COE, Alliance Evangélique, Caritas et Pax Christi unis pour demander des avancées sur le commerce des armes

Le traité sur le commerce des armes doit inclure les munitions, affirment des leaders religieux


Une alliance regroupant les familles confessionelles de 90% des deux milliards de chrétiens de la planète a lancé une exhortation conjointe aux 194 États qui négocient actuellement le premier traité international sur le commerce des armes: le traité doit inclure une règlementation sur les munitions.  


Les propositions apportées à la table des négociations prévoient l'interdiction de la vente d'armes en cas de génocide, de crime de guerre ou de violation grave des droits de la personne. Presque tous les 194 États participant aux négociations reconnaissent que les armes et les munitions les plus souvent utilisées dans ces cas doivent être incluses dans le traité.


Les Églises et leurs membres sont témoins au quotidien du coût en vies humaines de la violence armée illégitime, quand, partout dans le monde, des victimes sont amenées dans des hôpitaux d'Église ou des cimetières chrétiens. «Le traité sur le commerce des armes doit réglementer les munitions qui tuent ces gens», affirment les représentants du Conseil œcuménique des Églises, de l'Alliance évangélique mondiale, de Pax Christi International et de Caritas dans un communiqué conjoint du 20 juillet.


Une infime minorité de pays, dont certaines grandes puissances, insistent pour que les munitions ne soient pas incluses dans le champ d’action du traité.


«Les munitions ne sauraient être omises de la règlementation tant attendue d'un commerce qui a apporté tant de souffrance et de mort pour des millions de gens», ont déclaré les responsables d'Église à mi-parcours des négociations. Les débats, qui se déroulent sous l'égide des Nations Unies pendant un mois entier, sont extrêmement sensibles. 


Read the full text of the joint statement (en anglais)


Contacts médias des signataires:

Pasteur Walter Altmann, président du Comité central, Conseil œcuménique des Églises 


  1. Geoff Tunnicliffe, secrétaire général de l'Alliance évangélique mondiale,


Mme Marie Dennis, coprésidente de Pax Christi International, 


  1. Didier Destremau, ancien ambassadeur de France, porte-parole de Caritas pour les questions de désarmement 


23 juillet 2012

COE