La Polynésie française doit être décolonisée, affirme le COE

Le Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) a publié le 4 septembre une déclaration publique demandant la réinscription de la Polynésie française (Maohi Nui) sur la liste des territoires non autonomes à décoloniser.

En 1947, le gouvernement français avait fait rayer Maohi Nui d’une liste dressée par l’Organisation des Nations Unies récemment créée. Une déclaration publique adoptée par le Comité central appelle les autorités françaises «à remplir leurs obligations et à mettre à disposition tous les moyens nécessaires au développement économique, social et culturel du peuple maohi»; en outre, elle «prie instamment la France d’indemniser toutes les victimes des essais nucléaires et de la radioactivité» dans la région.

Elle invite également les chrétiens, partout dans le monde, à prier «pour le peuple et les Églises de Maohi Nui à l’heure où ils entament leur lutte juste et pacifique pour l’autodétermination.»

Texte intégral de la déclaration du Comité central du COE

Les Nations Unies et la décolonisation

Plus d’informations sur la session du Comité central

17 septembre 2012

COE