Tirana, Albanie: discriminations, persécutions et martyres au coeur de la consultation du Forum chrétien mondial


Dans une consultation organisée par le Forum chrétien mondial du 1er au 5 novembre à Tirana (Albanie), des dirigeants d’Églises venus de 56 nations se sont penchés sur le sort des communautés chrétiennes en butte à des discriminations, des persécutions et des violences. Catholiques, orthodoxes et protestants ont entendu le témoignage de nombreux chrétiens privés de liberté, contraints de fuir, de se cacher, de ne pas déclarer ouvertement leur propre foi.

Et dans le monde, ils sont quelque 200 millions de chrétiens à être menacés dans leur existence en raison de leur foi.

Dans leur déclaration finale, les participants au Forum chrétien mondial appellent les Églises du monde entier à prier et à manifester leur soutien à tous ceux souffrent la persécution à cause de leur foi. Ils exhortent également les gouvernements à respecter et protéger la liberté religieuse et les médias à ne pas ignorer les discriminations dont les chrétiens sont victimes.

En voici le message final.

DISCRIMINATION, PERSÉCUTION, MARTYRE : SUIVRE ENSEMBLE LE CHRIST Tirana, Albanie, du 1er au 4 novembre 2015

Les Eglises examinent la signification de la discrimination, de la persécution et du martyre 

Que signifie suivre le Christ quand on fait face à la discrimination, à la persécution et au martyre? 

Cette question était le thème de la récente consultation du Forum chrétien mondial (FCM) ouverte par les responsables des Eglises albanaises à plus de 150 participants représentant un éventail divers de dénominations chrétiennes du monde entier. 

La consultation a eu lieu du 1er au 4 novembre à Tirana en Albanie. Lors de la séance d’ouverture, le cardinal Kurt Koch, président du Conseil Pontifical pour l’Unité Chrétienne, a lu un message du pape François. Celui-ci a envoyé ses salutations aux participants représentant les Eglises qui subissent la persécution et celles qui travaillent en solidarité avec les communautés chrétiennes confrontées à la persécution. Il a qualifié la consultation d’« expression de l’unité dénominationnelle des chrétiens » 

Faisant allusion à la situation des chrétiens vivant au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie, où les communautés ont été la cible de violences et ont été forcées au fuir en raison de leur foi, le pape a ajouté: « Nous ne sommes pas indifférents à la souffrance de nos frères et sœurs » 

Egalement lors de la séance d’ouverture, Anastasios, archevêque de Tirana, de Dürres et de toute l’Albanie, a évoqué la persécution des Eglises albanaises sous l’empire ottoman et sous le régime communiste. Il a expliqué comment toute expression religieuse fut complètement interdite à partir de 1967, ce qui eut pour conséquence la destruction de la plupart des églises et des monastères. 

Anastasios nota que l’expérience historique des Eglises albanaises correspond au thème de la consultation et montre que « l’Eglise souffrante peut se relever après la persécution » 

Le pasteur Akil Pano de l’Alliance évangélique d’Albanie se fit l’écho de cette perspective, soulignant que les Eglises albanaises ont subi la persécution pendant des siècles, entre autres sous l’empire ottoman, mais qu’elles se sont relevées de leurs cendres. Selon lui, les Eglises albanaises sont un exemple de ce qu’est «l’Eglise qui souffre». 

Olaf Fykse Tveit ,secrétaire général du Conseil Œcuménique des Eglises, parlant de la violence à laquelle sont confrontés les chrétiens, a dit que cette consultation venait « à point nommé ». Il a souligné que les chrétiens de toutes les dénominations doivent se réunir pour travailler pour leurs « frères et sœurs passant par des temps difficiles » et pour les soutenir. 

Monseigneur George Frendo, qui transmit les salutations de l’Eglise catholique romaine albanaise, a qualifié la consultation d’ « expression de foi, d’espérance et d’amour ». Selon lui, le dialogue mené par le Forum chrétien mondial est « une expression de charité qui se traduit en amour et en solidarité avec les victimes de la persécution et avec leurs familles ». 

Larry Miller, secrétaire du FCM a expliqué que l’idée d’organiser une consultation sur le thème de la discrimination, de la persécution et du martyre, remonte à un rassemblement du FCM en Indonésie il y a environ quatre ans. 

Qu'est ce que le DEP ?

Le Dimanche de l’Eglise Persécutée (DEP) a lieu un dimanche par an, en solidarité avec celles et ceux qui sont persécutés à cause de leur foi.

Chaque année des dizaines de milliers de chrétiens dans le monde mettent un jour à part pour l’Eglise persécutée. Il avait lieu le dimanche 8 novembre 2015. Le thème de cette année : Vivre Le LIVRE, audace ou folie ? Une initiative de Portes Ouvertes soutenue par La Fédération protestante de France (FPF) et le Conseil national des Evangéliques  de France (CNEF).

À son avis, « la discrimination, la persécution et le martyre des chrétiens n’ont pas été seulement source d’unité. Ils ont aussi été la cause de conflits entre frères et sœurs et au moins de méfiance réciproque. Mais la prise de conscience de ce fait n’a fait que renforcer la conviction que le moment était venu pour nous de nous atteler ensemble au problème». Il a ajouté que les Eglises engagées dans les préparatifs de la consultation s’étaient accordées pour dire que la persécution des chrétiens est un problème qu’il faut aborder ensemble. 

Pour le pasteur David Wells, président de l’Association pentecôtiste mondiale, la consultation montre comment « l’Eglise universelle peut faire face à la détresse des croyants qui souffrent. » Il a ajouté: « Nous venons de différentes traditions avec différentes étiquettes mais nous sommes unis en tant que corps de Christ pour tendre la main avec compassion aux membres de notre famille chrétienne subissant la discrimination, la persécution et le martyre à cause de leur foi.» 

Le FCM est un organisme mondial qui réunit des Eglises et des organisations chrétiennes de tous les grands courants du christianisme mondial. C’est un espace ouvert où tous les chrétiens peuvent se rencontrer pour rechercher l’unité en encourageant le respect et la compréhension mutuels et en abordant ensemble des problèmes qui leur sont communs. 

9 novembre 2015

COE - Forum chrétien mondial