Angleterre, Cantorbéry : les théories de Stephen Hawking n'invalident pas Dieu, selon des responsables religieux

Les théories de Stephen Hawking n’invalisent pas Dieu selon des responsables religieux

Photo 

Des responsables juifs, chrétiens et musulmans rejettent tous l'idée que l'existence du divin a été réfutée par les affirmations du physicien britannique Stephen Hawking, selon lesquelles la science ne laisse aucune place à Dieu dans la création de l'Univers.

Dans son dernier ouvrage, "The Grand Design" (le grand dessein), Stephen Hawking affirme: "En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien. La création spontanée est la raison pour laquelle quelque chose existe, pour laquelle l'univers existe, pour laquelle nous existons. Il n'est pas nécessaire d'invoquer Dieu pour activer l'Univers."

Dans un précédent livre, "Une brève histoire du temps", Stephen Hawking avait écrit que la découverte d'une théorie de la création serait la plus grande réalisation de l'humanité, car "dès lors nous pourrions connaître la pensée de Dieu ".

En réaction au dernier livre de l'astrophysicien, l'archevêque de Cantorbéry Rowan Williams a déclaré dans un article paru dans le journal The Times: "Croire en Dieu, ce n'est pas boucher un trou pour expliquer comment les choses interagissent entre elles dans l'Univers. C'est croire qu'il existe un agent intelligent et vivant qui a une activité dont dépend en fin de compte chaque chose pour son existence. La physique seule ne permet pas de savoir pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien."

Le grand rabbin de Grande-Bretagne, Jonathan Sacks, a déclaré: "La science, c'est expliquer. La religion, c'est interpréter. La Bible ne s'intéresse pas à la façon dont l'Univers est apparu." "Une brève histoire du temps" est resté un bestseller au Royaume-Uni et aux Etats-Unis pendant presque quatre ans. "The Grand Design" a été coécrit par Stephen Hawking et le physicien américain Leonard Mlodinow.

Jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite, en 2009, Stephen Hawking était titulaire de la Chaire de professeur lucasien de mathématiques de l'Université de Cambridge, poste qu'a également occupé Isaac Newton.

Ibrahim Mogra, président du Comité interreligieux du Conseil musulman de Grande-Bretagne, a déclaré: "Si nous regardons l'Univers et tout ce qui a été créé, on voit que quelqu'un est venu pour faire exister tout cela. Que quelqu'un est le créateur tout-puissant."

George Ellis, professeur émérite de l'Université du Cap, en Afrique du Sud, et ancien président de la Société internationale pour la science et la religion, a déclaré à la presse: "Ce qui me gêne le plus dans la théorie de Stephen Hawking, c'est qu'elle pousse le public à choisir entre la science et la religion. Beaucoup de gens diront 'd'accord, alors je choisis la religion', et c'est la science qui sera perdante."

En juin, Stephen Hawking a affirmé dans le Daily Telegraph qu'il ne croyait pas en l'existence d'un Dieu "personnel". A l'émission de télévision "Genius of Britain", l'astrophysicien a déclaré: "La question est la suivante: est-ce que c'est Dieu qui a choisi - pour des raisons qui dépassent notre entendement - la manière dont l'Univers a commencé, ou cela a-t-il été déterminé par une loi scientifique? Je penche pour la deuxième option. Si vous voulez, vous pouvez appeler les lois de la science 'Dieu', mais cela ne serait pas un dieu personnel qu'on peut rencontrer et auquel on peut poser des questions."

8 septembre 2010

ENI\Trevor Grundy/Réforme