La Fédération des Églises protestantes suisses (FEPS) pour l’extension de la reconnaissance du baptême aux Églises orthodoxes et anglicane

La „déclaration relative à la reconnaissance mutuelle du baptême“ de la Communauté de travail des Eglises chrétiennes en Suisse est un signe œcuménique fort pour l’Assemblée des délégués de la FEPS.


Chaque baptême signifie accueillir un être humain dans l’Église. Le baptême rend l’Église vivante. Il est en même temps un appel aux Églises afin qu’elles dépassent leurs divisions.


Les Églises protestantes, catholique romaine et catholique chrétienne ont reconnu mutuellement leur baptême en 1973. Une nouvelle étape doit maintenant suivre: l’extension de la reconnaissance du baptême, en particulier aux Églises orthodoxes et à la communion anglicane.


La Communauté de travail des Eglises chrétiennes en Suisse CTEC a dans ce but créé en 2009 un groupe de travail avec des représentants de ses Églises membres, et la Fédération des Églises y a elle aussi participé. Le résultat de ces travaux a été présenté l’année dernière dans la „déclaration relative à la reconnaissance mutuelle du baptême“. Aujourd’hui, l’Assemblée des délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse a habilité le Conseil à signer cette déclaration.


Pour la Fédération des Églises, la déclaration constitue un pas important dans l’unité de l’Église: le baptême est lié au cheminement dans la foi de toute une vie. Ce point de vue autorise la reconnaissance mutuelle du baptême, notamment par les Églises orthodoxes. Il a également permis d’approfondir le dialogue avec des représentants des traditions anabaptiste et baptiste, et il suscite la réflexion sur le baptême parmi les Églises protestantes.


L’extension de la reconnaissance du baptême pourrait être annoncée cette année encore, pour les 40 ans de la reconnaissance mutuelle du baptême de 1973, par le présidium de la CTEC. Ce qui constituerait un signe œcuménique fort, la FEPS en est convaincue.


-.-.-.-


Filzbach, 17 juin 2013


FEPS