Côte d’Ivoire : culte à l’Eglise méthodiste unie en présence du président Laurent Gbagbo

Avec ses anciens camarades de lycée réunis dans le «club des caïmans», le président Laurent Gbabgo a suivi le culte de l’Eglise méthodiste unie du Jubilé à Cocody/Abidjan en ce dimanche 13 février.

Dans ce temple, le président contesté par la communauté internationale a tenté de rassurer ses compatriotes : «Les gens, quand ils viennent me voir, ils disent : «c’est chaud et toi tu es serein». Je leur dis : «venez, causons et repartez à la maison. Parce que ce qui va arriver, c’est ça qui va arriver. Ce n’est pas la peine de se torturer. Il n’arrive jamais ce qui ne doit pas arriver. Ce qui va arriver, et que Dieu a décidé, c’est ça qui arrive. Mais moi, je suis tranquille. En fait, la situation historique de la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui est en train de changer.

«Nous quittons une Côte d’Ivoire pour aller vers une autre Côte d’Ivoire qui est nouvelle. Je suis fier d’être au centre de cette transformation. Il faut que ce soit nous qui fassions le changement. C’est pour cela les autres aussi mènent leur combat. On se comprend. Ne vous inquiétez pas. Ce qui doit arriver sera inévitable. Et nous allons gagner. Je suis tranquille et serein. Je fais mon travail», a-t-il déclaré. Le président Laurent Gbagbo demande aux Ivoiriens de prier et d’être sereins.

 Avant de recommander : «En même temps soyez courageux». Se référant au personnage biblique Moïse qui a fait 40 ans dans le désert, le président Gbagbo a dit que ce n’est pas parce que les Ivoiriens ont la promesse de la victoire qu’ils auront la promesse de la facilité sur le chemin de l’indépendance totale. 

Le Bishop Benjamin Boni, responsable de l’Église méthodiste unie de Côte d’Ivoire, encourage le président Gbagbo à être sur la voie de la justice, la vérité et le dialogue. «Dieu est justice et vérité. C’est pourquoi, l’Église Méthodiste unie œuvre dans ce sens pour la paix et le développement de la Côte d’Ivoire. Nous devons nous disposer à nourrir l’amour et être ouverts au dialogue. La Côte d’Ivoire est l’œuvre de Dieu. Il n’y a pas lieu de se décourager. Dieu est dans ce pays et est pour ce pays», a-t-il déclaré. 

Le Bishop a rendu grâce au Seigneur pour tous les biens faits à la Côte d’Ivoire, au président Gbagbo, à sa famille et à son équipe. 

Le Bishop de l’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire, le révérend pasteur Benjamin Boni priera en ces termes : «Que ta main de grâce reste posée sur le président Gbagbo. Soutiens la Côte d’Ivoire qui est en difficulté. Et que tous ceux qui ont le pouvoir de décision dans le monde aient la crainte de Dieu», a-t-il ajouté. Il a offert deux bibles au président Gbagbo et à son épouse Simone Ehivet.


Publié le lundi 14 février 2011


Le Temps / Notre voie / EEMNI