Réactions multiples après la tuerie de Charleston (Conseil des évêques EEM, Eglise méthodiste GB, COE)



Dylann Roof, un jeune homme blanc de 21ans, est entré le 17 juin dans l’emblématique Église méthodiste épiscopalienne de Charleston, l’«Emanuel African Methodist Episcopal»*, a pris le temps de s’asseoir silencieusement dans le cercle d’étude biblique hebdomadaire. Au bout d’une heure, il s’est levé et a ouvert le feu sur les fidèles réunis autour du pasteur Clementa Pinckney. Dans la fusillade, neuf personnes ont trouvé la mort, dont le responsable de l’église. « C’est une tragédie qu’aucune communauté ne devrait avoir à vivre. C’est impensable que quelqu’un se rende dans une église où les gens sont en train de prier et leur ôtent la vie », a dit le chef de la police Mullen.


Les familles en deuil pardonnent à l’assassin de Charleston

Déjà, les proches des victimes ont accordé leur pardon à l’assassin de Charleston. L'une des victimes était le pasteur de la « « Église méthodiste épiscopalienne africaine Emanuel » et élu démocrate du Sénat de Caroline du Sud, Clementa Pinckney. 


Puisse Dieu être miséricordieux envers l’assassin

Une fille de la défunte de 70 ans, Ethel Lance, a dit: « Je veux que chacun le sache … Je vous pardonne. Vous m’avez pris quelque chose de précieux, je ne la serrerai plus dans mes bras. Mais je vous pardonne. Je ne serai plus jamais en mesure de lui parler. Je ne pourrai plus jamais l'embrasser de nouveau. Mais je vous pardonne, et que Dieu ait pitié de votre âme. » 

Pour Felicia Sanders, mère de l'une des victimes, « vous avez tué quelques-unes des plus belles personnes que je connais. Chaque fibre de mon corps me fait mal. Mais que Dieu ait pitié de vous. »

Même le mari de Myra Thompson, a affirmé que lui et sa famille accordaient leur pardon au meurtrier : « Je vous pardonne, ma famille vous pardonne. Mais nous aimerions que vous saisissiez cette opportunité pour vous repentir. Pour vous repentir, vous confesser. Faites don de votre vie à Celui qui compte le plus, le Christ ». D'autres survivants ont dit que la haine ne gagnerait pas. Ils exprimaient le voeu que Dieu se montre miséricordieux envers le meurtrier.


L’assassin: tout le monde était gentil avec moi

Dylann Ruff est resté assis pendant près d'une heure avec ses victimes à suivre l'étude biblique. Au cours du premier interrogatoire, il a dit qui que tous étaient tellement gentils avec lui qu’il avait pensé abandonner son plan initial, « fomenter une guerre raciale ». Néanmoins, il a tiré ses coups de feu. Il a laissé une femme en vie, afin qu'elle puisse témoigner plus tard de ce qui s’est passé.

LES NEUF VICTIMES

# Clementa Pinckney, pasteur

Le pasteur Clementa Pinckney, 41 ans, était une grande figure de la communauté noire locale. Elu démocrate du Sénat de Caroline du Sud, il était le pasteur de l'Emanuel African Methodist Episcopal Church où s'est déroulé le drame.

Selon la biographie disponible sur le site de l'église, il avait ressenti l'appel du prêche à 13 ans et obtenu son premier ministère à 18 ans. En parallèle, il avait été élu à 23 ans à la Chambre des représentants de l'Etat puis, quatre ans plus tard, au Sénat local.

Il était marié et avait deux enfants.

# Sharonda Singleton, pasteur

Deux autres pasteurs de l'église ont succombé : Sharonda Singleton, 45 ans, et Daniel Simmons Sr., 74 ans, qui est mort à l'hôpital.

Sharonda Singleton était orthophoniste et entraîneur d'athlétisme dans un lycée. Son fils Chris, joueur de baseball et étudiant à la Charleston Southern University, avait tweeté mercredi soir: "quelque chose d'extrêmement terrible est arrivé à ma mère ce soir, s'il-vous-plait, priez pour elle et ma famille".

# Daniel Simmons Sr, pasteur

Aucun détail sur Daniel Simmons n'avait filtré jeudi soir.

# Cynthia Hurd, bibliothécaire

Cynthia Hurd, 54 ans, travaillait à la bibliothèque du comté depuis 31 ans. Elle laisse le souvenir de quelqu'un qui "servait la communauté sans relâche et a passé sa vie à aider les habitants, à s'assurer qu'ils disposaient de toutes les opportunités en matière d'éducation et de développement personnel".

"Cette perte est incompréhensible, et nous vous invitons à la prière pour sa famille, ses collègues, son église et toute cette communauté alors que nous nous rassemblons après cette perte tragique", a commenté la bibliothèque du comté de Charleston dans un communiqué.

Son frère Malcolm Graham, un ancien sénateur de l'Etat, s'est souvenu d'une "femme de foi" qui "manquera énormément", selon un communiqué à la chaîne locale WSOCTV.

# Ethel Lance, agent d'entretien de l'église

Ethel Lance, agent d'entretien de l'église âgée de 70 ans, était une "femme forte qui essayait simplement de garder sa famille unie", a déclaré sa fille Esther au journal Charleston Post and Courier. Elle était fidèle à l'église, qu'elle aidait à tenir propre depuis 30 ans.

# DePayne Middleton-Doctor, pasteur

Le pasteur DePayne Middleton-Doctor, 49 ans, était mère de quatre enfants et chantait dans la chorale de l'église.

# Tywanza Sanders, barbier

Tywanza Sanders, 26 ans, travaillait comme barbier après avoir obtenu un diplôme de commerce à la Allen University. "Il était pince-sans-rire et vous deviez réfléchir un peu, et ensuite vous commenciez à rire", a confié au Post Courier Nowa Fludd, qui travaillait avec le jeune homme à la rédaction d'une pièce de théâtre pour l'église.

# Myra Thompson

Myra Thompson, 59 ans. L'Anglican National Church d'Amérique du Nord a demandé sur un tweet de prier pour son mari, le pasteur Anthony Thompson qui est vicaire à l'église de la Sainte trinité à Charleston.

# Susie Jackson, paroissienne

Susie Jackson, 87 ans. Cousine d'Ethel Lance, elle était une paroissienne assidue depuis très longtemps, selon la presse locale.

AFP Obs

Vives réactions de partout

Les futurs candidats à la présidentielle américaine, ont réagi sur le champ à cette tuerie. Le républicain Jeb Bush a indiqué sur Twitter : « nos pensées et nos prières vont aux individus et aux familles touchées par les tragiques événements de Charleston ». « Des nouvelles terribles de Charleston – mes pensées et mes prières sont avec vous tous », a aussi tweeté Hillary Clinton.

Le maire de Charleston, le démocrate Joe Riley a parlé de « tragédie » au Post and Courier. « C'est une tragédie innommable et déchirante dans cette église historique, une personne mauvaise et haineuse a pris la vie des citoyens qui étaient venus prier ensemble », a-t-il déclaré. La gouverneure de Caroline du sud, Nikki Haley, a appelé à la prière « en soutien aux victimes de cet acte incompréhensible ». «Nous prions pour les familles, une longue route se présente devant elles», a déclaré le révérend James Johnson, un militant des droits civiques à Charleston.

Après ce nouveau drame, le président Barack Obama appelle à agir contre les armes à feu aux États-Unis « On sait qu'encore une fois des gens ont été tués parce que quelqu'un qui voulait infliger des souffrances n'a eu aucune difficulté à avoir accès à une arme ».


Déclaration des évêques méthodistes unis

Dans le sillage de la fusillade tragique entraînant la mort de neuf personnes fréquentant une étude biblique à l’ « Emanuel African Methodist Episcopal Church » à Charleston, Caroline du Sud, le Conseil des évêques de l'Église Méthodiste Unie tend la main à leurs évêques collègues de l'Église épiscopale méthodiste africaine avec un message de prière et de guérison.

Les évêques ont également appelé les Méthodistes unis à soutenir les victimes de la violence et d’agir pour mettre fin au racisme et à la haine. Leur message fait écho à celui de leur lettre pastorale sur le racisme publiée par le Conseil à l’adresse des membres de l'Église évangélique méthodiste (EMU/UMC) au début de mai.

Voici la lettre que le Président du Conseil, l’évêque Warner H. Brown, Jr., adresse aux évêques de l'Église méthodiste épiscopale africaine :

Cher évêque Bryant et collègues évêques de l’Église méthodiste épiscopale africaine,

Grâce et Paix vous reviennent au nom de Jésus-Christ, le Sauveur de notre monde brisé.

Vos frères et sœurs du Conseil des évêques ainsi que les communautés locales de l'Église évangélique méthodiste (EMU/UMC) sont dans la prière avec et pour vous dans le sillage des meurtres et des violences empreintes de racisme et de haine commises à l’encontre de l'Église épiscopale méthodiste africaine Emanuel à Charleston, Caroline du Sud. Que l'Esprit Saint vous dote d'une pleine mesure d'amour, de sagesse et de courage pour diriger l'Église et inspirer votre témoignage au monde dans les temps à venir.

En présentant nos prières à Celui qui est notre espoir, nous partageons votre deuil suite à la perte tragique du Rev. Clementa Pinckney, et des autres victimes qui se réunissaient. Nous sommes tous maintenant partie intégrante de cette réunion de prière mondiale pour ces familles et toutes les familles et les communautés profondément blessées par le racisme et la violence. Nous unissons nos voix en proclamant: «Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? ... Qui nous séparera de l'amour du Christ? Sera-ce la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée? ... Non! Dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés! » (Romains 8)

Comme d'autres événements récents empreints de violence et de racisme nous y ont obligés, encore une fois, nous appelons les Méthodistes unis et toutes les personnes de bonne volonté à soutenir les victimes de cet acte de violence comme de tous les actes de violence, à agir pour mettre fin au racisme et à la haine, à rechercher la paix avec la justice, et à vivre la prière que notre Seigneur nous a donnée, que  « le Règne de Dieu vienne, (et) s’étende sur la terre comme au ciel ».

Nous allons de l'avant avec l'assurance de Wesley que « par-dessus tout, Dieu est avec nous ».

Dans l’amour du Christ,
Évêque Warner H. Brown, Jr., Président
Le Conseil des Évêques**

Sur les réseaux sociaux, les internautes partagent leur peine, leur choc et leur compassion avec le mot-clé #PrayforCharleston (priez pour Charleston). 


Les Méthodistes de Grande Bretagne envoient un message de solidarité à Charleston

Le Président et le Vice-Président de la Conférence méthodiste de Grande Bretagne ont envoyé une lettre de solidarité à l'Église méthodiste épiscopale africaine suite à l'assassinat de neuf personnes dans une église de Charleston, Caroline du Sud.

Dans leur lettre, le révérend Kenneth Howcroft et Mme Gill Dascombe expriment leur horreur et tristesse de ces massacres.

Chers frères et soeurs en Christ,

Nous sommes horrifiés et profondément attristés d'apprendre le meurtre cruel de neuf personnes à l’ « Emanuel African Methodist Episcopal Church » à Charleston, Caroline du Sud. Les membres de l'Église Méthodiste en Grande-Bretagne sont de tout coeur avec les familles et amis des personnes tuées; avec l'Église; et les communautés au sens large à Charleston. Nous remercions Dieu pour la vie de ceux qui sont morts. Nous remercions Dieu et prions pour vous tous en ces temps difficiles; et nous essayerons de prier pour l’assassin et pour toute personne partageant ses vues. Nous resterons à vos côtés dans la confusion, le chagrin et, surtout, la prière. Que Dieu vous bénisse tous.

Dieu miséricordieux,

Quand la mort soudaine couvre de ténèbres le monde,

aide-nous à pleurer avec ceux qui pleurent,

à avoir faim et soif de justice avec eux,

et à être artisans de paix dans un monde violent.

Que là où nos esprits semblent confus,

nos esprits désordonnés,

et le monde plongé dans le chaos,

puisse ton Esprit mettre de l'ordre, et la bénédiction de l’espoir.

Dans le nom de Jésus-Christ. amen

Rév Kenneth Howcroft

Président de la Conférence 2014-15

Gill Dascombe

Vice-Présidente de la Conférence 2014-15


Le COE condamne le massacre de Charleston

Le Conseil œcuménique des Eglises (COE) a condamné le massacre à l’Emanuel African Methodist Episcopal Church à Charleston, Caroline du Sud, USA.

Dans un communiqué publié à Genève le 18 juin, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a déclaré: «Je suivais avec horreur les événements qui ont eu lieu hier soir à l’Emanuel African Methodist Episcopal Church à Charleston, Caroline du Sud, USA.

Tveit a ajouté: «Un pasteur et des membres de la congrégation ont été la cible d'actes de violence, qui semblent avoir été prémédités et motivés par la haine raciale, alors qu'ils s’étaient réunis pour la prière et l'étude de la Parole de Dieu ».


Le COE offre ses condoléances aux familles, à la congrégation, et à la communauté. Tveit a déclaré: « Nous présentons nos prières pour la guérison aux blessés et aux personnes traumatisées, et solidarité et accompagnement à nos frères et sœurs de l'Église épiscopale méthodiste africaine ».


  • L’une des plus anciennes de la ville de Charleston en Caroline du Sud et marquée par la lutte des Noirs américains pour les droits civiques.

« Mother Emanuel » à Charleston : plus qu’une église, un symbole

Le King Center, le mémorial dédié à Martin Luther King, a tweeté une image du militant à l’« Emanuel African Methodist Episcopal Church » en 1962 où Martin Luther King invitait les fidèles à voter. Un an après la mort de Martin Luther King, en 1968, Coretta Scott King, sa veuve, organise une marche de soutien à des employés noirs d’un hôpital, renvoyés pour avoir demandé une augmentation de salaire, qui part de l’église.


** L'Église évangélique méthodiste (EMU/UMC) est en communion complète avec l'Église méthodiste épiscopale africaine ainsi qu’avec les autres dénominations méthodistes membres de la Commission Pan-méthodiste.

Idea / presse / Église méthodiste d’Angleterre / UMNS / COE / eemni