2015

La Braderie des Chevrins (EEM/EMU Gennevilliers) rafle deux prix au concours de projets Connexio


Une affaire de solidarité

Bref historique

Les deux communautés de Paris (Gennevilliers & EMU Résurrection) se sont posé la question de l’engagement diaconal. Entre plusieurs pistes, elles ont opté en faveur du projet de BRADERIE que leur proposait l'Entraide protestante de Bois-Colombes (EPUdF) forte de son expérience.

En échange d'une présence active des membres de Gennevilliers/EMU Résurrection à ses propres braderies, elle leur fournirait des stocks de vêtements et de diverses affaires prêts à la vente.

Une fois prise la décision de démarrer ce service, Gennevilliers a cherché à aménager le local de stockage et l’équipe de volontaires a arrêté les conditions de fonctionnement. Pour sa première braderie publique le 17 janvier, l’équipe dans son entier a répondu présente. Elle a récidivé à deux autres reprises en mars et en juin. A chaque fois, le public a répondu.

Même si les débuts sont modestes, - il n’y a pas encore la foule -, les gens qui sont venus ont montré un grand intérêt. De même que les services sociaux. Il faut savoir que si la commune est riche grâce à l’implantation du port de Paris dans ses frontières, beaucoup d’habitants vivent dans des conditions précaires. L’offre d'une friperie est par conséquent la bienvenue. 

Ce genre d’opération crée du lien social, permet de connaître des personnes qui par ailleurs ne viendraient pas à l’église. C’est un service inspiré par l'amour gratuit et désintéressé. Il n’est pas conçu à des fins d’évangélisation, mais dans un souci social et diaconal : faire du bien, être utile aux autres. IL se fonde sur la conviction que pareille action sert de témoignage au plus grand nombre et facilitera ultérieurement d'autres initiatives de la part des deux communautés, des initiatives d’évangélisation par exemple.

La Braderie des Chevrins a raflé deux prix au concours de projets diaconaux et missionnaires lancé par Connexion, le 1er Prix ainsi que le Prix du Public 2015, soit un total de 3500 FS.

Puisse l’équipe s’enhardir de courage pour poursuivre fidèlement la tâche dans les années à venir !

EEMNI

19 juin 2015: remise du Prix de la Paix 2014 à Hugh et Shirliann Johnson


Vendredi soir, 19 juin 2015, le couple de retraités, le pasteur Hugh Johnson et son épouse Shirliann ont reçu le Prix de la Paix du Conseil mondial Méthodiste (WMC/CMM). Ils ont été actifs en Algérie durant plus de 40 années au sein de l’Église évangélique méthodiste (EMU/UMC) et n’ont jamais déserté la place en dépit des menaces et de revers.

Shirliann et Hugh Johnson obtiennent des mains d’Ivan Abrahams, Secrétaire général du Conseil méthodiste mondial et de Gillian Kingston, vice-présidente du CMM la médaille du Prix de la Paix.

« « Pourquoi nous ? », se demandait le couple Johnson quand il a appris qu'il devait le lauréat du Prix de la Paix du Conseil Méthodiste Mondial. « Nous n’avons rien fait de spécial », a déclaré Hugh Johnson lors de la cérémonie d'attribution du prix. Surtout, ils n’ont pas fait leur travail tout seuls, mais l’ont toujours fait avec la communauté.

Ce prix est décerné à des personnes qui « "ont surmonté la peur des autres », explique Gillian Kingston. La vice-présidente de la CMM a remis aux Johnson le prix lors d'une cérémonie le 19 juin au soir à Aarau. «Personne d'autre sinon les Johnson ne méritent plus de recevoir ce prix ». Pour la plupart des gens, les attaques sur leur personne ou leur maison justifient le départ du pays.

Le Prix de la Paix n’est pas seulement un signe d'honneur et de reconnaissance, mais rappelle aussi les souffrances de l'Église. Il est un signe, « que nous nous identifions avec les chrétiens en Afrique du Nord, qui souffrent à cause de leur foi».

Le travail de l’EEM en Afrique du Nord

Daniel Nussbaumer, qui coordonne actuellement le travail de l’EEM en Afrique du Nord, a présenté lors de cette cérémonie les délégués présents de l’EEM d'Afrique du Nord. Une fois encore, tous n’ont pas été en mesure de se rendre à Aarau pour assister à la Conférence annuelle: Isaac Okalebo, délégué laïc de Constantine, n’a reçu de visa pour son voyage en Suisse.

En Algérie, on se rappelle sans arrêt que le «salut ne vient pas de ce que nous pouvons faire, mais de ce que Dieu fait ». Daniel Nussbaumer évoque deux expériences concrètes vécues l'année dernière, où Dieu est intervenu lorsque la situation semblait désespérée:

  • Roger Correvon, pasteur à Alger, a été diagnostiqué comme souffrant d’un cancer, de sorte que l'église locale s’est retrouvée du jour au lendemain sans pasteur. Un jour, une pasteure ordonnée au Congo et épouse d'un diplomate a assisté à un culte. Elle s’apprête à servir maintenant la communauté bénévolement.
  • Abraham Boudjadja a passé sa vie active en France. A sa retraite, il retourne dans sa maison à Constantine. Cette communauté n'a actuellement pas de pasteur et le jeune retraité est maintenant prêt à s’investir pour elle.

Le Prix de la Paix du Conseil méthodiste mondial (CMM) est né sur les lieux d’un conflit

Le CMM a lancé le Prix de la Paix en 1976 en plein conflit en Irlande du Nord, quand il a tenu sa conférence  à Dublin. Le premier lauréat en 1977 a été Sadie Patterson, un militant de la paix en Irlande du Nord. Le prix consiste en une médaille d'or-argent et quelque $ 1000 à titre symbolique. Avec Hugh Johnson et Shirliann le Prix de la Paix CMM revient pour la troisième fois à des membres de l’EEM de l'Europe du Centre et du Sud. En 1992, c’est Zdravko Beslov de la Bulgarie qui reçut le prix et en 2002, c’est au tour de Boris Trajkovski, président de la Macédoine décédé en 2004.

Vous pouvez revivre cette cérémonie mémorable grâce à l’enregistrement qui en a été fait et publié sur YouTube (8 séquences).

EEMNI

FPF: les nouvelles du mois

Edito par François Clavairoly

Cher(e)s ami(e)s,

Photos : la délégation FPF en RCA avec la Présidente de la transition - François Clavairoly avec le Président de l'Eglise mondiale adventiste. Ted Wilson - la CRCF sort de l'Elysée

C'est l'été des rencontres.. Un séjour et des rencontres exceptionnelles pilotées par Jean-Arnold de Clermont, président du Défap, en compagnie de Marc Deroeux, Secrétaire général de la Fédération baptiste, de Robert Radix, pasteur de la CEEF, et de Christiane Ename, vice-présidente du conseil de la FPF. Des rencontres pour comprendre ce qui se passe, ce qui va se passer dans le pays et mille questions dont une ou deux : comment rendre plus cohérente notre solidarité fédérative et comment fortifier nos liens dans les temps qui viennent ? La perspective est là : un pays à peine remis de ses déchirures, des élections à l'automne ou à l'hiver, une grande incertitude, une violence encore latente et des partenaires qui ne semblent pas très rassurés. 
7-13 juillet : San Antonio, Texas. L'assemblée mondiale de l'Eglise adventiste a lieu tous les cinq ans. Elle a renouvelé  ses instances et réélu son président, le pasteur Ted Wilson. Accompagné de Patrick Lagarde, trésorier de la FPF et membre de cette Eglise, je découvre comme invité spécial non pas tant Alamo et la tombe de Davy Crockett dans une ville étouffée par la canicule, qu'une Eglise mondiale, vivante, présente sur tous les continents, avec plus de 2000 délégués votants et des sessions dans le stade Alamodrome avec 60000 personnes. Le message de la FPF est apprécié, les débats sur les différents sujets sont nourris, le créationnisme ne sera pas encore fortement remis en question et la décision sur l'ordination des femmes est prise : elle sera négative. Déception des délégués d'Europe et des Etats-Unis… Soulagement un peu triste des délégués du sud. Heureusement, le culte du samedi (oui, le culte est le jour du Sabbat) est joyeux, recueilli, porté par des cantiques dont la mélodie est connue de tout protestant qui se respecte. Merci aux organisateurs pour l'accueil extraordinaire qu'ils nous ont réservé.
L'Armée du salut fête ses 150 ans. Il y aurait tant de choses à dire sur le témoignage, la fidélité, le professionnalisme et l'originalité de cette Eglise et de sa mission ! Je vous renvoie à son site et à ce que notre portail évoque. Rendre grâce à Dieu pour tous ses bienfaits.
Le 1er juillet la CRCF a remis au Président de la république la Déclaration des responsables des cultes en France sur leur engagement à l'occasion de la COP 21. En présence de Nicolas Hulot et de Ségolène Royal. Le message était le suivant : si les Etats défendent leurs intérêts, sur ce sujet, et c'est bien leur rôle, les religions portent un message « hors frontière », universel. L'encyclique du pape, et les différents travaux des uns et des autres vont tous dans ce sens. Et ils n'oublient pas de mettre l'accent sur les victimes de ces changements climatiques déjà en cours : les plus pauvres et les plus vulnérables.
Juillet, Tantur, Institut oecuménique à Jérusalem. Quatre étudiants vont vivre une expérience d'étude inoubliable, à suivre sur les pages oecuménisme !
Dernière information : la FPF a réagi aux propos de Marion Maréchal Le Pen pour exprimer sa réprobation à l'égard des termes de son discours du Pontet : un communiqué attendu qui a fait un record de vues sur Facebook… Celle-ci a répondu et reconnait la « maladresse » (!)
Je vous souhaite un bel été. Avec d'autres occasions de rencontres et de découvertes, dans la certitude d'être sans cesse accompagné par le « mystérieux visiteur de nos vies »,

François Clavairoly

ZOOM sur

Visite de la délégation protestante en Centrafrique

Après la visite du Centre protestant pour la Jeunesse(CPJ), la délégation s'est rendue, jeudi 25 juin, à Morija, auKM18 (quartier de Bangui, capitale de la République centrafricaine). Vendredi 26 juin, rencontre avec le général Gillet, en charge de l'opération Sangaris. François Clavairoly a été reçu avec la délégation protestante et le président de l'Eglise Christ Roi à Bangui par la présidente de l'Etat de la transition, Catherine Samba Panza. > + d'infos


 

Retour sur la conférence générale de l'Eglise adventiste du 7ème jour au Texas

François Clavairoly a été l'invité spécial à la 60ème édition de la conférence générale de l'Eglise adventiste du 7ème jour, à San Antonio au Texas, événement institutionnel mondial hors du commun qui réunit tous les 5 ans, quelques 2 000 délégués et 70 000 visiteurs. Accompagné de Patrick Lagarde (adventiste et trésorier de la FPF), ils ont représenté la FPF à cet événement exceptionnel. > + d'infos
photo : ADAMS/Seth Shaffer 

150 ans de l'Armée du Salut

Du 1er au 5 juillet, près de 20 000 participants du monde entier se sont retrouvés à Londres, à l'occasion de l'anniversaire des 150 ans de l'Armée du Salut.L'organisation rassemble aujourd'hui 2,5 millions de salutistes à travers le monde. En France, l'Armée du Salut est membre de la Fédération protestante de France.
> + d'infos

 

 

Climat : la CRCF à l'Elysée et le sommet des consciences

La Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF) a rencontré le Président de la République, le 1er juillet. Les responsables religieux lui ont remis leur Déclaration commune sur la crise climatique. > Lire la déclaration
Le 21 juillet, François Clavairoly a participé comme invité au sommet des consciences organisé au Conseil économique, social et environnemental à Paris. Ce sommet a réuni plus d'une quarantaine de personnalités morales et religieuses du monde entier pour lancer ensemble un « Appel des Consciences pour le climat ». > + d'infos

 

 

4 étudiants à l'Institut oecuménique de Tantur en Israël

Début juillet, quatre futurs prêtres et pasteurs d'Églises en France ont rejoint l'Institut oecuménique de Tantur en Israël pour un mois d'études, avec d'autres participants du monde entier. > + d'infos
Suivez-les sur le blog Un mois d'oecuménisme en Terre Sainte à Tantur. On y trouve des photos et vidéos, des réflexions oecuméniques, des prières et des expériences.

 

 

Réaction aux propos de Marion Maréchal-Le Pen à l'égard du protestantisme

Le Président de la Fédération protestante de France a exprimé sa vive réprobation en réaction aux propos intolérables à l'égard du protestantisme prononcés par Marion Maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse, le 5 juillet au Pontet. Le 15 juillet, Marion Maréchal Le Pen a répondu à ce communiqué dans une lettre où elle parle de "malentendu".
+ d'infos

 

En bref

Pour lire la Bible ensemble quand nous avons des « lectures » différentes, pour animer la lecture interactive de la Bible en groupe (paroisses, rencontres FPF ou oecuméniques) le site animationbiblique.org, développé par le Service biblique de la FPFen partenariat avec La ligue pour la Lecture de la Bible, fournit méthodes et exemples ! La méthode encourage le dialogue actif, avec le texte biblique choisi, et les uns avec les autres. Prenez le temps de visiter le site www.animationbiblique.org  cet été !

- UEPAL - L'Assemblée de l'Union s'est réunie le samedi 27 juin à Drulingen
Trois thèmes principaux étaient à l'ordre du jour de cette Assemblée de l'Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine : la chance et le défi du dialogue interreligieuxl'engagement pour le climat, la théologie pour tous. > + d'infos

- La Fédération de l'Entraide protestante (FEP) et le Collectif des Associations Unies : Stoppons les expulsions sans solutions ! Un grand nombre de bidonvilles est expulsé sans solution d'hébergement ou de relogement pour les personnes, dans l'indifférence estivale. Lire le communiqué

Des lectures pour l'été ? Voir les dernières parutions de la Fédération protestante. 

Les dernières nouvelles

Lire sur protestants.org 

ASAH souhaite répondre à la crise humanitaire en Ukraine

Faire le choix de rester et d’aider

Les chrétiens d’Ukraine font la différence. Et nous ? 

En Ukraine, particulièrement dans le Donbass, la crise humanitaire s’intensifie : Plus de 7000 morts, dont 4000 civils; 13 000 blessés; 1 500 000 déplacés; Pénuries en eau et nourriture...


Rester pour aider

Le pasteur Serguey Sechov vit à Brianka, dans la zone séparatiste. Sur place une union d’églises baptistes se mobilisent à Lysychansk pour recevoir et faire passer du matériel au profit des populations civiles de l’enclave séparatiste.

Serguey distribue lui-même le matériel dans les zones sinistrées, en particulier à Debaltsevo, ville stratégique lourdement bombardée.

Son travail bénévole a attiré l’attention d’un chaine nationale d’Ukraine. Son interview est disponible en ligne.


Une mission d'évaluation du 30 juillet au 10 août.

L’association La Gerbe, membre du collectif ASAH, organise une mission suite à l’envoi de 40 tonnes de matériel distribué en Ukraine (Vynnitsa, Dnipropetrovsk, Druzhkovka…) et en zone séparatiste (Debaltsevo…).

S’informer et s’engager, nous vous attendons le 24 septembre 2015 de 18h00 à 20h00  !

ASAH invite à participer à la rencontre d'information et de travail au cours de laquelle Mickael restitutera les points importants relevés pendant sa mission de suivi au Donbass. A partir de là sera élaboré un plan de réponses en France sur la base de pistes concrètes d'engagement.

Cette rencontre est organisée par le réseau ASAH en présence de fédérations et responsables d'églises, d'associations de solidarités (La GerbeEspoir et Vie,...) , de médias et de chrétiens interpellés par cette grave crise humanitaire.

Lieu de rencontre (à confirmer)  : Eglise Baptiste, 123 Avenue du Maine, 75014 Paris


ASAH

Connexio: nouvelles du réseau missionnaire et diaconal de l’Église évangélique méthodiste


Le travail en Albanie

L’EEM progresse favorablement dans son travail en Albanie. Dans son dernier rapport, le surintendant Wilfried Nausner nous fait part de la situation actuelle: 

« La paroisse Pogradec poursuit sa croissance et régulièrement, de nouvelles personnes viennent la rejoindre. Elle est actuellement la plus grande des paroisses EEM. Depuis octobre 2014 une nouvelle paroisse EEM se réunit à Elbasan. 25 adultes et 10 enfants se retrouvent régulièrement dans des locaux qui sont devenus exigus. La nouvelle paroisse se développe car les amis et les voisins qui sont invités par les membres y trouvent une ambiance vivante et agréable. 

Le projet pour la production de sauge fonctionne bien, mais suite à la défection d’un gros client américain, il n’est pas très facile d’en obtenir un bon prix. Seules les grandes plantations sont rentables, ce qui a amené certaines familles à se déplacer vers Malve. Plus de 70 autres familles se sont par ailleurs engagées dans un plan d’extension du projet en s’investissant dans des plantations fruitières. A cet effet, de nombreuses parcelles ont été préparées pour la plantation au printemps de cerisiers, pommiers, noyers, poiriers et autres arbres fruitiers, notamment dans les montagnes. Des experts ont assuré que de bons résultats pourront être obtenus grâce à un climat local favorable. 

Au bout de 3 trimestres, la paroisse d’Elbasen vit dans des locaux devenus trop étroits. 


La paroisse EEM de Tirana a déménagé dans un nouveau local, et elle a accueilli en son sein des fa- milles plus jeunes. Elle partage la maison avec des étudiants de Pogradec et d’Elbasan parce que la ville de Tirana n’offre pas suffisamment de possibilités d’hébergement aux étudiants. Le rez-de-chaussée, où se trouvent les salles de l’église, est quant à lui partagé avec une association pour handicapés qui prodiguent des soins thérapeutiques et des conseils à des handicapés et à leurs familles. C’est ainsi que la paroisse de Tirana vit avec et parmi la population ». 

Des blessures anciennes guérissent au Cambodge 

Le village Tropang Tem se trouve à l’écart, à une certaine distance du centre touristique de Siem Reap. Le pasteur méthodiste LUN Sophy à Siem Reap a été appelé à se rendre dans ce village à la suite d’une prière. Lors de cette visite, il a rencontré un ex-soldat Khmer Rouge qui s’était converti au christianisme. Lors de la conversation, cet ancien soldat invita le pasteur à revenir pour parler de la foi en Christ à sa famille et à ses amis. C’est ce que fit LUN Sophy régulièrement et c’est ainsi qu’un petit groupe biblique vit le jour dans le village.

80 enfants fréquentent la paroisse de Tropang Tem où l’on peut voir d’où la pluie a pu pénétrer dans le local. 


Au bout d’un certain temps, LUN Sophy remarqua l’existence de 3 groupes différents à Tropang Tem: un groupe composé d’ex-Khmer Rouge avec leurs familles, les anciens habitants du village et un groupe de nouveaux venus. Ces 3 partis se côtoyaient avec méfiance et évitaient tout contact entre eux. Les anciens habitants du village avaient encore des souvenirs brûlants des cruautés commises par les Khmer Rouge et ces derniers ne faisaient de leur côté aucune confiance aux anciens. Quant aux nouveaux venus, les 2 autres groupes n’en voulaient rien savoir, les soupçonnant de vouloir s’approprier les terres. C’est ainsi que les cultes ne furent fréquentés au début que par les familles des ex-Khmer Rouge. 

Pour changer cette situation, LUN Sophy organisa à Noël une fête à laquelle il invita tous les habitants du village. La plupart d’entre eux vinrent à cette manifestation et LUN Sophy put établir de nombreux contacts, et avec le temps, d’autres personnes d’autres groupes vinrent également assister au culte,  

cambodge2

Le Cambodge est un pays avec de grands contrastes et une culture fascinante

tout en se tenant à distance les uns des autres. Cette situation perdura pendant 2 années jusqu’à un dimanche durant la période des pluies où le vent se mit à souffler si fort dans une même direction que les anciens habitants du village ont été copieusement mouillés durant le culte. Ils se sont alors réfugiés auprès des anciens Khmer Rouge pour être au sec. Le dimanche suivant, le vent souffla de telle sorte que les nouveaux venus furent mouillés à leur tour et durent se réfugier auprès des anciens habitants du village. Au troisième dimanche, ce sont les ex-Khmer Rouge qui ont été arrosés et durent changer de place. C’est ainsi qu’avec le temps les 3 groupes se mélangèrent de plus en plus souvent jusqu’à ce qu’ils ne formaient plus qu’un seul groupe ! Et c’est alors qu’ils commencèrent à se parler les uns avec les autres et que d’anciennes blessures ont été guéries. Aujourd’hui, 30 jeunes et 20 adultes avec 80 enfants fréquentent la paroisse à Tropang Tem et tous se sentent unis dans une même communauté. Ensemble ils sont en route comme une seule paroisse et ont commencé à implanter des groupes bibliques dans les villages environnements. 

Dans bien d’autres endroits où Connexio est engagé, des personnes s’emploient à œuvrer pour le royaume des cieux et sont reconnaissants pour votre soutien par la prière ! Vous pouvez également aider les implantations d’églises avec une contribution adressée à Connexio. 

Voyage de rencontres au Cambodge 

Du 14 au 29 janvier 2016 Connexio organise un voyage de rencontres au Cambodge avec la possibilité de faire de chaleureuses rencontres avec des chrétiens de ce pays. Les participants auront une vue intéressante sur les multiples aspects de la vie des paroisses EEM et pourront même, selon leur disponibilité, y participer comme p.ex. à la rénovation d’une chapelle dans la province Kandal, ou encore passer une journée en contact de la paroisse EEM du village Kampong Chhnang. Le pasteur de cette paroisse est fortement engagé auprès des jeunes et dans le travail 

social de l’EEM ce qui provoque l’arrivée de nouveaux membres venant de toutes les couches sociales. Parallèlement il visite de petits villages en aval (direction Phnom Penh). En finalité, les habitants de ces villages fréquentent maintenant les cultes, ce qui représente pour eux un effort à la fois de disponibilité et financier. 

En dehors de tout cela vous aurez également la possibilité de découvrir le haut-lieu touristique Siem Reap et les vieux temples d’Ankor ainsi que la ville de Phnom Penh. Des visites d’une école biblique, de paroisses et de projets diaconaux sont également prévues lors du voyage. 

Informations et inscriptions sur le site www.connexio.ch/begegnungsreisen

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez au travail de Connexio et pour votre soutien, autant par votre engagement personnel que par votre intercession, ou encore par vos dons financiers. 

Avec mes chaleureuses salutations, 

Carla Holmes, Chargée de communication 

Envoi des dons en France:
Par chèque libellé à l'ordre de l'UEEMF - Connexio adressé à: 

Madame Pascale MEYER,
27 rue du Brotsch, F-67700 Otterswiller (avec mention expresse: «Connexio») 

Traduction: E. Fath 

    


EEMNI

Retour sur la Conférence annuelle (18-21 juin 2015)


CA_2015_logo


Pour sa 42e édition, La Conférence annuelle Suisse/France/Afrique du Nord de l’ Église évangélique méthodiste (EMU/UMC) s’est réunie du 18 au 21 juin 2015 à Aarau (Suisse).


Ensemble, au-delà des âges

Les dizaines de délégués, en parité laïcs et pasteurs, ont traité sous toutes les coutures du rapport entre les générations dans l’Église « Ensemble, au-delà des âges ». D’abord sur le mode de la méditation.

Matthias Bünger

Aux délégués venus de Suisse, Matthias Bünger explique la nécessité pour l’Église d’aller au-delà de ses frontières et limites pour remplir sa mission - suivre Jésus pour changer le monde à l’exemple des amis portant le paralytique aux pieds de Jésus pour qu’il le guérisse.

Théo Paka

Dans la soirée, devant l’ensemble des délégués enfin tous réunis, le pasteur Théo Paka part de la visite du vieux Siméon au Temple pour parler de la nécessaire interaction entre les générations: aucune génération ne se suffit à elle-même, chacune a besoin des autres. Même si leurs regards diffèrent, elles sont appelées à collaborer dans le respect et l’estime réciproques.

Markus Kleiner

Le pasteur Markus Kleiner part de l’image sportive du passage de relais pour illustrer une facette non négligeable du ministère de l’Église, transmettre l’héritage spirituel d’une génération à l’autre. Une fois qu’elles ont transmis le message, les anciennes générations soutiennent les plus jeunes par leur présence et encouragement.

Bänz Friedli

Samedi matin, c’est sur le mode de l’humour qu’étaient dépeintes les relations d’une génération à l’autre grâce au brillantissime Bänz Friedli, cabarettiste et humoriste de renom. En cette époque hier connectée, les jeunes adoptent un mode de communication propre à dérouter les aînés. Il y avait de quoi rire, sourire par les subtiles allusions de l’humoriste, mais aussi de quoi réfléchir : les jeunes qui se voient léguer un monde plein de conflits et d’exploitations de toutes sortes sont de tempérament à se le coltiner, Bänz Friedli en est convaincu en naturel optimiste. Le débat qui a suivi son show souligne la nécessité dans l’Église de faire prévaloir l’amour et la compréhension entre les générations et de bannir la peur séparatrice par nature.

L’évêque Patrick Streiff

L’Église est bel et bien le lieu où non seulement le fossé entre les générations se comble mais aussi le lieu où l’on fait l’apprentissage de l’écoute et du soutien mutuels, relève l’évêque Patrick Streiff dans sa prédication dimanche matin : « La communauté ne prend forme que là où les gens ont du temps les uns pour les autres, s’écoutent les uns les autres, font ensemble des expériences et les transmettent aux générations suivantes ». Ce programme se vit moyennant l’amour de Dieu versé dans les coeurs. Tel est le message clé à vivre et à transmettre en paroles et en actes.

Succès et échecs en Église

Mais vit-on toujours en Église le succès ? L’échec ne nous guette-t-il pas aussi parfois ? Telles sont les questions que les surintendants posent, se posent et nous posent dans leur rapport annuel. Partant du constat que « le succès visible échappe souvent à l’Église », ils suggèrent des pistes pour résister aux pressions, d’où qu’elles viennent et rappellent que le chrétien ne se définit moins en fonction du succès qu’il rencontre que de l’amour gratuit de Dieu qui en Jésus-Christ aime tout et chacun indépendamment de ses performances.

Au fil de décennies

Deux évêques et divers pasteurs à la fête

Tandis que Martin Streit arrive au terme de ses huit années de surintendance, deux évêques célèbrent des décennies de service dans l’Église : 70 années pour l’évêque Franz Schaeffer et 50 années pour l’évêque Henri Bolleter. Nous saluons au passage les pasteurs Pierre Geiser, Peter Siegfried et Daniel Roman, connus dans le monde francophone ont aussi été honorés pour leur 50 ans de service en son sein. Quant aux pasteurs Daniel Osswald et Daniel Nussbaumer, ils ont à leur actif 40 années de ministère dans l’Église.

L’heure de la retraite

Pour un certain nombre de pasteurs, l’heure de la retraite a sonné, les pasteurs Pierre Bertololy, Christophe et Myriam Waechter, Jean-Philippe et Joseline Waechter.

Une entrée dans le ministère et deux confirmations

Si les uns tournent la page du ministère actif, les autres y entrent et s’entendent confirmée leur intégration dans l’église : admise comme membre probatoire de la Conférence annuelle, Catherine Ehoussou est affectée dès la rentrée à l’église Paris-Résurrection. Quant aux pasteurs Freddy Nzambé et Antoine Da Silva, ils ont été admis comme membres à part entière de la Conférence et ordonnés anciens lors du Dimanche de conférence. - Nous parlons ici essentiellement des mouvements chez les francophones -.

Le Prix de la Paix 2014

Un des événements majeurs de cette Conférence a été la remise du Prix de la Paix 2014 à Hugh et Shirliann Johnson des mains mêmes d’Yvan Abrahams et de Gillian Kingston, successivement président et vice-présidente du Conseil méthodiste mondial (CMM) lors d’une soirée mémorable le 19 juin. Au micro se sont succédés divers intervenants qui ont connu de près le couple Johnson missionnaires de notre Église en Algérie, terre d’islam.

Le pasteur Daniel Nussbaumer

A commencer par le pasteur Daniel Nussbaumer qui retrace brièvement l’histoire de l’Église méthodiste en Algérie dès l’origine à nos jours.


L’évêque Henri Bolleter

L’évêque Henri Bolleter est revenu sur ces années de ministère éprouvant au coeur des années noires, quand le terrorisme sévissait au grand jour et de rappeler que le couple Bolleter n’a jamais déserté la place quand bien même sa sécurité ou celle de sa famille étaient en jeu convaincu que «L'Église doit être présente là où le besoin se fait le plus sentir ».


Le GBGM

Au nom du GBGM (le département missionnaire de notre Église à l’échelle du monde) et de son secrétaire général Thomas Kemper, Andreas Staempfli a honoré à son tour le couple de missionnaires fidèles au poste jusqu’à son expulsion en 2006 du pays.


Mgr Henri Teissier

Compagnon de route de longue date, l’évêque émérite d’Alger Henri Teissier a témoigné du haut niveau de collaboration qui était le leur durant ces longues années. L’oecuménisme était vécu au fil des jours et des épreuves. Ensemble, ils ont travaillé au rapprochement des églises minoritaires dans ce pays musulman et à la formation des responsables de la jeune Église protestante d’Algérie. La diffusion de la Bible sous couvert de la Société Biblique était aussi leur souci permanent, de même que sa traduction en langue arabe et berbère sous les auspices de la Société biblique.Il mentionne aussi le travail social entrepris auprès des migrants sur place à Alger comme dans le Sud du pays auprès de la population sahraouie. Il partageait avec Hugh et Shirliann le maintien d’une présence chrétienne au sein de cette société musulmane, et saluait dans ce cadre la poursuite des cultes à la radio nationale, occasion exceptionnelle de témoignage auprès de la population du pays, heureux de partager ce message évangélique au plus grand nombre et d’être ainsi « cette Église  qui non seulement donne la joie de l’Évangile à ses membres, mais aussi cette Église qui fait signe dans la société ». Le ministère des Johnson en Algérie est bien la preuve, affirme-t-il en conclusion, « qu’on peut être une Église chrétienne qui vit la fraternité  même dans une société musulmane, même dans une période où l’on nous assassine ».


Mme Gillian Kingston

La Vice-présidente du Conseil méthodiste mondial (CMM/WMC) Mme Gillian Kingston explique que ce prix a été remis aux Johnson tout simplement parce qu’au fil de leur ministère en Algérie ils ont fait preuve de courage, de créativité et de cohérence au plus haut degré :  « Votre histoire révèle un courage d'une nature tout à fait extra-ordinaire. …Vous n’avez pas seulement fait de l’Afrique du Nord votre patrie, mais vous vous êtes opposés aux autorités dans votre résistance spirituelle. ». L’hommage n’est pas seulement rendu au couple Johnson mais à travers eux à « l'Église en souffrance dans le pays que vous aimez tant ». En leur remettant le Prix de la Paix, Le Conseil méthodiste mondial s’identifie aux nombreux chrétiens en Afrique du Nord comme au Moyen-Orient qui souffrent pour leur foi. Et de conclure à propos des Johnson : « Vous êtes pour nous une source d’inspiration et de profonde humilité ».


Dr Hugh Johnson

Non sans émotion, le pasteur répond à cette succession d’hommages en insistant qu’en définitive ils n’avaient fait rien d’extraordinaire, mais seulement suivi l’impératif divin : « aimer, aimer Dieu, aimer les enfants, aimer le lieu où Dieu nous envoie ». Au même titre  que les milliers de témoins qui les ont précédés, qui les entourent dans le présent et qui prendront le relais demain. « Tous les chrétiens passés, présents et futurs mettent en pratique l’amour de Dieu pour tous les hommes. Nous sommes réconciliateurs au nom de Dieu, mais cela de maintes façons » admonestant l’assemblée présente à s’investie elle aussi dans le projet de Dieu pour le monde, « un monde où notre vie au nom de Dieu est vécue sans ambition personnelle, mais aussi sans ambiguïté pour que la joie de Dieu en nous et en tous soit complète ».


Shirliann Johnson

Shirliann, l’épouse de Hugh touchée par cette récompense a insisté sur l’importance et le risque du dialogue et de l’amour, plus que jamais d’actualité sur cette terre d’islam : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». Ce premier des commandements nous a servi de guide dans notre vie. Aller à la rencontre de l’autre, dans le respect total et l’accepter sans condition en lui tendant la main fraternelle. Ce n’est qu’à ce moment-là que le dialogue est possible. Certes le dialogue comporte des risques de changer l’autre mais aussi d’être changé soi-même ». Elle s’est dite heureux d’avoir pu vivre pareil témoignage proche des autres chrétiens au sein d’une communauté chrétienne minoritaire a dans un monde musulman.


Connexio

La migration est une partie de l’ADN de l’EEM

Dans leur intervention successive, Andreas Stämpfli ainsi que les deux co-présidents de Connexio, l’évêque Patrick Streiff et le pasteur Simon Zürcher se sont focalisés sur le sort des réfugiés et des populations déplacées et des interventions de plusieurs églises locales en leur faveur en concertation avec Connexio:

• 100.000 réfugiés venus du Burundi arrivent au Sud-Kivu (RDC). De nouveaux camps ont été établis par l'ONU dans le voisinage des églises locales EEM.

• En Ukraine, les gens fuient le conflit dans l'est du pays vers l'Ukraine occidentale.

• Des réfugiés de Syrie et de pays africains viennent à pied et en vélo en Grèce et aux Balkans pour rejoindre l'Europe occidentale - dans l'espoir d'une nouvelle vie.

Connexio est conscient qu'il n'y a pas de solution miracle pour la migration mondiale, mais cherche à développer de nouvelles mesures dans ce domaine.

Concours de projets Connexio et pour la première fois le Prix du Public

1er Prix et Prix du Public aux deux églises méthodistes de Gennevilliers

Cette année aussi, Connexio a décerné un prix à des projets missionnaires et diaconaux. Pour la première fois, les délégués de la Conférence ont pu attribuer un Prix du Public. Tant le Prix du Public que le premier Prix du Jury sont allés à la Braderie des Chevrins à Gennevilliers, dans la banlieue de Paris créée conjointement par deux communautés méthodistes, l’EEM Gennevilliers et l’EMU Paris Résurrection). Les gens qui vivent dans des circonstances financières difficiles ont, à travers le projet, la possibilité d'acquérir des vêtements de seconde main et divers ustensiles utiles à des prix attractifs. A travers cette implication sociale et diaconale, les communautés locales de l’EEM gagnent en visibilité dans la cité.

Le deuxième Prix du Jury est allé au Bistro-culte, dont l’EEM Zofingen en a déjà  plus de 15. Ces services sont destinés spécifiquement aux personnes qui normalement ne se rendent pas au culte. Un entretien avec un invité de marque, « de la musique-de qualité» et un court sermon font partie intégrante de ce culte bristro. Les visiteurs sont assis à des tables et prennent le petit déjeuner.

L’EEM Schwarzenburg a remporté le troisième Prix du concours Connexion avec un festival de cinéma „Film hoch zwei“ » organisé sur sept soirées depuis 2012, durant les mois d'hiver. Après chaque projection, les cinéphiles partagent les émotions et les questions que le film a déclenchées.

Reportez-vous au site de l’UEEM pour retrouver la totalité des articles et documents relatifs à cette Conférence annuelle. Revivez comme si vous y étiez la totalité de la remise du Prix de la Paix grâce aux enregistrements montés sur YouTube.

EEMNI

Dr Hugh et Shirliann Johnson, lauréats du Prix de la Paix 2015 décerné par le Conseil méthodiste mondial



Dr Hugh G. Johnson, un missionnaire à la retraite, pasteur et ancien surintendant du district de l’Afrique du Nord de l'Église évangélique méthodiste (EMU/UMC) et son épouse Shirliann sont les lauréats du Prix de la Paix méthodiste mondial 2014. Ce prix lui a été remis le 19 juin 2015 à Aarau (CH) dans le cadre de la Conférence annuelle Suisse/France/Afrique du Nord dans le cadre d’une cérémonie solennelle. Nous reviendrons sur cet événement important dans les prochaines dépêches. Pour l’heure, nous rappelons les grandes étapes de ce couple de missionnaires actif en Afrique du Nord plus de 42 ans.

Pendant plus de quarante ans (1962 - 2005), le Dr et Mme Johnson ont agi suivant une simple devise: L'Église doit être là où les besoins sont les plus grands, et cette philosophie a porté son ministère. En tant que missionnaires en Afrique du Nord, les Johnson ont servi pendant les périodes de grands troubles. Depuis leurs débuts avec le Conseil mondial de la mission de l’EEM (GBGM - EMU/UMC) en Algérie, le couple a servi dans tout le pays lors de la guerre d'indépendance et des turbulences qui ont suivi.

Le couple a servi d'abord à Laarba Nath Irathen dans les montagnes de Kabylie et plus tard à Alger. Le couple ne s’est jamais lassé de partager l'Évangile avec les habitants du Maghreb. Au fil du temps, ils sont été autant à l'aise en arabe qu’en kabyle (une langue berbère ) ainsi qu’en français. Le Dr Johnson voulait qu'il n’y ait pas de barrières entre la Parole et les gens.

En 1972, le gouvernement algérien a fermé des orphelinats, des hôpitaux et d'autres institutions diaconales de l'Église. En réponse, Dr Johnson a contribué à l’ouverture d’une bibliothèque de langue anglaise qui a servi de lieu de rencontre pour les gens de la région et un lieu non officiel de communion fraternelle entre chrétiens.

Dr Johnson est également apparu régulièrement à la radio algérienne, souvent en dialogue avec un représentant musulman. Il était un médiateur qui a traversé les lignes pour la cause de la réconciliation et de la compréhension mutuelle.

Shirliann Johnson a souvent visité les camps de réfugiés dans le désert, assurant la coordination de l'aide humanitaire et l'enseignement des jeunes femmes à diriger des classes de maternelle dans le camp afin d'aider les enfants et les familles qui avaient été touchées par la guerre.

Quand la région a fait face à la montée de l'extrémisme religieux, la maison et l'église du couple ont souvent attaquées et ciblées par des groupes de militants. Au service d'une église locale (l'Église protestante en Algérie) qui a été constituée en grande partie des musulmans convertis, le Dr Johnson a fait face à des restrictions limitant pour l'église la liberté de culte et d’évangélisation. Pour lutter contre ces lois, il a tenu des réunions dans sa maison entre les différentes confessions chrétiennes et travaillé ensemble dans l'esprit de l'œcuménisme.

Son franc-parler et ses affrontements avec les autorités locales sur l'importation de Bibles en arabe et langues berbères montrent son courage et sa volonté de défendre sa foi et la famille ecclésiale, souvent au péril de sa vie. Dr Johnson a été poignardé lors d’une agression à cette époque-là, mais sa foi et sa consécration au ministère n'ont jamais vacillé.

En raison de ses nombreux litiges avec le gouvernement et de ses expulsions mêmes du pays, le Dr Johnson revenait toujours en Algérie pour aider la petite communauté chrétienne qui s’était formée là. Sa voix était celle d’un homme qui a exercé une influence apaisante au sein de la petite communauté de croyants dans le pays ainsi que celle d’un homme ouvert au dialogue avec les musulmans de la région. À la retraite M. et Mme Johnson ont quitté le pays, mais leurs cœurs et leurs esprits demeurent encore avec les habitants en Afrique du Nord.

Pour l’oeuvre de toute leur vie au fil de leur ministère, comme pour avoir montré du courage, de la créativité et de constance dans la diffusion de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, le Dr Hugh et Mme Shirliann Johnson se voient décerner le Prix de la Paix Méthodiste Mondial 2014.

Sur le Conseil méthodiste mondial

Le Conseil méthodiste mondial trouve ses origines dans une Conférence qui s’est tenue à Londres, en Angleterre, à la chapelle de Wesley en 1881, où quelque 400 délégués de 30 organismes méthodistes du monde entier se sont réunis pour une Conférence œcuménique méthodiste. Le Conseil méthodiste mondial est composé de quelque 250 à 528 délégués élus de ses Églises membres. À partir de 2001, le Conseil a été composé en moyenne de 400 membres. La représentation est déterminée par l’intégration de l’Église comme membre et de sa contribution financière aux travaux du Conseil. En 1956, le Conseil méthodiste mondial a établi un siège permanent aux États-Unis à Lake Junaluska, Caroline du Nord.

Sur le Prix de la Paix mondial méthodiste

Décerné pour la première en 1977, le Prix de la Paix méthodiste mondial est décerné tous les ans à une ou des personnes qui ont fait preuve de courage, de créativité et de constance dans la poursuite de la paix et l'égalité des droits pour les personnes à travers le monde. Les dirigeants des Eglises membres du Conseil méthodiste mondial peuvent présenter des candidatures dans une lettre où ils soulignent les raisons de cette nomination et mettent en évidence le fruit des efforts du candidat en faveur de la paix, etc. Parmi les lauréats de ce Prix figurent l'ancien président sud-africain Nelson Mandela , l’archevêque émérite Desmond Tutu et l'ancien président américain Jimmy Carter. Les autres bénéficiaires sont l'ancien président de Macédoine Boris Trajkovski, la communauté compatissante de Sant'Egidio de Rome, et les grands-mères de la Plaza de Mayo en Argentine.

Traduction eemni


Rappel des articles portant sur le pasteur Hugh Johnson dans ENroute: 

Réflexions après une agression N°8 2005

-  Pasteur Hugh Johnson: Un attachement à une terre et à un peuple 2012 N°91

WMC

ENroute: le N°116 Juillet & Août 2015 est en ligne


Mise en ligne du mensuel francophone de l’Église évangélique méthodiste

Éditorial

JP Waechter

À la faveur des vacances, chacun de nous s’accorde un temps de répit et de repos bien mérité et nécessaire à la montagne ou à la mer.

Quant à Jésus, il entraîne trois de ses disciples au sommet d’une montagne pour leur accorder un temps de ressourcement sans précédent. Ce temps de communion extraordinaire leur permettra d’assurer leur service une fois de retour dans la plaine.

Nous pouvons nous souhaiter pareil passage revigorant du mont de la Transfiguration à la plaine du service (Frédy Nzambe).

Quelles que soient les péripéties de notre existence, pourvu que nous soyons habités, mus et émus par l’amour indépassable de Dieu. Cette expérience nous ouvrira l’horizon et nous apportera la plus-value de nos désirs (évêque Patrick Streiff).

Les péripéties de nos vies servent toutes à la réalisation des desseins originels de Dieu. (Rm 8.28) Dans notre existence, rien n’est fortuit, rien ne procède du hasard. On dit du hasard qu’il est Dieu qui se promène incognito (Nicole Rothenbühler).

Le mal, - le crime sous toutes ses formes -, n’a pas pour autant la moindre légitimité. Le mythe de la violence rédemptrice est à combattre résolument (Alexandre Nussbaumer) : « Le moment viendra où ceux qui vous tueront s'imagineront servir Dieu de cette façon. Ils agiront ainsi parce qu'ils n'ont connu ni le Père, ni moi  » (Jn 16.2-3).

Puissions-nous profiter tous de cet été pour vivre ce ressourcement vital dans la présence de ce Dieu d’amour qui « fait tout pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qu'il a appelés selon son plan  » (Rm 8.28).


PS: c’est promis, dans le numéro de rentrée, nous reviendrons sur la Conférence annuelle 2015 qui s’est tenue à Aarau en juin dernier, avec la remise du Prix de la Paix à Hugh et Shirliann Johnson et la remise du 1er Prix et du Prix du Public du concours Connexio à la Braderie des Chevrins à l’EEM Gennevilliers & Paris EMU Résurrection.

Sommaire du dernier En route en ligne

FLTE Vaux: le mot du doyen sur la décision de l'EPUdF

Réunie en synode à Sète, le 17 mai 2015, l’Église protestanie de France (EPUdF), a décidé d’élargir les possibilités d’accompagnement liturgique des personnes et des couples. Il a notamment adopté le paragraphe suivant : « Le Synode est soucieux à la fois de permettre que les couples de même sexe se sentent accueillis tels qu’ils sont et de respecter les points de vue divers qui traversent l’Église protestante unie. Il ouvre la possibilité, pour celles et ceux qui y voient une juste façon de témoigner de l’Évangile, de pratiquer une bénédiction liturgique des couples mariés de même sexe qui veulent placer leur alliance devant Dieu ».

Du côté évangélique, les réactions de réprobation ont été nombreuses. La dernière en date émane du doyen de la Faculté libre dé théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, Jacques Buchhold dans son éditorial au journal de la Faculté publié au début juillet.

La décision de l’Église Protestante Unie de France, réunie en Synode national à Sète, le 17 mai 2015, d’ouvrir « la possibilité, pour celles et ceux qui y voient une juste façon de témoigner de l’Évangile, de pratiquer une bénédiction liturgique des couples mariés de même sexe qui veulent placer leur alliance devant Dieu » a suscité, avec raison, la réprobation unanime des Églises évangéliques françaises. Comment aurait-il pu d’ailleurs en être autrement puisque l’Écriture condamne clairement toute pratique homosexuelle1 ? Les efforts des exégètes qui tentent de le nier paraissent bien dérisoires ! Pour mieux faire accepter cette décision au sein de l’ÉPUF, le Synode fait appel une nouvelle fois à la pratique du pluralisme théologique en son sein : « Le Synode prend acte des positions diverses qui se font entendre à ce propos au sein de l’Église protestante unie au cours de la démarche synodale – comme il en existe d’ailleurs dans d’autres Églises. Il affirme que ces différences ne sauraient remettre en cause la communion fraternelle, fondée en Jésus-Christ et non dans l’unanimité de nos convictions. »… 

Ce recours au pluralisme pour tolérer une telle pratique au sein de l’Église est-il acceptable ? Certes, l’Écriture constate que les croyants ne sont pas encore tous parvenus à « l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu » (Ép 4.13) et l’apôtre Paul écrit aux Corinthiens que certaines divergences ne devraient pas rompre la communion fraternelle et ecclésiale : « Si sur quelque point vous pensez différemment, écrit-il, Dieu vous révèlera aussi ce qu’il en est. Seulement, au point où nous sommes parvenus, avançons ensemble » (Ph 3.15-16). Mais ces divergences n’ont rien de commun avec le pluralisme théologique qui donne cité à l’erreur dans l’Église. Pour s’en convaincre, il suffit de relever les malédictions que Paul prononce contre les judaïsants auxquels il s’oppose dans son épître aux Galates et qui cherchaient à imposer la circoncision aux païens convertis à Jésus-Christ (1.6-9) ou sa condamnation de ceux qui nient la résurrection corporelle à venir et donc celle déjà accomplie du Christ (1 Co 15.34). Et l’erreur inacceptable pour Paul ne se limite pas aux questions doctrinales fondamentales. Elle concerne aussi les problèmes éthiques. L’apôtre ne juge-t-il pas ceux qui « interdisent de se marier » d’être des dispensateurs d’un « enseignement dedémons»(1Tm4.2)? Et en Romains 1, il ne se contente pas de censurer les pratiques homosexuelles (v. 24-27), mais il juge condamnables au plus haut point ceux qui les « approuvent » (v. 32) – les bénissent ! L’apôtre ne semble pas être, dans ce domaine, un promoteur du pluralisme...

Jacques Buchhold 

1 Voir par exemple « L’homosexualité. Les données du Nouveau Testament et leur contexte », Les Cahiers de l’École Pastorale, hors-série 4, décembre 2002, p. 15-24.

FLTE 

FPF: protestation du président après les propos tenus par Marion Maréchal-Le Pen

Le Président de la Fédération protestante de France exprime sa vive réprobation en réaction aux propos intolérables à l'égard du protestantisme prononcés par Marion Maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse, le 5 juillet au Pontet dans son discours de lancement de campagne* : des propos scandaleux et irresponsables qui créent la confusion et la division.

*« La Provence est une terre d’identité et de résistance. Résistance des princes provençaux face à l’invasion sarrasine, résistance face à la terreur révolutionnaire, face à la réforme protestante, face à l’occupant allemand, face au funeste projet de l’Union européenne en 2005. ». (Marion Maréchal-Le Pen, discours du Pontet, 5 juillet 2015)


Réaction de la FPF par la voix de son Président, le pasteur François Clavairoly :


« A l’occasion du discours tenu par Mme Marion Maréchal-Le Pen, dimanche 5 juillet à l’hippodrome du Pontet pour lancer sa campagne pour les élections régionales, je tiens à formuler sereinement mais fermement mon interrogation et ma réprobation. Je m’interroge sur les intentions de Mme Maréchal-Le Pen qui, dans un discours public, en une même phrase, évoque la résistance de la Provence à l'invasion sarrasine, à la terreur révolutionnaire, à l'occupation allemande, et... à la Réforme protestante. Telle grossière association de la part d'une députée de la République française est non seulement scandaleuse mais irresponsable. Scandaleuse car elle crée de la confusion dans les esprits et irresponsable car elle divise et crée de la suspicion entre les citoyens.

Les propos de Mme Maréchal-Le Pen heurtent les protestants, notamment la mémoire de ceux qui ont contribué à la conquête de la liberté religieuse. En effet, la Réforme protestante participe en France comme en Europe et dans le monde entier à l'annonce de l'Évangile. Depuis cinq siècles elle prend part à la défense de la liberté, notamment religieuse, œuvre à l’exercice de la démocratie et soutient la laïcité, garante du pluralisme religieux.

La France fonde sa cohésion sociale sur les valeurs républicaines. Au nom de mes convictions protestantes et citoyennes, je dénonce la stratégie de division et de haine de l'autre mise en œuvre par le Front National.
Je souhaite donc que Mme la députée ne s'aventure pas dans une réécriture de l'histoire ni ne dévoie à ce point et dégrade les notions de résistance et d'identité par ses propos. Les protestants de Provence et d'ailleurs attendent autre chose d'un représentant de la nation. » 


Excuses de Marion Maréchal-Le Pen

Marion Maréchal-Le Pen présente ses excuses, comme le rapporte le site politique d’Europe 1, le LAB .

Elle se déclare même confuse, consciente que l'évocation de la Réforme protestante, du nazisme et de la Terreur dans une même phrase pouvait «provoquer une incompréhension légitime ».

Marion Maréchal-Le Pen met par ailleurs en avant ses propres racines protestantes pour preuve de sa bonne foi :

Je suis d’autant plus désolée de ce malentendu que ma famille paternelle est de confession protestante et mon grand-père pasteur. Cet héritage familial m’a permis de recevoir une éducation religieuse protestante dans mon enfance en parallèle du catéchisme catholique.

FPF

SEL: initiatives en Haïti & Nouveau blog


A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 27 juillet 2015rejoignez Déborah et Ling-en en Haïti ! Vivez ce voyage, jour après jour, comme si vous y étiez !
En collaboration avec le blog chrétien La Rébellution, nous vous ferons découvrir jour après jour les différentes actions des partenaires soutenus par la SEL, dans ce pays ravagé par un terrible séisme il y a 5 ans : 

  • Parrainage d'enfants
  • Clinique mobiles
  • Ecole technique 

Notre objectif : vous permettre de découvrir le quotidien de  ces initiatives en Haïti et l'impact que vos dons et votre soutien peuvent avoir dans la vie des personnes démunies.

Nous irons à la rencontre de nos partenaires chrétiens locaux et de leurs bénéficiaires : enfants, malades, jeunes en réinsertion

À ce titre, nous vous proposons un dispositif exceptionnel pour pouvoir vous faire vivre ce reportage de manière interactive dans votre quotidien :  

NOUVEAU : L'application mobile du SEL

Pour télécharger l'application, 2 options très simples : 

  • Allez sur le Google Play, recherchez "SEL Découvrons Haïti" et téléchargez 
  • Depuis le navigateur web de votre smartphone, allez sur m.selfrance.org(prochainement disponible sur iOS) puis téléchargez 

C'est installé ? Alors profitez de cette nouvelle expérience SEL !


Découvrez le nouveau blog du SEL, espace de partage et de réflexion 

Le SEL vient de lancer son blog http://blog.selfrance.org/ pour créer un espace de partage et de réflexion pour permettre :

-          une meilleure compréhension du développement dans les pays du Sud,

-          un regard différent sur le travail du SEL et de ses partenaires chrétiens locaux,

-     des prises de paroles de divers contributeurs qui s’engagent pour « une action chrétienne dans un monde en détresse ».

Le blog du SEL contiendra aussi bien des articles de fond que des textes liés à une actualité plus immédiate pour le SEL et ses partenaires.

Une meilleure compréhension du développement dans les pays du Sud

Le SEL a la volonté d’accompagner son public dans sa réflexion sur les sujets parfois complexes qui tournent autour de la pauvreté et des injustices dans les pays du Sud. Le blog du SEL contiendra donc des articles sur les enjeux du développement ainsi que des réflexions bibliques et théologiques dans une démarche d’éducation au développement.

Un regard différent sur le travail du SEL et de ses partenaires chrétiens locaux

Le SEL travaille en partenariat avec des organisations chrétiennes qui accomplissent un travail remarquable dans des conditions souvent difficiles, dans divers pays en développement. Le blog du SEL permettra de mieux les connaître dans leur quotidien.

Du 20 au 27 juillet 2015, le voyage interactif « Découvrons Haïti » sera l’occasion de partir à la rencontre de ce pays plein de potentialités, mais confronté à de nombreux défis. Ling-en Hsia, community manager du SEL, se rendra à la rencontre des partenaires du SEL et des bénéficiaires des actions. Tout au long de la semaine, le blog rendra compte de son parcours en Haïti.

Des prises de parole de divers contributeurs

Le blog du SEL donnera la parole à divers contributeurs, du Nord et du Sud qui, chacun à leur manière, prennent part à « une action chrétienne dans un monde en détresse » par leurs actions, par leurs réflexions et prises de position, par leurs engagements parfois originaux pour et avec ceux qui vivent dans des situations de pauvreté. Ce blog sera aussi l’occasion de faire entendre la voix de ceux qui se trouvent ou se sont trouvés dans la pauvreté.

 SEL

CNEF: publication de la brochure « Libre de le dire au travail »

libre_de-le-dire


Dans le cadre de sa campagne nationale pour la défense de la liberté d’expression, le CNEF publie sa troisième brochure dédiée cette fois à la liberté d’expression dans le milieu du travail. Brève présentation.

La société française est faite de diversités culturelle, politique, philosophique, mais aussi religieuse. Prendre en compte ces diversités est un impératif du «vivre ensemble », y compris au niveau du travail. Alors, comment gérer les diversités, concrètement, puisque chacun doit être en mesure d’occuper un emploi.

Est-il vraiment possible d’être en accord avec ses convictions les plus profondes sur le lieu du travail ?

Si oui, comment concilier les dimensions collective et économique du travail avec les li- bertés individuelles que sont les libertés de conscience et d’expression? 

Lieu de labeur, de conflits, mais aussi de communication et d’amitié, l’entreprise nous mobilise pendant plus de la moitié de notre temps éveillé. C’est un lieu de vie. Avec nos collègues nous partageons nos joies et nos peines, mais aussi nos valeurs chrétiennes car nous sommes la même personne, le dimanche à l’église et le restant de la semaine sur notre lieu de travail. Le milieu professionnel est un lieu propice à ce type d’échanges car les relations s’inscrivent dans la durée et peuvent ainsi se développer. 

La liberté d’expression [...] ainsi que le principe de laïcité [...] doit nous permettre de vivre [...] sans nous cacher.

La liberté d’expression que nous donne la Constitution, ainsi que le principe de laïcité inventé pour donner un cadre de « vivre ensemble » à toutes les confessions religieuses, doit nous permettre de vivre notre foi chrétienne sans nous cacher, mais toutefois dans le respect absolu des organisations et des collègues qui nous entourent.

Le livre «Libre de le dire au travail» est ainsi un outil précieux qui donne aux chrétiens les éléments nécessaires pour bien vivre dans leur entreprise sans pour autant laisser leur identité au vestiaire.

Association Groupes Bibliques d’Entreprises (GBE) 

Pour devenir une source d’épanouissement, le travail doit avoir du sens et être en accord avec des convictions person- nelles, notamment religieuses. Mais comment concilier la réalité collective et économique du travail avec la liberté individuelle ?

Ce manuel pratique donne des clés à tous ceux qui exercent une activité dans le contexte de la fonction publique, du secteur privé, d’une activité libérale, d’une entreprise de tendance etc. Une attention particulière est apportée aux professions de santé et de l’enseignement public. 

droitdeledire


Disponible sur www.blfstore.com et dans toutes les librairies. 

CNEF

FPF: nouvelles juillet 2015

La FPF en route vers la 


COP 21 !


Cop 21 : Conférence des Nations unies sur les changements climatiques « Paris 2015 » 30 novembre au 11 décembre 2015

 L'événement du jour

La Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF) a rencontré le Président de la République ce matin. Les responsables religieux lui ont remis leur Déclaration commune sur la crise climatique.

Le 1er juillet 2015, la Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF) a été reçue à l’Elysée par le Président de la République, François Hollande, Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, ainsi que Nicolas Hulot, Envoyé spécial du Président de la République pour la Protection de la planète.
A cette occasion, la CRCF (présidée par le pasteur François Clavairoly) a fait part de sa mobilisation quant aux enjeux climatiques et présenté une déclaration commune qu’elle a remis au Président de la République à l’issue de la rencontre. + d'infos
Lire la déclaration

 

 Zoom sur les événements du mois

Publications
- du livre : Terre créée, terre abîmée, terre promise, par la Fédération protestante de France, le 15 juin - (affiche)
- de l'encyclique sur l'écologie du Pape François : Loué sois-tu ! Sur la sauvegarde de la maison commune, le 19 juin
Lire l'article de Réforme

 

Salon du Bourget
Le Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget s’est tenu, du 15 au 21 juin, sur le site même où sera organisée la COP 21. Occasion pour le Réseau Action Climat de proposer un dossier sur l'impact du transport aérien sur le climatLire

 

 Les protestants et la COP 21

L'UEPAL a soutenu le jeûne pour le climat le lundi 1er juin 2015
À midi, une trentaine de personnes se sont retrouvées pour l'action #jeûne pour le climat. Après un temps de prière à l'église Saint-Thomas, un échange a eu lieu à la cafèt' du Stift sur le thème « L'investissement de l'État français dans les négociations de la COP 21 ». De nombreux étudiants ont participé à cet événement. + d'infos 
Le Chapitre de Saint-Thomas et l'Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine, en collaboration avec l'Aumônerie universitaire protestante (AUP) et le Stift, soutiennent le jeûne.

 

 

La Fédération luthérienne mondiale renonce à investir dans les énergies fossiles 
Lire l'article de La Croix (23/6/2015)
Le 30 avril l’Église d’Angleterre avait annoncé de son côté qu'elle abandonnait ses investissements dans le charbon et le pétrole

A lire aussi : Les Églises allemandes, forces vives de la transition énergétique, (9/6/2015)

 

 Calendrier estival

Retour sur le Forum « Vivre ensemble le changement climatique » au Conseil économique, social et environnemental, qui s'est tenu le 4 juin à Paris. Revoir l'intégralité des débats

1 juillet dans plus de 30 villes en France et dans le monde : Jeûne pour le Climat international. 
1-2 juillet Sommet mondial Climat & Territoires à Lyon 
7-10 juillet Notre avenir commun sous le changement climatique - conférence scientifique internationale à l'UNESCO
21 juillet Sommet des Consciences pour le climat, à Paris
Du 28 au 30 août à Saint-Étienne se tiennent les Assises chrétiennes de l’écologie. Les inscriptions sont ouvertes

 

 Pour mieux comprendre

Le kit pédagogique sur les changements climatique est un outil de sensibilisation et de formation «clé en main» sur les grands enjeux climatiques proposé par le Réseau Action Climat (RAC)

 

 

 Fiches pratiques


Organiser une "biodiv'party"
Avec le kit proposé par la Fondation Nicolas Hulot

Un temps d’échange et de rencontre convivial, pour partager à l’aide de jeux, un état des lieux de la planète sous l’angle de la biodiversité.
9 jeux de toute nature… en libre accès. Télécharger

 

Jouer avec le Jeu des 7 familles Albert Schweitzer 
bilingue français-allemand
dès 6 ans

En 2015, pour rappeler le cinquantième anniversaire de sa mort, le service de Catéchèse de l'Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL) a créé un beau jeu des 7 familles pour présenter en quarante-deux cartes la vie et l'oeuvre de Schweitzer
Albert Schweitzer a milité tout au long de sa vie en faveur de l'écologie, pour la paix et pour le respect de la vie. Un message d'une actualité bien vivante.

 

 Animer une étude biblique sur le thème du climat avec le kit "Trois textes bibliques pour réfléchir aux changements climatiques" proposé par Katie Badie, responsable du Service biblique de la FPF. 

Psaume 104, Jérémie 5.20-31, Romains 8.18-25

 

 Témoignage

Vidéo : Burkina Faso le réchauffement climatique qui épuise les sols : témoignage d'un agriculteur 

  

 Radio Climat 

6 minutes mensuelles sur le thème : écologie et foi chrétienne
Martin Kopp, chargé de plaidoyer pour le climat à la Fédération luthérienne mondiale, membre du groupe climat de la FPF, au micro de Paul Meyer. 
Après avoir expliqué l’impasse d’une croissance tous azimuts et quel qu’en soit le prix, Martin Kopp donne des pistes pour une décroissance heureuse pour la planète Ecoutez


FPF

200 ans de présence du protestantisme en Haïti à travers le méthodisme

Le site d’informations haïtien Haiti Press Network  rend compte des premières célébrations en cours en Haïti fêtant les 200 ans de présence du protestantisme en Haïti par le biais du méthodisme.

Plusieurs milliers de chrétiens protestants haïtiens, pour la plupart des méthodistes ont célébré les 200 ans de l’autorisation du Protestantisme en Haïti par une grande marche processionnelle suivie d’un culte d’actions de grâce au Champs de Mars, dimanche 19 juillet.

« Haïti fut le premier pays de la Caraïbe à accepter le méthodisme parce que cette église luttait contre l’esclavage et était mal vu des autres colonies où on pratiquait encore l’esclavage », fait savoir Rosny Desroche au culte d’actions de grâce organisé au Champs de Mars en commémoration du Bicentenaire de l’autorisation du Protestantisme en Haïti.

Pour le Président de la Fédération Protestante d’Haïti (FPH), le Rvd. Sylvain Exantus, « en 200 ans, le Protestantisme haïtien est présent dans toutes les couches sociales du pays, puisque plusieurs ministres – dont un premier ministre – des conseillers, des juges et plusieurs cadres sont des protestants ».

« En 1908, on a incendié toutes les propriétés de l’EMH, pourtant on est là pour célébrer notre Bicentenaire », se réjouit le Bishop de l’Eglise Méthodiste d’Haïti (EMH), le Rvd Gesner Paul qui cite avec les fidèles « Gade n' la toujou », « On est encore debout ». Le Bishop Paul encourage les chrétiens méthodistes et autres dénominations protestantes à suivre les exemples des « Héros de la Foi » comme John et Charles Wesley pour surmonter les épreuves.


Cette cérémonie qui s’est déroulée sous un soleil de plomb a été précédé par une grande marche processionnelle où des milliers de chrétiens protestants haïtiens ont marché à travers les rues de la capitale, Port-au-Prince, dans un parcours qui les conduit de l’Eglise Méthodiste (Collège Bird) au Champs de Mars.

Chants religieux et patriotiques ont animé cette marche où les organisateurs ont salué la mémoire du Président Alexandre Pétion en chantant la « Dessalinienne » (Hymne National) devant le monument de celui qui a autorisé le culte protestant en Haïti, la Place Pétion, toujours au Champs de Mars.

Plusieurs activités sont prévues pour marquer le Bicentenaire de du Protestantisme haïtien à travers le Méthodisme. Environ 53% des femmes et 47% d’hommes se déclarent protestants selon un sondage l’Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique (IHSI), cité par le Pasteur Sylvain Exantus.

Jonas Laurince

Dimanche, 19 Juillet 2015

Du 16 Juillet 2016 au 31 Octobre 2017 des activites marqueront la celebration du 200eme anniversaire du protestantisme en Haiti sous la direction d'un comite special cree en cette occasion par la Federation protestante d'Haiti. Cameraman Creed

Haiti Press Network