Le COE félicite la nouvelle direction des églises sud-africaines

Le Secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE), le pasteur Olav Fykse Tveit, a félicité les nouveaux dirigeants du Conseil sud-africain des Eglises (SACC), élus récemment lors de sa conférence triennale à Johannesburg, Afrique du Sud, du 25 au 26 février.

Parmi les nouveaux membres figurent l’évêque Ziphozihle Siwa, le nouveau président du SACC, et évêque président de l'Église méthodiste d'Afrique australe, qui a prêché à l'enterrement de l'ancien président Nelson Mandela à Qunu. Le Rév Frank Chikane a été élu vice-président senior du SACC. Il est un militant anti-apartheid connu pour ses travaux au sein de la communauté de l'église locale et internationale. Chikane a servi comme secrétaire général du SACC 1987-1994. Le Père Michael Lapsley a été élu vice-président du SACC. Lapsley est un prêtre anglican avec une vaste expérience de travail dans la guérison des mémoires en Afrique du Sud post-apartheid. Il a été gravement blessé par une lettre piégée dans les années 1980 quand il était aumônier du Congrès national africain à Harare.

Un nouveau Comité exécutif national (NEC) a également été élu.

« Je transmets mes plus sincères félicitations à la nouvelle direction du SACC au début de leur nouveau ministère pour servir les églises et les communautés en Afrique du Sud », a déclaré le pasteur Tveit.

«L’Afrique du Sud détient un extraordinaire héritage œcuménique : il est appelé à être un témoignage prophétique en faveur de la justice et de la paix. Puisse cet héritage inspirer le SACC et lui permettre de lancer de nouvelles visions dans son pèlerinage de justice et de paix pour les années à venir», a-t-il ajouté.

Tveit a affirmé le soutien du COE à la direction de l'Église d'Afrique du Sud, se disant impatient de «collaborations continues», tandis que les nouveaux membres entament leur engagement au sein du SACC.

Lors de la conférence de Johannesburg, l’évêque Ziphozihle Siwa a dit: «C'est un grand honneur d'avoir l'occasion de servir à ce niveau-là l'Eglise et la nation ».

«Je suis pleinement conscient des défis auquel le mouvement œcuménique est confronté en ce moment, mais l'Église est appelée à rester fidèle à sa vocation d'être un signe de la présence de Dieu dans le monde, en offrant de l’accompagnement pastoral et un témoignage prophétique,» a-t-il dit.

Site du Conseil sud-africain des Eglises

Eglises membres du COE en Afrique du Sud

4 mars 2014

COE