COE: les Églises appelées à prier pendant un « Temps pour la création »


Statue

Le pouvoir de la prière, sculpture commandée par l’Église orthodoxe de Géorgie en 1985, symbolise l’amour et le souci de Dieu pour l’ensemble de la création. Centre œcuménique, Genève. © COE/Nikos Kosmidis 

Unies dans la prière, les Églises chrétiennes observent une nouvelle fois dans le monde entier le «Temps pour la création». Cet événement œcuménique, organisé du 1er septembre au 4 octobre, bénéficie cette année de l’impulsion donnée par une récente annonce du pape François, qui a proclamé le 1er septembre «Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création». 

Le mouvement visant à observer le mandat biblique de la bonne intendance de la création de Dieu (cf. Genèse 1,26-28) est né après la publication, le 1er septembre 1989, d’une lettre pastorale du patriarche œcuménique Dimitrios Ier de Constantinople, dans laquelle il invitait «tout le monde orthodoxe et chrétien à élever chaque année, en ce jour, en communion avec la sainte Église mère, cette grande Église du Christ, des prières au Créateur du monde, prières de remerciement pour le grand don du monde créé, prières de supplication pour sa protection et pour son salut.»

Puis Dimitrios poursuivait, dans son message: «Et nous encourageons en même temps paternellement les fidèles à travers le monde à conseiller à eux-mêmes et à leurs enfants de respecter et de sauvegarder l’environnement naturel, et les dirigeants des peuples qui ont la responsabilité de les gouverner à appliquer sans tarder toutes les mesures qui s’imposent pour protéger et sauver la création.»

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) et les agences œcuméniques qui lui sont liées ont adopté un «Temps pour la création» comme un moment important dans l’année liturgique. Chaque année, le Temps pour la création débute le 1er septembre – premier jour de l’année liturgique orthodoxe – pour se terminer le 4 octobre, jour où l’Église catholique romaine fête saint François d’Assise. Cette initiative découle directement du message de 1989 du patriarche œcuménique.

En 2008, le Comité central du COE a appelé les Églises membres «à consacrer une période spéciale de prière et d’action» en faveur de la création et de notre devoir d’assistance et d’intendance envers elle.»

«L’initiative œcuménique du pape François renforce l’accent mis sur la prière pour la sauvegarde de la création dans toutes les Églises», a déclaré le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE.

«Nous nous félicitons de la possibilité d’unir nos efforts à ceux du patriarche œcuménique et, aujourd’hui, de l’Église catholique et, par la prière, d’aiguiser notre vigilance et notre attachement à la création de Dieu, “notre maison commune”, comme l’a appelée le pape François», a ajouté le pasteur Tveit.

Le 6 août, lorsqu’il a annoncé l’institution de la journée de prière et de célébration, le pape a déclaré: «Nous vivons à une époque où tous les chrétiens sont confrontés à des défis identiques et importants, auxquels nous devons apporter des réponses communes pour être plus crédibles et efficaces.» Il a ajouté: «C’est pourquoi je souhaite que cette Journée puisse impliquer également, d’une manière ou d’une autre, d’autres Églises et Communautés ecclésiales et qu’elle soit célébrée en consonance avec les initiatives que le Conseil œcuménique des Églises organise sur ce thème.»

Le Temps pour la création est cette année axé sur le thème du «pèlerinage pour la justice climatique», et des prières et des ressources musicales adaptées à une journée de prière pour la création de Dieu sont disponibles en ligne.

Parmi ces ressources figurent celles qui ont été préparées par l’Eco-Congregation Scotland ainsi que par la Mission évangélique unie, disponibles sur son site web en plusieurs langues. Une brochure en plusieurs langues, intitulée «La Création de Dieu, une maison de vie pour toutes et tous», a été publiée par l’Église protestante d’Allemagne centrale en collaboration avec des Églises de Slovaquie, de Suède, de Tanzanie et des États-Unis. On trouvera ces ressources et d’autres sur le site web du COE.

Ces ressources visent à donner aux communautés, Églises et paroisses des outils pour prier en prévision de la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), qui se tiendra à Paris en décembre 2015.

Les représentants de plus de 190 pays se réuniront dans la capitale française afin de trouver un accord sur les mesures nécessaires à prendre pour éviter des changements dommageables pour la planète et ses habitants, notamment une augmentation de plus de 2 °C des températures mondiales.

Ressources du COE pour un Temps pour la création

Travail du COE sur la justice climatique et le souci de la création

Un Temps pour la création sur Facebook: partagez vos prières et vos informations sur les manifestations locales!

20 août 2015

COE