Suisse, Zurich: l’Église évangélique méthodiste favorable à l’interdiction de l’arme de service dans les foyers

Priorité à la vie

La commission «Eglise et Société» de l’Eglise évangélique méthodiste (EMK) soutient l’initiative populaire «Pour la protection face à la violence des armes». Selon le communiqué, un oui à l’initiative permettrait de réduire de manière importante le nombre de personnes menacées, blessées ou tuées par des armes à feu. Le peuple devra se prononcer le 13 février sur la question.


"Il est facile d’accéder à une arme", affirme la commission "Eglise et société" de l’Eglise évangélique méthodiste. Il y aurait plus de 2 millions d’armes à feu dans les foyers suisses. Une grande partie d’entre elles seraient en possession d’anciens membres de l’armée ou de soldats.

   "La violence domestique menace en particulier les femmes et les enfants", s’inquiète la commission qui affirme que la sécurité de ces derniers reste une priorité. L’initiative permettrait également d’empêcher des suicides et de prévenir des crimes. "Une préoccupation centrale pour les chrétiens est la protection de la vie. Un oui à l’initiative populaire permettrait de réduire de manière importante le nombre de personnes menacées, blessées ou tuées par des armes à feu."

En plus du parti socialiste, des Verts et du PEV, plus de 80 organisations soutiennent l’initiative "Pour la protection face à la violence des armes". Il s’agit d’associations de femmes, de médecins et familiales, de syndicats mais également d’Églises.

Selon l’initiative, toute personne qui veut acquérir, posséder, porter, utiliser ou céder des armes et des munitions doit prouver qu’il en a le besoin. Il serait par exemple possible, pour des tireurs, chasseurs ou collectionneurs, d’acquérir une arme dûment enregistrée. L’arme de service devrait quant à elle être entreposée, en dehors des périodes de service militaire, dans un arsenal sous la surveillance de l’armée.

10 janvier 2011


APIC/Radio Ville-Marie