Une lettre des Agences générales de l’Église évangélique méthodiste à la COP21



Alors que vous vous réunissez à Paris pour la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, nous écrivons cette lettre au nom de nos agences en vue d’appuyer un accord ambitieux pour résoudre la crise climatique. Les ministères des agences que nous desservons sont fondés sur l'Évangile et la doctrine sociale de l'Église évangélique méthodiste qui nous appellent à prendre soin de l'autre et de la création tout entière dont dépend toute vie.

La création de Dieu en crise

Aujourd'hui, la création de Dieu est en crise et les impacts du changement climatique deviennent de plus en plus apparents. Des événements que l’on peut avoir précédemment considérés comme un patchwork d'anomalies environnementales affectant des populations spécifiques, déconnectées (les unes des autres) sont maintenant reconnus comme un système complexe menaçant notre existence même.

Les terre gémit et souffre dans les douleurs de l’enfantement. Nous reconnaissons une vérité difficile et nous rappelons les paroles de nos évêques méthodistes unis dans leur lettre pastorale de 2009, « la Création renouvelée de Dieu: Appel à l'espoir et l’action », « Nous ne pouvons pas venir en aide au monde à moins de changer notre façon d'être dans ce monde ».

Ces paroles de nos évêques évangéliques méthodistes font écho à la sagesse contenue dans l'Écriture, «La terre est au Seigneur, et tout ce qui est en elle," (Psaume 24: 1) et aux principes sociaux de l’EEM : « La création toute entière appartient à Dieu et nous sommes responsables de la manière dont nous l’utilisons ou dont nous en abusons. »(¶160) En tant qu'Église, nous sommes témoins des interactions qui existent entre le changement climatique, la pauvreté, la maladie et la violence et nous savons que pour atténuer efficacement ces menaces, elles doivent être résolues simultanément.

Un accord international

Notre expérience du ministère à travers le monde confirme ce que la science nous dit du changement de notre Terre: nos frères et sœurs sont touchés par des événements météorologiques extrêmes, l'élévation du niveau de la mer, et des effets de la maladie et de la famine liés au climat.

Alors que vous vous réunissez à Paris pour la 21e Conférence des Nations unies pour le changement climatique, nous vous exhortons à appuyer un accord international contraignant et ambitieux en correspondance avec l'urgence de la crise climatique. Nous croyons en un accord qui reflète nos principes communs de justice, de durabilité et d’intendance. Cet accord doit :

  • Établir un objectif à long terme pour limiter le réchauffement à moins de 2 degrés Celsius, indiquer un chemin clair et certain en soutien à une transition globale qui privilégie les sources d'énergie propres et le développement de technologies à faible carbone.
  • Exiger de chaque partie la présentation d’objectifs de réduction des gaz à effet de serre qui reflètent à la fois la responsabilité historique et les besoins de développement actuels. Des examens périodiques sont également nécessaires pour s’assurer que l'ambition collective demeure transparente et conforme aux recommandations scientifiques.
  • Accorder un soutien financier solide pour conduire l'action climatique, encourager le développement résilient au changement climatique, et aider les pays moins développés dans leur lutte pour s'adapter au changement climatique et confronter les pertes et les dommages causés par le changement climatique.
  • Forger un consensus pour un tel accord contraignant, ambitieux représente un véritable défi. Nous croyons néanmoins qu'un processus transparent qui met l’accent sur les voix des communautés touchées (par le changement climatique) et permet la participation de la société civile va instaurer la confiance nécessaire au succès.

Engagement à créer un changement positif

Tout comme les leaders mondiaux poursuivent des politiques qui traitent des causes et des impacts structurels du changement climatique, les méthodistes unis restent attachés à prendre la justice pour modèle dans leurs propres vies et institutions.

Suivant nos missions et mandats spécifiques, chacune de nos agences travaille à lutter contre le changement climatique en mettant au point des stratégies d'investissement, à travers les missions, la sensibilisation publique et la défense des droits - et bâtit ainsi un avenir rempli d'espoir et des communautés résilientes. Nous envisageons une planète en bonne santé continuant à soutenir la vie pour tous les enfants de Dieu et nous sommes impatients de soutenir à Paris un accord qui met au premier plan le renouvellement de la création.

Nous vous gardons dans nos pensées et nos prières alors que vous débutez cet important sommet.


Barbara A. Boigegrain

Secrétaire général du GBPHBWIM

(General Board of Pension and Health Benefits and Wespath Investment Management)


Harriett Jane Olson

Secrétaire général et directrice

Carrefour des femmes


Susan T. Henry-Crowe, MDiv.DD

Secrétaire général

de la Commission Église et Société de l’Église évangélique méthodiste


Thomas Kemper

Secrétaire général 

de l’Oeuvre d'entraide et de secours de l'EEM (GBGM)


16 novembre 2015

Traduction eemni

UMNS