Mise en ligne du mensuel francophone En route (N°86-Mai 2012)

Accédez à tout le contenu du mensuel francophone EN ROUTE de l’Eglise Evangélique Méthodiste. Son numéro du mois de mai aborde pour l’essentiel les frontières entre la vérité et le mensonge en politique à l’occasion des élections présidentielles et législatives en France. Au-delà des partis, dans une perspective spirituelle. En voici l’éditorial :

Les pouvoirs au carrefour du mensonge et de la vérité

JP Waechter

À l’heure où le journal sera mis en circulation, le second tour des élections présidentielles se sera joué et la France disposera d’un président.

Les deux seuls candidats restés en lice pour le second tour se seront affrontés sans ménagement.

Au cours de cette campagne, les violences verbales et les invectives ont été monnaie courante. Mais ont-ils à faire partie d’une campagne électorale digne de ce nom ? Tous les coups seraient-ils permis pour prendre l’avantage sur son adversaire ?

Est-on autorisé à user du mensonge pour damer le pion à l’adversaire et influencer l’opinion ? À ce jeu, on perd au change et la démocratie se fragilise. Qui s’en inquiète ?

En route analyse ce phénomène et renvoie les protagonistes à l’exigence biblique de vérité, à « l’accueil et l’amour de la vérité pour être sauvés  » (1Th 2.10).

Des hommes et des femmes tentent de suivre cette divine exigence en exerçant divers mandats politiques (cf allusion à quelques figures dans l’article du sociologue Christopher Sinclair).  Le chanteur Daniel Pialat, alias Daniel Matoby, fait passer cette même exigence de vérité dans une chanson composée pour la circonstance : « Ne nous mentez pas !  »

L’Esprit versé sur l’Église le jour de la Pentecôte participe intimement de la vérité et ceux qui se laissent éperonner par Lui gardent le cap sur la vérité et se détournent de toute forme de mensonge (méditation du pasteur Pascal Maurin). Ainsi en est-il de notre Église, de l’Église de Jésus-Christ où tous les membres du corps font corps et développent un esprit de corps dans la dépendance de l’unique Tête, Jésus-Christ (voir le billet de l’évêque Patrick Streiff).

Si les entreprises humaines sont prométhéennes et source de confusion (Tour de Babel et les langues brouillées), l’œuvre de Dieu nous met en mouvement et fait triompher l’amour de la vérité et la vérité de l’amour. Alors, que bouge notre Église ! (cf « Bouge ton Eglise !  », le thème de l’AG de l’UEEMF et de la Journée de l’Union le Jour de l’Ascension).

Accès au sommaire


Présence sous Twitter


Par ailleurs, nous sommes présents sur les réseaux sociaux en participant aux gazouillis spirituels sous TWITTER. Pour les suivre en temps réel, il suffit de nous suivre à cette adresse.

eemni/en route