COE: condamnation des attentats terroristes de Beyrouth

WCClogo_colour_FR


Les attentats à la bombe commis dans un centre commercial très fréquenté de Beyrouth, Liban, suscitent de la part du Conseil des Églises du Moyen-Orient (CEMO) et du Conseil œcuménique des Églises (COE) des réactions de sympathie et d'indignation; l'un et l'autre expriment leur volonté indéfectible de continuer à œuvrer pour la paix et la stabilité dans ce pays du Moyen-Orient.

Les deux attentats de la soirée du jeudi 12 novembre ont tué 41 personnes – soit le plus grand nombre de victimes depuis la guerre civile libanaise il y a 25 ans – et en ont blessé plus de 200 autres. Le soi-disant "État islamique" a revendiqué la responsabilité de ces actes.

La déclaration du CEMO, qui a son siège à Beyrouth, condamne cette violence terroriste et exprime sa sympathie aux victimes. "Nous prions le Seigneur d'apaiser le chagrin et la douleur de leurs familles et d'apporter une guérison rapide aux blessés", peut-on y lire.

"Le Conseil des Églises du Moyen-Orient demande aussi à toutes les personnes qui assument des responsabilités au Liban de surmonter leurs conflits internes et de présenter un front uni au terrorisme qui menace tous les habitants de ce pays, quelle que soit leur allégeance religieuse et politique."

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, exprime lui aussi sa consternation face à cette violence. "Depuis une génération, la population du Liban lutte pour édifier une démocratie stable et ouverte. Cette violence extrémiste ne détruit pas seulement des vies précieuses et des familles mais menace aussi la solidarité sociale que les habitants du Liban ont établie au prix de tant d'efforts. Il est méprisable qu'une telle violence soit perpétrée au nom de la religion. J'assure les victimes et leurs familles de nos prières et de notre profonde sympathie et j'adresse un appel pressant à toute les parties pour qu'elles fassent preuve de mesure et renoncent à la terreur et à la violence pour garantir un avenir juste et paisible à la population libanaise et à tous les peuples de la région."

Déclaration du Conseil des Églises du Moyen-Orient (en anglais)

13 novembre 2015

COE