COE: des évêques et responsables d’Églises demandent qu’on assure la sécurité des réfugiés

 

Solidarity Visit to Greece

Plein d'espoir, un réfugié vient de franchir la frontière pour entrer en Grèce. © COE/Marianne Ejdersten

Trente-cinq évêques et responsables d'Églises de 20 pays se sont réunis à Munich, Allemagne, pour évoquer la situation des réfugiés et le rôle des Églises d'Europe dans ce domaine; ils ont formulé une recommandation demandant qu'on assure la sécurité de toutes les personnes qui cherchent un refuge.

" En tant que chrétiens, nous croyons tous que nous voyons dans autrui l'image du Christ même (Matthieu 25,31-46) et que tous les humains sont créés à l'image de Dieu (Genèse 1,26-27)", déclarent-ils dans le message publié à l'issue de cette réunion du 29 octobre.

Les participant-e-s à la rencontre de Munich représentaient les traditions protestantes, orthodoxes et catholique romaine des régions les plus touchées, ainsi que certaines des organisations œcuméniques et proches des Églises soucieuses de venir en aide aux réfugiés.

"L'Église du Christ a connu la migration et le franchissement des frontières. La Sainte Famille elle-même a dû se réfugier en pays étranger, et l'incarnation de Notre Seigneur consiste à franchir la frontière entre l'humain et le divin", ont déclaré les évêques et responsables d'Églises dans leur communiqué.

Dans ce même message, ils constatent que "l'influence du nationalisme sur la politique se renforce", ajoutant que "cependant l'Église est tout à la fois locale et universelle; dans notre vie d'Églises nous refusons d'agir dans l'isolement et nous nous engageons à adopter une perspective universelle et œcuménique."

Les dignitaires religieux recommandent "d'assurer la sécurité des passages en venant en aide aux pays qui accueillent la majorité des réfugiés, comme la Grèce, l'Italie et d'autres pays de transit."

Cliquez ici pour lire la version intégrale du communiqué

Projet "sécurité des passages" du CEMO

29 octobre 2015

COE