Iran, Varamin: arrestation de 14 chrétiens

Leur lieu de détention reste inconnu

En Iran, au début du mois de novembre, 14 chrétiens ont été arrêtés, comme le rapporte l’agence de presse  le service de nouvelles „Assist News Service“. 13 d'entre eux auraient été arrêtés près de Téhéran par des agents de renseignements iraniens après la perquisition d'une église de maison à Varamin.

Un autre membre de la communauté a été arrêté à son domicile à Téhéran. Sa localisation actuelle demeure inconnue. Comme le faisait remarquer un porte-parole de l'organisation de défense de droits humains « Christian Solidarity Worldwide » (New Malden, Royaume-Uni), la plupart des détenus sont d'anciens membres de la congrégation protestante Emmanuel à Téhéran qui a dû cesser ses activités en 2012 sous la pression des autorités iraniennes.

Même si le président Hassan Rohani a la réputation d'être modéré, la situation ne s’est guère amélioré sur le plan des droits humains depuis son élection en 2013. Des militants de l'opposition, des journalistes et des adeptes des minorités religieuses seraient toujours emprisonnés.

La persécution touche particulièrement les personnes convertie au christianisme et à la foi bahá'íe. Selon le responsable de l'organisation, Mervyn Thomas, les chrétiens arrêtés s’étaient contentés seulement de se rassembler. Ils ne sont pas impliqués dans des activités illégales. Il est inacceptable que les autorités iraniennes continuent de harceler les chrétiens sans aucune raison. Sur les 76,4 millions d'habitants de l’Iran, 99 % sont des musulmans.

11.11.2015

Traduction eemni

IDEA