Le CNEF est de la Manif pour tous le 13 janvier 2013

COBELLIGÉRANCE

En ce mois de janvier 2013, le Conseil national des évangéliques de France a fait un choix résolu, manifester au côté de tous ceux qui veulent que soit retiré le projet de « Mariage pour tous ». Son président, le pasteur Etienne Lhermenault, explique les raisons de son implication présente.


Ainsi le dimanche 13 janvier les responsables du CNEF et, je l’espère, de nombreux évangéliques se joindront à l’initiative citoyenne non partisane qu’est « La Manif Pour Tous ». Ils y retrouveront des associations connues comme les Associations Familiales Protestantes ou le Comité Protestant évangélique pour la Dignité humaine, mais aussi des associations catholiques, juives, musulmanes ou laïques de tous ordres avec lesquelles ils n’auraient jamais imaginé faire un jour cause commune.

Cette « cobelligérance » peut se justifier de plusieurs manières :

 

  • Biblique d’abord. Plusieurs situations ou affirmations du NT laissent entendre qu’une entente partielle ou ponctuelle avec des enfants de ce siècle pour défendre la cause de l’Évangile ou de son ministre n’est pas à proscrire a priori. Ainsi de l’apôtre Paul qui, avec une grande habileté, tantôt invoque sa citoyenneté romaine1, tantôt fait cause commune avec les pharisiens2, tantôt en appelle à la justice de l’empereur3 pour échapper à la vindicte de ses congénères.
  • Prophétique ensuite. Les conséquences du choix de société que promeut le gouvernement à travers le projet de « Mariage pour tous » sont telles que nous ne pouvons rester silencieux. Il faut oser dénoncer sereinement mais fermement la folie d’une société qui, sous prétexte d’égalité, veut dénaturer le mariage, déstabiliser la famille et faire de l’enfant un droit au lieu de le défendre. Et puisque les arguments du discours ne suffisent pas pour être entendus, nous adoptons – une fois n’est pas coutume – le langage du nombre et de la rue.
  • Pragmatique enfin. La cause étant suffisamment sérieuse et les opposants au projet de loi suffisamment proches sur le sujet, il fallait mettre nos forces ensemble pour tenter de faire entendre ce langage du nombre et de la rue. Notre espoir, c’est que les hommes politiques, à défaut d’être lucides sur les dimensions éthiques du sujet, prennent la mesure du poids électoral des opposants dont nous faisons partie.

Ceci étant dit, faire cause commune ou être « cobelligérants » ne nous oblige nullement à renoncer à ce que nous sommes. Nous lutterons donc sur deux fronts selon nos habitudes, par l’action et par l’intercession. Ici l’action prendra la forme de la participation à « La Manif Pour Tous » le 13 janvier prochain et l’intercession, celle de l’opération Josué proposée par le CPDH.

Nous comptons donc sur vous pour venir en nombre à Paris et pour intercéder sans relâche afin que ce projet de loi soit abandonné !

Que cette année 2013 nous trouve fidèle au service du Maître et animé d’un zèle joyeux pour partager l’Évangile !

 

Etienne Lhermenault

Président du CNEF

 

 

1 Ac 22.25ss

2 Ac 23.6ss

3 Ac 25.9ss


Le Cnef