MISE EN LIGNE DU MENSUEL FRANCOPHONE EVANGELIQUE METHODISTE EN ROUTE (JUIN 2010)

le nouveau comité directeur. Le changement majeur est l’élection de Marc BERGER comme nouveau président du comité directeur de l’UEEMF fin avril à Mulhouse.

La dernière mouture du mensuel francophone de l’Eglise Evangélique Méthodiste est en ligne. Il donne la belle part au rapport du président sortant, le pasteur Bernard Lehmann «Pour un mile (+)» qui décline sous divers tons le service de Dieu et du prochain sur le mode du dévouement volontaire. Echo est fait également au rendez-vous missionnaire Edimbourg 2010 à travers le billet actu de l’évêque Patrick Streiff.


Voici l’éditorial de JP Waechter :

LE MILE SUPPLÉMENTAIRE

JP Waechter

Avril 2010 : Bernard Lehmann termine son mandat de 8 ans à la tête de l’UEEMF. Il choisit la thématique du « mile supplémentaire » à la base de son rapport pour souligner la nature du service prévalant dans l’Église de Jésus-Christ : ce service dépasse la simple obligation et implique un dévouement de tous les instants suivant l’exemple de Jésus, notre divin modèle qui sut aimer les siens jusqu’à l’excès (Jn 13). Ce jour-là, il pose un geste fort, un acte de liberté positif : il lave les pieds de ses disciples. Son geste n’a rien à voir avec une soumission servile, mais tout à voir avec l’amour qui s’oublie et se donne sans limites.

À sa suite, Jésus nous invite à poser de tels actes positifs : « Donne à qui te demande », comme il convient au sein de la famille des enfants de Dieu ; si quelqu’un cherche à s’approprier ta tunique, « laisse-lui encore ton manteau » en signe de partage fraternel.

Être ces accros du mile supplémentaire rejoint le mandat imparti à l’église de Jésus-Christ que la Conférence d’Edimbourg 2010 s’apprête à actualiser (voir le billet de notre évêque Patrick Streiff).

Ce service suppose une attention à l’autre non feinte, la propension à lui venir en aide et à porter ses fardeaux (voir la méditation de la pasteure Claire-Lise Meissner).

Voilà le but que nous avons à marquer sans hésitation en ce mois de coupe du monde, que nous soyons amateurs du ballon rond ou non !

« Seigneur, apprends-nous à nous oublier, à nous soucier davantage de « donner à qui nous demande », plutôt que de réclamer ce qui nous est dû. Nous voulons « nous présenter à nos frères comme de vrais ministres de Dieu par notre vie entière ».


Accès au sommaire de ce numéro


eemni