Europe: l’implication des Protestants dans l’UE

L’Eglise protestante en Allemagne (EKD) se félicite de l’attribution du Prix Nobel de la Paix - Les Évangéliques impliqués dans les institutions


Le prix Nobel de la paix

L'Alliance Evangélique Européenne (AEE) et l'Église protestante en Allemagne (EKD) ont mis en évidence l'importance de l'Union européenne (UE). L'AEE qui représente quelque 20 millions d'Évangéliques dans 35 pays, a évoqué lors de son Assemblée Générale à Vendrell à Barcelone (Espagne) son engagement continu au sein des institutions de Bruxelles et de Strasbourg.


Dans le même temps, le Conseil de l’EKD s'est félicité de l'attribution du Prix Nobel de la Paix à l'Union européenne (UE). Il exprime la forte reconnaissance en faveur du "projet de paix en Europe", a déclaré le vice-président du Conseil de l’EKD, l’évêque Jochen Bohl (Dresde), le 12 Octobre à Hanovre.

L'UE n'est pas seulement une unité économique. Bohl: «L'Europe est une promesse qui s'étend bien au-delà de la préservation de la prospérité économique. L'Europe défend une vie de paix et de liberté, l'ouverture des frontières, le respect des droits de l'homme, l'égalité et la responsabilité sociale». Compte tenu de la dette et de la crise financière, ces questions majeures passent souvent en second plan.

Avec le soutien des Églises ont été construits des ponts entre les personnes de différentes nationalités et bien des divisions entre les peuples ont été surmontées. Le Conseil entamera des discussions oecuméniques à l’échelle de l’Europe pour renforcer la cohésion européenne avec les Églises partenaires. Un document de travail sera publié à la mi-Octobre.


Réflexion sur la charité en temps de crise financière

Pour le compte de l’AEE, le politologue Christel Ngnambi défend le point de vue chrétien au sein de l'UE et du Conseil de l’Europe et analyse le positionnement public du monde politique et judiciaire face à la religion. Les 140 délégués à l'Assemblée générale réunis du 10 au 13 Octobre en Espagne ont honoré son engagement mis en question par manque de moyens. Sous cet angle, le Secrétaire Niek Tramper (Driebergen / Pays-Bas) constatait une «indifférence croissante» faute de relations avec le prochain» en Europe. À la crise de la dette, l'AEE n'a pas réagi par des résolutions, mais une réflexion approfondie sur le mandat biblique de l’amour du prochain, et par un appel à la générosité.


Les communautés issues de l’immigration en pleine expansion

Aujourd'hui, les communautés issues de l’immigration sont en croissance rapide dans les grandes et petites villes changent de façon durable le paysage religieux en Europe, dit le Danois Hans Henrik Lund. Il a estimé leur nombre à environ 14.000. Lund a plaidé pour qu’on considère ce boom comme une promesse. Que certaines de ces nouvelles communautés établies dans un court laps de temps fassent de l’ombre aux plus anciennes, ne doit pas frustrer les Européens. «Dieu agit dans ces événements", a déclaré Lund.


Des Musulmans en quête de sources religieuses

L'experte allemande de l’islam, Christine Schirrmacher (Bonn), a souligné que pour la première fois de nombreux musulmans se mettent à étudier les sources de leur propre religion. Sur les 20 millions de musulmans en Europe, 90 % se désignent comme religieux: Au milieu de la société laïque, ces personnes se mettent en quête de Dieu et pourraient renouer avec Lui, pense-t-elle. Ils sont également ouverts pour des réunions et des discussions avec les chrétiens, a déclaré Schirrmacher. Ce n’est pas parce que les médias rendent compte de la violence des islamistes que les chrétiens doivent hésiter d’entrer en contact avec les musulmans.

13.10.2012

Traduction eemni

idea.de