Une délégation catholique et protestante de Suisse clôt son voyage de solidarité au Liban


De g.à d. Mgr Markus Büchel, président de la CES, Mgr Issam Darwish, archevêque melkite catholique de Zahlé et la Bekaa et Gottfried Locher, président de la FEPS; Photo: Jacques Berset

 
Aucune paix durable n’est possible sans respect de la liberté religieuse
 
La délégation commune de la Conférence des évêques suisses (CES) et de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) entreprend depuis lundi 23 novembre un voyage de solidarité au Liban. Jeudi à Antelias, près de Beyrouth, elle a présenté lors d’une conférence de presse un appel sous la forme d’un document sur le thème « La liberté religieuse, ressource pour l’avenir d’une société multiculturelle ». A la tête de la délégation se trouvent le président de la Conférence des évêques suisses, Mgr Markus Büchel, et le président de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse, le pasteur Gottfried Locher. A travers ce voyage, les deux principales confessions chrétiennes de Suisse expriment leur solidarité à l’égard des communautés chrétiennes dans les pays en crise du Proche-Orient et leur engagement en faveur de la liberté de religion et des droits de l’homme.
 Durant son voyage de cinq jours au Liban, la délégation catholique et protestante a rencontré des dirigeants de premier plan issus de nombreuses communautés chrétiennes et non chrétiennes. Les échanges ont permis de mettre toujours en évidence que tant qu’aucune paix durable ne sera construite dans les pays du Proche Orient, les chrétiens demeureront une cible particulièrement vulnérable de la violence et de la terreur. La délégation, composée de huit personnes, a rendu visite à des projets d’entraide d’œuvres catholiques et réformées, comme une école évangélique arménienne à Beyrouth qui accueille des enfants réfugiés grâce au soutien de l’œuvre d’entraide « Action chrétienne en Orient ». Elle s’est également rendue à Zahlé, où l’Eglise grecque-catholique melkite locale accompagne des familles de réfugiés avec le soutien de l’œuvre d’entraide « Aide à l’Eglise en détresse ». Lors de ses rencontres avec des réfugiés, la délégation a été confrontée au fait inquiétant que l’aide internationale passe à côté des réfugiés chrétiens. A la différence des autres réfugiés, ils ne sont pas hébergés dans des camps de tentes. Par conséquent, ils ne reçoivent du soutien que des milieux ecclésiaux. 
Liberté de religion et paix durable
Dans leur déclaration commune, la CES et la FEPS soulignent qu’aucune véritable société humaine ne peut se construire sans respect de la liberté d’exercer sa foi et sa religion, individuellement ou en communauté. C’est pourquoi la liberté religieuse est une ressource indispensable pour l’avenir d’une société multiculturelle, que ce soit en Suisse, en Europe, en Orient ou ailleurs dans le monde.Les religions sont indispensables à la vie en société, car elles sont un élément constitutif de l’existence humaine et participent à la création de valeurs nécessaires pour la vie en société. Ces valeurs permettent à tous de vivre ensemble dans le respect mutuel, la solidarité, la justice et la paix. Les valeurs chrétiennes d’amour, foi et espérance offrent des perspectives essentielles. Des valeurs comparables se trouvent également au cœur des autres religions. 
Appel
Les œuvres d’entraide des Eglises accomplissent au Liban des services indispensables dans l’accompagnement et le soutien des réfugiés. Les CES et la FEPS appelle leurs fidèles et les responsables politiques en Suisse à soutenir leurs coreligionnaires oppressés et persécutés et à les aider par une généreuse solidarité. La Fédération des Eglises protestantes et la Conférence des évêques demandent aux communautés et paroisses de Suisse de soutenir ces organisations, en particulier les œuvres d’entraide « Action chrétienne en Orient » (protestante) et « Aide à l’Eglise en détresse » (catholique) par des dons ou des collectes durant la période de l’Avent ou de Noël.

Déclaration sur la liberté religieuse

Appel en faveur des réfugiés syriens

Antélias / Beyrouth, 26 novembre 2015

Fédération des Eglises protestantes de Suisse FEPSConférence des évêques suisses CES
 
FEPS