HAITI : MOBILISATION GENERALE DES EGLISES ET DES ŒUVRES

Sylvain Exantus, président de la Fédération protestante haïtienne

Solidarité avec Haïti

Face au séisme, la Fédération protestante et ses membres se mobilisent.

Les dernières nouvelles

Temps de prière

En solidarité avec le peuple Haïtien, La Fédération protestante de France
avec la plateforme Haïti de la FPF et la Communauté haïtienne protestante de France, organisent un temps de prière

  • Dimanche 17 janvier 15h, temple de l'Oratoire du Louvre
    4 rue de l'Oratoire - 75001 Paris
    présidé par le pasteur Rodrigue Valentin, président de la plateforme Haïti de la FPF avec la présence du pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France.
  • L’Église de Dieu de Pentecôte de Noisy-le-Sec (Église haïtienne)
    ouvre à tous ceux qui veulent se joindre à sa prière, le culte du
    dimanche 17 janvier à 17h Église de Dieu de Pentecôte
    7 rue Maximilien Robespierre
    93130 NOISY LE SEC


Le pasteur Sylvain Exantus, président de la Fédération protestante d’Haïti, a donné de ses nouvelles et lance un appel à l'aide (envoyé par courriel)

Je suis vivant avec toute ma famille. Gloire à Dieu !
L’école dont je suis le directeur (El Shaddai College) s’est effondrée vingt minutes après que je l’ai quittée.
Je suis resté bloqué dans le centre ville de Port-au-Prince, mardi après le séisme, ne trouvant pas d'issue pour rentrer chez moi. Nous avons dû dormir à la belle étoile au champs de Mars. Ce n'est que mercredi dans l'après-midi que j'ai pu atteindre ma maison. J'ai tenté en vain d’entrer en contact par téléphone avec les autres membres du comité exécutif de la Fédération protestante d’Haïti.
 
Le bilan est très lourd, c'est le chaos à Port-au-Prince. Plus de 100000 morts, des milliers de maisons effondrées, mais aussi des écoles, des ministères, le palais national, les palais de justice, des églises, la cathédrale, le parlement, le ministère de l'éducation nationale, des hôpitaux. Le personnel des nations Unies est sévèrement touché dont le représentant du Secrétaire général, une cinquantaine de Français sont portés disparus, etc. C'est un bilan provisoire qui tend à s'alourdir.
 
La Fédération protestante d’Haïti lance un appel à la solidarité nationale et internationale pour faire face aux besoins pressants tels que : eau, nourriture, soins médicaux, kits de survie, tentes, etc.


Quelques nouvelles de la Mission Biblique, Port au Prince - jeudi 14 à 14h30 Lire


Message du pasteur Baty, président de la Fédération protestante de France (14 janvier 2010) 

Chers amis,

Nous n’avons pas encore pu joindre nos frères et sœurs de la Fédération protestante d’Haïti, nous sommes inquiets pour eux et leurs familles. Vous êtes informés par ailleurs du désastre que représente ce séisme pour Haïti et pour nous tous finalement.
Nous vous invitons à la prière. Nous suggérons qu’évidemment une place soit faite lors des cultes dans votre prière d’intercession. Prière pour ce peuple qui doit s’écrier comme le psalmiste « jusques à quand Seigneur ? » Ps 90.13. 
Soyons à leur côté dans la prière. En ce qui concerne l’aide matérielle, je vous rappelle le communiqué qui a été envoyé. Les fonds que nous recevrons seront mis en œuvre selon le protocole d’accord que nous avons signé avec la Fédération protestante d’Haïti (lors de notre visite en décembre 2008), pour que l’aide soit utilisée de manière transparente et efficace. 
Merci de votre solidarité et de votre soutien fraternel.


Prière pour Haïti

Devant l’ampleur de la catastrophe et les risques de suites tout aussi dramatiques, il est important d’inscrire la générosité indispensable dans une démarche de compassion et de prière.

Le Défap propose aux Eglises protestantes de France qui souhaitent se mobiliser en faveur d’Haïti de s’associer aussi à cette prière.


Seigneur,

Nous ne comprenons pas pourquoi le sort s’acharne sur le peuple haïtien. Pourquoi à la pauvreté, à la corruption, à l’instabilité politique, s’ajoutent des catastrophes naturelles à répétition : cyclones, glissements de terrain et aujourd’hui tremblement de terre dévastateur. Mais parce que nous ne comprenons pas, nous n’avons pas d’autre recours, Seigneur, que de nous accrocher à tes promesses. Tu nous dis au travers des Ecritures que tu n’es pas sourd aux cris des malheureux qui montent vers toi.

Seigneur, aujourd’hui, nous t’en supplions, entends la détresse du peuple haïtien, entends la peine des hommes et des femmes de bonne volonté à travers le monde qui partagent cette souffrance.

Nous te remettons les nombreuses victimes de ce drame, pour que tu les accueilles en ton amour. Nous te remettons les survivants affectés par la catastrophe, les blessés, les personnes endeuillées, les sans abris, celles qui cherchent encore leurs disparus. Nous te remettons les Haïtiens dans le reste du pays et ceux de la diaspora, pour que cette catastrophe renforce la volonté de solidarité et de partage plutôt que le chacun pour soi.

Nous te prions pour les sauveteurs qui s’activent sur place dans cette course contre la montre pour retrouver des survivants, prendre soin des blessés, mettre en place les mesures d’urgence pour sécuriser la population. Nous te prions pour que la solidarité internationale, celle des Etats et celle des particuliers, soit à la hauteur de ce drame et des efforts de réparations et de reconstruction qui seront nécessaires.

Nous te prions pour que cette solidarité de circonstance ne cache pas une fois de plus le désintérêt des nations riches pour le développement des pays les plus pauvres. Nous te prions pour que tu suscites des vocations d’ordre politique pour accompagner le pays vers sa libération de la misère et de la violence.

Que les Eglises chrétiennes en Haïti apportent une parole de consolation, mais aussi des gestes prophétiques pour annoncer et vivre au quotidien la justice et la paix. Oui Seigneur, nous te prions pour que d’un mal puisse naître un bien et que Haïti puisse sortir renouvelée de la terrible épreuve qu’elle traverse actuellement.

Seigneur, ne nous abandonne pas dans la détresse. Nous mettons notre confiance en toi et dans l’amour que tu nous a témoigné en Jésus-Christ.

Amen


Séisme à Haïti : le S.E.L. lance un appel aux dons pour soutenir ses partenaires sur le terrain


Le S.E.L. se mobilise suite au séisme du 12 janvier 2010 qui a ravagé Port-au-Prince. Le S.E.L. a en effet plusieurs partenaires à l’œuvre sur place : Compassion Haïti qui gère 225 centres d’accueil d’enfants parrainés dans le pays (62 900 enfants parrainés dont 604 par le S.E.L.), ainsi que d’autres organisations chrétiennes immédiatement opérationnelles pour des actions d’urgence. Les informations nous parviennent au compte-goutte.


Les premiers contacts avec Compassion Haïti ont eu lieu : une partie du personnel est sain et sauf, mais il est trop tôt pour dire ce qu’il en est de la situation de chaque centre et de chaque enfant parrainé. Un tiers des centres d’accueil du parrainage serait directement touché. Il faut commencer par répondre aux besoins les plus urgents, comme par exemple : hébergement temporaire, hygiène de base, nourriture et eau, prévention des maladies, etc.


D’autre part, le S.E.L. fait partie d’une plate-forme d’ONG chrétiennes nommée « Integral ». Plusieurs sont actuellement à pied d’œuvre, notamment dans le domaine médical et plus globalement pour apporter les premiers secours aux populations touchées.


La situation générale est dramatique. Un représentant haïtien d’une organisation chrétienne témoigne du spectacle qu’il a sous les yeux :


« La situation actuelle est vraiment critique. Il n’y a pas d’aide d’urgence organisée de la part du gouvernement qui semble être paralysé. Même les forces de l’ONU réagissent lentement, car elles ont soufferts de nombreuses pertes dans leurs propres rangs… Il est difficile de se déplacer parce qu’on ne peut pas acheter d’essence, il n’y a pas d’électricité dans la ville, pas de communication interne. Les hôpitaux qui n’ont pas été détruits ont fermé leurs portes parce qu’ils sont dépassés et la population blessée ne reçoit pas de soins. Il y a un sentiment général de peur parmi la population qui craint une réplique. De nombreux bâtiments endommagés pourraient bientôt s’effondrer et ce à n’importe quel moment. Les corps des morts s’accumulent et les gens ne savent pas quoi en faire. Alors ils se contentent de les jeter dans la rue en attendant que le gouvernement s’en débarrasse. Mais cela ne se fait pas rapidement et cela pourrait créer une situation catastrophique et des risques sanitaires. » (mail du 14/01/10)


Au-delà des premières interventions d’urgence, la reconstruction prendra d’ailleurs aussi du temps. L’ensemble du pays risque d’être touché – y compris les zones non directement atteintes : économie du pays fragilisée, situation de pénurie, etc.


Pour toutes ces raisons, il est impératif d’intervenir immédiatement et également sur le long terme. Le S.E.L. lance un appel à dons pour soutenir les projets de partenaires chrétiens sur le terrain et à prier pour les populations touchées par cette catastrophe.


Informations mises à jour sur le site du S.E.L. : www.selfrance.org – possibilité de don en ligne (ou envoyez vos dons à l’ordre du S.E.L. (mention « Urgence Haïti ») : S.E.L. / 157 rue des Blains / 92220 Bagneux – CCP : 1955F Paris).


Source : FPF/DEFAP/SEL