GBGM - Église évangélique méthodiste: chagrin, consternation et prières pour la paix dans le sillage des attaques de Paris


UnitedWithParisMeme-jpg-french-bp


Déclaration de Thomas Kemper, Secrétaire général du Conseil Mondial de la Mission (GBGM - Église évangélique méthodiste EEM / EMU)

10Oui, son aide est imminente

pour ceux qui reconnaissent son autorité.

Sa présence glorieuse habitera bientôt notre pays.

11La bonté et la fidélité se rencontrent,

la loyauté et la paix s'embrassent.
(Ps 85.10-11)


Nous pleurons la mort des 132 femmes, hommes et enfants qui ont été tués et les centaines d'autres qui ont été blessés dans les attaques terroristes sur Paris, le 13 novembre, au nom de l'idéologie islamique extrémiste.

Nos pensées et nos prières accompagnent ceux qui sont dévastés par la perte d'amis, de famille et de proches. Nous sommes solidaires avec le peuple de France et nos congrégations méthodistes unies.

Nous nous joignons à la communauté chrétienne œcuménique internationale en proclamant que l'amour et la vérité, la justice et la paix trouvent leur chemin dans toutes les affaires humaines.

La violence souille la noblesse de la foi dont (parle) le livre saint qui décrit les disciples du Tout Miséricordieux comme ceux « qui marchent humblement sur terre » (Coran 25:63).

Le meurtre et le chaos nés de l'extrémisme religieux ne sont jamais justifiables et se tiennent nettement en opposition à toutes les grandes religions du monde.

Nous sommes profondément préoccupés par le lourd impact que les attaques peuvent avoir sur les réfugiés qui fuient la violence en Syrie et en Irak - des gens que nous connaissons trop bien grâce à des partenariats avec des ONG depuis de nombreux mois.

L'horreur et l'angoisse causées par des bombes et des tirs à Paris ont été précédées (par un premier attentat) à Beyrouth, au Liban, quelques jours plus tôt, lorsque 43 personnes ont été tuées par les mêmes forces de haine.

Un tiers de la population du Liban est constitué de réfugiés qui disposent des mêmes droits à la dignité humaine (que les autres) que nous professons. Des atrocités telles que celles qui se sont produites à Paris se produisent presque tous les jours dans la ville syrienne d'Alep et dans d'autres régions du Moyen-Orient déchirées par la guerre.

Les événements de Paris peuvent encourager les restrictions aux frontières au nom de la sécurité et interdire l’entrée (dans le territoire) de réfugiés syriens et irakiens qui ont subi le terrorisme depuis des années.

Nous prions pour que les gouvernements et les gens puissent résister à un sentiment anti-réfugiés et continuer à offrir l’asile à ceux qui en ont besoin.

En ces jours de violences et de désespoir, puisse-t-on chercher à résoudre les causes profondes de la crise actuelle des réfugiés.

Nous ne devons pas permettre aux terroristes de dissuader les nations démocratiques et les artisans de paix religieux et laïques de tendre la main aux réfugiés, enfants, jeunes, hommes et femmes.

Nous devons unir nos efforts pour trouver les moyens de renverser la violence politique et militaire qui est la cause d’un afflux de réfugiés. La violence n’est pas la fin de l'histoire, seuls l'amour et la grâce rédemptrice de Dieu est la fin de l’histoire.

Alors tournons-nous vers Dieu et demandons-Lui la force de rechercher la paix et de la poursuivre avec courage, détermination et espérance. Nous prions Dieu de miséricorde et de justice, face à la violence horrible à Paris, Beyrouth et aux villes ravagées par la guerre à travers le monde:

Pour ceux dont la vies est à jamais perturbée et changée par la violence à Paris et Beyrouth;

Pour ceux qui s’occupent des blessés, accompagnent les familles des personnes tuées et ont la responsabilité de déterminer les réponses (à donner) aux attaques;

Pour le peuple de France afin qu'il puisse trouver un sentiment de sécurité et de paix sans fermer son cœur et ses frontières aux réfugiés du Moyen-Orient;

Pour les réfugiés afin qu'ils puissent trouver sécurité et accueil et ne pas être rejetés partout par peur et méfiance;

Pour les auteurs afin que leurs coeurs puissent être transformés; qu'ils désavouent la violence et deviennent des artisans de paix tributaires de toi;

Pour les champions de la paix afin qu'ils ne succombent pas à à la crainte mais restent consacrés à la paix par la justice et la compassion; et

Pour que l’Église méthodiste unie porte un témoignage fort comme instruments de la justice et de la paix partout où il y a de la violence, de la souffrance, de la haine et de la peur.

Nous faisons toutes ces demandes au nom du Christ, auteur de la paix et de la justice.


- Davantage

Traduction eemni

14 novembre 2015

umcmission.org