Connexio: nouvelles du réseau missionnaire et diaconal de l’Église évangélique méthodiste


Le travail en Albanie

L’EEM progresse favorablement dans son travail en Albanie. Dans son dernier rapport, le surintendant Wilfried Nausner nous fait part de la situation actuelle: 

« La paroisse Pogradec poursuit sa croissance et régulièrement, de nouvelles personnes viennent la rejoindre. Elle est actuellement la plus grande des paroisses EEM. Depuis octobre 2014 une nouvelle paroisse EEM se réunit à Elbasan. 25 adultes et 10 enfants se retrouvent régulièrement dans des locaux qui sont devenus exigus. La nouvelle paroisse se développe car les amis et les voisins qui sont invités par les membres y trouvent une ambiance vivante et agréable. 

Le projet pour la production de sauge fonctionne bien, mais suite à la défection d’un gros client américain, il n’est pas très facile d’en obtenir un bon prix. Seules les grandes plantations sont rentables, ce qui a amené certaines familles à se déplacer vers Malve. Plus de 70 autres familles se sont par ailleurs engagées dans un plan d’extension du projet en s’investissant dans des plantations fruitières. A cet effet, de nombreuses parcelles ont été préparées pour la plantation au printemps de cerisiers, pommiers, noyers, poiriers et autres arbres fruitiers, notamment dans les montagnes. Des experts ont assuré que de bons résultats pourront être obtenus grâce à un climat local favorable. 

Au bout de 3 trimestres, la paroisse d’Elbasen vit dans des locaux devenus trop étroits. 


La paroisse EEM de Tirana a déménagé dans un nouveau local, et elle a accueilli en son sein des fa- milles plus jeunes. Elle partage la maison avec des étudiants de Pogradec et d’Elbasan parce que la ville de Tirana n’offre pas suffisamment de possibilités d’hébergement aux étudiants. Le rez-de-chaussée, où se trouvent les salles de l’église, est quant à lui partagé avec une association pour handicapés qui prodiguent des soins thérapeutiques et des conseils à des handicapés et à leurs familles. C’est ainsi que la paroisse de Tirana vit avec et parmi la population ». 

Des blessures anciennes guérissent au Cambodge 

Le village Tropang Tem se trouve à l’écart, à une certaine distance du centre touristique de Siem Reap. Le pasteur méthodiste LUN Sophy à Siem Reap a été appelé à se rendre dans ce village à la suite d’une prière. Lors de cette visite, il a rencontré un ex-soldat Khmer Rouge qui s’était converti au christianisme. Lors de la conversation, cet ancien soldat invita le pasteur à revenir pour parler de la foi en Christ à sa famille et à ses amis. C’est ce que fit LUN Sophy régulièrement et c’est ainsi qu’un petit groupe biblique vit le jour dans le village.

80 enfants fréquentent la paroisse de Tropang Tem où l’on peut voir d’où la pluie a pu pénétrer dans le local. 


Au bout d’un certain temps, LUN Sophy remarqua l’existence de 3 groupes différents à Tropang Tem: un groupe composé d’ex-Khmer Rouge avec leurs familles, les anciens habitants du village et un groupe de nouveaux venus. Ces 3 partis se côtoyaient avec méfiance et évitaient tout contact entre eux. Les anciens habitants du village avaient encore des souvenirs brûlants des cruautés commises par les Khmer Rouge et ces derniers ne faisaient de leur côté aucune confiance aux anciens. Quant aux nouveaux venus, les 2 autres groupes n’en voulaient rien savoir, les soupçonnant de vouloir s’approprier les terres. C’est ainsi que les cultes ne furent fréquentés au début que par les familles des ex-Khmer Rouge. 

Pour changer cette situation, LUN Sophy organisa à Noël une fête à laquelle il invita tous les habitants du village. La plupart d’entre eux vinrent à cette manifestation et LUN Sophy put établir de nombreux contacts, et avec le temps, d’autres personnes d’autres groupes vinrent également assister au culte,  

cambodge2

Le Cambodge est un pays avec de grands contrastes et une culture fascinante

tout en se tenant à distance les uns des autres. Cette situation perdura pendant 2 années jusqu’à un dimanche durant la période des pluies où le vent se mit à souffler si fort dans une même direction que les anciens habitants du village ont été copieusement mouillés durant le culte. Ils se sont alors réfugiés auprès des anciens Khmer Rouge pour être au sec. Le dimanche suivant, le vent souffla de telle sorte que les nouveaux venus furent mouillés à leur tour et durent se réfugier auprès des anciens habitants du village. Au troisième dimanche, ce sont les ex-Khmer Rouge qui ont été arrosés et durent changer de place. C’est ainsi qu’avec le temps les 3 groupes se mélangèrent de plus en plus souvent jusqu’à ce qu’ils ne formaient plus qu’un seul groupe ! Et c’est alors qu’ils commencèrent à se parler les uns avec les autres et que d’anciennes blessures ont été guéries. Aujourd’hui, 30 jeunes et 20 adultes avec 80 enfants fréquentent la paroisse à Tropang Tem et tous se sentent unis dans une même communauté. Ensemble ils sont en route comme une seule paroisse et ont commencé à implanter des groupes bibliques dans les villages environnements. 

Dans bien d’autres endroits où Connexio est engagé, des personnes s’emploient à œuvrer pour le royaume des cieux et sont reconnaissants pour votre soutien par la prière ! Vous pouvez également aider les implantations d’églises avec une contribution adressée à Connexio. 

Voyage de rencontres au Cambodge 

Du 14 au 29 janvier 2016 Connexio organise un voyage de rencontres au Cambodge avec la possibilité de faire de chaleureuses rencontres avec des chrétiens de ce pays. Les participants auront une vue intéressante sur les multiples aspects de la vie des paroisses EEM et pourront même, selon leur disponibilité, y participer comme p.ex. à la rénovation d’une chapelle dans la province Kandal, ou encore passer une journée en contact de la paroisse EEM du village Kampong Chhnang. Le pasteur de cette paroisse est fortement engagé auprès des jeunes et dans le travail 

social de l’EEM ce qui provoque l’arrivée de nouveaux membres venant de toutes les couches sociales. Parallèlement il visite de petits villages en aval (direction Phnom Penh). En finalité, les habitants de ces villages fréquentent maintenant les cultes, ce qui représente pour eux un effort à la fois de disponibilité et financier. 

En dehors de tout cela vous aurez également la possibilité de découvrir le haut-lieu touristique Siem Reap et les vieux temples d’Ankor ainsi que la ville de Phnom Penh. Des visites d’une école biblique, de paroisses et de projets diaconaux sont également prévues lors du voyage. 

Informations et inscriptions sur le site www.connexio.ch/begegnungsreisen

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez au travail de Connexio et pour votre soutien, autant par votre engagement personnel que par votre intercession, ou encore par vos dons financiers. 

Avec mes chaleureuses salutations, 

Carla Holmes, Chargée de communication 

Envoi des dons en France:
Par chèque libellé à l'ordre de l'UEEMF - Connexio adressé à: 

Madame Pascale MEYER,
27 rue du Brotsch, F-67700 Otterswiller (avec mention expresse: «Connexio») 

Traduction: E. Fath 

    


EEMNI