d'être réellement ouvriers de paix.


Église  protestante unie de Belgique (EPUB)

epub

"Je n’ai pas peur". Lettre de Pr. Steven H. Fuite. Président du Conseil Synodal de l’Église Protestante Unie de Belgique

Je n’ai pas peur.

Nous sommes le mardi 22 mars après-midi.

Encore triste et confus des événements qui se sont passés ce matin, je suis derrière mon bureau, dans un Bruxelles devenu surréaliste. Jusqu’à midi, la ville résonnait sans cesse des sirènes stridentes des ambulances, des pompiers et des policiers. Elle est maintenant plongée dans un silence surprenant, interrompu par quelques hélicoptères qui sillonnent le ciel de la capitale belge. Je les vois de ma fenêtre et mes pensées vont vers toutes les victimes de l’aéroport et du métro, ainsi que leurs proches.

Le siège de l’Église Protestante Unie de Belgique est situé aux marges de la commune d’Anderlecht, pas vraiment un quartier de luxe ! En effet, nous ne sommes pas installés dans un petit coin sûr au milieu des pelouses bien soignées d’un parc d’affaires. Nous sommes ici au milieu de la ville. Lorsque, entre les réunions, je fais une promenade, les personnes dans la rue me reconnaissent, savent qui je suis et ce que je fais. Elles me saluent toujours, parfois quelques musulmans spontanément m’embrassent.

Quel pays magnifique et quelle métropole aux visages si divers ! Les chefs de culte s’y réunissent très souvent et les rencontres se sont intensifiées, surtout depuis l’attentat contre Charlie Hebdo. Il ne suffit pas de faire ensemble de grandes déclarations, mais encore il faut se montrer solidaire au sein de la société, comme des êtres humains unis dans leurs différences respectives.

Aujourd’hui, je n’ai pas peur, si ce n’est des idées simplistes qui pourraient surgir des événements horribles de ce matin. En effet, certains cèdent aux généralisations réductrices, qui sèment des germes de méfiance.

Je continuerai à féliciter, à soutenir et à remercier tous ceux, qui montrent dans cette société diverse, qu’il est possible de croire, comme l’Homme de Nazareth, en un monde où les individus ne sont jamais niés ni réduits à l’état d’adversaires.

J’espère que Bruxelles et toute la Belgique réagiront d’une manière digne. Nous sommes tous blessés, mais nous devons continuer de prêcher l’écoute mutuelle et de montrer des exemples magnifiques de vivre-ensemble.

Dans quelques semaines, plusieurs communautés, dont l’Église Protestante Unie de Belgique, organiseront un tournoi de foot de rue, en plein cœur de Molenbeek. 40 petites équipes de 4 personnes, des équipes mélangés bien évidemment : musulmans, protestants, catholiques, etc. Un signe parmi d’autres, au sein de la société, d’un vrai vivre ensemble. C’est seulement en travaillant ensemble qu’on arrive à ce but.

Pr. Steven H. Fuite.

Président du Conseil Synodal

de l’Église Protestante Unie de Belgique

COE: si le Brésil a beaucoup d’eau, cela ne signifie pas que tout le monde a facilement accès à de l’eau potable


Magali do Nascimento Cunha sur le site des fouilles de Bethesda, près de l’Église Sainte-Anne, à Jérusalem, le 9 février 2016. © Peter Kenny / COE

Dans le classement des pays qui disposent de beaucoup d’eau, le Brésil s’inscrit parmi les plus favorisés.

Il dispose de 12% des réserves mondiales d’eau douce.

Pourtant, pour Magali do Nascimento Cunha, la situation n’est pas aussi brillante des points de vue de la distribution d’eau et de la disponibilité d’installations sanitaires.

Professeur de communications à l’Université méthodiste de São Paulo, douzième ville au monde pour le nombre d’habitants, elle fait remarquer qu’il existe des difficultés dans son pays et que, comme dans bien d’autres lieux du monde, ce sont les pauvres qui souffrent.

«Pour le nombre encore élevé de Brésiliens pauvres qui vivent dans des bidonvilles urbains, ou favelas, a affirmé Mme Cunha, ainsi que dans les zones rurales, les possibilités de branchement au réseau de distribution d’eau ou aux installations sanitaires sont insuffisantes.»

Elle parlait à Jérusalem au cours d’une réunion du Groupe international de référence (GIR) du Pèlerinage de la justice et la paix organisée par le COE à Jérusalem en février.

Sept semaines pour l’eau, campagne de carême axée sur la justice de l’eau, se concentre sur la Palestine, où une population bien plus pauvre n’a pas d’accès à de l’eau de la même qualité qu’en Israël.

Au Brésil, où vivent quelque 204 millions d’habitants sur les 600 millions que compte l’Amérique latine, beaucoup de gens ont besoin d’eau. «Mais on constate aussi une pénurie d’eau dans le nord-est du Brésil – ce qui démontre les inégalités qui existent entre le nord et le sud du Brésil.»

Selon le Global Water Partnership (GWP), on compte au Brésil quelque 20 millions d’habitants – soit un tiers de la population rurale – qui n’ont aucun accès aux services de base tels que l’eau potable et les installations sanitaires.

La Fondation nationale pour la Santé a fait connaître que, en 2007, 28% seulement de la population rurale était branchée sur un réseau de distribution d’eau potable, et 22% à un système d’évacuation des eaux usées.

D’après le GWP, «les compagnies des eaux relevant des différents états offrent leurs services aux zones urbaines, et les petites communautés et communautés rurales n’entrent pas dans leurs plans de commercialisation.»

«Il y a beaucoup à faire, dit Mme Cunha. Les pauvres sont confrontés à des problèmes à cause des prix qu’ils paient pour l’eau, qui augmentent du fait de la privatisation des fournisseurs privés.

Nous sommes encore loin d’avoir la justice de l’eau dans notre pays.»

Sept semaines pour l’eau 2016

Vidéo du CONIC (Conseil national des Églises chrétiennes du Brésil), à propos des problèmes des installations sanitaires au Brésil, mars 2016.

24 mars 2016

Autres dépêches émanant du Conseil oecuménique des Églises (COE)

Campagnes pour intensifier la réinstallation de réfugiés en Europe

La Commission des Églises auprès des migrants en Europe, la Conférence des Églises européennes et le Conseil œcuménique des Églises ont envoyé aux Églises membres et aux organismes partenaires d’Europe une lettre leur demandant instamment de multiplier, dans les semaines à venir, des campagnes de pression auprès de leurs gouvernements et parlements nationaux pour intensifier la réinstallation des réfugiés.

Le COE condamne fermement les attentats terroristes de Bruxelles

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, a fermement condamné une série d’attentats terroristes meurtriers perpétrés à Bruxelles, qu'il a qualifiés d’«abjects et aveugles», et il appelle à prier pour les victimes.

Tonga: Entourée d’eau – et pourtant, ce n’est pas si simple!

À Tonga, on voit beaucoup d’eau – mais il n’y en a pas nécessairement beaucoup que l’on puisse utiliser. Mele’ana Puloka, membre de l’Église wesleyenne libre des Tonga, est le membre du Collège présidentiel du Conseil œcuménique des Églises pour le Pacifique; elle vit sur ces îles qui comptent au total quelque 106 000 habitants.

Selon un jeune membre du Comité central du COE, l'emploi des jeunes est un sujet brûlant à échelle mondiale

Pour Sonia Tziovanni, membre du Comité central du COE, l'emploi des jeunes est actuellement un problème, dans son pays à Chypre et dans le monde entier.

COE

FEPS: le rôle des Églises réformées dans les placements forcés d'enfants


Paul Senn, FFV, Kunstmuseum Bern, Dep. GKS .© GKS.

Le rôle des Eglises réformées dans les placements forcés d'enfants aux 19e et 20e siècles en Suisse est encore très peu connu. Pour la Fédération des Eglises protestantes de Suisse, il est important de faire la lumière sur ce qui s'est passé, car de nombreux enfants et jeunes adultes ont trop longtemps fait l’objet d’exploitation et de maltraitance alors que les autorités, l'Eglise et la société ont fermé les yeux. C'est pourquoi elle a organisé un colloque le 21 mars à Berne, réunissant historiens et spécialistes politiques de la question.

 

«Le scandale n'est pas qu'il y ait eu des placements extrafamiliaux, mais que la situation de nombreux enfants a empiré après leur placement. Maltraitance, exploitation ou abus sexuels ont été le quotidien de beaucoup de victimes», a résumé Thomas Huonker, docteur en histoire, devant la soixantaine de participants venus à Berne de toute la Suisse : membres de l'Eglise réformée, scientifiques et anciennes victimes.

 

En l’absence de structures socio-étatiques, des pasteurs ou d’autres personnes engagées dans l’Eglise ont souvent été amenés à assumer une fonction dans la prise en charge ou la surveillance d’enfants placés de force dans des familles ou des foyers. Même si plusieurs d'entre eux figurent parmi les personnes qui ont dénoncé le système, il est consternant de devoir constater que d'autres n’ont pas assumé leur devoir de défense des plus faibles et des plus vulnérables.


L'objectif du colloque est de lancer la réflexion et la recherche sur le rôle des Eglises réformées dans les pratiques de placements extrafamiliaux jusqu'en 1981. Il vise ainsi aussi à reconnaître la souffrance des victimes, leur réhabilitation et à ce que de tels faits ne se reproduisent plus. La FEPS souhaite par exemple que des approfondissements puissent être faits dans le cadre du programme du Fonds national de la recherche sur le sujet.


Les actes du colloque devraient paraître d'ici fin 2016. Ils réuniront les interventions des orateurs de la journée. L'ouvrage sera complété, notamment par d'autres articles scientifiques.

Les interventions de la journée :

  • Thomas Huonker, docteur en Histoire, membre de la Commission indépendante d’experts Internements administratifs (CIE) -Pratiques relatives aux mesures de coercition à des fins d’assistance jusqu’en 1981 : contexte politique et social, mœurs et morale, acteurs et victimes
  • Loretta Seglias, docteure en Histoire, membre de la Commission indépendante d’experts Internements administratifs (CIE) – Acteurs réformés dans l'Etat social naissant, une première approche
  • Pierre Avvanzino, professeur honoraire, Ecole d’Etudes sociales et pédagogiques de Lausanne -   Acteurs protestants impliqués dans le placement extrafamilial en Suisse romande 
  • Luzius Mader, directeur suppléant de l’Office fédéral de la justice, délégué aux victimes de mesures de coercition à des fins d’assistance – Processus politiques en cours
  • Florian Fischer : historien, archiviste et conseiller synodal de l'Eglise réformée lucernoise - Les possibilités d'action dans les Eglises réformées
  • Manuel Tornare : conseiller national (PS/GE) – Processus politiques en cours au Parlement

Berne, le 24 mars 2016

Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS

Des méthodistes unis à Bruxelles sains et saufs après les attaques terroristes

par  Kathy L. Gilbert

Une prière pour Bruxelles

Une prière suite aux attentats terroristes de Bruxelles, 22 mars 2016 

Ô Dieu souffrant,

nous prions pour les blessés, les mourants et les endeuillés.

Puissent-ils recevoir de l'aide, du réconfort et la guérison.

Quand sévit le terrorisme,

puissions-nous pas céder au désespoir,

car en définitive seul l'amour éternel

est capable de triompher du mal, du péché et de la mort.

Que l'Esprit de Jésus

permette à la foi, à l'espérance et à l'amour de progresser,

avec la justice et la paix.

Amen.

Revd Tony Miles

Methodist Central Hall

Deux dirigeants méthodistes ainsi qu’une équipe missionnaire de la Conférence méthodiste unie de l’Ohio Est sont en sécurité après avoir circulé dans l'aéroport international de Bruxelles pendant les attaques, qui ont fait plus de 30 morts et des dizaines de blessés.

«Je suis reconnaissant à Dieu pour la sécurité de notre équipe», a déclaré l’évêque John Hopkins, de la Conférence Ohio Est. « Je prie pour les habitants de Bruxelles pour qu'ils se remettent de cet horrible acte terroriste ».

Thomas Kemper, haut dirigeant du Conseil Méthodiste Uni en charge de la Mission mondiale attendait des nouvelles d’Yeabu Kamara et d’Elvira Moises, membres du conseil de l'agence missionnaire qui venaient de New York et qui étaient en transit à l’aéroport de Bruxelles pour l'Afrique. On présume que les deux étaient sains et saufs.

L’évêque John Yambasu du Sierra Leone a dit qu'il avait entendu parler des attaques par le biais de missionnaires méthodistes Clifford et Nancy Robinson, qui étaient à l'aéroport de Lungi, Freetown, en route vers les USA via l'aéroport de Bruxelles.

« Je pense que Kamara et Moises, ne devraient pas avoir été touchés - du moins physiquement - par l'attaque parce qu'ils ont peut-être juste le temps d'arriver à la salle de transit. ... L'attaque a eu lieu à la salle de départ où les passagers sont arrivés pour enregistrer leurs bagages », a déclaré Yambasu.

« Le triste sort des quelque 34 morts et 170 blessés dans l’attaque me touchent beaucoup. Le monde entier a besoin de se mettre à genoux et d’agir pour que cesse ce carnage inhumain dans notre monde ».

Des dirigeants méthodistes unis qui ont appelé à la prière ont dit de se souvenir des autres attaques terroristes, y compris des six tireurs qui ont ouvert le feu sur des civils à une station balnéaire de la Côte d'Ivoire, l’attentat suicide à la voiture piégée, ... à Ankara, en Turquie, et plus d'une centaine d'incidents dans diverses parties du le monde cette année seulement.

«Dans un monde en proie à la violence et à la terreur, nous devons continuer à prier et à travailler pour la paix. Puissions-nous tous garder le peuple de Côte d'Ivoire, de Belgique et de tous les coins de notre monde brisé dans nos cœurs et esprits au cours de cette Semaine Sainte », a déclaré le pasteur Susan Henry-Crowe, haut dirigeant de la Commission méthodiste Église et Société .

Equipe de l’Ohio Est en sécurité

« Merci à tous pour vos prières», a déclaré Aaron Phillips de La Mission Néhémie du Cleveland. «Je n’ai vécu que la confusion liée à l’évacuation de l’aéroport et la résolution de la police. C’est très bizarre ».

Phillips faisait partie d'une équipe de cinq personnes revenant d'un voyage missionnaire de 10 jours à Ganta, au Liberia, en Afrique de l'Ouest. Lui et Paula Shaw d'Hudson (Ohio - Église évangélique méthodiste UMC) avaient passé la sécurité et se trouvaient à proximité de la porte de départ lorsque l'explosion meurtrière a eu lieu au comptoir d’enregistrement.

D'autres membres de l'équipe étaient sur un vol différent parti de Bruxelles avant l'explosion.

Phillips et Shaw sont actuellement «en sécurité à Louvain à la recherche d'un nouveau vol pour rentrer au pays », a déclaré Phillips dans une interview à la Conférence de l'Ohio Est.

Déclarations du monde entier

Évêque Palmer, président du Conseil des évêques méthodistes

Comme beaucoup d'entre vous, je me suis réveillé mardi matin en apprenant la mauvaise nouvelle, la nouvelle tragique et terrifiante de nouveaux attentats terroristes. Cette fois, Bruxelles, Belgique en est l'épicentre. La semaine dernière, c’était le Yémen, le Nigeria et la Turquie. Il est trop long d'énumérer ici la liste de tous les endroits au monde actuellement en proie à la violence mortifère. Ils sont légion.

«La violence .... que nous tous, nous acceptons si facilement comme étant la« nouvelle donne » est le fruit tragique de cœurs et de vies non convertis». 

À tout le moins, puissions-nous juste être prêt pour Pâques et une nouvelle vie.

Vôtre en Christ Jésus,

+Gregory Vaughn Palmer

Évêque résident, Ohio West Area

Extrait de son blog

« L'Europe est à nouveau confrontée à une violente attaque terroriste. Nous prions pour tous ceux qui ont perdu des êtres chers et pour ceux qui sont blessés », a déclaré l'évêque Rosemarie Wenner de l'Allemagne. « Et nous prions et agissons pour surmonter la peur et ne pas répondre au mal par le mal, mais que nous fassions respecter les normes démocratiques, humanitaires et les droits de l’homme qui reflètent les valeurs d'une Europe ouverte ».

L’évêque Patrick Streiff en charge des méthodistes unis en Europe centrale et méridionale, a exhorté les gens « à continuer à suivre le Christ en cette semaine de la Passion et de Pâques ».

« Comme disciples de Jésus crucifié et ressuscité, nous devons continuer à faire du bien autant que possible, à bâtir une communauté favorisant le respect, à travailler pour la paix et la justice, à être des agents de réconciliation et à ne jamais abandonner malgré la violence aveugle, la haine ou la peur paralysante, où que nous vivions », dit-il.

La Conférence des Eglises européennes (CEC / KEK), qui inclue les méthodistes en Europe, a condamné les attaques violentes, mais invité à trouver « des réponses pacifiques dans les heures et les jours qui viennent ».

L’évêque Warner Brown Jr. de la région de San Francisco, président du Conseil des Évêques, a dit que les nouvelles de cette attaque « talonnent de près des attentats survenus dans d'autres parties du monde, y compris en Côte d'Ivoire au début du mois et plus d'une centaine d’incidents dans diverses parties du monde cette année seulement.

«Je suis touché par cette douleur qui affecte la trame de notre humanité. C’est une douleur à laquelle nous devons faire face et que nous devons chercher à guérir avec de l'amour et de la justice, mais nous reconnaissons qu’il n’est pas dans notre pouvoir à nous seulement de contrôler ou de prévenir ce genre de tragédies. Nous nous tournons vers notre Dieu qui crée la justice, nous aime et nous embrasse tous ».


Gilbert est reporter multimédia pour le Service d’information de l’Église évangélique méthodiste (UMNS). Linda Bloom, reporter UMNS à New York; Rick Wolcott, directeur de communication au sein de la Conférence Ohio  Est; Phileas Jusu, Sierra Leone; and E. Julu Swen, Liberia, ont contribué à cet article.

22 mars 2016 | UMNS

Traduction eemni

UMNS

Nouvelles de l’Église évangélique méthodiste - mars 2016

Sommaire

  1. Méditation
  2. Les invitations pour Münsingen et Interlaken sont en route 
  3. Nouvelle case postale pour l’EEM en Suisse 
  4. L’EEM réagit à la nouvelle législation relative aux pédophiles
  5. Un grand merci pour votre appui
  6. Serge Frutiger nommé surintendant à partir de 2017

Méditation

Franchir les fossés pour la réconciliation 

La cathédrale de Coventry, détruite par les bombardements, est devenue un lieu de réconciliation. Ce sont des hommes et des systèmes de domination dictatoriaux qui, au début de la deuxième guerre mondiale, y avaient semé la mort et la désolation à coup de bombes incendiaires. Et il a fallu que ce soient à nouveau des hommes et des femmes qui, ancrés dans leur foi en Christ, franchissent les fossés de haine et de destruction et deviennent des messagers de réconciliation. Début février, j’étais à Coventry pour la rencontre des institutions de formation méthodistes et pour une conférence théologique. L’évocation des événements de jadis et des récits concrets d’Irlande du Nord et du Rwanda nous ont conduits à réfléchir à la réconciliation. C’est aussi d’Irlande du Nord qu’est venue la question : où êtes-vous prêts à oser faire des pas inconfortables, voire même dangereux, pour pouvoir engager la conversation avec d’« Autres », qui nous sont hostiles ? 
 
Quels que soient nos contextes respectifs, nous sommes tous appelés à sortir de nos « zones de confort » et à entreprendre de faire, d’abord à notre modeste échelle, le premier pas pour franchir le fossé qui nous sépare d’une autre personne, pour apprendre à la comprendre et commencer à construire une communauté de réconciliation. L’Esprit du Christ nous soutiendra dans notre démarche. 
 
Patrick Streiff, évêque

Nouvelles de la Conférence annuelle

Les invitations pour Münsingen et Interlaken sont en route

Les membres de la Conférence annuelle reçoivent ces jours les invitations pour  Münsingen et Interlaken, où la Conférence siégera cette année du 16 au 20 juin 2016. Cette invitation et tous les autres documents de la Conférence annuelle 2016 se trouvent sur le site web de la Conférence. 
 
La Conférence annuelle se compose de délégués venant de Suisse, de France, de Belgique et d’Afrique du Nord. Les travaux de la Conférence seront rythmés par des temps de prière en commun, des célébrations et des moments festifs. Chaque année, le programme comporte des échanges d’information sur les expériences vécues tant au niveau des églises locales qu’aux niveaux national et international, ainsi que sur les questions relatives à la conduite de l’Eglise et à la spiritualité. 
 
Cette année, un rapport sera présenté sur la Conférence générale de l’EEM mondiale (United Methodist Church UMC) de mai 2016. Tous les membres de l’EEM sont invités à participer au week-end de la Conférence ; le samedi sera essentiellement consacré au thème central : « Bien envoyé ! » 
 
NB : le logo de la Conférence fait référence au thème central et au dimanche de la Conférence, qui aura lieu dans l’arène des Jeux de Tell à Interlaken. Plus d’informations sur la Conférence 

Nouvelles des services centraux

Nouvelle case postale pour l’EEM en Suisse 

La Poste a supprimé la case postale habituelle de l’EEM en Suisse. C’est pourquoi tous les services centraux sis à la Badenerstrasse ont désormais une nouvelle adresse de case postale :   
EEM en Suisse 
Badenerstrasse 69 
Case postale 1328
8021 Zurich 1 

Les circuits sont invités à utiliser la nouvelle adresse dès maintenant. 
 
NB : la Poste a accordé à l’EEM en Suisse un délai d’un an pour opérer son changement d’adresse. C’est pourquoi nous utilisons encore partiellement notre ancien papier à en-tête.   

Nouvelles du Comité directeur de Connexio 

Un grand merci pour votre appui

En 2015, un peu plus de deux millions de francs suisses ont été versés à Connexio par des donateurs individuels et par les paroisses de l’EEM en Suisse et en France. Des contributions complémentaires ont été fournies par des organisations privées ainsi que par Pain pour le Prochain et la Direction du Développement et de la Coopération de la Confédération suisse. Les montants recueillis en 2015 se montent à un peu plus de CHF 2,5 millions. 
 
Nous sommes toujours très touchés et émus de voir que Connexio est d’année en année si généreusement soutenu et encouragé. Grâce à ces nombreux donateurs et donatrices, nous avons une nouvelle fois pu honorer l’an passé toutes les promesses d’engagement et de soutien que nous avions budgétées.


NB : en Suisse, les dons adressés à Connexio peuvent être déduits du revenu imposable. Les donatrices et donateurs domiciliés en Suisse ont reçu à cet effet une attestation à l’attention de l’administration fiscale.


Nouvelles du Conseil

L’EEM réagit à la nouvelle législation sur la pédophilie 

En 2014, le peuple suisse a adopté l’initiative populaire « Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants ». Lors de l’engagement de collaborateurs/collaboratrices placés en contact direct avec des enfants et des adolescents, il est par conséquent obligatoire de demander un extrait du casier judiciaire ou un nouvel extrait spécial destiné aux particuliers.  

En l’occurrence, l’EEM reprend les recommandations de la Fédération des Églises évangéliques libres de Suisse (VFG Schweiz), qu’il a résumées dans un document d’information intitulé « Directives concernant les conséquences de la nouvelle « législation sur la pédophilie ». Il y est recommandé aux circuits « de faire preuve d’une extrême vigilance à l’égard des bénévoles ». Les nouveaux collaborateurs doivent « s’engager à contribuer activement à faire appliquer une politique de tolérance zéro en la matière » ; ce faisant, ils s’appuieront sur le règlement « relatif au harcèlement et aux abus » existant. 
 
NB : ce document d’information, qui a été adopté par le Conseil de l’EEM Suisse-France-Afrique du Nord, peut être téléchargé ici ou dans le domaine Login → Personnel.  

Nouvelles du secrétariat de l’évêque  

Serge Frutiger nommé surintendant à partir de 2017

Serge Frutiger

Conformément au tournus habituel, Jörg Niederer quittera sa fonction de surintendant du district Nord-Est de la Suisse à l’été 2017, au terme de huit années dans ce ministère, et reprendra la desserte d’un circuit EEM. L’évêque Patrick Streiff a nommé son successeur en la personne du pasteur Serge Frutiger, de Lyss. 
 
Serge Frutiger (41) a étudié la théologie à la Haute École Théologique de l’EEM à Reutlingen (Allemagne) et est depuis 2005 pasteur du circuit EEM de Lyss-Arberg. Il envisage sa nouvelle fonction « avec respect », mais se réjouit de pouvoir être Église en marche avec ses collègues. Par rapport à son cheminement dans la foi dans l’Église Évangélique Réformée et dans une Église libre « pieusement étroite », il éprouve l’EEM comme une Église « théologiquement large d’esprit » et cependant ferme sur les principes.  « Il s’agit de redécouvrir ce trésor » dit ce père de trois enfants. Il est convaincu que beaucoup de gens cherchent un espace de foi tel que celui qu’offre l’EEM. « J’ai envie d’une Église rayonnante, qui vit sa manière unique d’être Église avec conviction et confiance en soi ». 
 
NB : en tant que surintendant, Serge Frutiger soutiendra les pasteurs et les pasteures de son district dans l’exercice de leur ministère au quotidien et conduira les assemblées générales annuelles des circuits EEM de ce district. Il assumera également des tâches de direction au sein de l’Église dans son ensemble.

Barbara Streit-Stettler, chargée de communication 

Campagnes pour intensifier la réinstallation de réfugiés


Campagnes pour intensifier la réinstallation de réfugiés en Europe

La Commission des Églises auprès des migrants en Europe (CEME), la Conférence des Églises européennes (KEK) et le Conseil œcuménique des Églises ont envoyé aux Églises membres et aux organismes partenaires d’Europe une lettre leur demandant instamment de multiplier, dans les semaines à venir, des campagnes de pression auprès de leurs gouvernements et parlements nationaux pour intensifier la réinstallation des réfugiés.

À l’heure actuelle, les gouvernements nationaux se préparent pour la conférence organisée par le Haut-Commissaire des Nations Unies aux Réfugiés, le 30 mars à Genève, pour renforcer les engagements en faveur des «voies d’admission pour les réfugiés syriens». «Nous croyons que les avantages d’efforts concertés de réinstallation dans de nombreux pays d’Europe ne se limiteraient pas à la seule situation des réfugiés syriens, est-il dit dans cette lettre. On peut espérer que cela rouvrirait la porte à des voies d’accès plus sûres et légales en Europe en général.»

Les responsables de la CCME, de la KEK et du COE croient que la protection des réfugiés en Europe est essentiellement discutée par des acteurs politiques dont l’objectif est de freiner l’accès irrégulier de réfugiés. La lettre ajoute: «Des contacts directs avec le ministère responsable, dans votre pays, de l’asile et de la migration seraient certainement très efficaces, mais la participation de parlementaires pourrait aussi s’avérer utile.»

Lire la lettre complète sur les campagnes d’intervention en faveur de la réinstallation des réfugiés (en anglais)

Commission des Églises auprès des migrants en Europe

Conférence des Églises européennes


Autres dépêches émises par le COE

Un pasteur américain raconte son pèlerinage au Japon et met en garde contre l'idolâtrie des armes de destruction massive

Lorsque Stephen Sidorak parle d'un «pèlerinage de justice et de paix au Japon sur une question de vie ou de mort», sa voix laisse percevoir la passion, l'engagement, le regret et également le désir que jamais plus l'on ait recours à des armes nucléaires dans un revers de colère.


L’eau est un don, et un droit pour tout le monde, dit la présidente du Comité central du COE

«On dit souvent que l’eau, c’est la vie. Mais c’est aussi un don, et un droit qui doit être mis à la disposition de toutes et tous», dit Agnes Abuom.


Le COE se prépare à mettre la foi en action à la Conférence internationale sur le sida

Alors que l’été approche, l’Alliance œcuménique «agir ensemble» du Conseil œcuménique des Églises se prépare activement à la 21e Conférence internationale sur le sida (AIDS 2016) qui aura lieu à Durban du 18 au 22 juillet 2016.


Les appels à la paix prennent de l'ampleur au Burundi

À l'occasion d'une visite de solidarité au Burundi du 1er au 4 mars, le COE et la Conférence des Églises de toute l'Afrique ont envoyé un «message de paix», invitant tous les acteurs du Burundi à promouvoir l'unité nationale, la guérison et la réconciliation.

Leader vocal: sortie de leur double album « Ils préfèreraient nous voir morts » 

Leader vocal, un groupe de rap qui a fait ses preuves

«LEADER VOCAL » est un groupe de Rap créé en 1991 par deux frères originaires des îles du Cap-Vert, François et David Furtade. Le LV se démarque en devenant très rapidement le premier groupe important de Rap/Ragga sur Clermont-Ferrand et parcourt des scènes telles que « Le Printemps de Bourges » ainsi que diverses premières parties accompagnées de musiciens. En 1996, un tournant se produit, le collectif sort son premier opus intitulé « La Prison Mentale » ; témoignage de leurs conversions à l’évangile. Leader Vocal devient le premier groupe de rap francophone avec des convictions chrétiennes clamant haut et fort sa foi en Jésus-Christ. Feu de l'action positive, créatrice et progressiste ; suspens indéniable des lyrics ; accentué par des sons produits dans la pure tradition Hip-Hop ; autant d'éléments qui parviennent à toucher l'auditeur de façon universelle.

En 1998, La formation est désormais resserrée autour du duo fondateur, le live fait place aux samples et Dj's pour une formule des plus explosive, ce qui donnera naissance à leur deuxième album « Hosanna », suivi du maxi « La Rage Au Ventre » en 1999. Après un break de cinq ans dans le milieu artistique et fort d'un passif dans la culture Hip-Hop enrichie au fil des années, le groupe fait son come back en 2004, avec un nouvel album intitulé « L'Odeur Du Sang ». Le single « Hey Bo Moss » rencontrera un succès lors de leurs différentes prestations scéniques soutenues par de nombreux passages radio dans l’émission B.O.S.S sur Skyrock. En 2007, 23 titres inédits seront choisis et « L'Odeur Du Sang [Face B] » verra le jour. Après s’être consacrés ces dernières années à l’implantation d’églises, les deux frères respectivement Pasteur et Missionnaire, sortent leur nouvel album « Ils Préféreraient Nous Voir Morts » le 25 mars 2016. 


Nouveau double album « Ils préfèreraient nous voir morts »

 

LE DOUBLE ALBUM QUI DENONCE LA PERSECUTION CHRETIENNE

De l'Irak à l'Arabie saoudite,
du Nigeria au Soudan,
de la Corée du Nord à la Chine,
«150 à 200 millions de chrétiens» subissent chaque année «une persécution»

« Le Figaro - Portes Ouvertes » 


Les exactions commises contre le peuple chrétien sont tellement graves, les actions de la communauté internationale tellement légères et le silence médiatique tellement pesant qu’il nous est impossible de ne pas agir en faveur des millions de frères et soeurs persécutés, violentés et tués pour leur foi, chaque jour, le loquet à la bouche !


Pâques ! Les Evangiles sont-ils des documents fiables ?



Et si les Evangiles et le Nouveau Testament étaient des récits fiables et des documents attestés ?!


Lorsqu'on aborde les récits et les lettres qui constituent le Nouveau Testament, les pires suspicions sont à coup sûr exprimées à l'encontre de leurs auteurs, ainsi que de la transmission de ces écrits incroyables jusqu'à nous. On affirme que, soit ces textes sont de pures inventions, rédigés au cours des siècles par des écclésiastiques ou des manipulateurs - soit les vrais récits d'origine ont été rassemblés, modifiés et enjolivés par d'innombrables ajouts légendaires.En face de ces accusations, répétées ad nauséam par les contradicteurs du christianisme, se dresse pourtant une liste de faits solides, étayés par de vrais documents, et analysés par de vrais spécialistes.Mais encore faut-il prendre la peine de les examiner.

Le site oui-Dieu-existe.fr développe cette thématique plus à fond.

 

Séquences de la vidéo

  • 1. Des sources originelles aux copies
  • 2. Un nombre impressionnant de manuscrits
  • 3. Datation : Un ennemi de l'église nous renseigne
  • 4. Polycarpe, ami proche de l'apôtre Jean
  • 5. L'écrit d'un certain Clément, ami de l'apôtre Pierre
  • 6. Des milliers d'extraits et citations éparpillés partout
  • 7. Des fragments gros comme un timbre poste

AUTRES VIDEOS SUR PÂQUES

PÂQUES    " Le Seigneur est réellement ressuscité ! " (Luc 24: 34) 

NOUVEAU    Evangiles... des récits dignes de foi ? 
Archéologie Histoire - Vidéo - 6 min 20 - en ligne le 21 Mars
Le Nouveau Testament n'est pas un ramassis de légendes mais un récit fiable, attesté par des documents solides...


Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? 
Réflexion Philosophie - Vidéo - 6 min 58 - 251 102 vues
Pourquoi la souffrance ? Cette question qui hante l'homme depuis toujours a-t-elle une réponse ? La Bible répond sans détour


Dieu existe-t-il ? 3 signes tangibles de son existence 
Réflexion Philosophie - Vidéo - 6 min 58 - 81 422 vues
3 signes clairs. Des faits difficiles à nier. De quoi alimenter la réflexion de ceux qui doutent, ou nient la réalité de Dieu.
A condition d'oser remettre en question nos préjugés, nous avons les signes de Sa réalité, juste là, devant nos yeux.


La résurrection de Jésus est-elle un fait historique ? 
Archéologie Histoire - vidéo - 6 min 10 - 90 813 vues
Et si la résurrection de Jésus n'était pas une légende ? Contredisant l'opinion populaire, l'analyse historique met en évidence la réalité de cet événement incroyable


Source : Et pourtant Il existe

Innombrables sont les réactions après les attentats de Bruxelles

 

Sur cette page, nous regroupons les réactions qui nous sont parvenues après les attentats de Bruxelles de ce jour, mardi 22 mars 2016. Que ce soit la réaction de la Conférence des Eglises européennes, de l’évêque Patrick Streiff de l’Église évangélique méthodiste, de l’aumônier catholique de l’Aéroport de Zaventem, du Général Cox de l’Armée du Salut, de l’Eglise protestante unie de France, des évêques catholiques de Belgique ou de Billy Graham. François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France transmet aussi un message fort émouvant. Enfin, nous répercutons le court message que le sociologue Sébastien Fath publie sur son blog face à la terreur montante.

Nous renvoyons enfin au dernier numéro d’ENroute, le bimestriel de l’EEM consacré à la vie sous la menace du terrorisme (N°120 - Mars / Avril 2016) et… nous vous réservons une surprise pour la fin.

Dernière mise à jour de l’article, vendredi 25 mars 2016, 20h40

avec les déclarations supplémentaires du Dr Volff Acpervie-sos-maternité, le COE; la FEPS, l’Alliance évangélique européenne (AEE), le CNEF, le Conseil méthodiste mondial.

__________


La Conférence des Eglises européennes (KEK) déplore la perte de vies humaines, condamne les attaques terroristes de Bruxelles

Ce matin à Bruxelles, la circulation aux heures de pointe et les vols très matinaux ont été violemment perturbés par de multiples attaques terroristes. Aux dernières nouvelles, les deux explosions survenues à l'aéroport de Bruxelles, ainsi que les autres explosions survenues dans une station de métro au coeur du quartier de l'Union européenne. ont causé la mort d’au moins 26 morts.

La Conférence des Eglises européennes pleure la perte de vies humaines et les atteintes à la paix. Nous condamnons les attaques terroristes et invitons à trouver des réponses pacifiques dans les heures et les jours qui viennent. Nous prions pour ceux qui ont perdu leur vie, leurs familles et communautés, et pour les personnes qui risquent leur propre sécurité dans l’intérêt des autres.

« En ce temps de Carême et de Semaine Sainte, nous déplorons ces explosions de violence » a déclaré le secrétaire général de la CEC.

La Conférence des Eglises européennes demande à ses Eglises membres comme à toutes les personnes de bonne volonté de penser à Bruxelles, à la Belgique, et à l’Europe, et enfin de prier pour la paix.


L’évêque Patrick Streiff, Église méthodiste

« Ne jamais abandonner, malgré la violence aveugle »

Après les attentats terroristes de Bruxelles, Patrick Streiff, évêque de l’Église évangélique méthodiste (EEM - UMC) en Europe du Centre et du Sud, appelle les disciples de Jésus le Crucifié Ressuscité à être les ambassadeurs de la réconciliation, sans céder aux sirènes d’une peur paralysante.

Les attaques terroristes sont choquantes, en tout lieu dans le monde où ils se produisent, que ce soit au loin ou au près, que ce soit dans des démocraties libres ou dans des pays sous régimes dictatoriaux, que ce soit dans les pays traditionnellement chrétiens ou musulmans. Nos prières accompagnent maintenant les habitants de Bruxelles qui ont perdu des êtres chers, les blessés et ceux qui servent avec courage dans des situations d'urgence en aidant aux secours et en renforçant la sécurité.

Comme disciples de Jésus crucifié et ressuscité, nous devons continuer à faire du bien autant que possible, à bâtir une communauté favorisant le respect, à travailler pour la paix et la justice, à être des agents de réconciliation et à ne jamais abandonner malgré la violence aveugle, la haine ou la peur paralysante, où que nous vivions.

Continuons à suivre le Christ en cette semaine de la Passion et de Pâques.

Évêque Patrick Streiff


L’aumônier catholique de l’Aéroport de Bruxelles sur KTO

L’aumônier de l'aéroport de Zaventem, où se sont déroulés les attentats, le Père Michel Gaillard était sur place ce mardi matin lors de la double explosion. Il exprime sa peine et raconte qu'il a tenté de calmer les personnes sur place. Pour lui, Dieu est avec les victimes. 


Général André Cox de l’Armée du Salut

Le GENERAL André Cox a appelé à prier pour la situation en cours à Bruxelles, en Belgique, où les attaques terroristes à l'aéroport et la station de métro Maelbeek ont causé la mort à 34 personnes au moins, avec beaucoup plus de personnes blessées. Le général demande aux salutistes et amis de prier pour les victimes des attentats, les services d'urgence, les politiciens et les auteurs de ces attentats.

Le Colonel Daniel Naud (commandant territorial de la France et de la Belgique) qui est en poste au quartier général de l'Armée du Salut à Bruxelles, Belgique, voyageait en train de Paris ce matin, avant que les attaques aient eu lieu. Il rapporte: «Il est extrêmement difficile de se déplacer dans la capitale pour le moment. Nous entendons constamment des voitures de police se déplacer à très grande vitesse ... Il est difficile de savoir précisément ce qui se passe ».

L’Assemblée générale annuelle de l'Armée du Salut, qui devait se tenir à Bruxelles, a été reportée. Le Colonel Naud dit avoir pris contact avec les autorités de Bruxelles et leur avoir offert l’aide de l’Armée du Salut.

Les Majors Mike et Ruth Stannett sont les leaders régionaux pour la Belgique et aussi des officiers de l'Armée du Salut pour les affaires européennes. Le Major Mike dit qu'il est reconnaissant pour les pensées et les prières offertes à travers le monde. Il explique: «Le principal problème pour le personnel de l'Armée du Salut sera de savoir comment ils rentreront chez eux et comment ils ramèneront leurs enfants de l'école. » Tous les transports publics ont été arrêtés, et les gens sont avisés de ne pas voyager.


L’Église protestante unie de France

 L’Eglise protestante unie de France s’associe à la peine des familles des victimes et à la souffrance de blessés. Elle a envoyé un message de solidarité à l’Eglise protestante unie de Belgique.

En ce jour où l’association Les Voix de la paix organise un rassemblement à l’Hôtel de Ville de Paris, à laquelle elle participe, l’Eglise protestante unie de France réaffirme la nécessité d’une fraternité partagée et vécue entre les personnes, les cultures et les peuples.

En pleine Semaine sainte, elle trouve en Jésus Christ, crucifié et ressuscité, la confiance et l’espérance pour affronter toute détresse et toute peur. 


Les évêques catholiques de Belgique

Les attentats perpétrés à l’aéroport de Bruxelles National et dans le métro ont fait réagir très rapidement les évêques de Belgique. Dans un communiqué, ils disent leur consternation et appellent à prier pour les victimes et leurs familles.

Voici le texte du communiqué de la Conférence épiscopale belge:


Sébastien Fath

Attentats à Bruxelles: réagir au-delà de la terreur

Les attentats invitent à quatre choix.

1. D'une part, résister à la peur. L'objectif des terroristes est de... terroriser. Ne leur faisons pas le cadeau de trembler et de nous terrer, et restons ouvert à l'autre, au prochain, au différent.

2. D'autre part, se préparer au long terme. Ces attentats vont se reproduire, tant que les racines qui les rendent possibles ne seront pas traitées. Cela prendra du temps. Sans doute une génération.

3. Et puis, il nous faut nous informer et agir avec justice. Les autorités de nos contrées ont parfois négligé de s'informer suffisamment sur le pays réel (et ses poches communautaristes, ses concessions clientélistes, à Mollenbeck et ailleurs). Certains politiques devraient être jugés pour leur courte vue criminelle, ou leur cupidité (que ne ferait-on pas pour des votes ou des pétrodollars qataris ou saoudiens)...

4. Enfin, nous sommes invités à l'espérance. Même quand sa propre maison explosa, Martin Luther King raconte, dans La force d'aimer, qu'il a été rendu capable de recevoir "calmement cette nouvelle". Car l'espérance restaure ce que la terreur veut détruire: la promesse du jour après la nuit.

Voir son blog 

« Les évêques de Belgique sont consternés d’apprendre l’attentat perpétré à l’aéroport de Zaventem et au centre de Bruxelles. Ils partagent l’angoisse de milliers de voyageurs et de leurs familles, des professionnels de l’aviation et des équipes de secours une nouvelle fois sur la brèche. Ils confient les victimes à la prière de tous dans cette nouvelle situation dramatique. Les aumôniers de l’aéroport sont quotidiennement au service de tous et apporteront le soutien spirituel nécessaire. Que l’ensemble du pays puisse vivre ces jours en grande responsabilité citoyenne. »


Billy Graham

Le site d’InfoChrétienne rapporte la réaction de Billy Graham à ces événements tragiques : « Nos prières sont aujourd’hui avec les bruxellois, le Belgique, après les nouvelles des attaques terroristes meurtrières. Prions pour les premiers à répondre à ces attaques, ceux qui sont blessés et ceux qui ont perdus leurs biens aimés, et aussi pour que justice soit faite. »

Et rappelle la compassion et le réconfort divin : Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père plein de compassion et le Dieu de tout réconfort ! Il nous réconforte dans toutes nos détresses afin que nous puissions réconforter ceux qui se trouvent dans la détresse, grâce à l’encouragement que nous recevons nous-mêmes de la part de Dieu. 2 Cor 1 :3-4


François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France

En réaction aux attentats survenus à Bruxelles aujourd’hui, je souhaite en premier lieu adresser un message de condoléances et de soutien aux familles qui ont été si brutalement touchées. Devant la violence de ces attaques terroristes et avec ces personnes tuées ou blessées, la communauté européenne toute entière est à nouveau concernée. La Fédération protestante de France exprime son profond soutien au peuple belge et également à ses partenaires sur place : Eglises et oeuvres, notamment l’Eglise protestante unie de Belgique, Eurodiaconia et la KEK.

La fraternité humaine est encore mise à l'épreuve par des actes injustifiables guidés par le mal. Il est nécessaire de se tenir unis dans une épreuve de cette ampleur.

La Fédération protestante de France, solidaire de tous ceux qui oeuvrent pour la justice, l'ordre et la paix, exprime sa détermination à poursuivre sa mission de témoignage d'une espérance imprenable et à résister à toute forme de fanatisme.

Dans ce temps de Pâques, particulièrement dans le cadre des cultes célébrés le dimanche 27 mars 2016, j’appelle l’ensemble des membres de la FPF et j’invite tous ceux qui souhaitent s’y associer, à s’unir dans la prière pour faire face à cette épreuve et à annoncer la victoire de la vie en Jésus Christ.

François Clavairoly,

président de la Fédération protestante de France

 Acpervie-sos-maternité

 Association des Chrétiens Protestants et Evangéliques pour le Respect de la Vie.

Attentats de Bruxelles. 

Ce matin, Satan s'est déchainé à Bruxelles. Nous disons bien que la violence est de Satan. Nous dénonçons l'esprit meurtrier des djihadistes et conjurons ceux qu'ils séduiraient à se repentir et à montrer plutôt l'exemple d'une vie véritablement morale, si telle est leur recherche.

Nous devons nous repentir de nos avortements et de nos impudicités et prier pour les victimes, les familles frappées, les blessés et les traumatisés. Prions aussi pour les victimes si nombreuses au Proche Orient et en Afrique, trop souvent livrées à leurs bourreaux par ceux qui devraient les secourir.

Pour le Conseil d'Administration: Dr François Volff

Le COE condamne fermement les attentats terroristes de Bruxelles

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, a fermement condamné une série d’attentats terroristes meurtriers perpétrés à Bruxelles, qu'il a qualifiés d’«abjects et aveugles», et il appelle à prier pour les victimes.

Plus de 30 personnes ont été tuées et 170 autres blessées lors des attentats commis le 22 mars à l’aéroport international de Bruxelles Zaventem et dans une station de métro à proximité de bâtiments appartenant à l’Union européenne ainsi que du Centre œcuménique établi à Bruxelles.

«J’éprouve une profonde douleur devant un attentat aussi abject et aveugle commis à Bruxelles contre des êtres humains ordinaires, d’une manière qui laisse à penser que c’est le cœur même de l’Europe qui était visé», a-t-il déclaré.

Il a ajouté: «Indépendamment des pertes et des souffrances que cet acte de violence a causées directement, il crée des tensions supplémentaires qui font que l’Europe et les Européens auront plus de mal à jouer le rôle constructif qui leur incombe pour soutenir celles et ceux qui tentent d’échapper à la terrible situation qui règne dans plusieurs parties du Moyen-Orient.»

Le COE encourage à prier pour les victimes et leurs proches et à leur manifester leur solidarité.

Photo: istockphoto.com



Fédération des Églises protestantes de Suisse

Nouvelles attaques contre la liberté et la paix religieuse

Le Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS condamne avec la plus grande fermeté les lâches attentats de Bruxelles. « La terreur d’islamistes fanatisés ne connaît apparemment pas de limites. Des fanatiques égarés menacent la société libérale et mettent en danger la paix religieuse. Hier Paris, aujourd’hui Bruxelles et demain? » s'inquiète Gottfried Locher, président du Conseil de la FEPS.

Les attentats atroces de Bruxelles ont frappé des innocents, les victimes mais aussi leurs proches, plongés dans le deuil. Le Conseil de la FEPS leur dédie avec le plus grand respect un instant de silence. Nous devons aux victimes de nous engager ensemble et sans relâche pour la liberté, la défense de la dignité humaine et des droits humains.

Le terrorisme d’obédience islamiste menace tout le monde, la Suisse également. Il confronte les instances responsables de la politique sécuritaire, au plan national et international, à des tâches très difficiles. Des partenariats fiables, une solidarité confiante et des valeurs communes sont indispensables à la liberté en sécurité. Les religions ne sont pas à l’abri des abus. Gottfried Locher : « Rappelons-nous, en cette semaine de Pâques, que la mort n’a pas le dernier mot. L’amour est plus fort que toutes les forces du mal ».

Appel à la prière pour la Belgique

Communiqué de l'Alliance évangélique européenne

Que dire face aux terribles nouvelles nous parvenant de Bruxelles aujourd'hui? Faut-il dire beaucoup de mots en une pareille journée? Les mots ne peuvent exprimer l'immensité de la souffrance, de la douleur, du deuil, de l'anxiété, de la peur et de l'insécurité causés par ces attentats à la bombe.

L'Alliance évangélique européenne appelle les chrétiens de conviction évangélique à travers l'Europe à prier pour les habitants de Bruxelles directement affectés par ces attaques. Prions pour les autorités qui doivent aider et protéger la population. Prions pour les différents groupes ethniques et religieux parmi lesquels une fois de plus la méfiance est semée en ce jour. Prions pour la paix, face aux forces de division qui opèrent. Prions pour que Jésus, le Prince de Paix et Seigneur ressuscité puisse faire son oeuvre au milieu de son peuple et à travers son peuple. Qu'à travers tout le continent, les chrétiens soient une bénédiction pour leur prochain en ces jours d'épreuve. Qu'ils sachent témoigner de la puissance de la résurrection opérée à Pâques, en ces temps où la réalité est difficile à accepter.

Thomas Bucher, Secrétaire général de l’AEE

Message de soutien et de solidarité du CNEF au Synode Fédéral des Églises protestantes et évangéliques de Belgique

Dans les circonstances dramatiques que traverse la Belgique, le Conseil national des évangéliques de France a fait le choix d'adresser un message de soutien et de solidarité à son homologue belge, le Synode Fédéral des Églises protestantes et évangéliques de Belgique présidé par le Dr Geert W. Lorein.

De même que nos Églises et nos œuvres ont été touchées par les attentats du 13 novembre à Paris, leurs Églises sont touchées par les attentats du 22 mars à Bruxelles. Et dans l'un et l'autre cas, nous sommes appelés à dépasser les réflexes bien naturels de haine et de peur pour rester de fidèles témoins de l'Évangile de Jésus-Christ. 

Dans ce message au synode fédéral, le CNEF a d'abord exprimé sa compassion à l'égard de "toutes celles et tous ceux qui ont été atteint très directement par ces actes odieux, les familles et amis qui ont perdu l'un des leurs et les nombreux blessés." Il a ensuite évoqué la prière pour les autorités du pays "qui ont à gérer une situation extrêmement complexe et à faire face à une menace terroriste bien difficile à détecter." Il a enfin assuré de son affection fraternelle tous les chrétiens évangéliques réunis au sein du synode fédéral qui ont pour mission de témoigner de l'Évangile en ces temps difficiles. 

Le CNEF invite ses membres à porter dans la prière les personnes touchées par les attentats de Bruxelles, les autorités belges et les Églises protestantes et évangéliques de ce pays. Demandons à au Seigneur qu'il nous fasse la grâce, en Belgique comme en France, de garder calme et confiance et de rendre compte sans faiblir à ceux qui nous entourent de l'espérance vivante qui nous anime !

Le Conseil méthodiste mondial


Photo Crédit: Ange & Drapeau national de Belgique, Square des Martyrs par Dr Les (Leszek – Leslie) . Sachs via Flickr.comCreative Commons.


Le Conseil mondial méthodiste a fermement condamné les lâches attentats à l'aéroport de Zaventem et à la station de Maelbeek à Bruxelles qui ont coûté la vie à plus de 30 personnes et causé des dizaines de blessés.

L'impact de ces attaques se fera sentir dans tous les pays du monde étant donné que Bruxelles est le siège de l'Union européenne.

Mardi, le secrétaire général du Conseil méthodiste mondial Ivan Abrahams a fait cette déclaration :  « les pensées et les prières des membres du Conseil méthodiste mondial sont avec les familles et les proches des personnes tuées et blessées dans ces actes méprisables de terrorisme sur des personnes innocentes ». Il a exprimé sa solidarité et son soutien au peuple de la Belgique et a lancé un appel à toutes les victimes de la terreur de ne pas répondre à la violence et la haine, mais d'œuvrer pour la paix mondiale.


Un florilège de tweets édités le mardi 22 mars 


EXTRAIT D’ENroute Mars / Avril 2016

En ces temps d’ébranlement collectif, que faire et comment réagir ?

- Prier pour Paris / Bruxelles, comme l’ont recommandé les réseaux sociaux.

- Mais encore, être aussi présent aux autres sur le terrain et en priorité entourer ces familles, décimées, cassées, brisées avec amour et compassion au nom même du Seigneur.

….

En privilégiant cet amour, nous ne donnerons pas prise à la haine et au racisme, nous ne nous laisserons pas vaincre par le mal, mais serons au contraire vainqueurs du mal par le bien (Rm 12.21).

Pas question non plus de laisser la peur hanter nos vies, surtout que le Seigneur ne cesse de nous répéter à l’oreille : « Que votre cœur ne se trouble point, Je vous ai dit tout cela pour que vous ayez la paix en restant unis à moi. Vous aurez à souffrir dans le monde. Mais courage ! J'ai vaincu le monde ! » (Jn 14.1 ; 16.33)

JP. Waechter


Pâques 2016 : le message en images

En ce temps de Pâques, pourquoi ne pas partager un message de foi sur les réseaux sociaux (twitter ou facebook) ou par ailleurs dans vos correspondances avec une image et un texte de circonstance. Le site de l’UMCOM francophone propose une une variété d'images partant du dimanche des Rameaux en Côte d'Ivoire aux peintures de la Renaissance, des croix aux figurines de la Bolivie.

Nous vous souhaitons une fête de Pâques bénie !

 

 

 

 

 


Roland Giraud et Eric Denimal dans l’émission de Marc-Olivier Fogiel « Le Divan »


Roland Giraud

Du divan au divin

Marc-Olivier Fogiel présente depuis peu sur France 3, l’émission intitulée « Le Divan ».

Il cherche à faire parler une personnalité sur sa vie, ses choix, ses expériences, ses cheminements. Parmi les invités récents : Jean d’Ormesson et Françoise Hardy. L’audience est d’environ 800 000 téléspectateurs.

Le prochain invité ce soir, mardi 22 mars à 23h10 est Roland Giraud.

Sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel, Roland Giraud se confie sur son enfance difficile et l'éducation de son père, très sévère, mais aussi sur sa foi. 

Il a tenu à ce que son "pasteur et ami" Eric Denimal participe à cette émission. Il faut dire qu’Eric Denimal a rédigé avec lui un livre.

Marc-Olivier Fogiel place d’emblée l'entretien sur le terrain de la foi. D’autres choses seront dites comme en écho : la mort, le pardon, l’espérance…

Une émission donc à suivre impérativement, une émission promise à un grand impact.

France 3 - Mardi 22 mars 2016 à 23h15

ou

en REPLAY sous PLUZZ


L’évêque Franz Schäfer, passeur de frontières entre l’Est et l’Ouest, fête son 95e anniversaire


Le 10 mars, l’évêque à la retraite Franz Schaefer fêtait son 95e anniversaire. De 1966 à 1989, il a été l'évêque de l’Eglise évangélique méthodiste pour l'Europe centrale et méridionale pendant 23 ans.

De 1966-1989, Franz W. Schäfer a été l’évêque de l'Église évangélique méthodiste (UMC) en charge de la Conférence centrale de l’Europe du Centre et du Sud avec des Conférences annuelles et des églises dans deux pays en Europe occidentale et six Conférences annuelles et églises en Europe de l'Est.

Au début de son ministère comme évêque actif eut lieu l’intégration de deux Églises méthodistes,  l'Église méthodiste épiscopale (Bischöfliche Methodistenkirche) et la Communauté évangélique (Evangelische Gemeinschaft) dans l'Église évangélique méthodiste (UMC). Cette affaire a requis de sa part un engagement total. En raison de cette fusion et des changements structurels qui lui étaient associés, les défis de la Conférence centrale - qui s’étend sur une vaste surface géographique et sur deux blocs politiques -  n’ont pas été dans un premier temps au premier plan.

Franz Schäfer a exercé son ministère au cours de la guerre froide, à une époque de menace nucléaire grandissante, de durcissement idéologique et de méfiance croissante entre l’Est et l’Occident. C’est dans ce contexte que Schäfer a rempli sa mission de «passeur de frontières».

Schäfer caractérisait son engagement comme évêque actif de la façon suivante :

« À l’Ouest, nous savions où siège le « Diable », et comment nous devions lui résister.

Mais les dirigeants de l'Est le savaient bien - en inversant les rôles, bien sûr ! Était-il possible à ce moment-là de prendre des responsabilités à l'Ouest comme à l'Est dans des activités d'église sans faire de compromis idéologique et mettre ainsi sa propre crédibilité en question ?

Le Professeur Jan Milic Lochmann de Prague écrivit plus tard que mon diocèse était unique, œcuménique. Il nécessitait la desserte d’églises et de communautés de l'Est et de l'Ouest - l’exercice de ce ministère fait de cet homme un passeur de frontières entre deux systèmes sociaux et idéologiques très différents.

Cela constituait une question délicate. Très rapidement, on pouvait, quand on était marqué par exemple par l'expérience et les habitudes occidentales, examiner la situation de l'Église de l’Est, soit 

  • en agissant avec paternalisme, en étant certainement sympathique mais à peine solidaire;
  • soit en tombant dans le risque opposé en idéalisant à tort le sort du peuple à l'Est.

Il dit encore, en revenant sur ce moment :

« J'ai essayé de me libérer de la peur des structures, des systèmes et des idéologies. Ce sont des instruments**, à ce titre-là, ils sont importants, mais ils le sont seulement pour peu qu'ils aident les hommes à accomplir leurs tâches.

C’est ainsi dans l'Église, c’est aussi le cas au niveau de l’État et dans la société. Il était souvent difficile de rencontrer les gens derrière les murs plus que durs des idéologies. Mais là où ça a marché, chaque rencontre est devenue une expérience ».

Au sein de la famille méthodiste, Schafer a été actif dans divers domaines.

Il a été président du Conseil méthodiste mondial (CMM), a participé avec le département missionnaire de l’Église évangélique méthodiste (UMC) (General Board of Global Ministries) à la définition d’une nouvelle approche de la mission et de sa propre initiative a créé la Commission européenne pour la mission (European Commission on Mission, ECOM) pour coordonner le travail missionnaire. Il l’a dirigée pendant plus de 20 ans en tant que président.

En reconnaissance de ses nombreuses années de ministère dans l’édification de l'Église à l'Est et à l'Ouest et la coopération œcuménique des Églises en Europe orientale, la Faculté Comenius de l'Université de Prague a attribué à l’évêque Schäfer en 1985 le titre de docteur honoraire de théologie.

Le successeur de l’évêque Schafer à ces fonctions, Heinrich Bolleter, maintenant, lui même à la retraite, se souvient d'une conversation qu’il a eue comme jeune pasteur avec l’évêque Schäfer.

  •  Dans les temps de bouleversement, j’ai appris avec lui à ne pas seulement m’interroger sur les nouvelles préoccupations* du monde, mais à placer en premier et en dernier lieu au centre du ministère de l’Église les préoccupations* de Dieu. Les préoccupations* de Dieu nous ramène aux vrais besoins de la population dans l'Église et la société ».

L’évêque Schäfer est au sein du Conseil international des évêques de l’Église évangélique méthodiste (UMC) l’évêque le plus âgé. En septembre 2016, il fêtera ses 50 ans de ministère comme évêque. Il passe maintenant sa retraite à Zurich-Wollishofen (Suisse).

Klaus Ulrich Ruof

* littéralement : ordre du jour, agenda

** littéralement : vase, récipient

Jeudi 10 mars 2016

Photo: emk-schweiz.ch

Traduction eemni

emk.de

Connexio: l’actualité du mois du Réseau Mission et Diaconie de l’Église évangélique méthodiste


Divers évènements se sont déroulés durant les deux derniers mois au Cambodge, et notamment avec une participation suisse.

Un groupe de 13 personnes de notre église a ainsi effectué un voyage de rencontres de deux semaines au Cambodge où il a visité diverses régions, en particulier des paroisses dans le district de Kandal qui est en partenariat avec Strasbourg et Oerlikon. 

Peter Siegfried et Stephan Pfister ont ensuite dirigé un séminaire de quatre jours sur le thème de la préparation à l'ordination avec 15 jeunes candidats pasteurs. 

Une semaine plus tard, ce fut au tour du surintendant Etienne Rudolph et de Peter Siegfried de conduire un séminaire avec les dix responsables de districts cambodgiens. Il apparaissait comme important dans ces rencontres de pouvoir partager réciproquement les expériences vécues des participants et des pasteurs étrangers. 

Pour finir, une journée consacrée au comité d'implantation a également eu lieu, sachant que des délégués de cinq églises étrangères partenaires soutiennent les dirigeants de l'Eglise méthodiste cambodgienne (MCC) pour les questions relatives à leur démarche stratégique. Parmi ces délégués se trouvaient des représentants et représentantes de Singapour, de la Corée, des USA, de la Suisse et du comité mondial de l'Eglise méthodiste chinoise. Les rencontres ont eu lieu en langue Khmer et en anglais, mais certains entretiens ont eu lieu en mandarin, en coréen et même en suisse allemand. Une des questions traitées était de savoir à partir de quand la MCC pourra fonctionner de manière autonome, sachant que la priorité n'est pas l'autonomie financière, mais la possibilité pour les pasteurs et les laïcs d’assumer la responsabilité des 150 paroisses et des différentes branches d'activité au sein de l'Eglise. La décision finale et le planning seront sans doute arrêtés à l'occasion de la Conférence annuelle en août 2016. 

cambodge

Beaucoup de rencontres, de langues et de cultures différentes au Comité d'implantation au Cambodge.

Lors de la rencontre, l'ambiance n'était pas seulement marquée par la diversité des langues utilisées, mais bien davantage encore par la diversité des cultures, des points de vue et des nombreuses attentes exprimés. C'est grâce à une foi communément partagée, à la référence à l'enseignement de John Wesley et à la volonté de créer ensemble une église méthodiste cambodgienne que tous les partenaires se sont sentis fortement solidaires. 

Des invités étrangers à la Rencontre suisse des Flambeaux 

C'est tous les cinq à six ans qu'a lieu la Rencontre suisse (STR) des Flambeaux de l'EEM avec une participation durant 10 jours d'environ 60 groupes de l'EEM suisse logés dans un camp sous tentes. La prochaine rencontre STR aura lieu cette année du 26 juillet au 4 août 2016 à Walliswil, près de Wangen. Dans le cadre de la STR 2016, Connexio et les Flambeaux EEM invitent pour la première fois des dirigeants de groupes d'enfants et de jeunes de l'EEM de l'Europe de l'Est, de l'Amérique latine et du Cambodge, dans l'espoir de passer un moment inoubliable avec eux dans ce camp. 

suisse

Vue aérienne de la rencontre suisse en 2011

Apprendre les uns des autres 

Au centre de ce projet se focalise le partage mutuel au sujet du travail des Flambeaux, sachant que dans de nombreux pays, ces groupes sont inexistants. On espère ainsi que les hôtes profiteront du savoir faire des Flambeaux suisses et de leurs expériences avec l'espoir qu'ils pourront en faire de même dans leur propre travail avec les enfants et les jeunes dans leurs pays respectifs. Dans le même temps, les hôtes étrangers parleront eux de leurs propres expériences dans ce domaine dans le cadre d'un échange partenarial. 

Se comprendre davantage 

Le hongrois Daniel se réjouit de pouvoir se créer de nombreux contacts à travers le monde

Les rencontres personnelles seront encore plus importantes et utiles que le partage des savoir-faire. Ceci sera notamment possible grâce à la mobilisation de 11 groupes Flambeaux pour accueillir chez eux, un ou deux hôtes en provenance des pays comme l'Argentine, la Bolivie, le Chili, le Cambodge, l'Albanie, la Macédoine, la Hongrie et la Serbie durant toute la durée de la rencontre STR et les intégrer totalement. Pour les groupes Flambeaux qui n'auront pas la possibilité d'accueillir un hôte étranger, ils pourront malgré tout faire des rencontres grâce à un Point de rencontres internationales spécialement aménagé ou encore lors de certains événements prévus dans le programme. 

Le but de ce projet est d'une part de créer des partenariats et un renforcement des contacts dans le cadre du travail auprès de la jeunesse dans les différents pays sous forme de réseaux, et d'autre part, les rencontres individuelles entre des personnes de cultures différentes devront faciliter l'accession à une meilleure compréhension les uns pour les autres. 

Connexio recherche de nouveaux collaborateurs 

Nous recherchons pour le 1er juin 2016 des personnes pour les postes suivants au siège de Connexio à Zurich : 

Chargé(e) de communication et assis- 

tant(e) du Secrétaire général (80-100 %) 

Chargé(e) d'affaires (50-60 %) 

Et pour fin 2016, un couple destiné à un engagement dans la République Démocratique du Congo pour conseiller et aider dans le cadre de la coordination du travail de développement au sein de l'Eglise. 

Les titulaires actuels des postes à Zurich, Carla Holmes et Arabella da Silva, recherchent actuellement, pour des raisons diverses et compréhensibles, une nouvelle orientation professionnelle. Nos collaborateurs au Congo, Daria et Roman Hofer rejoindront de leur côté la Suisse après les quatre années d'engagement contractuel. 

Au cas où vous connaîtriez des personnes qui pourraient être intéressées pour l'un ou l'autre de ces postes, nous vous serions reconnaissants de les en informer. 

Les propositions officielles pour ces postes sont consultables sur le site www.connexio.ch ou simplement à retirer au siège de Connexio. L'offre concernant le poste en Afrique sera publiée prochainement. 

Conférence Connexio sur le thème annuel de l'immigration 

Date: Samedi 29 octobre 2016 

Lieu : Chapelle EEM Bern-Alstadt 

Hôte: Evêque Pedro Correa (Chili) 

La conférence est publique. Notez dès à présent cet événement dans votre agenda

Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez au travail de Connexio ainsi que pour votre soutien, votre engagement personnel, votre intercession, ou encore pour vos dons financiers. 

Avec mes chaleureuses salutations, 

Carla Holmes, Chargée de communication 

Envoi des dons en France: 

Madame Pascale MEYER 27 Rue du Brotsch F-67700 Otterswiller 

(mention expresse: «Connexio ») 

Traduction: E. Fath 

Syrie/Irak: aide d’urgence pour personnes déplacées internes



«Nous avons fui les hommes portant une longue barbe», confie Karam

«Daesh est venu jusque dans notre ville de Mossoul. Les hommes portaient une longue barbe. Ils ont pris notre maison et notre voiture. Nous avons pu nous enfuir grâce à la voiture de mon oncle, sinon ils nous auraient tués», a raconté Karam (10 ans).

En Syrie et en Irak, des millions de personnes fuient la guerre et la terreur et, souvent, elles patientent dans des conditions inhumaines. Parmi eux se trouvent des personnes particulièrement vulnérables, de nombreuses femmes, des enfants et des personnes âgées.

«Nous fournissons à 21 000 personnes en Syrie et à 22 000 en Irak de la nourriture, des matelas, des couvertures, des tentes, des vêtements chauds, du carburant, des ustensiles de cuisine et des produits d’hygiène et offrons des soins médicaux et une assistance psychologique afin de les aider à faire face aux traumatismes», dit le responsable de projets de l’AEM au Moyen-Orient.

Fuite, conversion à l’islam, taxe de protection ou mort

«Certains membres de notre famille sont toujours à Mossoul, mais ils ne peuvent pas dire qu’ils sont chrétiens. Les femmes doivent rester à la maison, comme des prisonnières. Ils nous disent que les églises sont maintenant utilisées comme étables pour les animaux», a raconté Karam. En été 2014, l’EI s’est emparé de la ville irakienne de Mossoul et tous les non-sunnites ont été confrontés à choisir entre la fuite, la conversion forcée à l’islam, le paiement d’une taxe de protection élevée ou la mort. Comme Karam et sa famille, des centaines de milliers de gens ont fui en laissant tout derrière eux.

Les secours d’urgence pour quarante-trois mille personnes déplacées internes

Il y a de cinq années de guerre dans la région. «La faim est toujours l’un des plus grands problèmes; souvent, c’est une question de vie ou de mort. Nos partenaires syriens et irakiens de longue date approvisionnent régulièrement 21000 personnes en Syrie et 22000 en Irak avec de la nourriture, des matelas, des couvertures, des tentes, des vêtements chauds, du carburant, des ustensiles de cuisine, des produits d’hygiène et offrent des soins médicaux et une aide psychologique afin de les aider à faire face aux traumatismes», nous explique le responsable de projets au Moyen-Orient.

Les secours parviennent aussi aux réfugiés qui se trouvent dans des zones inaccessibles; sans cela, ils seraient livrés à eux-mêmes avec peu de chance de survie. L’aide atteint toutes les personnes et est indépendante de la religion ou de l’origine. «Il est important de donner de l’espoir dans un monde sans espoir. C’est dans une telle situation que nous, les chrétiens, devons être ici et briller comme une lumière dans la nuit», affirment les partenaires de l’AEM.

AEM


COE: des familles syriennes arrivent en Italie


© Andrea Sabatini/FCEI

«Ils sont arrivés avec peu d'affaires, emplis de crainte et d'espérance», observe le pasteur Paolo Naso, alors qu'il regarde 93 immigrés syriens – dont 41 enfants – descendre d'un avion en provenance de Beyrouth, le 29 février.

«Ils ont fui les persécutions de l'État islamique et la violence d'une guerre qui n'épargne ni les femmes, ni les enfants, ni les civils», explique Paolo Naso, conseiller de la Tavola Valdese (de l'Église évangélique vaudoise) et coordonnateur des Relations internationales au sein de Mediterranean Hope, le vaste projet mené par la Fédération italienne des Églises pour accompagner l'arrivée des migrants.

Alors qu'il aide à tenir une pancarte sur laquelle est inscrit «Bienvenue en Italie», il entend les expressions de personnes épuisées par tant d'années de lutte.

«Je me sens comme un arbre déraciné», dit Mariam, matriarche d'une famille nombreuse qui a vécu quatre ans dans un camp de réfugiés, «à la recherche d'une nouvelle terre dans laquelle prendre racine».

Mariam et d'autres personnes vivaient dans le camp de Tel Abbas, qui était servi et pris en charge uniquement par un groupe de bénévoles italiens associé à «Operazione Colomba», un projet de l'Association communautaire Pape Jean XXIII.

L'un des fils de Mariam a été contacté par des passeurs. «Nous avons envisagé de faire le voyage avec eux », a-t-il raconté, jusqu'à ce qu'ils reçoivent un message les informant qu'un membre de leur famille avait péri dans la mer Égée en tentant de rejoindre l'Italie.

«L'an dernier, en novembre, je me suis rendu à Tel Abbas et la question que l'on me posait était toujours la même: y a-t-il un moyen légal de parvenir en Italie?», relate M. Naso. A ce moment-là, sa réponse était marquée d'une confiance prudente. Il était alors impliqué dans la création des «couloirs humanitaires» un projet organisé par la Fédération des Églises protestantes en Italie, la communauté religieuse de Sant'Egidio et le gouvernement italien.

Tout en avançant de réunions en formalités administratives, passage obligé pour établir les couloirs humanitaires, lui-même et l'équipe pressaient le gouvernement italien d'instaurer une plus grande distribution de visas humanitaires, ne s'autorisant jamais à effacer de leur esprit l'image de ceux qu'ils avaient rencontrés dans le camp. «A chaque réunion, devant des fonctionnaires qui posaient des questions et soulevaient des problèmes légitimes, nos pensées allaient toujours vers ces personnes rencontrées sur le terrain, leurs attentes et les promesses que nous leur avions faites», poursuit M. Naso.

Les immigrants qui arrivent cette semaine ont pu réserver un vol offert par Alitalia, et, alors que Paolo Naso entend les enfants parler, il a hâte de partager ce qu'ils disent. Il exhorte également au soutien et à la prière continuels.

«Pourquoi on n'apporte pas notre tente en Italie?», demande un enfant qui n'a jamais vécu dans une maison ou dormi dans un vrai lit.

«Et je vais recevoir des soins», espère un garçon nommé Diyar qui, à l'âge de dix ans, a perdu une jambe à cause d'une grenade. «Et je pourrai peut-être avoir une nouvelle jambe."

Diyar aura bien sa jambe, confirme Paolo Naso; cela grâce à une fondation qui offre une prothèse sophistiquée.

Le pasteur ajoute que les couloirs humanitaires pourraient servir de modèle pratique, comme exemple que des changements politiques peuvent empêcher que des vies ne soient perdues. «Nous donnons un message fort d'espérance face à cette Europe de murs, de barbelés et d'expulsions; un message positif pour les communautés chrétiennes qui ont essayé, de manière œcuménique, de faire ce qu'il faut», s'est-il exprimé. «Nous aimerions que ce message puisse faire changer les dirigeants de Bruxelles et l'opinion publique italienne.»


Les premiers réfugiés, parmi 1000 prévus, arrivent en Italie par le biais des «couloirs humanitaires» (communiqué de presse du COE en anglais datant du 9 février 2016)

Des chrétiens italiens créent des passages méditerranéens sécurisés pour les réfugiés (communiqué de presse du COE datant du 17 décembre 2015)

09 mars 2016

COE


Autre dépêche émise par le COE

L’eau corrosive de Flint lance le débat sur les inégalités d’accès aux ressources aux États-Unis

Les États-Unis sont la plus grande économie de la planète. La pasteure Susan Henry-Crowe s’inquiète néanmoins du fait que cela ne soit pas toujours synonyme de partage équitable des ressources au sein de la population de son pays.

EEM, Washington: un pacte de responsabilité pour les évêques


Photo de Kay Panovec - Gregory Palmer, évêque de la région OE Ohio

Le Conseil du Groupe de travail sur la responsabilité des évêques recommande l'adoption d'un «pacte de responsabilité» par le Conseil des évêques. Le groupe de travail invite les évêques à considérer dans la prière comment le pacte pourrait guider et façonner leur ministère, maintenant et dans le futur.

Lors de sa réunion de mai précédant la Conférence générale, le Conseil examinera les mesures à prendre sur l'alliance proposée. Ces mesures seront basées sur les discussions qui ont suivi la réunion des évêques en 2015, sur le travail du groupe de travail et sur les suggestions supplémentaires que fera le comité exécutif.

« L'alliance est enracinée dans nos vœux de consécration et décrit la façon dont nous avons l'intention de réaliser nos engagements et d’exercer le leadership spirituel avant, pendant et après la Conférence générale», a déclaré l’évêque Larry Goodpaster, qui préside le groupe de travail.

Les évêques réaffirment ces engagements en novembre 2014, à l'invitation du président du Conseil, l’évêque Warner H. Brown, Jr. lors de son discours présidentiel.

Le Groupe de travail sur la responsabilité a été créé en mai 2013 pour prévoir un processus de responsabilité. Les membres du groupe de travail sont l’évêque Larry Goodpaster, l’évêque Warner H. Brown, Jr., l’évêque Janice Huie, l’évêque Peggy Johnson, l’évêque Gregory Palmer, l’évêque Hans Vaxby, et l’évêque Peter Weaver.

Voici le pacte tel qu’il est proposé dans son intégralité :

Un pacte de responsabilité pour le conseil des évêques

Les évêques de l'Église sont des leaders spirituels que l'Église met à part pour la diriger avec l’espoir en notre Sauveur et Rédempteur Jésus-Christ. Les engagements que chaque évêque prend à sa consécration continuent à guider et à façonner notre ministère. Nous, en tant que Conseil, nous avons affirmé cet engagement à nos vœux. Le cœur de ces engagements se trouve dans ces affirmations extraites du Culte de Consécration.

Nous nous engageons ...

• «... à garder la foi, à rechercher l'unité, et à appliquer la discipline de toute l'Église ...».

• «... à prêcher et à enseigner la vérité de l'Évangile à tous les membres du peuple de Dieu … »

• «... à conduire le peuple ... dans sa mission de témoignage et de service dans le monde ...».

• «... à diriger et à guider toutes les personnes qu’il a la charge de protéger ...».

(La liturgie complète de consécration des évêques peut être trouvée dans le  The United Methodist Book of Worship, pages 698-710) et une version en français est accessible sur le site ueemf.

Comme nous nous préparons pour la Conférence générale 2016, nous nous associons dans un pacte enraciné dans nos vœux de consécration qui décrit la façon dont nous avons l’intention de réaliser nos engagements et d’exercer le leadership spirituel avant, pendant et après la Conférence générale.

Par la grâce de Dieu, nous, le Conseil des évêques de l'Église évangélique méthodiste, nous concluons un pacte ensemble pour ...

• Honorer Dieu, suivre Jésus, et guider l’Église en comptant sur le Saint-Esprit dans tout ce que nous disons et faisons.

• Être dans la prière pour la Conférence générale, les délégués et les visiteurs.

• Travailler pour l'unité de l’Église.

• Faire preuve de respect pour toutes les personnes.

• Offrir un accompagnement pastoral à/avec n’importe qui.

• Réaliser nos fonctions présidentielles d'une manière qui permette à la Conférence générale de mener son travail d'une manière ordonnée et sans interruption.

• Être guidé par l'intention absolument claire du Règlement de l’Église, en suivant notre engagement de «... garder la foi, l'ordre, la liturgie, la doctrine et le Règlement de l’Église » (¶403.1).

• «... Prévoir la supervision générale et la promotion des intérêts temporels et spirituels de toute l'Église et mettre en oeuvre les règles, les règlements et les responsabilités prescrites et enjointes par la Conférence générale ». (¶47)

• Grandir en tant que dirigeants spirituels qui offrent passion, clarté, espoir et imagination à l’Église en étant pleinement engagés dans la mission de faire des disciples de Jésus-Christ pour la transformation du monde.

• Ordonner nos vies et leadership dans la même ferme conviction énoncée par John Wesley: « le meilleur de tout, c’est que Dieu soit avec nous ».

Nous nous engageons à nous tenir mutuellement responsables de vivre ce pacte et de rechercher le soutien et les prières de toute l'Église.

 ###

8 mars 2016

Traduction eemni

UMCOM.ORG

FPF: lettre sur le climat N°10, mars 2016


Terre créée, terre abîmée, terre promise... 
La FPF s'engage pour le climat !

puce

 Edito

Une très bonne nouvelle : l'assemblée générale de la Fédération protestante de France qui s'est tenue fin janvier 2016 a décidé de poursuivre la démarche entamée dans le cadre de la COP21 pour sensibiliser et agir contre les changements climatiques.
Dans une « recommandation » spécifique faite au conseil de la FPF, les délégués à l'assemblée générale ont souhaité que le conseil poursuive sa démarche de plaidoyer auprès des différentes instances de l'Etat et mandate le groupe climat de la FPF pour poursuivre des actions concrètes et de sensibilisation auprès de ses membres. Le groupe climat se réunit d'ailleurs le 10 mars pour se saisir de son nouveau projet. Plongez-vous dans la recommandation complète.
Notre newsletter est aussi un témoignage : témoignage de l'engagement des protestants concernant le climat, et ce mois-ci découvrez la « charte de justice climatique » proposée par la paroisse de Chène (Genève) mais aussi comment la jeunesse a relevé le défi climat avec notamment la publication du manifeste de la COY 11, cette conférence climat pour les jeunes qui s'est tenue en même temps que la COP21.
Espérant que vous deveniez ambassadeur de ce défi auprès de votre entourage nous vous proposons toujours dans notre newsletter des outils et fiches pratiques pour mieux comprendre mais aussi transmettre autour de vous ou tout simplement adopter de bonnes habitudes seul, en famille, en paroisse … pour l'environnement.
Sensibiliser, comprendre, réfléchir, témoigner, agir, c'est ce que propose cette lettre mensuelle à laquelle vous pouvez contribuer en nous envoyant vos témoignages, actions, fiches pratiques, articles, analyses etc.
Bonne lecture !

Aude Millet-Lopez

Responsable communication

 

 Zoom sur l'actualité

puce

AG de la FPF - recommandation n°3 : Changements climatiques : poursuivre la démarche

L'une des trois recommandations de l'AG de la Fédération protestante de France demande au conseil de la FPF :
1. de poursuivre sa démarche de plaidoyer auprès des différentes instances de l'Etat en lui rappelant les engagements qu'il a pris lors de la COP21[...]
2. de poursuivre la dynamique engagée lors de l'AG de 2015 concernant les changements climatiques. Pour ce faire, l'assemblée générale [...] donne mandat au groupe climat de la Fédération pour soumettre d'autres propositions au Conseil. Lire le texte complet

Sept semaines pour l'eau

Les Sept semaines sont une invitation à mener une réflexion sur l'eau, et une façon d'encourager les Églises à s'engager dans des activités avec la société civile dans leur localité autour de la Journée mondiale de l'eau, le 22 mars.
Suivre les méditations des « sept semaines pour l’eau » et faire connaissance avec le réseau œcuménique de l’eau du Conseil œcuménique des Églises.
Ecouter l'interview de Jane Stranz, réalisée par le Service radio de la FPF.

 

 Revue de presse

 

 Les protestants et le climat

Charte de justice climatique

La paroisse protestante de Chêne (Eglise protestante de Genève) a publié une Charte de justice climatique - Déclaration et engagements sur le thème de la justice climatique et le respect de la Biosphère.
Ce document de reférence, très complet, "met en lumière les valeurs morales et religieuses qui peuvent nous aider à réagir dans le contexte actuel de crise environnementale". Il pourrait servir de base à toute paroisse ou groupe qui souhaite s'engager au quotidien.
Edité par les Éditions Arve et Lac, il peut être téléchargésous licence Creative Commons 2.5.

Changement climatique au Nicaragua

Au Nicaragua, la multiplication de phénomènes comme les
sécheresses, les inondations, et les maladies de végétaux ont accru l'insécurité alimentaire des populations rurales, principalement en zone aride.
L'Entraide luthérienne de l'Inspection de Paris soutient un projet pour la sécurité alimentaire de communautés rurales.
+ d'infos

 Jeunesse

Le manifeste de la COY 11

“ Parce que nous représentons plus de la moitié de la population du monde, nous avons notre mot à dire et nous avons également besoin du soutien de nos aînés !
Parce que nous avons des rêves, des projets, des objectifs : ils peuvent être terminés avant même d'avoir commencé. Mais nous voulons préserver et jouer un rôle actif dans notre survie et celle des générations futures. ”
La COY11 (Conférence de la Jeunesse) a rassemblé 4000 participants de 130 nationalités, du 26 au 28 novembre. Ensemble, ils ont rédigé un manifeste qui servira d'outil de lobbying et d'engagement grâce à un ensemble de recommandations et d'actions.
A signer par les moins de 30 ans !

Cameroun : une jeunesse investie pour le climat

Le responsable des jeunes de l'Eglise évangélique du Cameroun (EEC), Félix Nkam, était présent à la COP21 qui s'est terminée le 12 décembre 2015 à Paris. Cette participation est l'expression d'un engagement fort de l'EEC dans la lutte contre le réchauffement climatique. 
Un article à lire sur le site du Défap

Pour mieux comprendre

 

La COP 21 : quelles suites ? Bilan et regard protespectif, par Martin Kopp (pdf)


puceEt dans le dernier numéro de la revue  un article à ne pas manquer : Le protestantisme interrogé par la décroissance

 

 Fiches pratiques

Open Food France, un réseau d'alimentation locale 
Une infrastructure web open source (tout le monde peut utiliser le code), au service de la distribution alimentaire. Open Food France permet de créer et opérer un “hub”, - point de distribution,(groupement d'achat, AMAP, paniers, vente directe, vente avec livraison à domicile, retrait sur un marché, etc.). 
+ d'infos

Katie Badie

Rappel : des ressources bibliques sur le thème de la création, proposées par Katie Badie, responsable du Service biblique de la FPF
Des textes bibliques pour réfléchir aux changements climatiques « Psaume 104, Jérémie 5.20-31, Romains 8.18-25 » télécharger (pdf)
Des textes bibliques pour réfléchir aux changements climatiques « La Sagesse et la Création » télécharger (pdf)
+ d'infos

MOOC Consommer responsable Se former pour mieux agir, aider à comprendre le lien entre nos modes de consommation au quotidien et leurs impacts environnementaux et sociaux, afin de montrer la nécessité de repenser nos modèles d'affaires pour un développement durable pour tous.
Sept semaines de cours : Début du cours : 29 mars 2016
Fin du cours : 30 mai 2016 - Effort estimé : 2h30 h/semaine S'inscrire

 

Serbie: après les pluies torrentielles, de l’aide à court et à long terme


Travaux au bord d’un canal long de 2 km dans la région de Kraljevo

Il y a près de deux ans, la Serbie a connu les pluies les plus intenses du siècle passé. En conséquence, les inondations ont causé de grands dommages - surtout dans les régions sud du pays, qui avaient été quelques années plus tôt frappées par un tremblement de terre.

En collaboration avec des organisations partenaires International Orthodox Christian Charities (IOCC) et Global Medic, l’UMCOR, l’ONG humanitaire de l'Eglise méthodiste unie mondiale est venue également au secours des personnes touchées par ces catastrophes naturelles.

En terme d’aide immédiate, l’ UMCOR a fourni du matériel pour la purification de l'eau potable et des ustensiles de cuisine. En outre, l’UMCOR a mis également l'accent à plus long terme sur l’aide à la reconstruction. Ces opérations visent à mieux préparer les habitants de cette région Kraljevo affectés à la fois par les inondations et par le tremblement de terre, aux débordements si fréquents de la rivière Ibar qui s’écoule à proximité comme à chercher à limiter les effets dévastateurs de ces graves inondations.

Un travail important a consisté à réparer les canaux qui étaient auparavant mal entretenus ou si nécessaire à procéder à une remise en état complète. Dans un second temps, les communes de la région devraient recevoir les moyens organisationnels et techniques pour pouvoir assurer un meilleur entretien de ces importants canaux.

Pour la pérennité de cette aide à la reconstruction, il était d'une grande importance que l’oeuvre d’entraide venu faire l’ensemble de ce travail ne vienne pas de l’extérieur, mais que ce travail résulte d’une coopération étroite entre organisations et communautés locales.

Yovanna Trojansky, responsable de l’UMCOR en charge de la réduction des risques de catastrophes, a déclaré: « Si nous voulons changer des vies et accroître la résilience des communautés locales, alors nous ne devons pas tout faire nous-mêmes, mais nous avons besoin d'être des facilitateurs pour encourager les populations locales et leur permettre d’assumer elles-mêmes leur responsabilité ».

Pastor Jack Amick, secrétaire général adjoint pour les opérations internationales de secours, a déclaré: « Ces efforts ne nous permettront pas d’éviter des catastrophes dans le futur, car les montagnes et les vallées tout comme les chemins sinueux continueront de faire partie de notre paysage. Mais grâce à cette collaboration, nous pouvons abaisser un peu plus les montagnes de catastrophes, incliner un peu moins les vallées du désespoir et rendre les chemins de reconstruction sinueux un peu plus droits et plus faciles».

Traduction eemni

emkni - UMCOR

Mulhouse, Église évangélique méthodiste: du 9 au 13 mars - Exécutif de la Conférence centrale de l’Europe du Centre et du Sud

Conférence centrale en 2013 à Winterthur


La commission exécutive de la Conférence centrale de l’Europe du Centre et du Sud (CCECS) de l’Église évangélique méthodiste (EEM) se réunit au Temple Tabor de Mulhouse pour sa session annuelle.

Au programme

La Conférence centrale se réunit tous les quatre ans (la prochaine fois : en mars 2017 à Zurich). Entre les rencontres, l’exécutif est en charge du travail et se réunit au moins une fois par année, veillant à ce que les options et les décisions de la Conférence centrale soient mises en œuvre. Ce sont ces délégués qui sont accueillis à Mulhouse du 9 au 13 mars. 

Le samedi 12, la journée sera consacrée à travailler et partager sur le thème du culte : musique, liturgie... Dimanche 13 mars, c’est le pasteur Wilfried Nausner (Autrichien), surintendant pour la Macédoine, Serbie et Albanie qui apportera le message à Tabor, alors que l’évêque Patrick Streiff sera à Munster, une pasteure de Serbie à Colmar et d’autres délégués en Suisse (Bâle‐Bethesda, Glattbruch, Zurich, Thoune). 

Autre temps fort : Vendredi soir à 20h avec une soirée publique où chacun est cordialement invité. 4 ou 5 intervenants partageront sur les problèmes migratoires dans leur pays et comment les églises y font face (Autriche, Macédoine, Albanie, Hongrie, France).

La Conférence centrale en quelques mots

L’Europe compte 4 Conférences centrales : l’Allemagne, la Scandinavie, l’Eurasie et la nôtre, celle du Centre et du Sud de l’Europe. Notre Conférence centrale représente une grande variété de paysages et de cultures, une multiplicité de langue (une vingtaine), 4 environnements religieux différents (protestant, catholique, orthodoxe et musulman). Dans tous les pays où nous sommes présents, nous formons une église minoritaire. Les défis sont multiples : pauvreté, chômage, migration, travail avec les minorités, formation des responsables d’église, nouvelles communautés, identité méthodiste avec comme objectif ultime : Amener des personnes à devenir disciples de Jésus‐Christ pour transformer le monde.

Daniel Nussbaumer

eemni

ENroute: mise en ligne du N°120 

Le numéro N°120 - Mars-Avril 2016 du journal francophone de l’Église évangélique méthodiste, ENroute, est en ligne. Il est essentiellement axé sur la vie au quotidien à l’ère du terrorisme.

UNE


Éditorial: Vivre avec le terrorisme

JP Waechter

Deux vagues d’attentats terroristes ont déferlé sur la France en 2015, plongeant le pays dans le désarroi. Le gouvernement décrète aussitôt l’état d’urgence, autorisant des perquisitions et des interdictions de réunions sur tout le territoire et à tout moment du jour et de la nuit.

Sur le coup, la vie était à l’arrêt sur Paris en particulier (comme en témoignent dans ENroute des membres de Paris-Résurrection), mais la vie reprend progressivement, les salles de concert et les terrasses de café retrouvent leur public.

Est-ce à dire que ces attentats ne laissent pas de traces ? Bien sûr que non, les attentats ont de quoi susciter l'émotion, l'indignation, la colère, mais aussi la peur et l’anxiété, et aux dires de la Croix (20 janvier) ils provoquent un déclic spirituel chez un grand nombre, « un questionnement de fond nouveau, des personnes qui ressentent plus fortement la vulnérabilité de la vie, qui s’interrogent devant des actes commis prétendument au nom de Dieu »(P. Jean-Hubert Thieffry) ». Plus d’un s’interroge aussi sur ses racines.

En ces temps d’ébranlement collectif, que faire et comment réagir ?

- Prier pour Paris, comme l’ont recommandé les réseaux sociaux.

- Mais encore, être aussi présent aux autres sur le terrain et en priorité entourer ces familles, décimées, cassées, brisées avec amour et compassion au nom même du Seigneur.

C’est en tout cas la démarche que suggère dans ENroute le pasteur Saïd Oujibou : « Il est important qu’on sorte de nos murs, qu’on sorte de ce confort et véritablement que cet Évangile s’incarne comme le Christ s’est incarné, en allant sur le terrain, en ayant de la compassion ».

Dans une méditation de circonstance, le pasteur Joël Déjardin insiste précisément sur le primat de l’amour (1Co 13) : « les kamikazes et les djihadistes, donnent leur vie : mais ce n’est pas de l’amour !  Ici-bas, Nous avons un modèle ! Nous devons donc aimer comme (avec la force) de Jésus ».

En privilégiant cet amour, nous ne donnerons pas prise à la haine et au racisme, nous ne nous laisserons pas vaincre par le mal, mais serons au contraire vainqueurs du mal par le bien (Rm 12.21).

Pas question non plus de laisser la peur hanter nos vies, surtout que le Seigneur ne cesse de nous répéter à l’oreille : « Que votre cœur ne se trouble point, Je vous ai dit tout cela pour que vous ayez la paix en restant unis à moi. Vous aurez à souffrir dans le monde. Mais courage ! J'ai vaincu le monde ! » (Jn 14.1 ; 16.33)

Sommaire

EEMNI

Conférence annuelle 2016 de l’Église évangélique méthodiste: le District francophone en charge du programme le vendredi

La Conférence annuelle (CA) estime important de tenir ses réunions autant que faire se peut à la fois en français et en allemand. C’est un défi à relever, parce que la grande majorité des membres de la Conférence est germanophone. Il est par conséquent d’autant plus important d’inclure dès le début des pasteurs et des laïcs du District francophone au groupe charger d’organiser la Conférence.

Pasteur Grégoire Chahinian

thumb Fr 0267 1024

Pasteur Daniel Nussbaumer

thumb Fr 0340 1024

Depuis octobre dernier, le pasteur Grégoire Chahinian fait partie du groupe préparatoire en charge du sujet principal. Les deux réunions de ce groupe ont été menées en français. Des membres de la Conférence issus de la partie francophone de la Conférence annuelle seront responsables de l’organisation des parties spirituelle et festive de la Conférence annuelle le vendredi: le pasteur Daniel Nussbaumer est chargé de la cérémonie de commémoration et de la présentation des nouveaux collaborateurs, le surintendant Etienne Rudolph, avec d'autres personnes seront en charge de la célébration jubilaire du vendredi soir et le pasteur Grégoire Chahinian apportera la méditation du vendredi matin.

Les aspects spirituels de toute la journée du vendredi seront marqués par l'image de l'arbre comme symbole de la sainteté.

Par ailleurs: le district francophone comprend 5 communautés en Suisse de langue française, 21 communautés en France, principalement en Alsace, dans le sud de la France et à Paris, et 1 communauté à Bruxelles, Belgique. Le surintendant Etienne Rudolph est à la tête du District depuis 2010.



EEMNI

Connexio: l’actualité du mois du Réseau Mission et Diaconie de l’Église évangélique méthodiste


Un grand merci pour vos dons et votre engagement personnel au profit de Connexio dans l’année écoulée ! 

Un peu plus de deux millions de SFR ont été versés à Connexio par des donateurs individuels, les paroisses de l’EEM de la France et de la Suisse. Des contributions complémentaires ont été perçues de la part d’organismes privés tels « Pain pour le prochain » et la Direction du Développement et de la Coopération de la Confédération helvétique (DDC). Les montants recueillis en 2015 se montent à SFR 2'557'646. 

Nous sommes toujours très touchés et émus de voir que Connexio est d’année en année soutenu et encouragé généreusement. Grâce aux nombreux donateurs et donatrices comme vous, nous avons pu l’année passée, honorer à nouveau nos promesses d’engagement et de soutien dans les domaines envisagés. 

En Suisse, les dons adressés à Connexio peuvent être déduits des revenus déclarés aux impôts. Les donatrices et donateurs domiciliés en Suisse auront à cet effet un reçu destiné à l’administration fiscale avec l’envoi de la lettre mensuelle. 

Rencontre avec d’anciennes «missionnaires au Congo» 

Début Janvier, nos collaborateurs Daria et Roman Hofer, engagés activement au Congo, ont eu l’occasion lors de leurs congés de rencontrer à Oerlikon d’anciennes missionnaires de l’EEM Suisse et France. 

Sur 50 anciens collaboratrices et collaborateurs de l’ancienne « mission extérieure » au Congo, 34 ont répondu à l’invitation et ont pu à la fois échanger sur leurs expériences respectives et en même temps s’informer sur la situation actuelle au Congo. 

L’une des participantes a fait remarquer qu’il était merveilleux de retrouver autant d’anciennes con- naissances tout en disant son étonnement de ne pas avoir connu un certain nombre d’autres parmi elles. 

Alors que les anciens qui avaient exercé en première ligne il y a 10, 20 ou encore 30 ans comme enseignant, médecin, infirmière, agronome, ou dans d’autres métiers, Daria et Roman travaillent aujourd’hui « en arrière-plan » en prodiguant conseils et soutiens aux forces dirigeantes et professionnelles congolaises afin que celles-ci puissent assumer et maîtriser eux-mêmes leurs missions au mieux. 

Anciens et actuels collaborateurs et collaboratrices de l’EEM Suisse et France ayant servi au Congo.

 

Migration - Connexio thème de l'année 2016


Le phénomène de la migration sera cette année encore un thème dominant dans notre société. De plus en plus couramment maintenant, des personnes arrivent en Suisse et en France, chassés de leur pays par la guerre et la misère. Elles sont déracinées! Elles recherchent la sécurité, de l'aide et un endroit où prendre racine, ne serait-ce que pour un temps. 

Une vie sereine a besoin de racines, soit dans un pays de confiance, dans la société ou encore dans la foi. 

De nombreuses personnes sont aujourd'hui déracinées, et beaucoup d'entre elles perdent le sens indispensable à toute vie. Comment pouvons-nous aider ces personnes à implanter de nouvelles racines et retrouver un morceau de patrie et de sens ? Ou mieux encore, que pouvons-nous faire en sorte que personne ne soit tout simplement pas coupé de ses racines? 

Ces questions-là seront traitées tout au long de cette année. Nous vous rendons attentifs au matériel qui sera distribué dans les prochains jours dans vos paroisses! 

Dans différents pays, Connexio s'engage aux côtés des églises méthodistes pour accompagner les réfugiés, voire même pour éviter avant tout que des personnes soient obligées de quitter leur patrie.  

C'est ainsi qu'au Cambodge, en Bolivie ou encore au Congo, nos églises partenaires réalisent de nombreux projets dans le social comme dans le développement afin d'améliorer le quotidien des populations. 

Dans les Balkans, les églises EEM vont vers les réfugiés de passage dans leur pays en leur apportant de quoi se vêtir, se nourrir en toute sécurité. 

Déracinement: des migrants en Serbie, en transit vers des pays nordiques

Les églises EEM en Suisse et en France, mais aussi en Afrique du Nord ou au Chili, réservent aux migrants un accueil chaleureux. Elles les laissent occuper leurs propres locaux qu'elles ont aménagés de telle sorte qu'ils puissent célébrer leurs cultes dans leurs formes habituelles. Il leur arrive ainsi de célébrer ensemble des cultes avec des étrangers habitués à une autre culture. 

Enracinement: par exemple à la rencontre d'arabes à Aarau 

Notre propre mode de vie se trouve ainsi affecté, mais très souvent également enrichi. Acceptons cette situation et aidons ces personnes d'origines diverses à s'implanter parmi nous et bâtir une nouvelle vie pérenne et heureuse. 

Voyage de rencontre en Bolivie du 21 avril au 6 mai 2017 

Aujourd'hui encore, pensez à venir avec nous pour ce voyage prévu dans un peu plus d'un an ! Le prospectus de voyage sera disponible prochainement. 

Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez au travail de Connexio ainsi que pour votre soutien, votre engagement personnel, votre intercession, ou encore pour vos dons financiers. 

Avec mes chaleureuses salutations, 

Andreas Stampfli, Secrétaire général 

Envoi des dons en France: 

Madame Pascale MEYER 27 Rue du Brotsch FR-67700 Otterswiller 

(mention expresse: «Connexio») 

Traduction: E. Fath 

EEMNI

Suisse: flash mob à Berne, Zurich et Genève pour les chrétiens persécutés



Cinq cents chrétiens se sont levés en faveur des chrétiens persécutés dans les rues de Berne, Genève et Zürich 

A l’initiative du Collectif ACTION DE SOLIDARITÉ - persécution.ch eut lieu le 10 décembre 2015, simultanément dans les rues des villes de Berne, de Zurich et de Genève une action spectaculaire pour attirer l’attention du public au sort des chrétiens persécutés dans le monde : plus de cinq cents personnes se sont levées en faveur des chrétiens persécutés.

Avec des flash mob, des marches silencieuses et des actions créatives lors de la journée internationale des droits de l’homme, elles ont porté à l’attention du public la situation des chrétiens opprimés, de tous ceux qui, à cause de leur foi chrétienne, sont persécutés et faire connaître publiquement en Suisse leurs difficultés et leur histoire.

La prochaine action est programmée le 10 décembre 2016 dans les rues de Berne, Zurich et Genève.

AEM

États-Unis, Hollywood: un partenariat oecuménique pour renforcer le soutien apporté aux personnes touchées par le SIDA 

De gauche droite sur la photo : Dr. Don Messer and Linda Bales Todd du Fonds de lutte contre le SIDA au sein de l’UMC et le Dr. Ulysses Burley du ministère de l’ELCA dédié au SIDA.


Le Fonds mondial de l’Église évangélique méthodiste dédié à la lutte contre le SIDA (Global AIDS Fund) et le Service de l'Eglise évangélique luthérienne aux USA en charge de la lutte contre le VIH et le SIDA (HIV and AIDS Ministry) ont noué un partenariat pour définir ensemble d’une stratégie et de projets destinés à réduire la discrimination des personnes infectées et affectées par le VIH et le SIDA.

«On continue de stigmatiser les malades du SIDA dans le monde entier et de les empêcher ainsi de se faire tester et traiter », ont déclaré les coprésidents, Linda Bales Todd et Donald E. Messer du Fonds mondial de l’Église évangélique méthodiste dédié à la lutte contre le SIDA (United Methodist Committee Global AIDS Fund - UMGAF). «Trop souvent l’Église alimente cette stigmatisation par des jugements moralisateurs et fait fuir des personnes infectées et leurs familles. Des ministères auprès des malades du sida qui soient parrainés par l'Église sont indispensables ».

Réunie dans les locaux de l’Église évangélique méthodiste d’Hollywood (United Methodist Church  - UMC), en Californie, une congrégation qui a bien mis en évidence le ruban rouge du sida sur son clocher, la commission du Fonds mondial de lutte contre le SIDA de l’Église évangélique méthodiste (UMGAF) a pris la décision de trouver es moyens de former une alliance avec Service de l'Eglise évangélique luthérienne aux USA en charge de la lutte contre le VIH et le SIDA (HIV and AIDS Ministry), et de renforcer les efforts des deux confessions en la matière.

Le directeur du programme de l’ ELCA SIDA, Ulysse Burley, a invité la commission de l’UMGAF à relever le défi en soulignant que quelque 37,4 millions de personnes sont infectées dans le monde entier, et que les 44% de personnes infectées aux États-Unis sont afro-américaine ». « Cette épidémie », dit Burley, « doit être combattue par l'Église à travers des programmes d’éducation et de sensibilisation, en vue d’une prise de conscience et de la réduction de toute stigmatisation ».

L’évêque Mary Ann Swenson, officier œcuménique du Conseil méthodiste des évêques, a noté que l’ELCA était en pleine communion avec les évangéliques méthodistes (UMC). Elle a salué le nouvel accord par ces mots : «Si nous tenons à défendre la santé globale et à lutter contre la pauvreté et ses maladies, nous devons sortir des vases clos confessionnels pour trouver des approches œcuméniques et interreligieuses pour mettre fin au SIDA de notre vivant ».

25 février 2016

Traduction eemni

Press Center UMCOM.ORG

Grande Bretagne: les Méthodistes commémorent les 100 ans de la législation relative à l’objection de conscience

 

Les Méthodistes de Grande Bretagne vont célébrer le 100e anniversaire du droit de refuser de combattre. L’événement sera commémoré le dimanche 20 Mars à l’Englesea Brook Chapel, Crewe.

Sous la direction du pasteur Dr Inderjit Bhogal, ancien Président de la Conférence méthodiste, ce service unique comprendra des prières et des réflexions autour de la commémoration et sera diffusé en direct et en ligne pour permettre au plus grand nombre de suivre l’événement à travers le monde.

Dr Jill Barber, Vice-Président de la Conférence méthodiste, historien et directeur de l’Englesea Brook Museum, explique la relation entre l'objection de conscience et l'Eglise méthodiste: « Au début de la Première Guerre mondiale, de nombreux méthodistes primitifs et wesleyens ont été invités à reconsidérer leur l'attitude vis-à-vis de la guerre et de la paix. Des Méthodistes: tels que Bert Brocklesby et Jack Foister, ont fait de la prison, reçu des réprimandes de leur famille ou de leur communauté ecclésiale, et même sont morts, pour leur refus de principe de prendre les armes.

« En raison de leur position courageuse aux côtés d'autres, la Grande-Bretagne a été la première nation à inscrire dans la loi le droit à l'objection de conscience ».

29 février 2016

Traduction eemni

Église méthodiste de Grande Bretagne

Pâques: l’épître de Jacques avec Marc Lüthi sur Maxtv 

6 mercredis à 20h sur Maxtv 

Le temps qui précède Pâques est propice à un recentrement sur l’essentiel. Lafree.ch et la fenêtre Deltavision sur Maxtv proposent une série d’études bibliques autour d’un texte du Nouveau Testament : l’épître de Jacques. Au travers de 6 émissions, le pasteur et professeur Marc Lüthi emmène son auditoire dans un parcours thématique, accompagné de différents matériels : une introduction, des fiches d’animation…

Cette série d’études bibliques à 20h sera proposée le mercredi soir sur Maxtv. Marc Lüthi pilotera ces études d’une quinzaine de minutes sur l’épître de Jacques. 

Pendant la période de Pâques, Maxtv, la TV régionale diffusée sur SwisscomTV et sur UPC Cablecom, propose 6 études bibliques sur l’épître de Jacques avec Marc Lüthi. A partir du mercredi 2 mars à 20h, l’ancien pasteur de la FREE et professeur de théologie, expliquera le sens d’un des textes les plus anciens du Nouveau Testament. Pour la première émission, Marc Lüthi abordera la question des « Epreuves et tentations » à partir de Jacques 1.1-4. Il poursuivra avec des thèmes comme la justice dans l’Eglise et dans la société, le rôle des œuvres et des actes dans la foi chrétienne, la langue, un petit organe redoutable... 

Du matériel pour approfondir et un DVD 

Pour cette série d’émissions TV, Marc Lüthi met aussi à disposition une introduction générale à l’épître de Jacques, ainsi que des fiches d’animation pour l’étude en groupes de maison ou individuellement. Ce matériel est disponible sur le site. Ces 6 émissions sont aussi disponibles sur ce site avec le matériel pour aller plus loin dans l’étude de cette épître. 

A cette occasion, la maison de production Theomedia édite dans sa collection Vitamine B un DVD avec ces 6 émissions. 


Grâce à un partenariat entre Deltavision et la FREE 

Cette série d’émissions bibliques à l’occasion de Pâques s’inscrit dans le partenariat que la FREE a tissé ces dernières années avec l’association Deltavision, qui diffuse des émissions chrétiennes sur la chaîne Maxtv. Deltavision diffuse une heure de programmes chrétiens tous les mercredis soirs à 20h. Cette association diffuse aussi sur cette chaîne des émissions chrétiennes le dimanche matin de 8h à 12h, chaque soir de 22h à 23h sauf le mercredi, ainsi que chaque nuit de minuit à 3h.

Voir Maxtv en direct


Voir la première émission « Epreuves et tentations ». 


Bio express de Marc Lüthi 

Marc Lüthi est aujourd’hui retraité actif. Après une formation d’enseignant, il a fait des études de théologie à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine (F), puis une thèse de doctorat en théologie à la Faculté protestante de Strasbourg. Pasteur dans l’Eglise évangélique de l’Oasis à 

Morges, il a été ensuite professeur, puis directeur de l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs à Saint-Légier (1986-2002), avant de reprendre, jusqu’à sa retraite, du pastorat dans l’Eglise évangélique libre de Reconvilier (FREE).
Marc Lüthi est marié à Claire-Lyse. Ils ont trois enfants adultes et six petits-enfants. 

LA FREE

SEL: à l’assaut du désert africain, le projet 2016 de Marc Brunet


 Après de nombreux défis sportifs extrêmes : 6250 km à vélo couché en 2012 pour rejoindre Erevan, un "triathlon" sur et autour du Kilimandjaro en 2014, le GR20 en Corse en aller-retour en 2015, c’est au Maroc que va se dérouler le projet 2016 de Marc Brunet, ancien directeur de Séphora, la musique de la Vie. Au programme « Le Marathon des Sables » en avril prochain, une course réputée comme une des plus dures au monde qui consiste à courir un marathon par jour dans le désert pendant une semaine, en autonomie. Chaque participant doit porter sa nourriture et son couchage, l’eau étant fournie chaque jour.

Organisée depuis 30 ans au mois d’avril, cette course de près de 260 km suscite un engouement croissant auprès des concurrents du monde entier avec 40 nations représentées. Marc tentera de relever ce défi par des températures pouvant osciller entre 0° et 50° !

Mais le défi est aussi solidaire, car Marc souhaite récolter des fonds pour lutter contre la désertification en Afrique avec la Ferme Pilote de Guiè, partenaire du SEL au Burkina Faso. Cette ferme met au point des techniques de reconquête des sols dégradés, avec les agriculteurs locaux volontaires. L’objectif de cette action est de lutter contre l’avancée du désert dans la zone sahélienne du Burkina Faso. Cela permet aux agriculteurs et habitants de continuer à vivre de leurs cultures et d’échapper à l’exil. Ainsi, petit à petit, plus une goutte d’eau ne se perd, et ces régions reverdissent, donnant à la population l'espoir d'un avenir meilleur.


C’est une nouvelle aventure africaine pleine d’espérance, pour ne plus perdre une goutte d’eau et donner à la population du Sahel l'espoir d'un avenir meilleur sur leurs terres.

Chacun peut être partenaire et soutien de cette action en participant par un don à ce projet sur www.selfrance.org/index.php?id=1347

Aventure en soliDaire

C’est une association drômoise (loi 1901) qui s’inscrit dans une démarche de solidarité internationale. Son objectif est de soutenir en priorité des actions dans le domaine du sport ou de l’aventure, destinées à alimenter des projets humanitaires. Elle travaille en partenariat avec des ONG qui ont l’expérience du terrain et des situations difficiles, pour venir en aide aux populations défavorisées. Plus qu’un simple assistanat, c’est un partenariat qui est proposé pour changer le quotidien des habitants concernés.

www.aventure-en-solidaire.net

Siège social : 152 av de Romans - 26000 Valence / Secrétariat : 8 allée des Volubilis - 26120 Montélimar

Un Couscous Solidaire pour le Burkina Faso

Afin de récolter des fonds pour soutenir ce projet au Burkina et lutter contre la désertification, Marc organise une « soirée couscous » : un temps convivial pour vivre la solidarité et partager dans un esprit de fête, se faire plaisir tout en pensant aux autres.

Au programme : films d’aventure solidaires, quiz avec lots, animations, expo photo, artisanat burkinabè. Un repas complet sera proposé pour favoriser des moments d’échanges et en savoir plus sur ce prochain défi. Marc présentera en exclusivité un reportage sur son séjour au Burkina Faso en janvier dernier.

Date & horaire : Vendredi 1er avril à 19h00

Lieu : Église Évangélique Libre, 19 rue Alphonse Daudet à Valence

Contacts pour toute information complémentaire et réservation :

06 82 08 31 95 / 04 75 59 93 40 / 06 27 87 52 92 / 04 75 59 93 48 (Fax)

contact@aventure-en-solidaire.net / www.aventure-en-solidaire.net

Marc Brunet

61 ans, marié, père de 2 enfants (25 et 28 ans), et grand-père, il a toujours été engagé à différents niveaux dans la musique. Après une scolarité « classique », menée en parallèle avec des études musicales (piano, trompette, guitare, batterie, chant), il a exercé des responsabilités dans des associations de promotion de l’art et de la musique (magazines, concerts, séminaires). Il a également dirigé un festival de Gospel Music, de 1983 à 1993, qui réunissait 2000 à 3000 personnes à chaque édition. En 1984, avec son frère Jean-Luc, il a créé la société « Séphora, la musique de la Vie », dont il a été le directeur jusqu’en 2014.

Marc pratique le jogging, le trail, le VTT, et le vélo couché depuis de nombreuses années, et a démarré la “compétition” en 2004.

Il anime aussi régulièrement des conférences sur ses aventures pour différents publics : association de voyage, festival, écoles, etc. (avec support audio-vidéo). Ces rencontres sont une occasion de partage d’expériences, de réflexion et de débat sur différents thèmes liés à ces aventures, et sur notre manière de vivre.

Le Marathon des sables est une course à pied (ouverte aux marcheurs) en 6 étapes, en allure libre. Elle se déroule sur une distance de 260 kilomètres environ, en autosuffisance alimentaire et avec obligation pour le concurrent de porter son équipement (nourriture et matériel obligatoires). L’âge des participants peut aller de 16 à 80 ans. 2016 sera la 31e édition, avec toujours une logistique bien rodée : 450 personnes pour l’encadrement général, 120 000 litres d’eau distribués, 2 hélicoptères « Ecureuil » et 1 avion « Cessna », 8 avions de ligne « spécial MDS », 4 dromadaires, plus de 50 membres de l’équipe médicale, etc.

http://marathondessables.com


 


Service d’Entraide et de Liaison SEL

FEPS: les réformés d’Europe se rencontrent à Kappel


La 6e rencontre du Conseil pour l’Europe de la Communion réformée mondiale (CMER Europe) aura lieu à Kappel am Albis (ZH) du 3 au 5 mars prochain, à l’invitation de l’Eglise réformée du canton de Zurich et de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse FEPS. Les délégués des quelque 42 Eglises membres de la CMER Europe se pencheront sur la question d’une affiliation à la Déclaration conjointe sur la doctrine de la justification adoptée par la Fédération luthérienne mondiale et l’Eglise catholique-romaine en 1999.

La déclaration sur la doctrine de la justification a mis un terme à un important point de dissension théologique – comment détacher l’Homme du péché – entre l’Eglise catholique et l’Eglise luthérienne depuis le 16e siècle. A l’occasion du jubilé de la Réforme, célébré en Suisse et en Europe dès 2017, il est question que les Eglises de la Communion réformée mondiale adhèrent elle aussi à cette déclaration. La position théologique des réformés sur cette question est proche de celle des luthériens ; « certaines différences subsistent toutefois » selon Gottfried Locher, président de la FEPS et de la Communion des Eglises protestantes en Europe CEPE. Il souhaite que le cadre riche en tradition de l’ancien couvent de Kappel favorise une discussion constructive.

Place aux échanges

Aux noms des deux organisateurs, Michel Müller, président du Conseil de l’Eglise réformée du canton de Zurich adressera un message de bienvenue aux participants qui se retrouvent en Suisse, pays d’origine de la Réforme non luthérienne. Les représentantes et représentants des Eglises réformées d’Europe mettront à profit cette réunion pour échanger sur des dossiers d’actualité, en particulier la migration en Europe. Ces rencontres visent également aux échanges d’expériences et de bonnes pratiques.

Symbole végétal

Depuis 2008, début de la Décade de Luther et jusqu’en 2017, année de commémoration des 500 ans de la Réforme, 500 arbres auront été plantés à Wittenberg, patrie du réformateur allemand, Martin Luther. L’Eglise zurichoise a parrainé l’un de ces arbres et répond aujourd’hui à l’invitation de planter un « arbre jumeau » sur son territoire. L’arbre sera planté dans le domaine du cloître de Kappel dans le cadre d’une cérémonie en présence des membres du Conseil de la CMER Europe. Cet arbre est le symbole des racines profondes et de la vivacité de la Réforme, par-delà les frontières nationales.

CMER

La Communion mondiale des Eglises réformées (World Communion of Reformed Churches WCRC) chapeaute 225 Eglises, regroupées en régions géographiques, dont l’Europe. Ces régions sont dotées d’un Conseil régional. Toutes les Eglises membres ont leurs racines dans le mouvement de la Réforme du 16e siècle, notamment celle de Jean Calvin, une réforme « suisse » qui a essaimé dans le monde entier. La FEPS est membre de la CMER Europe. Au plan mondial, la CMER œuvre à approfondir la communion entre ses Eglises, coordonne des initiatives en faveur de la mission, de la réflexion et de la formation théologiques, du renouveau de l’Eglise, de la justice et du dialogue.

Berne, 02.03.2016

Fédération des Eglises protestantes de Suisse

Suisse: One’, l’événement rassembleur de talents, d’idées et de générations

Ça bouge au sein de la famille évangélique romande. Quatre fédérations d’Eglises lancent un nouveau rassemblement le 5 novembre prochain. Il aura lieu au Forum Fribourg. Une occasion unique d’impulsions et d’échanges pour les chrétiens de Suisse romande. 

Le samedi 5 novembre 2016, One’ espère réunir quelque 1500 personnes au Forum Fribourg. En créant ce nouveau rassemblement majeur, plusieurs fédérations et œuvres évangéliques de Suisse romande désirent connecter les chrétiens entre eux dans un style actuel et dynamique. Cet événement proposera des conférences percutantes pour nourrir la foi. Ce sera aussi l’occasion de découvrir les nombreux talents qui foisonnent dans les Eglises de Suisse romande, ainsi que les organisations œuvrant en Suisse et à l’étranger. 

One’ souhaite être un rendez-vous intergénérationnel, tout en prenant particulièrement soin des jeunes et des familles, par des activités prévues pour tous les âges. 

Un village de talents 

« Nous désirons voir les générations et les diversités spirituelles chrétiennes de Suisse romande se réunir, se connecter ensemble et avec Dieu », explique Sébastien Demierre, président du comité d’organisation de One’ et coordinateur jeunesse dans la FREE. « Nous sommes convaincus que les chrétiens développent de nombreux talents dans les domaines artistique, professionnel, culinaire, sportif, littéraire, etc. Nous souhaitons les valoriser grâce à un ‘village de talents’ où ils pourront se présenter, partager et encourager d’autres. »  

Des conférences brèves et percutantes 

Dans l’idée des conférences TED (diffusion de bonnes idées, touchant un large éventail de sujets), les interventions des orateurs seront brèves, concrètes et inspirantes. Les réunions plénières donneront des pistes pratiques pour relever certains défis actuels. 

 

Un comité ambitieux 

L’Association vaudoise d’Eglises évangéliques (AVEE), les Eglises évangéliques apostoliques romandes (EEAR), la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE) et l’Union des Eglises évangéliques de Réveil (UEER), en lien avec le Réseau évangélique suisse (RES), s’unissent pour mettre sur pied ce rassemblement. Ces synergies sont riches et représentatives du rapprochement que vivent les évangéliques de Suisse romande. 

Le choix du lieu démontre aussi les ambitions du comité d’organisation qui voit loin et grand. 

Infos pratiques et inscriptions : www.one-event.ch (actuellement en cours de développement). Organisation 

  • FREE Fédération romande d’Eglises évangéliques 
  • AVEE Association vaudoise d’Eglises évangéliques 
  • Eglises évangéliques Apostoliques romandes 
  • Réseau évangélique suisse 
  • Eglises évangéliques de Réveil 

FPF: la  situation intolérable de la « jungle » de Calais

Communiqué de la FPF concernant la "jungle" de Calais

et la nécessité d'une concertation entre tous les acteurs impliqués pour répondre à cette situation intolérable

 

Paris le 24 février 2016

Au moment où le gouvernement attend une décision de justice sur la question de l'évacuation d'une partie de ce qui est nommé la jungle de Calais, la Fédération protestante de France veut redire et rappeler son engagement et sa disponibilité depuis plus d'un an pour un accueil plus digne des réfugiés, venus du Proche Orient et d'autres pays.

Elle souhaite que les conditions de vie indignes et la situation des migrants actuellement à Calais soient traitées avec responsabilité et humanité.

Elle souhaite qu'ils soient entendus et respectés ainsi que les associations dont la Cimade, qui les aident et agissent directement sur le terrain depuis tant de mois.

Outre le nécessaire maintien de l'ordre public, sont en jeu à Calais les valeurs fondamentales d'accueil et de respect des personnes, en particulier des plus vulnérables que sont les femmes, les enfants et notamment les mineurs isolés.

Seule une concertation entre tous les acteurs impliqués pourra répondre à cette situation intolérable : les migrants, les associations, les administrations locales et régionales et les responsables politiques. A cette concertation doit s'ajouter la volonté d’un réel dialogue entre la France et la Grande Bretagne.

FPF

Nigéria, Abuja: l’appel pressant des chrétiens



L’existence de l’Église menacée face à trois persécuteurs

Le drame de Chibok il y a presque 2 ans, a fait connaître au grand public la persécution des chrétiens dans le Nord du Nigéria. Un rapport d’enquête rédigé conjointement par Portes Ouvertes et la CAN (Christian Association of Nigeria), montre l’impact des persécutions violentes répétées et grandissantes: plus de 11 500 chrétiens ont été tués depuis 2006. Plus de 13 000 églises ont été fermées ou détruites et plus d’1,3 million de chrétiens ont été déplacés depuis l’an 2000. Des zones entières se sont presque vidées de toute présence chrétienne.

Cri de détresse audacieux

Portes Ouvertes prend fait et cause pour les chrétiens persécutés au Nord du Nigeria. A la date du 24 février et avec la CAN (Christian Association of Nigeria), l’ONG a présenté « l’Appel pressant des chrétiens du Nigéria depuis Abuja » à environ 100 représentants d’églises du Nigéria. Les chrétiens nigérians s’engagent dans ce combat. Le secrétaire général de la CAN, le pasteur Musa Asake, a signé l’appel des chrétiens du Nigéria ‘Nigeria Renew’ qui demande plus de sécurité et l’égalité pour les chrétiens du Nord Nigéria.


Situation critique pour les chrétiens du Nigéria

A travers cette déclaration publique, ces pasteurs venus de toutes les églises lancent courageusement un appel au gouvernement : la discrimination et les atrocités contre les chrétiens du Nord du pays doivent cesser. En effet ces derniers sont gravement persécutés. Dans certaines régions, l’existence même de l’Eglise est remise en question. Ailleurs, les chrétiens fuient par dizaines de milliers.

Rappelons qu’au Nigéria plus de 11 500 chrétiens ont été tués depuis 2006. Plus de 13 000 églises ont été fermées ou détruites et plus d’1,3 million de chrétiens ont été déplacés depuis l’an 2000. Des zones entières se sont presque vidées de toute présence chrétienne. 

Trois persécuteurs : Boko Haram, les élites politiques et les Peuls

Portes Ouvertes rappelle que la persécution à l’encontre des chrétiens au Nord Nigéria est le fait de la secte islamiste Boko Haram. Selon Michel VARTON, directeur de Portes Ouvertes France,« le groupe terroriste le plus dangereux au monde pour les chrétiens ne se situe pas au Moyen-Orient mais au Nigéria où Boko Haram a tué plus de 4 000 chrétiens en 2015 ».

Les membres de Boko Haram ne sont pas les seuls à persécuter l’Église. Toujours selon Michel VARTON, en plus de Boko Haram, il faut noter à la base de ces persécutions religieuses les élites politiques et religieuses locales et les bergers peuls musulmans : « L’année dernière, plus de 40 000 personnes ont fui les attaques des bergers peuls musulmans, sans compter les actions discriminatoires des élites locales. »

Campagne « Porteurs d’Espérance : Nigéria »

Michel Varton, directeur de Portes Ouvertes France et représentant Portes Ouvertes International présent à Abuja ce jour-là, a également reçu une copie de cet Appel signé. Il réaffirme son soutien des chrétiens persécutés dans le Nord Nigéria et signale le lancement en France, de la campagne « Porteurs d’Espérance : Nigéria »

Portes Ouvertes s'engage dans la prière, et dans un soutien matériel. Les chrétiens locaux savent que Portes Ouvertes est avec eux, et sont très reconnaissants.


Portes Ouvertes

COE: l’eau joue un grand rôle dans le tissu de nos vies et elle n’appartient pas à l’humanité, déclare Fernando Enns, théologien

Fernando Enns à Jérusalem © COE/Peter Kenny

Quand Fernando Enns pense à l’eau dans un contexte allemand, il pense aux milliers de réfugiés arrivés dans son pays pour fuir le conflit syrien.

«Face à ces réfugiés, nous prenons conscience du pouvoir qu’a eu l’eau sur le voyage qui les a amenés sur nos rivages, où nous devrions les accueillir», déclare le professeur Enns, directeur de l’Institut de théologie des Églises de la paix à Hambourg.

Le pouvoir de l’eau sur ces gens qui fuient les conflits et leurs dangers recèle aussi ses propres périls, comme le découvrent les réfugiés qui passent par la Grèce pour aller vers le nord. Ce pouvoir de l’eau s’est manifesté dans l’image poignante d’Aylan Kurdi, ce petit Syrien de 3 ans noyé en 2015 sur le chemin qui devait le conduire de la Turquie en Grèce, indique le professeur Enns.

«Les réfugiés prennent la seule voie qui leur reste pour échapper aux horreurs du conflit et au désespoir, pour aller là où se dessine la possibilité d’une vie meilleure. Les périls qu’ils affrontent sur les mers déchaînées symbolisent bien le pouvoir de l’eau», déclare ce théologien mennonite, né au Brésil, qui est arrivé en Allemagne à l’âge de 10 ans.

En 2016, le Réseau œcuménique de l’eau (ROE) du Conseil œcuménique des Églises (COE) a lancé ses sept semaines annuelles d’action au début du carême, comme à l’accoutumée, en liaison avec le Pèlerinage de justice et de paix du COE qui, en 2016, va mettre l’accent sur le Moyen-Orient et plus particulièrement sur la Palestine.

Membre du Comité central du COE et coprésident du Groupe de référence sur le Pèlerinage de justice et de paix, le professeur Enns a rappelé que les réfugiés qui traversent les mers, souvent sur de frêles esquifs, n’échappent à une menace que pour en affronter une nouvelle, alors qu’ils cherchent à trouver une vie meilleure.

«Le monde doit apprendre à coexister avec l’eau parce que celle-ci n’appartient pas aux humains; elle fait partie du tissu de la vie», rappelle le professeur Enns, en ajoutant: «Faire mauvais usage de l’eau pour discriminer des gens – comme c’est le cas dans les territoires occupés de Palestine – est un péché.»

«La relation ambivalente des gens avec l’eau met l’humanité au défi d’apprendre à utiliser les ressources naturelles d’une manière durable», poursuit-il. «L’eau est un don de Dieu qui est utile à tous et nous sommes appelés à en faire un usage responsable.»

Sept semaines pour l’eau: www.oikoumene.org/7-semaines-pour-leau

«En marche vers la justice à travers les Béatitudes selon Matthieu 5,3-12» Réflexion pour la troisième des Sept semaines pour l’eau 2016

«L’eau de la vie, mais pas en Palestine – mise en perspective de KAIROS» Réflexion pour la deuxième des Sept semaines pour l’eau 2016

«Et nous avons encore soif d’eau vive!» Réflexion pour la première des Sept semaines pour l’eau 2016

La Pèlerinage de justice et de paix: www.oikoumene.org/pelerinage


Autres dépêches du Conseil oecuménique des Églises

Le COE salue la rencontre pour l’unité et la paix entre le pape François et le patriarche Cyrille.

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a publié au nom du Conseil une déclaration dans laquelle il se félicite de la rencontre historique entre le pape François, souverain pontife de l’Église catholique romaine, et le patriarche Cyrille, primat de l’Église orthodoxe russe.

À Jérusalem, le pasteur Tveit souligne le déséquilibre des ressources en eau au détriment des Palestiniens

À Jérusalem, lors du lancement de la campagne des «Sept semaines pour l’eau», le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises COE, a rappelé que la population palestinienne affronte une crise de l’eau.

Ils fuient de quelque part et non vers quelque part

«Ces temps-ci, les pays d’Europe sont confrontés à des milliers de réfugiés qui ont fui la Syrie et d’autres pays déchirés par la guerre pour aller vers des lieux dont, en général, ils ne savent pas grand-chose. Recevoir des foules aussi importantes crée d’énormes difficultés. La manière dont nous gérons la crise des réfugiés, et tout particulièrement le processus d’installation et d’intégration, seront de la plus grande importance, tant pour ce qui est de l’attitude envers les réfugiés et les demandeurs d’asile à l’avenir que pour la stabilité et la viabilité à long terme de nos propres sociétés», a déclaré Knut Vollebaek, ambassadeur et ancien ministre norvégien des Affaires étrangères dans son discours à la conférence du COE et de l’ONU sur la crise des réfugiés en Europe qui s’est tenue à Genève les 18 et 19 janvier.

Douwe Visser: Puiser dans les racines de nos valeurs fondamentales pour faire face à la crise des réfugiés

Présent lors de la conférence de haut niveau organisée par le Conseil œcuménique des Églises et les Nations Unies sur la crise des réfugiés en Europe les 18 et 19 janvier, le secrétaire exécutif pour la théologie de la Communion mondiale d’Églises réformées (CMER), Douwe Visser, a été invité par le COE à donner son avis sur la situation des réfugiés du point de vue de la CMER.

Réfugiés en transit: pression de tous côtés sur les frontières

Le flot constant de migrantes et de réfugiées en transit vers l'Europe met à l'épreuve non seulement les frontières du continent mais aussi ses limites juridiques, sécuritaires et diplomatiques.


La Communion anglicane d’Irlande célèbre l’année «Venez et voyez»

Les paroisses anglicanes du diocèse unifié de Dublin et Glendalough, en République d’Irlande, recherchent des orientations et des projets nouveaux pour 2016, à la suite d’une étude qui fait ressortir les points forts et les inquiétudes des laïcs.


Réunion annuelle sur le dialogue interreligieux

Des représentants du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (CPDI) et des membres du personnel du Programme du Conseil œcuménique des Églises (COE) sur la coopération et le dialogue interreligieux se sont réunis les 3 et 4 février 2016 à Genève, Suisse. Cette rencontre annuelle s’est déroulée sous les auspices de circonstance de la semaine de l’harmonie interconfessionnelle.

Écouter les réfugiés, tirer des leçons, rechercher des voies de migration plus sûres

«Nous devrions tirer des leçons de nos erreurs et signaler les systèmes qui ne donnent pas de bons résultats», déclare Pauliina Parhiala, directrice et chargée des opérations de l’Alliance ACT, coalition de 137 Églises et organisations d’inspiration religieuse actives au niveau international dans les domaines de l’assistance humanitaire, du plaidoyer et du développement.

Les Églises prêtes à unir leurs forces pour aider les réfugiés

Les participants à la récente Conférence sur la crise des réfugiés en Europe, accueillie par le COE, se sont déclarés encouragés après avoir pris connaissance de la multitude d’activités mises en place par les Églises, du Liban à la Finlande, en passant par la Serbie, la Grèce et l’Allemagne.

Olav Fykse Tveit: Dans la poursuite du développement durable, le rôle de la religion est de donner espoir

«De nos jours, heureusement, la religion n’est plus un sujet "tabou" dans les ouvrages consacrés au développement et aux sciences politiques», a déclaré le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), à l’occasion d’une conférence internationale sur la religion et le développement durable.

La religion: Amie ou ennemie du bien commun?

À notre époque où s’impose le pluralisme religieux et où des motifs religieux servent à justifier toutes sortes d’atrocités, comment les communautés d’inspiration religieuse apportent-elles une contribution authentique au bien public?


La CME prépare une Conférence mondiale des missions pour 2018

La CME prépare une Conférence mondiale des missions pour 2018

Une Conférence mondiale des mission est prévue pour 2018; elle sera accueillie par l’Église luthérienne de Tanzanie, a annoncé le Groupe exécutif de la Commission de mission et évangélisation du Conseil œcuménique des Églises.

Les responsables d’une commission du COE remettent deux publications au pape François

Les responsables d’une commission du COE remettent deux publications au pape François

Deux publications du COE ont été confiées au pape François le 24 février, au terme d’une audience du souverain pontife à laquelle assistaient les membres de la Commission de mission et d’évangélisation du COE.


Visite de solidarité du COE au Burundi

Alors que la tension règne au Burundi, des représentants du COE et de la Conférence des Églises de toute l’Afrique ont entamé dans le pays une visite de solidarité qui se déroulera du 1er au 4 mars.

COE