En route, mensuel francophone de l’Eglise évangélique méthodiste, est en ligne (94-février)

D’ores et déjà, le numéro de février 2013 du mensuel francophone de l’Eglise évangélique méthodiste est en ligne sous un nouveau design.

Quand le travail de nuit comme de jour, 7 jours sur 7 est fortement encouragé en Suisse, peut-être faut-il aussi savoir résister aux pressions ambiantes au nom de l’éthique chrétienne. Peut-être faut-il réapprendre dans ce domaine comme dans d’autres l’art de la conjugaison entre fermeté et ouverture à l’exemple de John Wesley. Bonne lecture.

Éditorial

Conjuguer fermeté et ouverture

JP Waechter

Face aux multiples affronts possibles, il importe de faire front résolument, humblement, avec l’obéissance sans concession et la soumission à Dieu sans compromission d’un prophète comme Daniel (voir la méditation de David Loché). La résistance est une marque caractéristique du chrétien.

Dans ce numéro, nous relayons l’appel à l’engagement citoyen publié par le site AVAAZ relatif au commerce du coltan fort prisé par l’industrie électronique, parce qu’il n’est pas étranger au conflit en cours en RDC.

Au nom de la frénésie régulatrice chère au libéralisme économique, certains en Suisse sont prêts à brader les acquis sociaux acquis de haute lutte en remettant par exemple en cause le repos dominical et le travail de nuit. Le collectif « l’Alliance pour le dimanche  » lance un référendum sur la question. Notre évêque, lui, met l’accent sur l’importance de la pause privilégiant prière et méditation.

Face à la tuerie sauvage perpétrée par un jeune homme dans une école de Newtown, le NRA, puissant lobby des armes aux États-Unis, encourage le moindre citoyen à s’armer encore davantage (voir la rubrique actu). Notre réponse sera d’une tout autre nature.

Ces trois cas cités nous poussent à faire notre examen de conscience : au-delà de la compassion à mettre en œuvre à l’égard des victimes de ces situations iniques, il y a lieu d’incarner les valeurs qui procèdent de notre engagement de disciples de Jésus-Christ.

John Wesley, voici un homme qui s’est montré à la fois homme de conviction et homme d’ouverture, inflexible sur les fondamentaux de la foi (essentials) et tolérant sur les points secondaires (opinions). Ne serait-il pas un exemple à suivre ! (cf. le premier article d’une série de Daniel Husser sur John Wesley).

Accès au sommaire du N°94 - Février 2013


eemni