Les dirigeants de l’Eglise Méthodiste Unie rencontrent des responsables ivoiriens pour discuter du renforcement de la paix

L’Eglise Méthodiste Unie au niveau mondial  engagée au plus haut niveau dans la restauration de la paix en Côte d’Ivoire

Autorités officielles de Côte d'Ivoire Officials et la délégation méthodiste unie

Photo: Melissa Hinnen 

Source: GBGM Mission News

par Melissa Hinnen

Une délégation de l'Église Méthodiste Unie a rencontré le ministre des Affaires étrangères et d'autres dirigeants de la Côte d'Ivoire pour explorer leurs champs d’intérêts communs à l’heure où ce pays de l’Afrique de l’Ouest cherche à se remettre de la crise post-électorale.

L’évêque Weaver, de la Nouvelle-Angleterre, a conduit la délégation et a dit plus tard qu'il était encouragé par la réunion. Il a souligné le rôle de l'Église en tant qu’organisation mondiale. «Nous établissons des partenariats avec des gouvernements et des organisations non gouvernementales, nous aidons souvent des communautés à sortir de crise. Nous travaillons ici sous la direction de l'Eglise Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire (EMU-CI), et les différentes entités de la connexion, nous prévoyons ainsi que ce sera le début d'un fort partenariat avec cette administration pour construire la paix dans le pays». L'évêque est directeur du Conseil Mondial de la Mission (EEM), organisateur de la réunion.
Le ministre Duncan a remercié la délégation et a expliqué les priorités du nouveau gouvernement: «Nous sommes reconnaissants pour votre soutien et de l'opportunité de cette collaboration avec l'Église Méthodiste Unie. Nos domaines prioritaires en ce moment concernent notamment la restauration de la paix et de la sécurité, la réunification des enfants et la réconciliation en Côte d'Ivoire.»

Près de 500.000 personnes ont été déplacées durant la crise post-électorale l'année dernière. Des milliers de réfugiés sont encore au Libéria et au Ghana, et des mesures concrètes sont prises pour réunir les familles et réinstaller les personnes déplacées dans leur pays d'origine. Le nouveau gouvernement a mis sur pied la Commission dialogue, vérité et réconciliation forte de onze membre pour rétablir la paix entre les Ivoiriens qui se sont divisés pendant la tourmente politique. 

Le ministre Duncan a déclaré que la pauvreté avait de profondes incidences sur les Ivoiriens ces dernières années. Alors qu'il anticipe une légère augmentation du PIB en 2012, selon lui, la guerre est responsable d'une augmentation de la pauvreté à hauteur de 30-50%, en particulier parce que les gens ont perdu une demi-année de travail. Il se dit intéressé par un partenariat avec l'Église Méthodiste Unie, en particulier pour aider la population dans les secteurs sociaux comme l'éducation, la santé, l'eau et construire un développement durable. 

Thomas Kemper, secrétaire général du Conseil Mondial de la Mission de l’EMU, dit sa joie de voir le gouvernement œuvrer pour la paix et l'élimination de la pauvreté, des préoccupations qui reflètent les valeurs de l'Eglise Méthodiste Unie. «Le projet du président Ouattara de favoriser la collaboration religieuse présente de nouvelles opportunités pour le dialogue et l'action», at-il dit. La population de Côte d'Ivoire est composée à la fois de chrétiens et de musulmans; le président Ouattara est musulman.

Kemper a également noté le rôle de la Côte d'Ivoire dans le travail global de l'organisation missionnaire. «Nous avons des Ivoiriens engagés comme missionnaires dans leur propre pays, et des Ivoiriens servant comme missionnaires dans des endroits comme la Tunisie. L’évêque Benjamin Boni de Côte d'Ivoire supervise la mission en Afrique de l'Ouest. Sous la direction de l'évêque, nous avons fourni soutien et conseil à partir des Etats-Unis pour renforcer les écoles de l'église et accroître leur efficacité. J'ai hâte d'explorer de nouvelles façons de mettre notre personnel en réseau avec différents groupes religieux pour trouver un terrain commun et aider au redressement du pays».

L’Eglise Méthodiste Unie en Côte d'Ivoire

Au fil des ans, l'Eglise a facilité la visite mutuelle de délégations de haut niveau aux Etats-Unis et en Côte d'Ivoire. En Juin, des responsables d’église ont assisté à l'investiture du président Alassane Ouattara. Le révérend Isaac Bodje, Secrétaire de la Conférence annuelle de la Côte d'Ivoire, a expliqué la riche histoire de l'église dans son pays. «L'Eglise Méthodiste Unie a une forte présence en Afrique et plus d'un demi million de membres en Côte d'Ivoire. Nous respectons et honorons l'engagement du président Ouattara de séparer Église et État et nous continuerons d’apporter l’aide appropriée qui permettra aux communautés de guérir de leurs traumatismes, tout en créant des systèmes durables de développement.» 

La délégation méthodiste unie a cité des exemples de partenariats réussis dans des pays émergeant de crises. En Haïti, l'église travaille avec des communautés pour fournir de l'eau propre, renforcer les offres d'éducation, la formation des agriculteurs et développer des emplois. Au Soudan et au Sud-Soudan, des programmes de développement à long terme comprennent la restauration de la paix, la construction d’écoles et la formation des enseignants, et des abris pour les personnes déplacées à l'intérieur. 

La révérende Cynthia Harvey Fierro, qui dirige l’Œuvre d’Entraide de l’EMU (UMCOR), a déclaré: «Nous sommes déterminés à atteindre les populations les plus vulnérables et à rendre autonomes ceux qui sont en situation de pauvreté. Avec la Conférence du Texas, nous avons travaillé au contrôle du paludisme et actuellement nous travaillons avec l’Hôpital méthodiste uni de Dabou pour faciliter l’engagement des bénévoles». 

Dans la récente crise en Côte d'Ivoire, la station de radio de l’EMU a été une source d'informations et d'encouragements. Des églises méthodistes unies ont ouvert leurs portes pour abriter les personnes déplacés, et l’ Hôpital de Dabou a fourni des services médicaux.

Regard vers l’avenir

L’évêque Devadhar de la grande région épiscopale de New Jersey a clôturé la réunion, en priant pour que Dieu donne sagesse et conseil aux nouveaux dirigeants. Il a prié pour que l'Eglise méthodiste unie soit un instrument de guérison et de réconciliation dans le pays.

Le ministre Duncan a dit que lui et le président Ouattara accueillerait volontiers une autre délégation méthodiste unie en visite en Côte d'Ivoire plus tard cette année. Il a hâte de faciliter une rencontre avec d'autres responsables et d'établir une stratégie pour répondre aux besoins de la population dans le secteur social et l'établissement d'une collaboration œcuménique.

L’évêque Weaver a répondu: «Avec les élections à venir dans des pays comme le Zimbabwe et le Liberia, et le potentiel de crises dans ces pays, l'engagement du président Ouattara en faveur de la démocratie et du développement est un modèle d'espoir et de détermination pour la région. Nous sommes heureux de participer au processus de consolidation de la paix». 

22 septembre 2011

Traduction eemni

GBGM Conseil Mondial de la Mission (EEM)

Réactions d’un lecteur

«Ma déception part du fait que, pendant les heures chaudes de la crise post-électorale en Côte d'Ivoire, nous fidèles Méthodistes Unis Ivoiriens, n'avons vu de tels dirigeants de l'Eglise Méthodiste Unie venir rencontrer les autorités du pays d'alors (le Président Laurent GBAGBO) pour une possible résolution de ladite crise ou de chercher à savoir là où pouvait se trouver la vérité. Et de là trouver des voies et moyens pouvant aboutir à ladite résolution de la crise en Côte d'Ivoire. Alors que l'Eternel des Armées, le Dieu d'Abraham et Son Fils Unique Jésus-Christ, sur qui nous nous appuyons pour fonder notre foi chrétienne, sont la Vérité. D'abord, qui des deux Candidats au deuxième tour des élections présidentielles en Côte d'Ivoire; Laurent GBAGBO et Alassane OUATTARA, a-t-il réellement et véritablement gagné les élections présidentielles en Côte d'Ivoire ? Les dirigeants de l'Eglise Méthodiste Unie Mondiale se sont-ils posés cette question ? Ensuite, quelle démarche ces mêmes dirigeants ont-ils mené auprès des deux candidats qui se proclamaient victorieux des élections présidentielles, en vue de les emmener à la raison aux fins d'accepter le verdict des urnes pour une paix durable et négociée en Côte d'Ivoire ?

Pour moi, Chrétiens que nous sommes tous, devons adopter des comportements responsables basés sur la Vérité et non sur l'hypocrisie et le mensonge.

Grande est ma surprise de voir les dirigeants de l'Eglise Méthodiste Unie venir s'enquérir de la situation pacifique du pays auprès de nouvelles autorités (?) ivoiriennes...Où étaient-ils pendant les heures chaudes de la crise poste-électorale ? Où étaient-ils lors des bombardements inhumains et sataniques à l'arme lourde de l'armée française à Abidjan en avril ? La Russie peut-elle se lever un bon matin pour aller bombarder la résidence officielle de Mr Sarkozy et de Mr Obama ? Dieu seul peut répondre à une telle question.

Mr Ouattara a-t-il véritablement gagné les élections présidentielles en Côte d'Ivoire ? La voie du Dieu d'Abraham est celle de la Vérité. Cherchons la Vérité et non l'hypocrisie et le mensonge qui sont la voie du Satan, du Diable...et que sais-je encore.

Mais, sachez bien que le Président Laurent GBAGBO reste le véritable vainqueur des élections présidentielles en Côte d'Ivoire et non Mr Ouattara, parvenu au pouvoir par la force. Mais l'histoire nous a toujours démontré que la force n'a jamais résolu de problème sur cette terre...pour autant; nous croyons bien que Dieu, l'Eternel des Armées est bien vivant, Il existe bel et bien; voit et suit tout ce qui se passe en Côte d'Ivoire. Lui seul sait où se trouve la Vérité. Il saura donner le verdict le moment opportun. "Le temps est un autre nom de Dieu" a toujours dit Laurent GBAGBO. 

David KOUTOUAN»


Notre réponse EEMNI

Nous comprenons votre déception sans la partager, car notre Eglise de par le monde a déclaré son soutien au peuple ivoirien lors de la crise postélectorale.

Une délégation de l’Eglise Méthodiste Unie était encore de passage à Abidjan l’été 2010 pour redire son soutien au peuple ivoirien. Les autorités (Président et Premier ministre) l’ont accueillie (voir la dépêche eemni COTE D’IVOIRE : RENCONTRES AU SOMMET DE L’ETAT)

Nous avons relayé les appels à la prière et au jeûne lancé par les responsables d’église ivoiriens :

Haut Conseil protestant évangélique : Pasteur Paul Ayoh: “NOUS PRIONS POUR QUE DIEU TOUCHE LES CŒURS DES POLITICIENS” 

L’Eglise prie pour la paix en Cȏte d'Ivoire

Aux heures les plus sombres de la crise, nous avons relayé comme dans En route le témoignage d’un pasteur méthodiste ivoirien qui faisait part en toute sincérité du désarroi du peuple :

La crise ivoirienne ou le malheur d’un vote en Côte d’Ivoire

Nous avons relayé l’article du pasteur R. Poupin sur la crise postélectorale : Un mot sur la crise post-électorale ivoirienne 

A ce jour, nous plaidons pour que soit prise en compte la situation de toutes les victimes, des deux bords. Divers rapports d’ONG font état de la situation présente en Côte d’Ivoire :

- Rapport complet des ONG Care, OXFAM et DCR 2011

eemni